Salah et Dzeko font le show à l’Olimpico

Après la dure défaite face au Real Madrid (2-0), les hommes de Luciano Spalletti devaient continuer leur bonne série en cours en Serie A. Face à Palerme, l’AS Roma a obtenu son 5ème succès de suite, avec les doublés de Dzeko et Salah.

63 : Comme la possession de balle (en pourcentage) de l’AS Roma face au Real Madrid. Sur cette possession, la moitié a été réalisé dans sa propre moitié de terrain et l’autre moitié dans la moitié de terrain adverse.

19 : Comme le nombre de joueurs différents à avoir déjà marqué cette saison en championnat. Ce 19ème joueur n’est autre que Keita. Si l’on rajoute la Champions League, cela fait 20 buteurs différents avec Torosidis.

16 : Comme le nombre de points pris depuis l’arrivée du nouvel entraîneur, sur un total de 21 possibles. Le mister toscan est invaincu, en championnat, à l’Olimpico avec 1 nul et 3 victoires.

15 : Comme le nombre de buts marqués durant les 5 derniers matchs, soit une moyenne de 3 buts par match.

9 : Comme le nombre de buts de Mohamed Salah cette saison, dont 8 en Serie A et 1 en Champions. S’il n’avait pu marqué durant 3 mois en championnat, l’égyptien a « scoré » 4 fois en autant de match, marquant notamment son premier doublé en giallorosso. Le n°11 a tiré 5 fois au but, pour 2 frappes cadrés.

8 : Comme le nombre de buts de Edin Dzeko cette saison, dont 6 en Serie A et 2 en Champions. Il s’agit là aussi de son premier doublé avec la Louve. Lui aussi est sur une bonne série, après avoir déjà marqué lors du dernier match (à Carpi). Il est également décisif, desservant une passe décisive et étant à l’origine du corner qui amène le but de Keita. Le bosnien a tiré 4 fois au but (dont son immanquable), pour 2 frappes cadrés.

6 : Comme le nombre de tirs cadrés de la Roma… pour 5 buts. Au total, les romains ont tiré 19 fois au but. Palerme n’a frappé que 2 fois, pour une seule cadrée.

5 : Comme le nombre de victoires consécutives pour les hommes de Spalletti. Cela permet d’égaler la meilleure série en cours de cette saison (entre la 6ème et 10ème journée).  

5 (bis) : Comme le nombre de buts pour la Roma durant le même match. Cela est la seconde fois de la saison, après le 5-1 face à Carpi. Pour trouver trace d’un match avec 5 buts d’écart, il faut remonter au début de Garcia, avec une victoire 5-0 face à Bologne.

5 (tris) : Comme le nombre de passes décisives cette saison en Serie A pour Pjanic et Perotti. Pour l’argentin, cela se divise à 3 avec le Genoa, et 2 avec la Roma (hier pour Dzeko, après celle pour El Shaarawy face à Sassuolo).

2 : Comme le nombre de « clean-sheet » depuis l’arrivée de Spalletti sur le banc giallorosso. Cela n’est que la 6ème fois en championnat que la Roma n’encaisse pas de but durant un match.

1 : Comme le nombre d’apparition de Strootman. Le hollandais n’avait plus foulé les pelouses depuis 13 mois, et a disputé hier 15 minutes. Première aussi pour Perotti et El Shaarawy, qui démarrait pour la première fois sur le banc, depuis leur arrivée durant le mercato de janvier.

Twitter: @Romanista35