Site AS ROMA

Réussir enfin une prestation sur 90 minutes

Avec la Lazio et le Napoli dans son viseur, l’AS Roma n’a plus beaucoup de joker et surtout plus de temps à perdre pour retrouver la victoire. Après une série de 10 matchs sans la moindre victoire à domicile (dont 6 matchs nuls en Serie A), l’obligation de succès devient primordial. Sans Manolas, De Rossi et Nainggolan, les hommes de Rudi Garcia affrontera une Sampdoria disciplinée et capable de faire mal en contre-attaque. Un match intercalé entre les deux confrontations face à la Fiorentina, en Europa League (1/8 de finale).

.

La conférence de presse de Garcia.

« Totti est apte, je compte sur lui comme sur les autres »

« Comment je pense gérer les forces à disposition ? Je ne vais rien gérer, on ne pense pas à jeudi. C’est mon approche. Totti ? Il a fait un seul entraînement avec nous, je compte sur lui comme sur les autres. Florenzi ? Tous les attaquants aident défensivement, Florenzi sait aussi attaquer, sinon je ne le mettrais pas devant. Il sait attaquer et défendre, c’est un joueur offensif sur l’aile droite, je le mets là où l’équipe a besoin de lui. Il a aussi fini le match au milieu. S’il y a plus de satisfaction pour le nul à Florence ou de préoccupation pour les matchs rapprochés qui arrivent ? L’Europa League ça sera jeudi, on a mis un but important mais on est à la mi-temps. Aujourd’hui c’est le championnat, c’est notre calendrier. Je préfère avoir toute la rosa à disposition, demain on aura des solutions pour avoir une équipe compétitive, j’ai confiance en mes joueurs. Gervinho sur le banc contre la Fiorentina, si ça veut dire que le match de demain est plus important ? J’ai un effectif à disposition, je m’en sers. Chaque joueur est important pour moi, l’histoire d’une saison t’apprend qu’un joueur qui ne joue pas un match peut être important dans le suivant. J’ai d’autres attaquants, certains sont en train de revenir, je pense à Ibarbo, qui sera avec le groupe mardi. Ca sera une ressource en plus, je préfère avoir des choix et mettre sur le terrain une meilleure équipe pour un certain type de match et par une évaluation physique et psychologique.

« Doumbia est de mieux en mieux »

Si c’est normal que la blessure de De Rossi soit mise en discussion et qu’un groupe de tifosi obtienne un colloque avec les joueurs ? Daniele est un grand champion, il a plus de 100 matchs en nazionale, il sait tout faire, il a manqué une passe malheureusement, ça peut arriver. Ca ne change rien, il reste un joueur important et il nous aidera. Il y a des choses qui regardent la società et personne d’autre, tant qu’on a ce rapport dans le vestiaire, tout va bien. Pourquoi la Roma est meilleure à l’extérieur qu’à domicile ? Si on regarde tous les derniers matchs, l’équipe a toujours fait des choses intéressantes. Pas avec continuité, mais elle a souvent été menée et est revenue. Cela veut dire que l’équipe a une union forte. Maintenant il faut retrouver la victoire à l’Olimpico, c’est toujours un honneur de jouer dans notre stade, devant la Curva Sud, mais cela doit être une motivation en plus, ça ne doit pas inhiber l’équipe. Je pense que toutes les séries ont une fin. Doumbia ? Il s’améliore physiquement. On a quasiment repris du début, il s’améliore beaucoup. Petit à petit, il sera utilisable. Les mots de Nainggolan ont fait discuter. Si à l’intérieur du vestiaire aussi ? C’est l’anniversaire de l’un d’entre-vous ? Je vous souhaite un bon non-anniversaire, comme ces mots de Nainggolan sont un non-évenement. Si j’ai eu une réponse des leader ? C’est arrivé, sur le terrain aussi. A 10 contre la Juventus on ne fait pas nul sans leadership, comme à Florence, surtout après un pénalty manqué. On perd deux hommes, on manque une grosse occasion et on égalise quand même. Il n’y a pas que l’entraîneur qui pousse l’équipe, Keita est un exemple. La Sampdoria ? Bonne équipe, très physique, elle fait beaucoup de fautes, elle t’arrête les occasions offensives dès le début. Ils ont changé le secteur offensif durant le mercato, ils ont pris des joueurs forts. Ils font très bien depuis le début de saison, avec un bon entraîneur, un peu fourbe quand il dit que Ljajic doit être plus égoïste, il s’attend à ce qu’il ne fasse pas d’assist à un partenaire mieux placé. J’ai admiré le joueur, et l’entraîneur fait de grandes choses. Pour nous ça change rien, peu importe l’équipe en face, on saura quoi faire.

.

.

Du côté de Trigoria

Depuis le début de saison en championnat, le bilan est de 13 victoires, 11 nuls et 2 défaites (38 buts marqués et 19 encaissés). On constate souvent qu’en période de crise, les résultats sont souvent meilleurs en déplacements qu’à domicile, et cela semble se confirmer également pour l’AS Roma. Et le besoin de succès au Stadio Olimpico devient plus qu’une obligation, tant les poursuivants tendent à se rapprocher de la Louve au classement. Toutes compétitions confondues (sur les 90 minutes de jeu), cela fait tout simplement 10 matchs que la moindre victoire n’arrive plus (4-2 face à l’Inter), avec 8 matchs nuls et 2 défaites (face à Man City en Champions et la Fiorentina en Coupe d’Italie). En championnat, cela fait 6 fois de suite que les giallorossi concèdent le partage des points. Rudi Garcia pourra cependant chercher à s’appuyer sur la bonne prestation face à la Juventus il y a 15 jours.

Rudi Garcia a révélé la liste des 23 joueurs qui ont été convoqué pour cette 27ème journée de Serie A, qui se jouera ce lundi à 21h contre la Sampdoria (BeiN Sports). L’infirmerie reste bien garni, puisque outre Leandro Castan et Federico Balzaretti, Kevin Strootman (genou, saison finie), Victor Ibarbo (reprise de l’entraînement collective aujourd’hui), Maicon (genou), Kostas Manolas (dos), et Daniele De Rossi (cheville, 1 semaine) sont également OUT. Pour le reste, le groupe retrouve Francesco Totti. Outre Daniele Verde et Tonny Sanabria, Arturo Calabresi profite aussi des absences pour se faire une place.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé de Astori et Manolas, tandis que les couloirs seront pris par Florenzi et Cole. De Rossi évoluera juste devant la défense, avec Nainggolan et Paredes autour de lui. Devant, le trident devrait être composé de Ljajic, Iturbe et Gervinho.

.

L’adversaire du jour

La Sampdoria réussit enfin une saison à la hauteur de ses ambitions. Depuis une certaine saison 2009/2010, où les blucheriati avaient obtenu la 4ème place, entre-autre grâce à une victoire traumatisante pour la Louve à l’Olimpico, sur le score de 2-1 avec un doublé de Pazzini. Cette saison, le bilan global est de 10 victoires, 12 nuls et 4 défaites. Pour 34 buts marqués et 28 encaissés. En 26 rencontres, ils n’ont perdu que 4 matchs, tous à l’extérieur : Chievo, Torino, Lazio et Inter. Le bilan en déplacement justement est lui moins bon, avec 4 victoires, 5 nuls et 4 défaites, en 13 matchs (15 buts marqués et 18 encaissés). Si le début de saison était plus que prometteur, cela s’est un peu gâté en ce début d’année 2015, avec d’abord une série où l’on retrouvait 2 victoires, 3 nuls et 3 défaites (dont 3 nuls et 2 défaits à la fin de cette série). Cela s’est légèrement amélioré ensuite, avec 2 victoires dernièrement, à chaque fois en marquant deux buts. Depuis le match aller, la série en déplacements est de 3 victoires, 2 nuls et 5 défaites.

Sur le mercato, l’effectif de la Samp a connu peu de départs. On y retrouve notamment Maxi Lopez (Chievo), Mustafi (FC Valence) ou Costa (Parma). Cependant de nombreuses arrivées sont à noter, comme les gardiens Romero (Monaco) et Viviano (Arsenal), Une ligne entière a fait son arrivée en défense avec les latéraux Cacciatore (Hellas Verona) et Mesbah (Parma), ainsi que les centraux Silvestre (Milan) et Romagnoli (AS Roma). Au milieu on retrouve l’arrivée du jeune Duncan (Inter) et l’expérimenté Marchionni (Parma), ainsi que Bergessio (Catane) en attaque). Mais cela a aussi beaucoup bougé en janvier. Exit Gabbiadini (Napoli), Sansone, Krsrticic, Gastaldello (Bologne). IN Correa (Estudiantes), Muriel, Coda (Udinese), Eto’o (Everton), Munoz (Palermo) et Acquah (Parme). 

L’équipe sera composé demain de Viviano dans la cage. La défense sera constitué par une ligne de 4 joueurs, où l’on retrouvera De Silvestri, Silvestre, Romagnoli et Regini. Les 3 milieux de terrain axiaux seront Soriano, Palombo et Obiang. Enfin, le trident offensif sera composé de Okaka dans l’axe, avec Eder et Eto’o sur les côtés.

.

Le joueur à suivre

Alessio Romagnoli: Le défenseur italien de 20 ans connaît sa première saison, où il peut s’exprimer avec grande continuité. S’il avait joué 11 matchs (principalement au poste d’arrière gauche) avec Rudi Garcia la saison passée, le classe 95 a jusqu’ici déjà joué 20 rencontres cette saison (dont 19 en Serie A, et 1 but), et pourrait donc être proche d’avoir joué environ 30 matchs d’ici la fin de saison. Il est d’ailleurs le deuxième défenseur le plus utilisé cette saison en championnat, derrière De Silvestri (22 matchs) et à égalité avec Silvestre. Lancé dans le monde professionnel en 2012/2013 par Zdenek Zeman, Romagnoli avait alors joué un match en Coupe d’Italie face à l’Atalanta et un match de Serie A face au Genoa (où il avait d’ailleurs marqué) à seulement 18 ans. Alors qu’il devrait normalement évoluer en Italie U20, Alessio a déjà été convoqué à plusieurs reprises avec l’U21 du mister Di Biaggio, et il fera probablement parti du groupe qui disputera l’Euro U21 cet été, avec notamment Federico Viviani. Avant de pourquoi pas rejoindre assez vite l’Italie du mister Conte en vue de l’Euro 2016 ? Son avenir en club se jouera aussi cet été. Si Sabatini et Garcia veulent l’intégrer au groupe giallorosso dès la saison prochaine, le président Ferrero de la Samp espère lui prolonger le prêt d’un an supplémentaire, pour « le faire revenir plus fort à la Roma ». 

.

Les dernières confrontations

2003/2004 AS Roma 3-1 Sampdoria (Carew, Totti x2)
2004/2005 AS Roma 1-1 Sampdoria (Totti)
2005/2006 AS Roma 0-0 Sampdoria
2006/2007 AS Roma 4-0 Sampdoria (Totti x2, Ferrari, Panucci)
2007/2008 AS Roma 2-0 Sampdoria (Totti)
2008/2009 AS Roma 2-0 Sampdoria (Baptista x2)
2009/2010 AS Roma 1-2 Sampdoria (Totti)
2010/2011 AS Roma 3-1 Sampdoria (Totti, Vucinic, Borriello)
2012/2013 AS Roma 1-1 Sampdoria (Totti)
2013/2014 AS Roma 3-0 Sampdoria (Destro x2, Pjanic) 

L’AS Roma réussit très bien face à la Sampdoria, puisqu’on retrouve sur les 10 derniers matchs : 6 victoires, 3 nuls et 1 défaite. Mais quelle défaite !!!! Celle qui nous a fait dire définitivement au revoir au Scudetto il y a 5 ans. On souligne également que Totti a inscrit 9 buts lors de ses 10 dernières oppositions. A l’exception de la saison 2005/2006, la Louve a toujours marqué au moins un but lors de ses confrontations, et a marqué 6 fois sur 10 au moins deux buts (dont 4 fois au moins 3 buts).

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Gianpaolo Calvarese. Cet arbitre n’a dirigé qu’à 4 reprises l’AS Roma pour un bilan de 3 victoires et 1 défaite. Le revers fût subit il y a deux saisons, pour une des rares défaites de l’ère Andreazzoli, sur la pelouse de Palerme (2-0). Tandis que les succès ont été obtenus à deux reprises face aux clubs génois la saison dernière : Sur la pelouse de la Sampdoria (2-0, buts de Benatia et Gervinho) et à la maison face au Genoa (4-0, buts de Florenzi, Totti, Maicon et Benatia). Ainsi que cette saison face au Chievo, sur le score de 3-0 (Destro, Ljajic, Totti).

De son côté, le bilan avec la Sampdoria est de 1 victoire, 1 nul et 3 défaites.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Torosidis-Mapou-Astori-Holebas
Keita-Pjanic
Florenzi-Ljajic-Gervinho

Iturbe

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Spolli, Calabresi, Cole, Uçan, Paredes, Verde, Sanabria,Totti, Doumbia.
Blessé(s): Balzaretti, Castan, Strootman, Ibarbo, Maicon, Manolas, De Rossi
Suspendu(s): Nainggolan.

Sampdoria (4-3-3): Viviano; De Silvestri, Silvestre, Romagnoli, Regini; Soriano, Palombo, Obiang; Eder, Okaka, Eto’o.