Recoller au peloton

Après avoir su enchainer deux victoires consécutives (contre la Juve à domicile, et sur le terrain de l’Atalanta), les hommes d’Andreazzoli ont la possibilité de franchir la passe de trois face au Genoa à l’Olimpico. Un match qui pourrait permettre de se relancer définitivement dans la course à l’Europe, et qui pourrait couronner une fois de plus Totti vers un nouveau record, la deuxième place des meilleurs buteurs de l’histoire de la Série A.


La forme du moment

Malgré la défaite en match d’ouverture sur le terrain de la Sampdoria pour Andreazzoli, on avait pu relever de nombreuses choses positives, notamment en terme d’état d’esprit et sur le plan tactique. Les fruits en sont donc tombés très rapidement, avec une victoire mérité face à la Juventus, où le mister a su faire déjouer le leader avec une composition audacieuse. Cela s’est confirmé sur la pelouse de l’Atalanta où, malgré un terrain enneigé et une mauvaise visibilité, les giallorossi ont su être plus fort que les conditions climatiques pour aller chercher une victoire tant importante. C’est donc avec de nombreuses certitudes que la Louve espère sortir les crocs pour obtenir une troisième victoire de suite, chose qui ne fût arrivé qu’une seule fois cette saison, juste après le derby aller. Andreazzoli s’appuiera une nouvelle fois sur son système en 3-4-2-1, avec la paire De Rossi-Pjanic à la récupération qui peut s’avérer comme le véritable point fort de son équipe. Sur les côtés Torosidis aura à coeur de confirmer ses débuts encourageants, comme le renaissant Marquinho à gauche. Devant il pourra compter sur son trident explosif et plein de qualités, avec Lamela et Totti qui auront pour rôle de soutenir Osvaldo, qui espère retrouver le chemin des filets. Un match tant important au vue des confrontations directs tel que Milan-Lazio et Catane-Inter, qui pourrait permettre de faire le plein de points et de confiance, avant un déplacement périlleux contre l’Udinese le week end prochain.

Aurelio Andreazzoli peut compter sur un groupe au quasi grand complet, où seul Castan et Destro manquent à l’appel pour blessure. De Rossi et Totti font eux leur retour de suspension, tandis que Marcos est convoqué mais incertain pour une douleur à la cuisse. On signalera la nouvelle convocation de Lucca.

L’équipe devrait être composée ainsi : Stekelenburg gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de gauche à droite de Marquinhos, Burdisso et Piris. Au milieu Torosidis et Marquinho occuperont les couloirs, avec la paire De Rossi-Pjanic à la récupération. Devant, Lamela et Totti feront le lien entre le milieu de terrain et la pointe, que sera Osvaldo.


L’adversaire du jour

L’effectif de Genoa a, quand même quasiment chaque inter-saison, beaucoup bougé. La stabilité et continuité ne sont pas des mots faisant parti du vocabulaire du président Presiozi. En effet, par exemple pour l’attaque, exit le duo Palacio-Gilardino, bonjour le tandem Immobile-Borriello. Ces deux derniers sont probablement l’arme forte de l’équipe grifoni, avec deux attaquants de surface qui savent peser sur la défense adverse. Le reste de l’équipe n’a rien de bien flamboyant, mais peu se reposer sur un bloc équipe solide et compact, avec beaucoup de joueurs à l’aspect physique important. Il faudra notamment se méfier de quelques milieux de terrain intéressants comme Jankovic ou Kucka. Le Genoa a su se renforcer lors de ce mercato en recrutant notamment Cassani, Floro Flores, Matuzalem, Manfredini, Pisano, Portanova ou encore Rigoni.

Le Genoa réalise une saison catastrophique, avec le spectre de la Série B qui s’abat de plus en plus sur le club dirigé par Presiozi. Les griffoni vont cependant mieux depuis quelques semaines. En effet les hommes de Ballardini restent sur 5 matchs sans défaites, avec 2 victoires et 3 nuls. Cependant, en déplacement, cela est moins brillant puisque leur dernière victoire loin de leurs bases remontent au 25 novembre (il y a 6 déplacements de cela), justement sur le terrain de l’Atalanta. Il n’y a eu que 2 victoires en déplacement, mais la seconde fût déjà à l’Olimpico, en battant la Lazio 1-0 en début de saison. Leur bilan est de 2 victoires, 4 nuls et 6 défaites.

L’équipe sera composée demain de Frey dans les buts ; la défense à 3 sera constituée par Bovo, Portanova et Moretti; Le milieu à 5 sera composé de Pisano et Antonelli sur les côtés, avec Kucka, Tozser et Vargas dans l’axe. Devant, Bertolacci aura pour rôle de venir soutenir l’unique attaquant Borriello.

Les clés du match

Le Genoa est une équipe habitué à jouer avec un bloc équipe assez bas, et qui ne possède pas de joueurs offensif très rapide et très vif pour partir rapidement en contre. L’AS Roma devra donc jouer le plus haut possible, en tenant son adversaire d’un soir le plus loin possible de sa propre surface. Borriello est un attaquant de surface qui a besoin de sentir le rapprochement avec le but. Burdisso et consors devront donc réussir à les tenir les plus éloignés possible de leur coéquipier Stekelenburg. Le Genoa est également habitué à jouer avec un milieu très renforcé, et donc les giallorossi devront être forts à gagner la bataille du milieu, autant physiquement que techniquement. Pour cela quoi de mieux que la paire Pjanic-De Rossi qui allie ses caractéristiques. Torosidis et Marquinho auront également un rôle primordial dans leur couloir, autant pour bloquer les montées adverses, qu’apporter le surnombre devant. Le Genoa n’est pas un adversaire très féroce, mais est capable de faire déjouer n’importe quelle équipe…


Les dernières confrontations

2011/2011 : AS Roma 1-0 Genoa (Osvaldo)
2010/2011 : AS Roma 2-1 Genoa (Borriello, Brighi)
2009/2010 : AS Roma 3-0 Genoa (Perrotta, Toni x2)
2008/2009 : AS Roma 3-0 Genoa (Cicinho, Vucinic, Baptista)
2007/2008 : AS Roma 3-2 Genoa (Taddei, Vucinic, De Rossi)
1994/1995 : AS Roma 3-0 Genoa (Balbo x2, Fonseca)

Depuis sa remontée dans l’élite en 2007, le Genoa n’arrive à rien lors de ses déplacement à la Roma, avec 5 défaites en autant d’oppositions. L‘AS Roma marque même souvent, puisqu’elle s’y habitue à inscrire régulièrement 3 buts, excepté les deux dernières saisons. Il faut remonter à très loin pour retrouver la dernière victoire du Genoa à l’Olimpico, puisqu’il s’agit de la saison 1989/1990 (score 1-0). On remarquera qu’il manque encore le nom de Totti au tableau de chasse des buteurs lors des réceptions du club griffon.

Le duel du match

Francesco Totti / Sebastien Frey : Après Buffon et Antonioli, Frey est la proie favorite de Totti en terme de buts marqués. En effet le Capitano a trouvé la faille à 8 reprises face au gardien français, et espère bien augmenter son compteur lors de la confrontation de dimanche. Le gardien, formé à Cannes, a déjà commencé à inversé la tendance, qu’il l’a élu gardien de la moins bonne défense de Série A l’an passé. De son côté, Totti enchaine les buts depuis le début de l’année 2013, puisqu’il en est déjà à 8 réalisations cette saison, dont au match aller, où l’ont doit rajouter 9 passes décisives. De son côté le gardien français guide la 13ème meilleur défense de Série A, mais cela va beaucoup mieux, puisqu’il n’a pas encaissé le moindre but sur les 3 derniers matchs. Il se souviendra cependant du feu d’artifice du match aller, avec 4 buts encaissés.
Mais le duel du match pourrait également être considéré comme un « duel d’ex ». En effet de nombreux joueurs ont réalisé le chemin d’un club vers l’autre. Côté giallorosso, Destro et Tachtsidis appartienne encore au moins de moitié au Genoa. Même constat du côté du club rossoblu avec Bertolacci et Borriello. Mais on se doit également d’ajouter Bovo et Ferronetti, tous deux formés du côté de Trigoria.On retrouvera un duel assez intéressant entre Florenzi et Bertolacci, qui espèrent se retrouver face à face sur le terrain. En effet les deux jeunes formés au centre de formation giallorosso sont très bons amis et continuent de nouer des contacts de façon régulière, pour pourquoi pas évoluer dans la même équipe la saison prochaine…


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Andrea Gervasoni. Cet arbitre a dirigé à 8 reprises l’AS Roma pour un bilan de 6 victoires, 1 nul et 1 défaite. Il avait notamment expulsé Totti face à Lecce lors de l’embrouille avec Oliveira. Il a sifflé 2 penalties en faveur de la Louve, et 1 contre.


Les équipes probables

AS Roma (3-4-2-1):
Stekelenburg
Piris-Burdisso-Marquinhos

Torisidis-Pjanic-De Rossi-Marquinho
Lamela-Totti
Osvaldo

Remplaçants: Goicoechea, Lobont, Taddei, Romagnoli, Dodo, Balzaretti, Bradley, Tachtsidis, Perrotta, Lucca, Florenzi, Nico Lopez.
Blessés: Castan, Destro.

Genoa (3-5-1-1): Frey; Bovo, Portanova, Moretti; Pisano, Kucka, Tozser, Vargas, Antonelli; Bertolacci; Borriello.