Site AS ROMA

Récupérer la place de second

Si le match nul (1-1) face au Torino a été un coup d’arrêt sur le plan comptable, l’AS Roma reste cependant sur une bonne dynamique, avec 7 points sur 9 possibles, et surtout après avoir retrouvé le succès à l’Olimpico, en battant le Napoli (1-0). Le mister Garcia récupère Keita et Torosidis, mais perd Manolas et De Rossi.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Pas d’autre alternative que la victoire »

« Les conditions de Pjanic, Keita et Gervinho ? Seul Keita est convocable, pas à 100% mais il s’est bien entraîné, c’est une ressource en plus. Roma plus offensive vu les absences ? Il y a Paredes, Uçan, Florenzi qui peuvent jouer au milieu. Il vaut mieux avoir des joueurs à 100%. Je ne suis pas inquiet pour le milieu. Si l’équipe a encaissé le fait d’être troisième ? Je n’ai entendu aucun joueur en parler, c’est la meilleure façon de préparer le prochain match. Tout ce qui compte demain c’est gagné, puis on verra le résultat des autres. Il n’y a pas d’autre alternative à la victoire. Comment va Totti ? Il s’est entraîné, on l’a géré en début de semaine puis il a travaillé avec le groupe, maintenant il va bien. On sait tous que quand il Capitano est à 100% c’est une valeur ajoutée. Si j’ai réussir à isoler l’équipe des pressions de Rome cette semaine ? Les joueurs sont motivés, ils ont mis de l’intensité, de la qualité dans le travail. On a travaillé dur, on peut le faire car on a qu’un match par semaine. Ils me semblent assez tranquilles et concentrés sur le terrain. Si j’ai la sensation que le match décisif pourrait être le derby ? C’est très loin ce match, dur à dire. On a fait 7 points sur 9 depuis Cesena, c’est une marche assez bonne. On veut faire 10 sur 12, ça ne sert à rien de penser aux autres matchs. L’Atalanta a fait un beau pas en avant pour le maintien en gagnant contre Sassuolo, ça reste un match difficile à jouer. Je m’attends à un match difficile, mais aussi à une Roma avec beaucoup de volonté. On en sortira avec les 3 points, c’est l’unique objectif. Dans la semaine Pallotta a admis une part de responsabilité dans les blessures, quand j’ai parlé de fatalité ? Les analyses ont les fera en fin de saison, ça ne sert à rien maintenant. En une saison il y a un peu de tout, fatalité et responsabilité, mais c’est pas le moment d’en parler. Pour le moment il faut être concentré sur les joueurs, les indisponibles sont nombreux mais ne doivent pas être un alibi. 

« Le problème au genou de Maicon est délicat »

Si j’ai les moyens de connaître la nature exacte des problèmes de Maicon ? Le problème est qu’il fait un pas en avant et parfois deux en arrière. Un problème au genou est toujours délicat, je m’attendais à un retour plus rapide mais on peut pas tout faire. On fera un point pour expliquer les conditions de Maicon. J’espère, pour moi et lui, qu’il puisse vite revenir. L’Atalanta jouera un match défensive, si je crains un non-match ? Je n’ai peur de rien, j’ai beaucoup de respect pour l’adversaire. L’attitude des adversaires c’est leur choix, nous on doit répondre pour les mettre en difficulté et marquer, puis il faut être solide en défense. Les paramètres normaux pour gagner. Si je partage les mots de Pallotta, qui a dit vouloir se débarrasser des tifosi qui ont contesté contre la Fiorentina ? Je préfère avoir un stade plein, ne pas avoir la Curva Sud est quelque chose de laid, un désavantage. J’ai déjà expliqué que la Roma ce ne sont pas seulement les joueurs et l’entraîneur, mais aussi les dirigeants, son président, qui a tout fait pour avoir un club ambitieux, un stade où les parents peuvent amener les enfants. Il faut avoir une forte solidarité, le président est une bénédiction, il fait toujours tout pour porter au sommet les couleurs de la Roma. Je veux juste rappeler que ce n’est pas le président qui a disqualifié la Sud. Si ce soir je supporterai la Juventus ? Moi je supporte la Roma, je supporte le fait de devoir gagner demain, les autres résultats ne changent rien. Puis il arrive ce qu’il doit arriver, on sait que la Juventus est une très grande équipe, encore en course sur trois fronts, elle peut peut-être terminer le championnat ce soir. Le résultat ne change rien pour nous ».

.

.

Du côté de Trigoria

Depuis le début de saison en championnat, le bilan est de 15 victoires, 12 nuls et 3 défaites (41 buts marqués et 22 encaissés). On constate souvent qu’en période de crise, les résultats sont régulièrement meilleurs en déplacement qu’à domicile, et cela semble se confirmer également pour l’AS Roma. En effet, la Louve reste sur une série en cours de 1 victoire, 8 nuls et 4 défaites sur les 13 derniers matchs à domicile. En Serie A, cette série sur la même période est de 1 victoire, 6 nuls et 1 défaite. La Louve perd donc peu de matchs à domicile (une seule défaite depuis le début de saison) mais n’arrive plus à gagner depuis maintenant longtemps. Les hommes du mister français peuvent cependant s’appuyer sur les trois derniers matchs en championnat dans le Stadio Olimpico : le 1-1 face à la Juventus, la défaite 0-2 face à la Sampdoria (avec l’une des meilleures performances de la saison) et la victoire face au Napoli (1-0) qui manquait depuis de très nombreux mois. Globalement, les giallorossi sont en croissance depuis trois matchs, avec un bilan de 7 points sur 9 possibles, avec un fond de jeu qui semble à la hausse.

Rudi Garcia a révélé la liste des 24 joueurs qui ont été convoqué pour cette 31ème journée de Serie A, qui se jouera ce dimanche à 15h contre l’Atalanta (Foot+). L’infirmerie se vide petit à petit, puisque outre Kevin Strootman (genou, saison finie) et Maicon (genou), seuls Miralem Pjanic (cheville) et Gervinho (cuisse) sont OUT. Les deux joueurs devraient faire leur retour le week-end prochain. Seydou Keita fait lui son retour de suspension. Daniele Verde, Arturo Calabresi et Lorenzo Pellegrini sont aussi du voyage, tout comme le revenant Federico Balzaretti. A l’inverse, Kostas Manolas et Daniele De Rossi sont suspendus.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé de Mapou et Astori, tandis que les couloirs seront pris par Torosidis et Holebas. Nainggolan évoluera juste devant la défense, avec Florenzi et Uçan autour de lui. Devant, le trident devrait être composé de Ljajic, Totti et Iturbe.

.

L’adversaire du jour

La saison de l’Atalanta n’est probablement pas à la hauteur des attentes du début de saison. En effet, le club de Bergame pointe après 30 journées à une 17ème place, synonyme à ce jour de maintien, mais en position périlleuse. En effet, ils possèdent 4 points de retard sur le 16ème, mais surtout 7 points d’avance sur le 18ème (premier relégable). Leur bilan global est de 6 victoires, 11 nuls et 13 défaites (pour 26 buts marqués et 41 buts encaissés). Le bilan est encore plus catastrophique en déplacement, avec 2 victoires (Milan et Cagliari) 6 nuls et 7 défaites (pour 9 buts marqués et 18 encaissés). Sur la série en cours, la victoire à domicile face à Sassuolo a certes inversé une mauvaise période mais sans l’annuler. En effet, avec ce succès, la série en cours était de 3 nuls et 5 défaites sur les 8 derniers matchs de Serie A. Si l’on reste en déplacement, les neroazzurri n’ont gagné qu’un match de leurs 14 derniers matchs loin de leur base. Autant dire que les voyants ne semblent pas au vert pour l’Atalanta. 

Sur le mercato, l’effectif de l’Atalanta a connu quelques chamboulements. A commencer par quelques départs importants comme le gardien Consigli (Sassuolo), les défenseurs Yepes, et Brivio (Verona), ou encore les attaquants Livaja (Rubin Kazan), Betancourt (Bologna) ou encore Bonaventura (Milan AC). Côté arrivée, on retrouve le gardien Avramov (Cagliari), les défenseurs Zappacosta (Avellino), Biava (Lazio), Cherubin (Bologne) et Dramé (Chievo), ainsi que les attaquants D’Alessandro (AS Roma), Boakye (Juventus), Bianchi (Bologna) et Gomez (Metalist). Lors du mercato de janvier, aucun départ important est à noter, pendant qu’on soulignera les arrivées de Pinilla (Genoa) et Emanuelson (AS Roma).

Concernant le onze de départ, Sportiello gardera la cage azzurra. La défense à 4 sera composé de Benalouane et Stendardo dans l’axe, avec Masiello et Dramé sur les côtés. La paire de récupérateurs sera constitué par Baselli et Carmona. Les couloirs offensifs seront pris par Zappacosta et Gomez, tandis que Moralez soutiendra la pointe Denis.

.

Le joueur à suivre

Davide Zappacosta: Latéral droit de formation, Zappacosta est utilisé comme milieu offensif de couloir cette saison, d’abord avec le mister Colantuono et actuellement avec Reja. Ce joueur classe 92, qui fêtera ses 23 ans en fin de saison, dispute sa première saison en Serie A, mais fait parti des véritables révélations de cette édition 2014/2015. Zappacosta possède un parcours un peu atypique puisqu’il a débuté sa formation dans son club natal, à Sora (évoluant en Lega Pro). Ce n’est qu’à l’âge de 19 ans qu’il signe pour l’Atalanta, sans être donc passé par un centre de formation professionnel. Il sera dans la foulée prêté à Avellino (dont il est pour le moment détenu par les deux en copropriété), durant trois saisons : les deux premières en Lega Pro, puis la saison passée en Serie B. Sa belle saison dernière (36 matchs et 2 buts) lui a permis de revenir au bercail où il joue de façon régulière aujourd’hui, puisqu’il a déjà disputé 24 matchs et 3 buts cette saison. Il est également un titulaire fixe de l’Italie U21 depuis le début de saison, où il a connu 8 présences depuis l’été dernier. Et il lui aura donc fallu peu de temps parmi l’élite pour attirer la convoitises des plus grands clubs italiens, dont l’AS Roma qui le suit pour renforcer ses couloirs défensifs. Son objectif est donc de disputer l’Euro U21 cet été, avant de pourquoi pas taper à la porte de la sélection d’Antonio Conte pour l’Euro 2016 en France.

.

Les dernières confrontations

1997/1998: AS Roma 3-0 Atalanta
2000/2001: AS Roma 1-0 Atalanta (Montella)
2001/2002: AS Roma 3-1 Atalanta (Montella, csc, Montella)
2002/2003: AS Roma 1-2 Atalanta (De Rossi)
2004/2005: AS Roma 2-1 Atalanta (Montella, Montella)
2006/2007: AS Roma 2-1 Atalanta (Totti, Totti)
2007/2008: AS Roma 2-1 Atalanta (Panucci, De Rossi)
2008/2009: AS Roma 2-0 Atalanta (Panucci, Vucinic)
2009/2010: AS Roma 2-1 Atalanta (Vucinic, Cassetti)
2011/2012: AS Roma 3-1 Atalanta (Osvaldo, Bojan, Simplicio)
2012/2013: AS Roma 2-0 Atalanta (Lamela, Bradley)
2013/2014: AS Roma 3-1 Atalanta (Taddei, Ljajic, Gervinho)

L’Atalanta est l’une des proie favorite de l’AS Roma, à l’Olimpico. En effet lors des 12 dernières rencontres, les giallorossi ont gagné à 11 reprises, en restant sur 8 victoires consécutives. Cela fait même autant d’années que les coéquipiers de Francesco Totti inscrivent au moins 2 buts, mais avec des rencontres qui restent malgré tout régulièrement serrées, avec des succès où l’on retrouve souvent 1 ou 2 buts d’écart. De Rossi a marqué deux fois face aux nerazzurri à domicile, tandis que Totti n’a plus marqué depuis la saison 2006/2007 où il avait inscrit un doublé.

Le bilan général entre ses deux équipes, au Stadio Olimpico, est de 34 victoires, 14 nuls et 4 défaites pour la Louve; avec 98 buts inscrits et 45 encaissés.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Andrea Gervasoni. Cet arbitre a dirigé à 11 reprises l’AS Roma pour un bilan de 8 victoires (dont le succès contre le Genoa 3-1 il y a deux ans, la victoire contre Catane 4-0 la saison passée et le succès à Empoli 1-0 cette saison), 2 nul (3-3 face à Livorno en 2010, et le 1-1 face au Hellas Verona cette saison) et 2 défaites (dont contre le Genoa en 2011/2012, sur le score de 4-3 après avoir mené 0-3). Il avait notamment expulsé Totti face à Lecce lors de l’altercation avec Oliveira. Il a sifflé 2 penalties en faveur de la Louve, et 1 contre.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Torosidisi-Mapou-Astori-Holebas
Nainggolan
Florenzi-Uçan

Iturbe-Totti-Ljajic

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Spolli, Balzaretti, Cole, Paredes, Pellegrini, Verde, Doumbia, Ibarbo, Sanabria.
Blessé(s): Castan, Strootman, Maicon, Gervinho, Pjanic.
Suspendu(s): Manolas, De Rossi.

Atalanta (4-4-1-1): Sportiello; Masiello, Benalouane, Stendardo, Drame; Zappacosta, Baselli, Carmona, Gomez; Moralez; Denis.