Site AS ROMA

Présentations croisées de Castan et Tachtsidis

La Roma avait décidé aujourd’hui de présenter de paire Tachtsidis et Castan. Après une introduction de Baldini, les deux nouveaux romains ont répondu aux questions des journalistes.

Franco BALDINI 

« Bonjour et bienvenu en Autriche pour la présentation de Castan et Tachtsidis. Nous sommes un peu en retard mais ce sont des joueurs qui ont rejoins le groupe à la vieille de la tournée en Amérique et nous sommes content de pouvoir les présenter, en commençant par Castan par respect d’ancienneté. Il arrive des Corinthians, où en deux saisons il a gagné Brasilerao et Libertadores. Heureusement nous avions l’accord avant la phase finale de la Libertadores, c’était une négociation compliquée car Corinthians voulait le prolonger, c’est pourquoi nous l’avons eu à un prix si bas. Nous sommes heureux qu’un autre brésilien garde notre défense. Tachtsidis je l’avais suivi l’an dernier avec Verona en B, avec 37 matchs et 2 buts, pas aussi beaux que celui de Chicago. Il a des caractéristiques vraiment demandé par l’entraîneur, c’est sa première année en Serie A et il lui faudra du temps pour s’adapter, mais ses qualités me donnent bon espoir ».

A Castan : qu’est-ce qui t’a fait choisir la Roma ?
« J’avais l’objectif de jouer en Europe, la proposition de la Roma était bonne. Le projet est convaincant pour le présent et le futur. Beaucoup de brésiliens ont porté ce maillot puis on joué en Nazionale : l’objectif est de gagner avec la Roma et arriver à la nazionale, avec qui je veux gagner le mondial 2014 ».

A Tachtsidis : tu te sens déjà prêt à être titulaire en Serie A ? Que t’a dit Zeman ?
« C’est une surprise pour moi, je ne m’y attendais pas. Je suis prêt non pas pour être titulaire mais pour aider l’équipe, travailler, m’améliorer. Travailler avec le Mister Zeman me fait plaisir car il fait jouer les jeunes, j’attends à mon poste, avec De Rossi je peux énormément m’améliorer ».

A Baldini : Tachtsidis rappelle quelqu’un en particulier ?
« Dans sa manière de jouer il me fait penser à Redondo, mais ce serait un sacrilège de les comparer. C’est une image de ma mémoire, le joueur a des bonnes caractéristiques, il faut voir s’il confirmera ce qu’il sait faire. Le saut est grand, il lui faut du temps ».

A Castan : cela peut être difficile de jouer sous Zeman ?
« Le module de la Roma est différent de ce à quoi je suis habitué. Au Corinthians nous jouions en contre, ici c’est à nous de faire le match. Je suis sûr que je n’aurai pas de problème, j’aime les duels en 1 contre 1, j’essaierai de m’adapter au plus vite. Je veux aider les attaquants en les rassurant ».

A Castan : tu ressens l’absence de Juan ?
« Lui et Lucio sont des sources d’inspiration, ça m’aurait plu de jouer avec lui mais il a choisi une autre équipe. Je lui souhaite le meilleure, c’est un professionnel que j’apprécie beaucoup ».

A Tachtsidis : tu t’attends à avoir un peu d’espace ?
« Je suis prêt, j’attends ce que dit le Mister et l’équipe, l’équipe m’intéresse, pas Panagiotis ».

A Castan : tu as l’impression que c’est plus difficile pour les clubs européens d’acheter des brésiliens ?
« Les joueurs brésiliens retournent au Brésil aussi pour une question financière meilleure que dans le passé ».

A Castan : tu connais Rhodolfo de San Paolo ?
« C’est un joueur que je connais, un bon joueur ».

A Tachtsidis : en équipe de jeune tu étais trequartista ? Quel est ton meilleur poste ?
« Au début je jouais trequartista, mais en Italie ce n’est pas pareil. Je préfère jouer devant la défense, ça se voit que j’y suis plus à l’aise ».

A Tachtsidis : qu’as-tu ressenti d’être un choix de Zeman ?
« Il te pousse à travailler dur et t’améliorer. Ca me fait plaisir, je suis prêt ».

A Castan : tu ressens de la fatigue, vu que tu ne t’es jamais arrêté ?
« En effet après la victoire en Libertadores j’ai eu 10 jours de libre, je suis en bonne condition physique, je ne me suis jamais blessé. Nous nous entraînons à un rythme élevé, mais c’est nécessaire. Je me sens bien, impatient de débuter ».

A Tachtsidis : tu savais que tu plaisais à Zeman ? Quelqu’un t’a donné un coup pendant le ritiro?
« Je ne le savais pas. Parmi mes coéquipiers personne ne m’a donné de coup ».

A Tachtsidis : que t’a dit le Mister ?
« J’ai peu parlé avec le Mister, il m’a fait les mêmes demandes qu’à tous et il m’a demandé de commencer à courir (rire, ndr) »