Reprendre le leadership de la Capitale

Après avoir enchainé une série de 5 matchs sans défaite (dont 4 victoires), les giallorossi ont déçu avec une défaite face au dernier Palerme. Après ce revers, les hommes d’Andreazzoli doivent donc relever la tête, et retrouver la suprématie du derby, qui leur échappe depuis maintenant 3 rencontres. Au coup d’envoi seulement 3 points séparent les deux équipes, et ce match peut donc changer la suite de la saison.

.

La conférence de presse d’Aurelio Andreazzoli

Le derby ? Je l’ai déjà vécu plusieurs fois avec beaucoup de tensions et de sentiments. Nous pouvons multiplier ces sensations par deux. Ce que m’a dit Pallotta et ce qu’il peut apporter ? C’est notre Président, nous n’avons pas beaucoup d’occasions d’être ensemble, le seul fait de le voir est un plaisir. Le voir nous rendre visite est une occasion spéciale et cela est la plus grande satisfaction. Nous espérons lui rendre cette satisfaction qu’il mérite. Comment s’est passé cette semaine de travail ? La défaite de Palerme a été logique et juste. J’ai demandé aux joueurs de chercher les motifs pour lesquels nous avons perdu, en renvoyant les films et résumés que nous avions préparé. Je ne crois pas que nous les avons pris de haut. Le système de jeu ? Concernant mon histoire, nous avons démontré que nous avions une ligne à suivre mais que nous pouvions aussi changer. Nous avons la capacité de le faire parce que nos joueurs sont adaptés à ses variantes. Comment les joueurs romani vivent ce derby ? Le derby vaut trois points pour le classement mais certainement plus également. Je crois que cela vaut pour toute l’équipe. Et je pense qu’aucun joueur ne peut être épargné par la pression négative qu’un derby peut apporter. 3 derby perdus de suite, problème psychologique ? Cela peut l’être. Ce qui est décisif est le dernier match que nous avons fait, bien plus que les 3 derby perdus. La défaite contre Palerme peut influer. Si nous avons parlé de Palerme avec le Président ? Non, nous sommes deux personnes positives et nous avons parlé seulement du derby. Les expulsions lors des 3 derniers derby ? Ces expulsions sont un discours important. Le contrôle des nerfs est décisif, c’est impossible de jouer en infériorité numérique et penser à pouvoir prendre l’avantage, il est clair que celui qui n’aura pas ce self-contrôle aura un désavantage certain. Comment je vis personnellement ce derby ? Je le vis modestement, parce que je sais que nous avons fait tout le travail nécessaire concernant cette semaine de travail. Je le vis avec beaucoup de tension et de participation mais avec la joie d’y participer au premier plan.

La Lazio ? Il est objectif de dire que la Lazio a démontré qu’elle était une équipe importante, être en lice sur les 3 tableaux n’est pas une chose simple. C’est une équipe que j’estime beaucoup pour les caractéristiques qu’elle a, pour la façon dont dirige son entraineur, c’est une équipe à battre. Si je suis préoccupé par De Rossi ? C’est un champion, il doit savoir se contrôler et je crois qu’il le fera. Ce n’est pas son année la plus facile mais demain il a l’occasion de répondre positivement à tous. Le duel entre les deux équipes ? Ce sont deux équipes fortes, je n’en vois pas une plus forte que l’autre. L’équipe qui gagnera sera celle qui sera la plus concentré et la mieux sur le plan physique. Victoire déterminante ? La victoire donnera la plus grande satisfaction, un match nul dépend encore du scénario. Nous savons à quel point notre public peut influer sur notre prestation et sur le score, nous devons leur renvoyer leur dévouement. Dernier duel pour espérer l’Europe ? Le nombre de matchs restant diminuent, chaque occasion perdue ne pourra pas être récupéré. Si nous les gagnions tous il est évident que l’Europe se rapprochera, ce ne sera pas facile mais c’est notre objectif. Destro ? Il s’améliore. Mattia peut donner un coup de main lors du match de demain. La semaine passée il ne pouvait pas être utilisé, demain oui, même si peut-être en cours de jeu. Pjanic pourrait jouer un cran plus haut, cela pourrait poser un problème de cohabitation avec Totti ? Il n’y a pas de problème de cohabitation entre les deux. S’il y avait des problèmes entre champions cela serait la fin. La signification du derby ? Disputer ce match avec beaucoup d’appréhension, maintenant je suis dans le rôle de devoir motiver tout le monde, c’est la responsabilité que j’ai. J’aime le fait de recevoir la sympathie des gens quand je les rencontre. Si le 1/4 de finale d’Europa League de la Lazio peut être un avantage ? Il faut le demander à leur entraineur, mais il est clair que l’Europe est un engagement important, mais c’est un constat que nous pourrons faire à la fin du match. Petkovic ? Je ne l’ai jamais rencontré, si ce n’est lors d’un après-match où je lui ai fais mes compliments, son travail ne peut être jugé que de manière positive ».

.

Du côté de Trigoria

Malgré deux défaites en 7 rencontres disputés, le bilan d’Aurelio Andreazzoli reste cependant globalement [très] bon. En effet après l’accroc sur la pelouse de la Sampdoria, l’équipe giallorossa a su rebondir en enchainant trois victoires consécutives. La révolution passe notamment par un changement de système, et un 3-4-3 qui a permis de retrouver une stabilité et un équilibre perdu depuis bien longtemps. La victoire flamboyante face à la Juventus a permis de ramener une bonne dose de confiance et de sérénité. Et ces éléments ont été bien utile pour venir à bout de l’Atalanta dans des conditions apocalyptiques. Mais la Roma a su être plus fort que la neige en s’arrachant les tripes avec un but victorieux signé le grec Vasilis Torosidis. La passe de trois est donc arrivé le week end passé contre le Genoa, avec notamment un match grandiose de Francesco Totti, qui signe un but et deux passes décisives. Si le match face à l’Udinese a laissé des regrets, cela reste un bon point de pris sur une pelouse difficile, où seul la Juventus a réussit à y revenir avec les trois points. Un match nul qu’il a cependant été bonifié par une victoire face à Parme il y a 15 jours. Oui mais voila, le match face à Palerme où les trois points ne semblaient qu’une simple formalité ne l’a finalement pas été… et cette défaite a pesé dans les têtes lors de cette semaine écoulée. L’objectif est donc clair : profiter de ce derby pour se relancer, et accrocher une 5ème victoire en 8 rencontres. A noter que le bilan du mister à l’Olimpico est excellent, avec 3 victoires en autant de match, et un Francesco Totti à chaque fois buteur dans son jardi.

Aurelio Andreazzoli pourra compter sur un groupe, où trois joueurs manqueront à l’appel. Piris et Osvaldo (suspendus), ainsi que Balzaretti (blessé). Des retours importants sont à noter, comme Marcos derrière et Lopez devant.


L’adversaire du jour

La Lazio a reçu un début de saison exceptionnelle, avec notamment 6 victoires (et 2 défaites) lors de ses 8 premières journées, pour un total de 18 points sur 24 possibles. Le parcours s’est ensuite un peu plus compliqué au fil de la saison, et notamment depuis le début de l’année 2013. En effet sur ces 10 derniers matchs de championnat (depuis la 21ème journée), on retrouve seulement 2 victoires, 2 nuls et surtout 6 défaites. Cela est encore pire en déplacement, puisque l’on retrouve un seul point pris lors de cette série. Cependant la Coppa Italia et l’Europa League leurs ont servi de bol d’air pour acquérir certaines victoires importantes.

En effet les biancoazzurri ne sont plus aussi imprenables à l’Olimpico qu’ils pouvaient être il y a peu. On retrouve notamment dernièrement une défaite face à la Fiorentina, ou encore un match nul face à Naples. Les Laziale peinent donc à enchainer des série de plus de 2 victoires consécutives, et patinent en enchainant des série d’une victoire, puis une défaite, puis une victoire. Si la dernière victoire en Série A face à Catane a semblé redonné un allant positif à l’équipe, sa lourde et difficile défaite sur le terrai nde Fenerbache a remis ce crédit à zéro.

Petkovic pourra compter sur des retours importants, comme Klose ou Mauri. Si le premier partira titulaire, ça ne sera pas le cas du second. En défense, il devra notamment faire sans deux titulaires indiscutables : Konko et Dias, qui seront remplacés par Gonzales et Cana. Pour le reste, cela sera du grand classique, exception faite d’Onazi, qui n’était pas présent lors du derby aller.S

 

Les dernières confrontations

2012/2013 Lazio 3-2 AS Roma (Lamela, Pjanic)
2011/2012 AS Roma 1-2 Lazio (Borini)
2011/2012 Lazio 2-1 AS Roma (Osvaldo)
2010/2011 AS Roma 2-0 Lazio (Totti x2)
2010/2011 AS Roma 2-1 Lazio (Borriello, Simplicio) [Coppa Italia]
2010/2011 Lazio 0-2 AS Roma (Borriello, Vucinic)
2009/2010 Lazio 1-2 AS Roma (Vucinic x2)
2009/2010 AS Roma 1-0 Lazio (Cassetti)
2008/2009 Lazio 4-2 AS Roma (Mexes, Vucinic)
2008/2009 AS Roma 1-0 Lazio (Baptista)
2007/2008 Lazio 3-2 AS Roma (Taddei, Perrotta)
2007/2008 AS Roma 3-2 Lazio (Vucinic, Mancini, Perrotta)
2006/2007 AS Roma 0-0 Lazio
2006/2007 Lazio 3-0 AS Roma
2005/2006 Lazio 0-2 AS Roma (Taddei, Aquilani)
2005/2006 AS Roma 1-1 Lazio (Totti)
2004/2005 AS Roma 0-0 Lazio
2004/2005 Lazio 3-1 AS Roma (Cassano)
2003/2004 Lazio 1-1 AS Roma (Totti)
2003/2004 AS Roma 2-0 Lazio (Mancini, Emerson)
2002/2003 AS Roma 1-1 Lazio (Cassano)
2002/2003 Lazio 2-2 AS Roma (Delvecchio, Batistuta)
2001/2002 Lazio 1-5 AS Roma (Montella x4, Totti)
2001/2002 AS Roma 2-0 Lazio (Delvecchio, Totti)
2000/2001 AS Roma 2-2 Lazio (Batistuta, Delvecchio)
2000/2001 Lazio 0-1 AS Roma (Negro csc)
1999/2000 Lazio 2-1 AS Roma (Montella)
1999/2000 AS Roma 4-1 Lazio (Delvecchio x2, Montella x2)
1998/1999 AS Roma 3-1 Lazio (Delvecchio x2, Totti)
1998/1999 Lazio 3-3 AS Roma (Delevcchio x2, Totti)

Voici les 30 dernières rencontres qui ont opposé l’AS Roma à la Lazio (dont vous pouvez retrouver les meilleurs rencontres ici). Le bilan pour les giallorossi est de 14 victoires, 8 matchs nuls et 7 défaites. Un bilan global assez largement à l’avantage de la Louve donc. Un bilan a fortement relativiser : En effet sur ces 7 victoires laziale, 6 ont été acquises lorsque les biancoceleste évoluaient à domicile. Tandis que sur ces 14 victoires romanisti, 11 ont été remporté lorsque la Louve évoluait à domicile. A noter que le dernier match nul remonte à la saison 2006/2007, sur un score de 0-0.

A noter que sur ces 30 matchs on retrouve 8 buts de Delvecchio et Totti, suivi par 6 buts de Montella.

Dans l’histoire de tous les derby, l’AS Roma a obtenu 50 victoires, 55 nuls et 37 défaites.

Le duel du match

Erik Lamela Francesco Totti / Hernanes Miroslav Klose : Le duel de se mettre devrait être une nouvelle fois un duel de duo : Lamela-Totti VS Hernanes-Klose. 24 buts pour le tandem giallorosso, et 18 côté biancoceleste. S’il faut remonter à la saison 2010/2011 pour voir le Capitano giallorosso buteur dans le derby (doublé lors du match retour), les 3 autres nommés ont eux inscrit de leur emprunte le tableau d’affiche depuis la saison dernière : 2 buts pour Klose, 2 pour Hernanes (sur penalty) et 1 pour Lamela (lors du match aller). Le danger a donc de grandes chances de venir de ce quator. Et encore plus quand on sait que Totti a marqué lors de toutes les rencontres qui se sont disputés à l’Olimpico depuis le début d’année 2013, soit lors des 5 derniers matchs. Lors des autres clés de ce match pourrait cependant venir du milieu de terrain, où la bataille s’annonce rude et rugueuse. D’abord dans l’axe, avec un trio Bradley-De Rossi-Pjanic, qui sur le papier allie puissance et technique, pendant que l’on suivra de l’autre côté Ledesma-Onazi-Hernanes. Les duels de couloirs seront là aussi très important avec Florenzi qui devra bloquer Candreva, tandis que l’autre côté on retrouvera deux joueurs habitués à réaliser beaucoup de course : Torosidis face à Lulic. Lamela et Totti pourrait avoir un avantage sur la défense adverse, étant donné les absences de Konko et Dias, tandis que le trio Castan-Burdisso-Marcos devra être attentif au dangereux Klose. Toujours est-il que dans un derby, outre les individualités, le comportement collectif prime par-dessus tout


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Paolo Mazzoleni. Cet arbitre a dirigé à 9 reprises l’AS Roma pour un bilan de 5 victoires, 3 nuls et 1 seule défaite. Cette année il a arbitré le Roma-Sampdoria (1-1), et la victoire à Sienne (1-3). Fait étonnant, Totti marque très souvent avec cet arbitre. Il a en effet scoré à 7 reprises en 7 matchs joués. La Lazio possède elle un bilan de 9 victoires, 3 nuls et 2 défaites.


Les équipes probables

AS Roma (3-4-3):
Stekelenburg
Marcos-Burdisso-Castan

Torosidis-Bradley-De Rossi-Florenzi
Pjanic
Lamela-Totti

Remplaçants: Goicoechea, Lobont, Romagnoli, Taddei, Dodo, Marquinho, Perrotta, Tachtsidis, Lucca, Destro, Lopez.
Blessés: Balzaretti.
Suspendus: Piris, Osvaldo.

Lazio (4-5-1); Marchetti; Gonzales, Biava, Cana, Radu; Candreva, Onazi, Ledesma, Hernanes, Lulic; Klose.