Reconquérir l’Olimpico

Suite à la cinglante défaite face à la Juve, sur le score de 4-1, l’AS Roma retrouve le Stadio Olimpico pour oublier cette claque, avec la réception de l’Atalanta. Un match qui sonne déjà comme celui de la dernière chance. Sortir du gouffre, ou y plonger encore plus. Une rencontre qui verra comme apéritif, la célébration du « Hall of Fame » avec la présence des 11 meilleurs joueurs de l’histoire du club.


La forme du moment

L’AS Roma continue son parcours en dents de scie. En effet les giallorossi ont alterné le bon et le moins bon depuis le début de saison, n’alignant qu’une seule victoire sur le terrain (outre celle de Cagliari sur tapis vert) et notamment deux défaites. On a pu cependant voir certaines choses de positives, avec la belle prestation sur le terrain de l’Inter, ou les très prometteuses premières périodes de Bologne et la Sampdoria. A l’inverse donc, les romanisti ont connu de courtes périodes de black-out qui leur ont couté cher. Demain la Louve devra serrer les crocs, pour relancer sa saison, et acrocher le premier wagon du championnat.

Zdenek Zeman pourra compter sur le retour de Bradley, et disputera d’un groupe assez étoffé, puisque seul Lobont, Dodô et Pjanic manqueront à l’appel, pour faire leur retour lors du prochain match. Certains joueurs sont de nouveau écartés par choix techniques comme Nego, Guberti et Julio Sergio.

L’équipe devrait être composée ainsi : Stekelenburg gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de gauche à droite de Balzaretti, Castan, Marquihos et Piris. Au milieu De Rossi et Florenzi sont assurés de leur place, tandis qu’un ballottage a lieu entre Bradley et Panagiotis. En attaque, Osvaldo occupera l’axe de l’attaque, Totti sera à gauche et Lamela sera en charge du flanc droit. Même s’il n’est pas à exclure l’entrée à droite de Nico Lopez, et celle de Destro à gauche.


L’adversaire du jour

L’effectif de l’Atalanta a finalement peut bouger cette saison. En effet les pièces maitresses tel que Cigarini, Schelotto ou Denis sont toujours là, tous comme les jeunes et prometteurs Consigli ou Peluso. Un mélange intéressant d’expérience et de jeunesse donc. Cependant, le club de la banlieue milanaise devrait faire cette rencontre, de façon décimer défensivement. En effet pas moins que Lucchini, Manfredini, Bellini, Stendardo et Capelli manquent à l’appel. La charnière centrale sera donc constitué de l’habituel arrière gauche Peluso, et un joueur qui n’a pour le moment joué que 45 minutes, Matheu.

Le début de saison de l’Atalanta est très loin de l’excellent départ de la saison passée. En effet avec 5 points au compteur, et déjà 3 défaites en 6 matchs, l’équipe de Bergame peine à trouver ses marques, et risque de vivre une saison très compliquée. La victoire sur le terrain du Milan avait pourtant laissé des espoirs de satisfactions, qui se sont rapidement éteints ensuite. Les bergamasci avaient même réussi à enchainer par une 2ème victoire, en recevant Palerme. Cela est vite retombé avec, d’abord, une défaite face à Catane, puis la raclée 5-1 sur son terrain face au Torino. C’est donc dans une spirale négative que les neroazzurri débarquent dans la capitale italienne.

L’équipe sera composée demain de Consigli dans les buts ; la défense sera constituée par Berardi, Matheu, Peluso et Brivio; Le milieu à 4 sera composé de Schelotto, Cazzola, Cigarini et Moralez. L’attaque sera emené par De Luca, en soutien de Denis.

Les clés du match

La principale clé du match résidera probablement sur la défense plus qu’expérimentale de l’Atalanta. Une faille qu’il faudra savoir exploiter par des mouvements continus, et peser sur cette ligne. Le point fort du club de Bergame est peut-être ses couloirs, avec notamment l’imposant Schdelotto et le feufolais Moralez. Si la pointe Denis ne connait pas la même réussit que l’an passé, il ne faudra cependant pas lui laisser trop d’espaces, et notamment dans le domaine aérien. Les deux centraux Castan et Marquinhos devront donc être attentifs face à l’argentin. De son côté, le milieu de terrain giallorosso devra être bon à prendre rapidement le dessus, et à savoir mettre le pied sur le ballon, pour prendre rapidement la profondeur.


Les dernières confrontations

1997-1998: Roma-Atalanta 3-0
2000-2001: Roma-Atalanta 1-0 (Montella)
2001-2002: Roma-Atalanta 3-1 (Montella, csc, Montella)
2002-2003: Roma-Atalanta 1-2 (De Rossi)
2004-2005: Roma-Atalanta 2-1 (Montella, Montella)
2006-2007: Roma-Atalanta 2-1 (Totti, Totti)
2007-2008: Roma-Atalanta 2-1 (Panucci, De Rossi)
2008-2009: Roma-Atalanta 2-0 (Panucci, Vucinic)
2009-2010: Roma-Atalanta 2-1 (Vucinic, Cassetti)
2011-2012: Roma-Atalanta 3-1 (Osvaldo, Bojan, Simplicio)

L’Atalanta est l’une des proie favorite de l’AS Roma, à l’Olimpico. En effet lors des 10 dernières rencontres, les giallorossi ont gagné à 9 reprises, en restant sur 6 victoires de suite. Cela fait même autant d’année que les coéquipiers de Francesco Totti inscrivent au moins 2 buts. Attention à ne pas faire mentir les statistiques donc…

Le duel du match

Alessandro Florenzi / Luca Cigarini : Le duel entre l’éternel talent, et le jeune talent prometteur. Habitué des équipes nationales italienne dans sa jeunesse, Cigarini n’a jamais réussi à exprimer tout le potentiel qu’il pouvait avoir. International U21, disputant même les JO avec l’Italie en 2008. Oui mais voila, malgré de bonnes saisons à Parme, l’Atalanta puis Naples, le milieu de terrain italien n’a jamais explosé. Il y a 2 ans il tente même une expérience au FC Seville qui s’annoncera comme un fiasco. Il décide alors de revenir à l’Atalanta pour une deuxième jeunesse. Cela sera payant, puisque l’an passé, suite à la blessure de Marchisio, il se voit appelé par Prandelli. Pilier de son équipe du haut de ses 26 ans, c’est un peu une seconde carrière qui début pour lui. Demain midi, il sera assurément la pièce maitresse du milieu de terrain de son équipe, et l’homme qui faudra à tout prix bloquer. Florenzi à lui une trajectoire un peu opposé. En Primavera Roma il y a encore un peu plus d’une saison, peu croyait à son explosion, mais surtout aussi rapidement. Excellent à Crotone l’an passé, il est élu meilleur jeune de Série B et inscrit un total de 11 buts. Cette saison il a déjà bousculé la hierarchie de Zeman, et s’impose comme l’élément fondamental de son milieu de terrain, avec à la clé deux buts en 5 rencontres disputés.


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Luca Banti. Comme l’adversaire du jour, il s’agit d’un arbitre « favorable » aux giallorossi. En effet en 13 rencontres, l’AS Roma l’a emporté à 8 reprises, pour 3 matchs nuls et seulement 2 défaites. Les 2 défaites étant, très lointaine, sur les terrains de Florence et Udine.


Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Stekelenburg
Piris-Marquinhos-Castan-Balzaretti

Bradley-De Rossi-Florenzi
Lamela-Osvaldo-Totti

Remplaçants: Goicoechea, Taddei, Burdisso, Romagnoli, Marquinho, Perrotta, Tachtsidis, Nico Lopez, Tallo, Destro.
Blessés: Lobont, Pjanic.
Reprise: Dodô
Choix technique: Nego, Guberti, Julio Sergio.

Atalanta (4-4-1-1): Consigli; Berardi, Matheu, Peluso, Brivio; Schelotto, Cigarini, Cazzola, Moralez; De Luca, Denis.