Sabatini parle de Benatia, Strootman, Gervinho et autres

0
235

 

En marge de la sortie d’un livre sur l’ex-entraîneur Nils Liedholm (vainqueur du scudetto 1983 avec l’AS Roma), Walter Sabatini a longuement parlé aux médias présents :

« Benatia ? Ce sont des rumeurs infondées, c’est un joueur du Bayern et il continuera à l’être. J’ai déjà dis que nous avons retrouvé Castan, je vous invite à vous souvenir de lui. C’est facile de tailler un homme qui a souffert, il a déjà joué et bien mais on s’attend à plus de lui. Il est en train de combler son retard, il montrera qui il a été et qui il peut encore être. Nous avons Manolas et Rüdiger. Le premier est connu de tous et est un excellent joueur, Rüdiger vient de deux blessure et a commencé à jouer sans être en condition physique optimale. Désormais il montre des signes qu’il peut être un grand joueur. C’est un joueur fort, il est champion du monde. Derrière il y a Castan et je n’oublierais pas Gyomber, que vous n’avez pas encore vu jouer. Il est grand, rapide, un bon jeu aérien, professionnel, il veut être exceptionnel, mais aucun ne sait qu’il exsite. Pourtant il est convoqué et titulaire avec la sélection de Slovaquie. Garcia ne le fait pas jouer ? C’est ses choix, partagés ou non. Il prend ses responsabilités et le fait qu’il ne met pas un joueur sur le terrain ne signifie pas qu’il n’existe pas. Un bilan ? Positif, un nul contre l’Inter l’aurait rendu meilleur et nous serions plus contents. Le groupe envoie des signaux : l’exultation de De Rossi, je n’avais jamais vu un champion crier ainsi le nom d’un coéquipier. La Roma n’ira pas sur le mercato en janvier, sauf événements similaires à Salah, qui nous met en grande difficulté, mais on se fie à Iago et Iturbe. C’est une perte énorme, mais la Roma n’a pas besoin d’aller sur le mercato. Nous devons progresser chaque jour, certaines choses sont positives comme le match face à la Lazio, qui n’a pas été spectaculaire mais très sérieux, l’équipe a bien contrôlé le jeu et a joué avec une nouvelle maturité quand il le fallait, j’espère revoir cette qualité sur la durée. Iturbe ? Je lui ai dis de jouer comme il le faisait quand il était gamin dans la rue, de faire voir ses qualités et de ne pas être bloqué par la conception tactique. Il a besoin de jouer un football d’adolescent, de se débarrasser du poids que vous lui mettez sur les épaules et de celui que je lui ai mis en le payant trop cher. Je veux garder Iturbe, mais s’il veut partir alors on prendra quelqu’un d’autre. Doumbia ? Le CSKA ne veut pas le racheter, mais certains clubs seront prêts à le faire, il fait des choses exceptionnelles. Nous avons un pré-accord avec une équipe chinoise mais j’espère pouvoir tirer quelques millions en plus de sa vente. Gerson ? Il viendra à Rome, puis nous verrons s’il sera prêté 4 mois ou bien s’il restera s’entraîner à Trigoria. Il y a beaucoup d’équipes intéressées, comme Frosinone. La Curva Sud ? Ce n’est pas mon secteur d’activité. Mes pensées sur la Curva ont beaucoup changé quand les joueurs ont été sous la curva, cela a été le pire moment de ma carrière ici. J’ai détesté ce moment, c’est une faute. Je n’aurais jamais pensé assister à une scène du genre, j’ai été extrêmement humilié. Cette chose n’est pas supportable, j’ai changé ma psychologie. 

Dzeko, problème de la Roma ? Je pense que 18 équipes de ce championnat voudrait avoir ce problème, et l’accepterait volontiers. Gervinho ? Il avait les valises bouclées de sa propre volonté mais nous n’avons pas lâché, nous n’avons pas voulu abaisser le prix, la situation s’est congelé et l’entraîneur a été bon, il m’a dit que le joueur par orgueil aurait effectué une grande saison. Comme il y a deux ans, quand nous l’avons pris d’Arsenal, je me suis fié à Garcia et nous avons stoppé la négociation avec Al-Jazira. Désormais il est redevenu le joueur de 2013, avec une meilleure qualité devant le but, c’est une valeur ajoutée très importante. Roma-Napoli-Inter pour le scudetto ? Il faut rajouter la Fiorentina, qui a un excellent entraîneur. Je mettrais aussi la Juventus, qui va revenir dans la lutte pour le titre. Uçan ? Le mister sait qu’il est très fort mais il faut des choix différents que je ne peux pas contester, il a toujours mon approbation. Je ne veux pas le lâcher, je veux construire un parcours alternatif pour ne pas le perdre. Nous le rachèterons, cependant je dois trouver une solution. Je souhaite renégocier l’accord avec le Fenerbahçe, qui sera une chose difficile. Son entrée à Palerme a été extraordinaire. Nous combattrons pour le conserver à la Roma. Prolongation de Totti ? J’ai toujours dis que seul lui décidera. C’est un moment difficile avec une blessure qui lui cause beaucoup de douleur. Assister à la victoire de l’équipe dans ces conditions est difficile, il se sent marginalisé. Il sera comme toujours utile, quand Totti est bien, il est capable de changer la physionomie du match. Strootman ? Je le regarde en face, il a un visage très différent de la saison passée. Il a la sensation nette d’être sur la bonne voie, je le vois dans ses yeux. Il a souffert le martyr, mais je suis certain qu’il reviendra et sera le vrai crack de la Roma, même s’il ne sera qu’à 60% en janvier. Avec lui, la possibilité de vaincre augmentera exponentiellement. Norman ? C’est un choix en commun accord avec les dirigeants qui l’ont proposé, nous l’avons analysé et nous avons pris acte aussi de l’avis de Garcia, qui est un homme très intelligent et qui savait que nous aurions du changer aussi les procédures des entraîneurs et la façon d’être du staff. Normal fait un excellent travail avec tous ses collaborateurs. Vainqueur ? C’est moi qui l’ait choisi, Garcia se souvenait de l’avoir vu jouer. C’est moi qui prend les joueurs, J’ai toujours l’approbation du mister. Il ne sera pas un acteur principal, mais il aidera la Roma. Il peut faire la doublure de tout le monde au milieu, comme il a su remplacer De Rossi et Keita dans le derby. 

Les médias ? Une partie de la presse est très objective. Mais pas tous. La Roma joue à droite avec un champion comme Maicon, il a été mis sous terre par certains d’entre-vous. Le match qu’il a fait contre l’Udinese était d’un très grand niveau. Vous disiez que Florenzi ne pouvait pas faire le latéral, l’entraîneur lui le pensait. Florenzi est un latéral droit, qui peut faire le milieu relayeur et l’ailier. Florenzi est plus fort que Dani Alves et dans ce rôle il sera un crack pour les prochaines années. Torosidis est aussi un joueur fiable. A gauche nous avons pris Digne, il peut jouer 40 matchs et nous avons aussi Emerson derrière lui, qui vous ne connaissez pas mais qui est un bon joueur. Rudiger a été défini comme un joueur inférieur à la Primavera, la saison passée cela était Astori et Doumbia. Ce n’est pas une revendication mais je dis que l’environnement est capable d’affaiblir l’équipe et raconter les choses de la mauvaise façon. Ce sont tous des joueurs décents, ils ne feront pas tous l’histoire mais ils pourront jouer quand on fera appel à eux. Je n’ai pas envie de polémiquer, mais cela me déplaît que certains jugements soient fait avant que les joueurs soient sur le terrain. Cela rend la Roma plus faible. Nous irons toujours de l’avant, de la meilleure des façons possibles. Nura ? C’est un phénomène, je suis content de pouvoir le dire mais je veux le protéger car c’est un gamin de 18 ans. Une équipe grandit à travers les critiques, je me lamente des autres choses. Meilleur effectif de la Serie A ? Je ne sais pas, mais il est compétitif. Mais je dois faire les comptes et je vois que l’inter fit des résultats qui consolident leur collectif, font progresser les joueurs. Ils ont un avant-centre, qui est seulement inférieur à Dzeko en Italie, et quand il recommencera à marquer, cela sera un problème en plus. La Fiorentina joue un magnifique football, le Napoli a l’avant-centre le plus fort du monde avec une équipe très forte. Hiugain est hors-catégorie. Nous sommes en lice dans trois compétitions, et nous voulons passer la phase de groupes en Champions. Szczesny ? Nous travaillons, j’aimerais le garder mais je connais trop bien Wenger et cela ne sera pas facile. Perin ? La Roma a déjà trouvé un gardien pour la saison prochaine, mais je ne veux pas donner le nom. Pallotta ? J’entends beaucoup de gens parler de son absence ici, je suis un homme de compagnie. Lui est le propriétaire, il produit la richesse dans un autre pays et les transfèrent pour la Roma lors de la campagne de recrutement. Les commissions ? La Roma est grandement honnête, c’est inutile de jouer à ce petit jeu. Vous devriez avoir honte. La Roma est un club fortement honnête. S’il faut payer des commissions, alors je les paye, mais cela est transparent et déclaré.

Twitter: @Romanista35

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here