Revenir de Sicile avec les 3 points en poche

Après avoir enchainé une série de 7 victoires en 9 matchs, l’AS Roma a lourdement chuté sur le terrain de Naples, en perdant sur le score de 4-1. Les giallorossi devront réagir de suite, avec un nouvel déplacement périlleux sur le terrain hostile de Catane.


Du côté de Trigoria

Alors que l’on pensait que la victoire face au Milan AC aurait pu entamer une série positive, mais la défaites sur le terrain de Naples a refroidi les hardeurs giallorossi. Cela montre une fois de plus le contraste entre les résultats à domicile de la Louve, et ses prestations en dents de scie en déplacements. La Roma se doit donc obligatoirement de gagner sur le terrain de Catane, sous peine de s’enliser dans le ventre-mou du classement. Malgré tout Zeman peut s’appuyer sur une identité de jeu qui se développe et des prestations globalement intéressantes, mais pas encore suffisant lorsque la Roma joue loin de la capitale.

Zdenek Zeman devra faire avec quelques absents. En effet Pjanic est suspendu,  Nico Lopez avec l’Uruguay U21, tandis qu’Osvaldo et Romagnoli sont blessés. Certains joueurs sont de nouveau écartés par choix techniques comme Nego, Guberti et Julio Sergio.

L’équipe devrait être composée ainsi : Goicoechea gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de gauche à droite de Bazlaretti, Marcos, Castan et Piris. Au milieu De Rossi conservera sa place de milieu axial, avec Bradley et Florenzi ses côtés. Destro occupera l’axe de l’attaque, Totti sera à gauche et Lamela sera en charge du flanc droit.


L’adversaire du jour

Comparé à la saison passée, Catane a misé sur la continuité, avec un 11 qui a très peu changé. On notera le retour de prêt de Alvarez et Andujar, l’arrivée de Salifu (Fiorentina), ainsi que les départs de Carrizo (retour de prêt à la Lazio), Maxi Lopez (parti à la Sampdoria) et Morimoto lors de ce mois de janvier. Sans oublier, bien évidemment, Vincenzo Montella qui passe sur le banc de la Fiorentina.

Les siciliens réalisent un bon début de saison, placé à la 10ème place et un bilan de 7 victoires, 5 nuls et 7 défaites. Ils ont inscrit 26 buts et en ont encaissé 27. Leurs parcours est cependant bien meilleur à domicile, puisqu’on y retrouve 6 victoires, 2 nuls et 2 défaites; Avec 17 buts marqués et seulement 9 d’encaissée. Les deux défaites ont été contre la Juve et le Milan, et les nuls face à Naples et Torino. Leur parcours général reste un peu en dents de scie, puisqu’après avoir enchainé 4 victoires consécutives, ils restent sur 2 défaites et 1 nul lors des 3 derniers matchs.

L’équipe sera composée demain d’Andujar dans la cage; La défense à 4 sera constituée de Bellusci, Legrottaglie, Spolli et Marchese; Le milieu à 3 sera lui dirigé par Almiron, Salifu et Izco. Bergessio sera en pointe avec Gomez et Barrentios à ses côtés. Deux absents de marque sont à noter au milieu en les personnes de Lodi et Bagianti.


Les clés du match

L’AS Roma a les qualités pour remporter la bataille du milieu de terrain, qui pourrait aider à prendre les rennes du jeu. En effet sans Lodi et Biagianti, Catane devrait manquer de leader technique pour organiser le jeu. Il faudra cependant faire très attention aux contres adverse, avec un trio offensif tout en vivacité et rapidité avec l’explosif Gomez et le renard Bergessio. Les 2 défenses ne sont pas d’une assurance tout risques, et cela pourrait favoriser les attaques lors de ce match. On suivra également le duel des gardiens sud-américains, entre Goicoechea et Andujar.


Les dernières confrontations

2011/2012 Catania 1-1 Roma (De Rossi)
2010/2011 Catania 2-1 Roma (Loria)
2009/2010 Catania 1-1 Roma (De Rossi)
2008/2009 Catania 3-2 Roma (Vucinic, Menez)
2007/2008 Catania 1-1 Roma (Vucinic)
2006/2007 Catania 0-2 Roma (Tavano, Vucinic)
1983/1984 Catania 2-2 Roma
1970/1971 Catania 1-2 Roma

L’AS Roma ne réussit pas bien de façon générale sur le terrain de Catane. Les giallorossi restent sur 2 défaites et 2 nuls sur les 4 derniers déplacements. Pour la dernière victoire il faut remonter à la saison 2006/2007 avec une victoire sur le score de 2-0. Malgré tout elle n’y perd pas si souvent que cela, puisqu’on retrouve 2 défaites sur les 8 dernières confrontations. Un stade où Francesco Totti n’a encore jamais marqué.

Le duel du match

Mattia Destro / Gonzalo Bergessio : Un duel d’attaquant de pointe qui pourrait être déterminant lors de cette rencontre. D’un côté, l’attaquant argentin de Catane continue encore cette saison d’être le meilleur buteur du club avec 6 réalisations. Et il pourrait même égaler son record de l’an passé s’il devait « scorer » demain. Passé notamment par Saint Etienne et le Benfica, il sera l’un des poisons à suivre de près pour la défense centrale giallorossa, malgré son physique peu imposant. Le duel avec Marquinhos devrait se montrer très intéressant. De l’autre côté, l’international italien peine à s’imposer et déçoit un peu les attentes placés en lui. Malgré ces buts décisifs face à Pescara et Sienne, on est en droit d’attendre bien plus de sa part, et notamment au vue de ce qu’il a pu montrer l’an passé à Sienne. Après un match raté à Naples, et avec la blessure d’Osvaldo, Destro a une nouvelle chance et va devoir jouer sa carte à fond, autant à titre personnel que pour aider son équipe à chercher la victoire.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Antonio Damato. Le bilan global de la Louve avec cet arbitre est de 9 victoires, 2 nuls et 6 défaites, en 17 matchs. Le dernier match fût lors du match d’acqua-planning face à Parme, perdu sur le score de 3-2. Au rayon des mauvais souvenirs on retrouve aussi la défaite du Scudetto face à la Samp le 25 avril 2010.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Goicoechea
Piris-Marcos-Castan-Balzarzetti

Bradley-De Rossi-Florenzi
Lamela-Destro-Totti

Remplaçants: Lobont, Stekelenburg, Burdisso, Dodo, Taddei, Perrotta, Tachtsdis, Marquinho, Osvaldo, Totti.
Suspendu: Pjanic
Choix technique: Nego, Guberti, Julio Sergio

Catania (4-3-3): Andujar; Bellusci, Legrottalie, Spolli, Marchese; Izco, Almiron, Salifu; Gomez, Bergessio, Barrientos.