Photo tirée du site Forzaroma.info

Alors que l’AS Roma affronte, ce samedi (18h), Cagliari, pour le compte de la 34ème journée de Serie A, Claudio Ranieri était hier en conférence de presse à Trigoria, pour répondre aux questions des journalistes :

Le prochain match arrive après 7 points en 3 rencontres et un seul but encaissé. Quel est le risque face à Cagliari ?
« Il faut toujours respecter chaque adversaire. Les joueurs travaillent très intensément pour pouvoir obtenir cette place bénie de Champions League, où il y a beaucoup d’équipe en lice. Cela serait du suicide de prendre la préparation de ce match par dessus la jambe. Cagliari a en Pavelotti un pivot important devant ».

El Shaarawy ?
« Un joueur qui réussit à bien faire les deux phases : défensives avec d’excellentes diagonales, tandis qu’en attaque il a atteint la dizaine de buts, donc un excellent équilibre ».

Dzeko est mieux ou sans un joueur tout proche de lui ?
« Dzeko aime participer au jeu. Ce qu’il a fait voir à San Siro est son habit naturel. Il peut jouer avec quelqu’un proche de lui, mais cela implique qu’il doit comprendre son jeu et s’insérer au juste moment ».

Pastore ?
« Je ne sais pas s’il sera titulaire. Je le vois très motivé, il va bien physiquement ».

Schick?
« Je suis convaincu qu’il est un grand champion. Certains obtiennent une maturité rapidement, d’autres plus tard, mais il a tout pour le devenir ».

Ünder ?
« Quand il joue dans la même position qu’à San Siro, il pause des problèmes à l’adversaire mais il en crée à nous-mêmes. Le remplacement avec Zaniolo était lié à sa condition physique mais aussi au niveau tactique. J’attends beaucoup de lui ».

Vous sentez-vous comme candidat pour la prochaine saison ?
« Je me sens entraîneur de la Roma jusqu’à la fin de saison. Puis nous verrons bien. J’ai été appelé dans un moment de difficulté, et moi, en tant que tifoso de la Roma, j’ai accepté sans aucune condition ».

Les absences de Cristante et Zaniolo ?
« Ils sont deux pions importants, qui sont habitués à jouer, et leurs absences peut amener un contre-temps de fluidité de jeu. Je souhait que ceux qui joueront à leur place feront un surplus de travail. Coric a lui aussi de grandes qualités. Il doit s’habituer au football tactique italien ».

Spalletti a critiqué ma façon de voir le football ?
« Je crois que cela dépend de l’équipe qu’on a, de la qualité qu’un joueur a. Chacun est libre de faire le football qu’il veut. Le football est simple, ce sont les entraîneurs et les joueurs qui le rendent compliqué ».

Marquage en zone ou en individuel ?
« J’aime le marquage individuel, le contact physique. Puis il faut évaluer à quel point les joueurs peuvent lâcher le marquage. C’est pour cela que j’ai joué la zone dans certains clubs ».

Perotti ?
« Perotti a pleinement récupéré, même s’il n’a pas 90 minutes dans les jambes ».

Cragno et Barella ?
« Ils sont tous les deux forts. Je ne pense pas à la prochaine saison, je pense à affronter Cagliari. Ce sont deux joueurs importants, qui un grand avenir en Nazionale ».