Progression sur le plan physique et technique

Après 4 séances d’entrainements à Trigoria mercredi et jeudi, l’AS Roma a retrouvé les terrains pour un match amical sur la pelouse grec de l’Aris FC. Un match plaisant à voir, où la patte Rudi Garcia commence à se faire sentir. Il s’agissait aussi des grands débuts de Strootman, pour une victoire giallorossa, après un retournement du score.

Rudi Garcia lance une équipe mixte au coup d’envoi, où l’on retrouve notamment Skorupski, Dodo, Caprari ou encore Borriello. A l’inverse, Balzaretti, Totti et Osvaldo démarrent du banc. L’AS Roma prend dès le début l’emprise sur le jeu, et fait tourner le ballon avec Strootman et Pjanic comme plaques tournantes dans l’entre-jeu. Le jeu se déploie bien sur les côtés, avec une première occasion venant d’un centre de Torosidis, qu’un défenseur grec anticipe de peu devant la montée de Marquinho. La première vrai occasion arrivera des pieds de Caprari, profitant d’une passe de Lamela, dont sa frappe est dévié en corner par le gardien adverse. Contre le court du jeu, l’Aris FC va ouvrir le score à la 18ème minute, sur un coup franc concédé par Benatia. Udoji tire au premier poteau, et trompe Skorupski, qui manque d’expérience en anticipant le centre et en plaçant mal son mur. Malgré cela, les giallorossi continuent de s’accaparer le ballon et de prendre le dessus physique et technique. Peu après ce but, Dodo centre vers Borriello, qui tente un ciseau peu académique, mais sans trouver le cadre. Caprari se montre décidemment très présent devant. L’ex-Pescara profite d’un une-deux avec Borriello pour se présenter devant la cage, mais sa frappe ne trouve le cadre. C’est ensuite Strootman qui s’essaie, pour la première fois, des 25 mètres avec une frappe du gauche, dont le gardien dévie en corner. Malgré une forte domination, le score restera à 1-0 jusqu’à la pause.

Au retour des vestiaires le mister français fait entrée Romagnoli, Bradley, Totti et Tallo, en places de Castan, Pjanic, Lamela et Caprari. Et l’entrée de Totti apporte un plus non-négligeable dans l’entre-jeu giallorosso, qui continue de prendre le dessus sur l’équipe grecque. Les occasions suivantes arriveront du domaine aérien, d’abord par Borriello qui ne trouve pas le cadre avec la tête, tandis que Marquinho voit son coup de boule stoppé par le gardien, en deux temps sur sa ligne. C’est ensuite Dodo qui s’essaie de loin, sur un décalage de Totti, mais son pied droit passe de peu à côté de la lucarne. Peu après l’heure de jeu, le mister romanista effectue alors une nouvelle vague de changements avec les entrées de Jedvaj, Burdisso, Balzaretti, Verre, Taddei et Osvaldo, et les sorties de Torosidis, Benatia, Dodo, Strootman, Marquinho et Borriello. Des changements qui vont apporter de la fraicheur et un jeu un peu plus fluide, notamment sur l’aile gauche avec l’ex-Palermo qui effectuent de bons décalages. Et il va falloir attendre peu de temps pour trouver l’égalisation. Sur un corner tiré de la face droite, Osvaldo et Burdisso s’arrache le ballon, mais c’est le défenseur argentin qui l’a touche en dernier et catapulte la balle au fond des filets. Après plusieurs occasions où il est signalé hors-jeu, Osvaldo va magnifiquement décaler Balzaretti dans le couloir gauche (après un lancement de Totti), dont le latéral italien trouve Bradley au second poteau, qui va cherche le but victorieux. L’Aris cherche l’égalisation, par une frappe à l’entrée de la surface, mais Skorupski se détend bien et la détourne. Verre, puis Tallo, sont proches d’accentuer le score dans les derniers instant, mais sans grande réussite.

Après une victoire encourageante en déplacement, les joueurs de la Louve rejoindront les USA ce dimanche, avec un premier match amical dans la nuit de mardi à mercredi (4h heure française, pour ceux qui souhaitent mettre leur réveil) face à la MLS-All Star.