Sardaigne, île imprenable

Ce soir à 20h45 au programme de la 21e journée de Serie A, il y aura un déplacement en Sardaigne pour la Roma (6e) qui ira défier Cagliari (14e). Incapables de gagner en terre sarde depuis presque 15 ans, les hommes de Luis Enrique devront pourtant revenir de leur voyage avec quelques points pour oublier la contre-performance de dimanche dernier contre Bologne. Chose qui ne sera pas aisée face à une équipe qui était venue prendre les 3 points à l’Olimpico lors du match aller.


L’adversaire du jour

L’équipe de Cagliari a connu un été plutôt calme jusqu’à la mi-août où le président Cellino a décidé de se séparer de son entraineur Roberto Donadoni, en place depuis 9 mois pour officiellement des « incomptabilités d’humeur » entre les deux hommes. En réalité de nombreuses divergences au sujet du mercato eurent raison de leur association, l’ancien milanista a beaucoup regretté de n’avoir pu recruter David Suazo (parti à Catane), ni d’avoir levé l’option d’achat pour Roberto Acquafresca qui est reparti au Genoa (puis prêté à Bologne dans la foulée) malgré une belle saison sarde (8 buts en championnat). C’est Massimo Ficcadenti (ex-Cesena) qui a pris la relève de Donadoni avec un effectif quasi inchangé à l’exception des départs d’Acquafresca donc mais aussi de l’indésirable Marchetti (5,5M à la Lazio) et d’Andrea Lazzari parti en copro à la Fiorentina. Les principaux joueurs sont les défenseurs Canini et Astori, les milieux de terrain Conti le capitaine (fils de Bruno et formé à la Roma) et le belge Nainggolan convoité récemment par la Juventus, le meneur de jeu de poche Andrea Cossu et les attaquants Pinilla fraichement arrivé de Palerme ainsi que le colombien Ibarbo.

Après 20 journées, Cagliari pointe à la 14e place avec seulement la 19e attaque de Serie A (16 buts marqués), faiblesse compensée en partie par la solidité de la défense des rossoblù (21 buts encaissés). A domicile, l’équipe insulaire souffre puisqu’elle ne s’est imposée qu’à deux reprises en dix matchs contre Novara et le Genoa. A noter que les sardes n’ont réussi qu’à marquer à la maison 6 buts pour 7 encaissés, le spectable n’est donc pas au rendez-vous au Stadio Sant’Elia avec déjà cinq 0-0 ! Dimanche dernier, Cagliari s’est lourdement incliné au Milan  3-0 sans montrer grand chose.


Du côté de Trigoria

La semaine dernière a été difficile pour la Roma avec la défaite en Coppa contre la Juventus et le petit match nul pris à domicile contre une accrocheuse équipe de Bologne. Certes, la Roma reste invaincue en championnat depuis maintenant 5 matchs mais la série de victoires s’est interrompu dimanche soir face à une équipe pourtant à la portée des giallorossi comme ce fut lors du match aller. Les défaites conjuguées de l’Inter, l’Udinese et Naples ont toutefois atténué la déception du résultat même si les ogres turinois et milanista continuent d’avancer à pas de géant. Il faudra donc aller chercher des points à Cagliari, là où la Roma ne s’est plus imposé depuis 15 ans. L’absence de De Rossi dans l’entejeu se fait réellement sentir tout comme celle d’Osvaldo en attaque alors que Lamela semble montrer des signes de fatigue. Mais Luis Enrique ne fera pas de boulversements pour affronter les sardes, tout juste la participation de Pjanic sera le gros point d’interrogation de sa composition d’équipe. 

Luis Enrique a rendu public sa liste de convoqués pour le déplacement de Cagliari. Le mister espagnol a convoqué un groupe de 19 joueurs. Et il s’agit en intégralité du groupe identique (pour la 4ème fois de suite) à celui qui a reçu Bologne. Burdisso et Osvaldo sont blessés, tandis que De Rossi devrait faire son retour dimanche contre l’Inter. Pendant que Cicinho, Cassetti, Barusso et Pizarro ne sont pas convoqués. Les joueurs de la Primavera Verre et Nego, ne sont pas convoqués. Pjanic, un temps incertain, est bien apte.

 

Par le passé

  • 2010/2011 : Cagliari 5-1 Roma (De Rossi)
  • 2009/2010 : Cagliari 2-2 Roma (Pizarro, Perrotta)
  • 2008/2009 : Cagliari 2-2 Roma (Totti, Perrotta)
  • 2007/2008 : Cagliari 1-1 Roma (Totti)
  • 2006/2007 : Cagliari 3-2 Roma (Totti)
  • 2005/2006 : Cagliari 0-0 Roma
  • 2004/2005 : Cagliari 3-0 Roma
  • 1999/2000 : Cagliari 1-0 Roma
  • 1998/1999 : Cagliari 4-3 Roma (Delvecchio x2, Gautieri)

Depuis la saison 1995 / 1996 et une victoire 2-0, la Roma ne s’est plus imposé à Cagliari. L’an passé le voyage fut très douloureux puisque les giallorossi furent corrigés 5-1 avec un doublé notamment de Matri et une vilaine expulsion de Burdisso.


Le duel

Davide ASTORI / Simon KJAER : Le match des défenseurs centraux. Racheté définitivement l’été dernier par Cagliari au Milan, l’international italien (1 sélection est le patron de la défense sarde disputant quasiment tous les matchs comme titulaire depuis 3 saisons.Doté d’un bon jeu de tête de d’une bonne relance, il sera sans doute convoité au prochain mercato par des équipes de haut calibres comme la Roma pourquoi pas. Il y retrouvera peut être le danois, arrivée cette saison en prêt en provenance de Wolfsburg après un passage à Palerme. Après un début tonitruant, Kjaer a craqué contre la Lazio avec un pénalty provoqué et une expulsion qui ont été le tournant du match. Blessé dans la foulée à Udine, il est revenu en ce début d’année où il a permuté avec Juan. Auteur de prestations pas vraiment convaincantes lors de ces dernières sorties, il devra être plus solide pour espérer que son option d’achat soit en bonne voie au prochain mercato.


Les équipes probables

Cagliari (4-3-1-2) : Agazzi – Pisano, Canini, Astori, Agostini – Dessena, Conti, Nainggolan – Cossu – Pinilla, Ibarbo.

Roma (4-3-1-2) : Stekelenburg – Rosi, Kjaer, Juan, Angel – Gago, Greco, Simplicio – Totti – Bojan, Lamela.

 

L’arbitre

Le match sera dirigé par Andrea ROMEO (41 ans), arbitre en Serie A depuis 2005. Cet arbitre a dirigé 3 fois la Roma en championnat dans sa carrière pour un bilan de 2 victoires et 1 défaite, la dernière fois remontant à la saison passée où il avait dirigé la victoire de Palerme à l’Olimpico 3-2. Avec Cagliari il a été à 7 reprises l’arbitre d’une de ses rencontres pour un total de 3 victoires, 1 nul et 3 défaites.