Photo tirée du site Asroma.com

Patrik Schick, actuellement en rassemblement avec la République Tchèque, s’est exprimé au site local Isport.cz :

« L’élimination en Champions League ? C’est une déception, surtout après la demi-finale de la saison passée. Nous voulions passer le tour et nous avons trouvé Porto, un adversaire jouable. Après le match match il semblait qu’on pouvait passer. Je suis encore déçu. Depuis ce moment beaucoup de choses ont changé au club. Le penalty non-sifflé suite à une faute sur moi ? C’était visible de tous. Après le penalty donné à Porto, j’étais convaincu que l’arbitre aurait été voir la VAR étant donné qu’il l’a fait pour les portugais. Nous n’avons pas compris parce qu’il n’a même pas été regarder, dans un moment aussi crucial. Il a reçu quelques informations et basta. Nous étions très déçus. La saison passée nous avons été éliminé par Liverpool, où au retour il manquait un but pour aller en prolongations et on nous a nié deux penalty. Cette année une chose similaire s’est passée. Je suis déçu, mais j’admets aussi que Porto a très bien joué. Lors du match retour ils ont fait mieux que nous. Si l’atmosphère est plus paisible depuis l’arrivée de Ranieri ? Ce n’est jamais plaisant quand un entraîneur s’en va et que d’autres personnes perdre leur travail. Et aussi Monchi. Ranieri, notre entraîneur, essaye d’amener de la positivité, pour ressouder l’environnement, et il réussit à le faire. C’est un entraîneur honnête, même si je le connais depuis quelques jours. Sa première mission a été celle de remettre le puzzle en ordre.

Ses paroles positives me concernant à son arrivée ? J’ai entendu ses déclarations en conférence de presse, puis il m’a parlé avant le match contre Empoli. Evidemment j’ai été content de ce qu’il m’a dit, j’ai marqué un but et nous avons gagné. Si je sens une plus grande confiance ? Nous verrons, j’ai joué seulement deux matchs avec lui. Cependant nous avons perdu le match contre la SPAL, et cela complique les choses. Désormais c’est la trêve, je ne sais pas comment ça se finira. Nous verrons quand je reviendrais de la sélection. Si j’ai été surpris par l’adieu de Monchi ? Il a surpris tout le monde, on ne s’attendait pas à ce qu’il parte. Il était un directeur sportif très honnête, il nous soutenait et nous défendait toujours. Cela nous a beaucoup surpris, je suis déçu qu’il soit parti. Il plaisait à tous, personne n’avait de problème avec lui. Chaque jour il suivait l’entraînement, si quelqu’un avait un problème il pouvait aller le voir. Désormais à la Roma commencera une nouvelle ère ? Je n’appellerais pas cela une nouvelle ère. Dans le monde entier les entraîneurs laissent les équipes. Nous verrons désormais ce que ça changera. Nous devons faire de notre mieux jusqu’à la fin de saison, puis nous verrons dans quelle direction ira le club. Je suis mieux dernièrement, si je vais amener cette bonne forme physique aussi en sélection ? Les matchs en Italie sont différents par rapport à ici. Désormais, au niveau physique, je me sens bien ».