Après avoir levé l’option d’achat de Borriello, l’AS Roma vient donc de régler ses copropriétés et utilisé ses contre-options. Voici donc les chiffres au cas par cas :  

-ANDREA BERTOLACCI : droit de contre-option exercé, suite au droit d’option utilisé de la part de l’US Lecce, contre une somme de 0.5 millions d’euro ;

-ALESSANDRO CRESCENZI : droit de contre-option exercé, suite au droit d’option utilisé de la part du FC Crotone, contre une somme de 0.175 millions d’euro ;

-ALEANDRO ROSI : Accord consensuel en faveur de l’A.S. Roma suite à la copropriété avec l’AC Sienne, contre une somme compensatoire de 0.7 millions d’euro, à payer en trois annualités. Dont 0.25 millions lors des saisons 2011/2012 et 2012/2013, et 0.2 millions lors de la saison 2013/2014 ;

-GIANLUCA CURCI : Accord consensuel en faveur de l’A.S. Roma suite à la copropriété avec l’UC Sampadoria, contre une somme compensatoire de 500 euro ;

-STEFANO GUBERTI : Accord consensuel en faveur de l’A.S. Roma suite à la copropriété avec l’UC Sampadoria, contre une somme compensatoire de 500 euro ;

-RICCARDO BROSCO : Accord consensuel en faveur de l’US Triestina suite à la copropriété avec l’A.S. Roma, contre une somme compensatoire de 500 euro ;

-EMILIANO MASSIMO : Accord consensuel en faveur de l’A.S. Roma suite à la copropriété avec l’SF Aversa, contre une somme compensatoire de 30 000 euro ;

-ALESSANDRO MALOMO : Accord de la copropriété prolongé pour une autre saison avec l’AC Prato.