Site AS ROMA

Revue d’effectif des jeunes joueurs prêtés

A maintenant quelques jours de la fin de cette saison 2013/2014, le site Cesololaroma vous fait le point sur la situation des nombreux joueurs prêtés par l’AS Roma (né après 1991) dans les différentes divisions du championnat italien.

Les gardiens

Peu de chose à se mettre sous la dent au niveau de ce poste. En effet seul le lituanien classe 94, Tomas Svedkauskas, fait ses gammes ailleurs, et notamment du côté de la Serie B où il est actuellement prêté. Après avoir disputé 9 matchs lors de la phase aller à Paganese (Lega Pro), il n’a disputé que 53 minutes depuis son arrivée à Pescara en janvier.

Les arrières latéraux

Seul Stefano Sabelli semble assez proche de pouvoir passer l’échelon supérieur. Présent à Bari pour sa deuxième saison consécutive, cet arrière droit récemment titulaire avec l’Italie U21 s’est imposé comme un des meilleurs joueurs à ce poste en Serie B. Outre 4 sélections avec l’Italie U21, ce classe 93 aura disputé jusqu’ici 31 rencontres comme titulaires avec Bari. Reste à savoir s’il restera en seconde division, où s’il tentera de passer le palier supplémentaire en Serie A. L’autre arrière droit, qui découvre lui l’Italie, est Petar Golubovic. Le serbe classe 94 est arrivé en janvier de Belgrade, avant de rejoindre directement Novara en prêt. S’il n’a disputé que deux rencontres, dont une comme titulaire, Rudi Garcia semble vouloir le récupérer cet été pour le tester durant le ritiro estival (où Maicon et Vasilis Torosidis seront absents pour cause de Mondial). Egalement dans le même club, Alessandro Crescenzi (classe 91) est lui aussi arrivé en début d’année 2014, mais s’impose comme un titulaire de la défense de Serie B, après que son expérience ait coupé court à Ajaccio durant la première partie de saison. Paolo Frascatore (classe 93), qui avait réalisé une bonne saison à Sassuolo l’an passé et était devenu titulaire à gauche de la défense de l’Italie U21 à la surprise générale, ne trouve pas beaucoup d’espace du côté de la Reggina (officiellement relégué en Lega Pro). La saison prochaine sera donc pour lui celle qu’il ne faudra pas rater. Enfin, totalement anonyme la saison du français Wesley Yamnaine (classe 93) prêté dans le championnat de Belgique (deuxième division), où il n’a jamais joué titulaire.

Les défenseurs centraux

Le mieux placé pour faire un retour rapide à l’AS Roma est incontestablement Luca Antei. Titulaire, et presque devenu un pilier, à Sassuolo en Serie A, ce classe 92 fait aussi parti de la génération actuelle de l’Italie U21. Si son club neroverde se maintient parmi l’élite, une nouvelle saison de protagoniste là-bas pourrait lui être bénéfique. Autre classe 92, qui peine lui à exploser malgré son potentiel, avec Simone Sini. Après être passé par des prêts en Serie B (Lecce, Bari et Livorno, où il a toujours peu joué), ce gaucher polyvalent a du s’exiler en Lega Pro du côté de Perugia pour tenter de remonter la pente. Avec 15 matchs au compteur, il aura tout de même participé à la remontée historique du club vers la Serie B. Elu meilleur jeune italien par Tuttomercatoweb.com il y a deux ans alors qu’il était encore en Primavera, Federico Barba pourrait bien lui aussi découvrir la Serie A lors de la saison prochaine. En effet, après un bon prêt au Grosetto l’an passé, il fait parti de la bonne aventure d’Empoli qui est actuellement deuxième en Serie B. Son temps de jeu ne reste cependant pas très important, avec 9 rencontres en B, mais avec tout de même 5 sélections en Italie U20 (dont il est le Capitaine). Lui aussi de la génération 93, Alessandro Orchi évolue toujours en Lega Pro, où il a joué 5 matchs avec Catanzaro puis 13 avec Aprilia depuis janvier. Difficile pour lui de connaitre une véritable éclosion, même s’il reste encore jeune.

Les milieux de terrain

Impossible de ne pas commencer par Federico Viviani, qui est la véritable attraction de ces dernières semaines. Après s’être planté lors de son aventure à Pescara, voila que ce regista classe 92 revit totalement du côté de Latina (tout proche de Rome), où lui et ses coéquipiers sont actuellement 3ème de Serie B. S’ils peuvent encore espérer la montée en A, en passant par les play-off, le mister français semble avoir déjà jeté son dévolu sur celui qui avait débuté en pro comme titulaire face à la Juventus sous Luis Enrique. Il semble cependant certain que son chemin croisera la Serie A. Il faudra aussi suivre de près Andrea Bertolacci, qui devient maintenant un habitué de la Serie A, et qui réalise pour la première fois une saison abouti et complète avec le Genoa. Ce classe 91 pourrait bien aussi atirer l’oeil de l’ex-entraineur du LOSC, au moins pour faire ses preuves durant le ritiro estival. Parti lors de la seconde partie de saison dernière au Genoa en copropriété, Valerio Verre évolue cette saison à Palermo (où il est prêté, après avoir été placé en copropriété à l’Udinese). Ce milieu classe 94 avait pourtant bien démarré, avec Gattuso comme entraineur sur le banc, avec notamment 16 présences jusqu’ici. Mais depuis le changement de coach, le joueur de l’Italie U20 (habitué à être régulièrement surclassé) ne trouve plus d’espace. Difficile donc qu’il reste en sicile, malgré la montée en Serie A. Matteo Ricci (contrairement à son frère jumeau Federico qui est resté dans l’effectif giallorosso) a lui décidé la trajectoire inverse, en allant s’endourcir du côté de la Lega Pro. Et ce classe 94 s’épanoui pleinement du côté Grosetto, où il a jusqu’ici dipusté 25 rencontres (et 1 but). Si sa progression logique devrait l’envoyer du côté de la Serie B l’an prochain, Cagliari s’est déjà positionné pour accueillir ce blondinet organisateur du jeu. Enfin, Amato Ciciretti peine toujours autant à éclairer la Lega Pro de son talent. Ce meneur de jeu classe 93, qui avait failli filer à Manchester United il y a 3 ans de cela, a tout de même disputé 21 rencontres du côté de l’Aquila. Il faudra impérativement pour lui passer l’échelon supérieur la saison prochaine, sous peine de disparaitre de la circulation.

Les ailiers

Ce secteur de jeu de la Louve se montre également très bien garni. Parti depuis longtemps pour vagabonder dans divers clubs italiens, Adrian Stoian et Marco D’Alessandro (tous deux classe 91) pourraient se retrouver la saison prochaine en Serie A. Le trequartista roumain a commencer la saison au Genoa, avant de la fini au Chievo. Si les dirigeants giallorossi le suivent de près, il pourrait être une bonne contre-partie technique à intégrer dans un échange. Le second, italien, a lui connu beaucoup de clubs en Serie B, avant d’éclore cette année du côté de Cesena où il dispute sa seconde saison consécutive. Une bonne progression, qui lui vaut l’intérêt du Genoa et de Pama pour la saison suivante. On peut ensuite citer un trio de classe 93 (sacré champion Primavera en 2011). Alors qu’il était pourtant remplaçant à cette époque, Matteo Politano semble à ce jour celui qui est le mieux placé pour atteindre la ligne d’arrivée. Après une saison étincellante à Perugia l’an dernier (Lega Pro), où il avait notamment inscrit 7 buts, le voila qu’il récidive du côté de Pescara où il a joué 28 matchs et inscrit tout de même 6 buts. Difficile de savoir s’il sera capable de passer une nouvelle marche supplémentaire la saison prochaine, mais son avenir semble bien rose. Trajectoire inverse pour Gianluca Caprari, qui avait été le premier de cette génération à quitter le cocon, justement vers Pescara. 6 mois en Serie B avec Zeman, puis une saison en Serie A où il joue et inscrit 2 buts. Son retour dans ce même club en janvier est plutôt intéressant, avec 13 présences et 3 buts. Gammario Piscitella a lui aussi du descendre quelques matchs pour rebondir. Après avoir débuté en A avec Luis Enrique, il a ensuite rejoint le Genoa où il a trop peu joué. Même scenario cette saison à Pescara, où il se voit dans l’obligation de rejoindre une nouvelle aventure en janvier, avec une arrivée du côté de Cittadella (Serie B), où il retrouve le plaisir de jouer. Enfin, Marco Frediani pourrait lui aussi suivre une ascension similaire à Politano, avec une très belle saison du côté de l’Aquila, où il a jusqu’ici disputé 29 matchs et inscrit 4 buts. Selon toute vraisemblace, on le retrouvera du côté de la Serie B la asison prochaine.

Les attaquants de pointe

On commence par Junior Tallo qui, suite à son prêt à Bari la saison dernière, a rejoint Ajaccio cet été sur demande du coach Ravenelli. L’ivoirien classe 92 réalise plutôt une bonne saison pour son baptême en première division, avec 20 rencontres disputés et 6 buts. Le coéquipier de Ricardo Faty pourrait rester en Ligue 1 la saison suivante, où il possède déjà des pistes sérieuses. Plus difficile pour Alexis Ferrante, qui a quitté prématurement la Primavera cet été pour l’Aquila (Lega Calcio). Peu de temps de jeu pour l’italo-argentin classe 95, qui rejoint Lumeazzne en janvier où son temps de jeu augmente. Pas d’inquiétude pour lui, qui reste le plus jeune de tous les joueurs prêtés. Au niveau des anonymes, on citera Gianluca Leonardi (classe 93) qui a totalement disparu des radars.

Leandro Paredes et Tonny Sanabria

On est obligé de mettre à part, les deux talents venant d’Amérique du Sud, et débarqué dans la Botte cet hiver. Le premier, arrivée du Boca Junior, a atteri du côté du Chievo. Le meneur de jeu argentin (classe 94) a d’ailleurs disputé ses premières minutes en Serie A ce week end, en étant rentré dans le dernier quart d’heure. Arrivé un peu blessé, cela lui servira d’adaptation avant de revenir probablement dans la Capitale italienne cet été. Leandro Paredes est lui passé du Barca à Sassuolo. Ce paraguayen classe 96 a assez rapidement (du moins une fois qu’il en a eu le feu vert grâce à ses 18 ans) pou trouver un peu d’espace, en faisant son entrée sur la pelouse à 2-3 entrées, en montrant une grande qualité technique. Lui aussi pourrait faire son retour cet été sous la houlette de Rudi Garcia

Et les prêts de la saison prochaine ?

Actuellement cadres de la Primavera d’Alberto De Rossi, la génération 95 va devoir aller se faire son expérience ailleurs à partir de cet été. Et certains belles surprises pourraient se produire, à commencer par les deux défenseurs roumains Deian Boldor et Mihai Balasa, mais aussi Michele Somma (capitaine de l’Italie U19). Cela sera aussi une belle occasion pour le milieu de terrain Luca Mazzitelli, qui a déjà progressé ces dernières semaines grâce à son intégration dans le groupe pro, mais aussi son coéquipier et capitaine Simone Battaglia. Même discours pour Jacopo Ferri (probablement l’un des tous meilleurs des U19 de la Roma cette saison), mais aussi pour Cedric Njiki Tchoutou.