Site AS ROMA

Se faire enfin respecter à domicile

Samedi à 18h, la Roma (11e) recevra pour la 3e fois en championnat en accueillant l’Atalanta Bergame (14e) mais qui n’est d’autre que la meilleure équipe de la Serie A depuis le début de saison. Sans ses points de pénalité, Bergame serait seul leader. Un gros challenge donc pour les giallorossi qui aimeraient offrir à ses tifosi enfin une victoire à l’Olimpico.


L’adversaire du jour

L’été le plus animé de la Serie A a surement eu lieu du côté de Bergame où l’Atalanta s’est retrouvé enlisé dans un scandale de matchs truqués notamment son capitaine emblématique Cristiano Doni dont la suspension de 3 ans et demi a précipité sa retraite. Le club s’est donc retrouvé au départ du championnat avec 6 points de pénalité ce qui représente une sanction lourde pour une équipe qui s’apprêtait à jouer la course au maintien. Tout ce scandale sportif a de surcroit fait oublier la belle saison des bergamasques l’an passé en Serie B puisque l’Atalanta a raflé le titre de champion, seul Sienne lui ayant disputé le leadership jusqu’au bout.

C’est d’ailleurs une mauvaise habitude qu’ont pris les hommes de l’entraineur Stefano Colantuono puisque le club a connu ces 12 dernières saisons 3 relégations en Serie B et 4 accessions en Serie A. Une équipe qui a pris donc l’ascenseur de nombreuses fois récemment mais qui pourtant quand elle est en Serie A réalise par ailleurs de belles saisons avec régulièrement des places d’honneur (7e en 2001, 8e en 2007, 9e en 2008). Il faut croire que cette saison s’inscrit dans celles ci en regardant le parcours actuel des Lombards qui après avoir recolté un nul sur le terrain du Genoa lors de l’ouverture de la saison a enchainé 3 victoires consécutives contre Palerme, Novara et à Lecce. Sans compter ses points de pénalité, l’Atalanta serait seul leader du Calcio avec 2 points d’avance. Si l’anecdote peut amuser, elle relance en tout cas superbement le club nero e blu qui évolue en 4-4-1-1 pour le maintien alors que beaucoup le condamnait d’entrée de jeu à cause de son handicap de points.

Parmi les joueurs à surveiller ce week end, on citera l’attaquant argentin German Denis (ex-Naples et Udinese) déjà auteur de 3 buts en championnat, son compatriote le lutin Max Gonzalez (1,60m) qui s’est offert un doublé à Gênes, Ezequiel Schelotto également argentin mais qui a été naturalisé et même vu avec les U21 azzurri l’an passé ainsi que la doublette de récupérateurs, Luca Cigarini prêté par Parme et bien sur Matteo Brighi lui aussi prêté par la Roma. Ne pas aussi oublier le baroudeur Thomas Manfredini, désormais capitaine de l’équipe et replacé comme défenseur central.


Du côté de Trigoria

Enfin !! En s’imposant à Parme 1-0 grâce à un nouveau but d’Osvaldo, la Roma a connu sa première victoire de la saison en match officiel. Une attente qui se faisait de plus en plus lourde sur les épaules des giallorossi et de son entraineur Luis Enrique qui espère que ses 3 points acquis au forceps signifie le vrai départ de la Roma cette année en championnat. En tout cas, l’espagnol en semble convaincu alors que les prestations stériles sur le terrain s’enchainent depuis un bon mois. La défense semble arriver à se stabiliser avec un seul but encaissé en fin de match contre Sienne sur les 3 dernierès rencontres des Romains mais l’attaque semble toujours manquer de rythme, d’inventivité et surtout d’occasions, conditions fondamentales pour marquer des buts ce que la Roma ne réussit que rarement pour le moment, pire même la Roma n’a jamais marqué au moins 2 buts en 6 matchs officiels. Parmi les recrues offensives, seul Osvaldo semble tirer son épingle du jeu avec 2 buts alors que Bojan déçoit et que Borini se montre limité malgré son envie. Quant au Capitano qui a fêté ses 35 ans cette semaine, il ne serait pas de plus beau cadeau que de marquer un but ce week end face à la Curva Sud.
Contre l’Atalanta, Luis Enrique semble déjà avoir choisi son milieu et son attaque pour samedi. En effet au milieu outre les habituels De Rossi et Pjanic, c’est Pizarro qui devrait les accompagner. A défaut puisque Perrotta et Gago sont encore à l’infirmerie. Devant il semble que cela sera Bojan qui accompagnera Totti et Osvaldo. Avec le Capitano en position de meneur de jeu, et le petit espagnol pour tourner autour du bomber italo-argentin. En défense seul Josè Angel a sa place assuré à gauche de la défense. Le balottage à droite se dispute entre Rosi (auteur d’un bon début de saison) et Cicinho (de retour de blessure). Dans l’axe Luis Enrique a le choix. Ses 4 centraux son sur le pont. Il pourra donc composer son socle défensif entre Kjaer (en difficulté à Parme), Burdisso, Juan (de retour de blessure) et Heinze (en grande forme). Stekelenburg est apte, cependant la prudence sera peut-être de mise.

Par le passé

  • 2009/2010 : AS Roma 2-1 Atalanta (Vucinic, Cassetti)
  • 2008/2009 : AS Roma 2-0 Atalanta (Panucci, Vucinic)
  • 2007/2008 : AS Roma 2-1 Atalanta (Panucci, De Rossi)
  • 2006/2007 : AS Roma 2-1 Atalanta (Totti x2)
  • 2004/2005 : AS Roma 2-1 Atalanta (Montella x2)
  • 2004/2005 : AS Roma 1-2 Atalanta (De Rossi)

Si vous comptez parier sur le match de samedi, je vous conseille une victoire de la Roma 2-1. En tout cas, c’est ce qu’on a déduit un jetant un coup d’oeil sur les derniers Roma-Atalanta où 5 fois sur les 6 dernières confrontations, ce fut le score final. La Roma reste sur 5 victoires consécutives à l’Olimpico contre les bergamasques.

Le duel

Jose ANGEL / Thomas MANFREDINI : Le match de la jeunesse contre l’expérience. Comme prévu l’espagnol est un titulaire indiscutable sur le flanc gauche de la défense romaine, les mauvaises langues diront que la concurrence n’est pas méchante, les autres diront que l’ancien de Gijon apporte beaucoup dans son couloir notamment en attaque où ses déboulés sont toujours un danger pour l’équipe adverses. Il lui reste à bosser sa défense où ses quelques approximations ne pourront pas toujours être excusées par ses 21 ans. En face il retrouvera le capitaine de l’Atalanta en l’absence de Doni, suspendu plusieurs années et qu’on ne reverra sans doute plus sur un terrain de Serie A. Reconverti défenseur central, l’ancien latéral droit a lui aussi été épinglé dans le scandale estival de l’Atalanta étant d’ailleurs suspendu lui aussi 3 ans et demi avant de bénéficier de la clémence de le FIGC. Il a donc pu démarrer la saison avec Bergame où il contribue au beau parcours du club en ce début de saison.


Les équipes probables

Roma (4-3-3) : Stekelenburg – Rosi, Burdisso, Heinze, Angel – De Rossi, Pizarro, Pjanic – Osvaldo, Totti, Bojan.
Atalanta (4-4-1-1) : Consigli – Masiello, Capelli, Manfredini, Bellini – Cigarini, Brighi, Schelotto, Bonaventura – Moralez – Denis.


L’arbitre

Le match sera dirigé par Domenico CELI (38 ans), arbitre en Serie A depuis 2006. C’est la troisième fois qu’il arbitrera la Roma. Il a déjà été au sifflet lors du merveilleux Roma – Juventus (4-1) en avril 2008 et pendant le triste Cagliari – Roma de l’an passé (5-1). On espère donc que son 3e match avec la Roma penchera plutôt du côté du premier.