Prendre ses marques à l’Olimpico, sans la Curva Sud

L’AS Roma de Rudi Garcia version 2013/2014 lance, ce dimanche (18h), sa saison au Stadio Olimpico. Une ambiance qui sera atypique, puisque la Curva Sud sera entièrement « close » à cause d’une suspension survenue en fin de saison passée. Le mister français pourra comtper sur un groupe au complet (à part Destro) avec la première de Strootman et Ljajic, face au promu du Hellas Verona.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Daniele De Rossi m’a donné sa parole »

Une Roma déjà complète ? Pour le match de demain, le plus important est de savoir que ça sera un match difficile, le Verona a battu le Milan et on a vu après le Milan en Champions League. C’est pas un match facile, car Verona a beaucoup de qualités, et pas seulement son buteur Luca Toni. Ils défendent bien et sont rapides en contre. Ma première à l’Olimpico ? Le problème est que demain il n’y aura pas la Curva Sud. C’est vraiment dommage . Cependant nous jouerons pour tous les tifosi présents au stade et pour la Curva qui sera peut-être dehors. Pour l’ambiance normale on attendra le prochain match, mais nous aurons sûrement besoin de plus d’encouragement des tifosi présents. Mieux vaut en faire deux fois plus que d’habitude. Ljajic ? La bonne nouvelle est qu’Adem est convoqué. Sur son niveau physique c’est comme Gervinho, il n’a pas 90 minutes dans les jambes, mais demain cela sera important pour lui et nous de gagner, c’est un match difficile mais si on ne veut pas gacher les 3 points de Livorno il faut gagner. De Rossi et l’offre de Manchester United refusée ? Ce sera l’unique réponse sur le mercato. Daniele n’est pas seulement un grand joueur, mais un grand homme. Il est de Rome et veut jouer pour la Roma. On a parlé quand il est rentré de vacances, et qu’à partir d’une certaine date il ne partirait plus. C’est un homme de parole, il sera avec nous toute la saison et c’est mieux ainsi. L’avantage physique de ne pas jouer l’Europe ? Sur l’aspect physique c’est un avantage, mais les coupes sont un plaisir. J’espère que l’avantage physique pèsera et que nous nous qualifierons en Europe. Mieux d’avoir la possession de balle ? Les statistiques montrent qu’il n’y a pas de meilleure tactique. Je préfère que mon équipe ait le ballon, mais pas juste pour avoir le ballon sans rien en faire. C’est un problème d’équilibre, demain les contres seront dangereux, nous devons être patients. On verra, il est important aussi de s’adapter. Normalement ma philosophie dit que quand tu as le ballon tu risques moins.

« Une équipe est forte si elle a une âme »

n manque de confiance envers les jeunes en Serie A ? Dans toute l’Europe il y a des joueurs d’expériences avec des talents énormes. On en a aussi besoin en Italie. En ce qui nous concerne, un joueur comme Francesco est important pour l’équipe, les tifosi et la società mais aussi pour les jeunes qui arrivent et qui prennent confiance. Ces joueurs sont très importants. L’effectif actuel comparé à celui de début juillet ? Pour le match de demain je suis content de pas avoir de blessé. Je veux dire que demain je peux compter sur toute ma rosa, qui me plaît et qui a gagné à Livorno. Il est arrivé aussi Ljajic, l’important est de savoir que c’est pas un match facile. Je sais que vous et les tifosi pensaient que les trois points sont déjà acquis, ce n’est certainement pas le cas. Nous avons besoin des tifosi, d’être fort mentalement et de bien jouer. Vais-je communiquer avec mon adjoint Bompard par téléphone ? Demain nous utiliserons un pigeon voyageur. Sérieusement, demain nous ne ferons rien, mais la semaine prochaine nous verrons avec la fédération ce qui est interdit ou pas. Le problème est que ça diffère d’un pays à l’autre. Ce sont des normes FIFA, mais j’ai besoin de parler avec mon adjoint et que les règles soient claires. On verra la semaine prochaine. Les changements tactiques par rapport au passé ? Par rapport à l’an dernier je sais pas, moi j’entrainais Lille. On a besoin d’être une équipe non pas pour une journée mais pour 38. J’ai aimé la joie collective après le but de Daniele, mais il faut faire pareil demain, sur le troisième match, le quatrième, les 38. Une équipe est forte si elle a une âme. On a des bons garçons, quand on ajoute un bon homme avec un autre, on a des bonnes choses. Qui est plus fort que nous ? Je ne sais pas. En France on dit… non, je peux pas le dire (rire, ndr). On verra, ce qui importe c’est d’avoir la confiance en nous et en notre jeu. Bien sûr qu’il y a de grandes équipes mais nous devons être… ambitieux ça se dit non ? Alors ambitieux ! 

« Important que les milieux de terrains puissent aussi marquer »

estro ? Ah. Cette question est importante. Pour le moment Mattia va bien, cependant il a un programme qui prend beaucoup de temps pour qu’il puisse être sûr de rejour avec nous. Comme il l’a dit, on ne peut pas donner de date, pour le moment il s’entraîne bien, aussi en salle. J’espère qu’il sera avec nous le plus vite possible. Difficile d’avoir son groupe concerné durant le mercato ? La concentration, les joueurs l’ont, ils aiment jouer et s’entraîner. Ce n’est pas un problème, sûrement mardi prochain on sera plus tranquilles. Ljajic a dit que la Roma est seulement derrière la Juventus ? J’espère qu’à la fin de la saison Adem aura raison. Ces choses se montrent sur le terrain, pas en conférence. On verra. Mon plan de jeu ? Le module n’est pas la seule chose qui compte, il y a aussi la façon de joueur des joueurs. Dans le même module, si untel ou untel joue ça peut être différent. J’ai déjà dit que pour moi l’important est de pouvoir commencer avec un module puis pouvoir changer, mes joueurs doivent avoir une culture tactique forte, ainsi c’est plus facile de résoudre les problèmes sur le terrain. L’entrainement d’avant-match à l’Olimpico ? C’est quelque chose d’exceptionnel, car après les USA, je voulais faire un amical ici mais ce ne fut pas possible avec la Nazionale. L’Open Day était beau, mais je voulais préparer un match. C’est pour cela que nous sommes ici. Dans le futur non car j’ai besoin d’un beau terrain. Je ne m’entrainerai plus ici, car il y a des matchs chaque semaine. Beaucoup de milieux de terrain qui peuvent marquer ? Pour moi c’est mieux d’avoir autant de joueurs qui peuvent marquer. En avoir qu’un seul est un peu dangereux en cas de blessure. Les statistiques sont importantes, il faut voir les tirs cadrés et les centres réussis. Pour gagner, c’est pas important qui marque. Que manque-t-il à ce groupe ? On a encore besoin de beaucoup travailler, car pour faire une équipe il faut travailler plus que sept semaines avec un groupe qui changent tous les deux matchs. On a besoin de temps, on a pas de temps car il faut prendre les trois points, le match de demain est fondamental, nous voulons bien commencer à la maison et embellir les trois points de Livorno. Ce sera difficile ».

.

Du côté de Trigoria

Comme lors des deux saisons précédentes, de nombreuses nouvelles têtes vont faire leur apparition lors de cette première journée de Serie A version 2013/2014. Et cela commence par le secteur défensif, où trois joueurs d’expérience et de caractère font leur arrivée : Morgan De Sanctis habitué aux environnements chauds et dotés d’un vrai leadership), Mehdi Benatia (l’un des meilleurs défenseurs des dernières saisons en Serie A, qui devra faire oublier Marcos parti au PSG) et Maicon (qui veut retrouver son niveau de l’Inter). On oubliera pas les jeunes pouces Lukasz Skorupski et Tin Jedvaj qui chercheront à inverser la hiérarchie au plus vite. Au milieu, les choses ont peu changé, puisque seule Panagiotis Tachtsidis a fait son départ, remplacé par le talentueux et élégant Kevin Strootman, déjà titulaire avec la sélection des Pays-Bas. Enfin devant, le chantier est totalement ouvert : Nico Lopez est parti en copropriété à l’Udinese, tandis que Pablo Osvaldo a rejoint Southampton et Erik Lamela Tottenham. Si le pupille de Rudi Garcia, en la personne de Gervinho, a déjà fait son arrivée, ainsi que la perle serbe Ljajic, la Louve attend encore un renfort de poids en pointe.

La préparation s’est déroulée de très bonne manière, puisque le bilan a été de 5 victoires, 1 nul et 1 défaite. Les giallorossi ont marqué 22 buts et en ont encaissé 8. On retiendra que Florenzi a terminé cette préparation avec 4 buts, tandis que la nouvelle recrue Strootman a trouvé 2 fois le chemin des filets. Malgré la défaite, on retiendra la belle prestation face à Chelsea, où les hommes du mister français ont du céder à la toute dernière minute. On pourra également signaler que, malgré le fait qu’à chaque rencontre un but a été encaissé, les romanisti ont su à plusieurs reprises revenir dans le match après avoir été mené. Pour la première journée de Serie A, cela s’est passé de la meilleure des façons, avec une victoire 2-0 sur la pelouse de Livorno, maitrisé d’un bout à l’autre de la rencontre.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la seconde journée de Serie A, qui se jouera demain face au Hellas Verona (dimanche à 20h45). Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on retrouve Mattia Destro (qui récupère de sa blessure au genou) et Tin Jedvaj (dont le document de la FIFA, du au fait qu’il soit mineur, devrait arriver durant la trêve internationale). Première présence pour Kevin Strootman (suite à sa blessure à la cheville) et Adem Ljajic (fraîchement arrivé de la Fiorentina), qui ont tous deux participé aux quatre dernières séances collectives. Certains jeunes se voit également exclu : Federico Ricci et Valerio Verre

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Benatia et Castan, avec Balzaretti et Maicon sur les côtés. De Rossi sera positionné devant la défense, avec Strootman à sa droite et Pjanic sur sa gauche. L’incertitude place dans le trident offensif : Totti devrait être en position plus axial, avec Florenzi sur la droite, et l’un entre Ljajic et Gervinho à gauche.

.

L’adversaire du jour

Le Hellas Verona retrouve l’élite après quasiment 10 ans de purgatoire, et un passage en Lega Pro. Le club gialloblu a terminé second du championnat de Serie B l’an passé, avec 82 points (trois points derrière Sassuolo) avec un bilan de 23 victoires, 16 nuls et 6 défaites. Avec la 5ème meilleure attaque (67 buts) et la meilleure défense (32 buts encaissés). Fort de son ossature défensive de la saison dernière et un mercato intelligent, le Hellas espère bien obtenir son maintien le plus rapidement possible. Le début de saison est d’ailleurs encourageant, puisque les hommes de Mandorlini ont passé le premier tour de Coupe d’Italie (victoire 1-0 à Palerme) et une victoire en ouverture de Serie A en recevant le Milan (2-1), avec à chaque fois des buts de leur pointe Toni.

L’équipe du Hellas Verona a réalisé un mercato intelligent, mixant entre expérience et jeunesse. La recrue n°1 est clairement Luca Toni, qui cherchera à se relancer pour probablement son dernier défi. L’autre recrue offensive est le serbe Jankovic qui arrive du Genoa, ainsi que le jeune italien (Inter) Longo. Le milieu a été refonder en très grande partie, avec les arrivée de Ragatzu, Romulo (Fiorentina) ou encore Donati (Palermo), ainsi que le jeune talent argentin Cirigliano. On rajoutera les arrivées de Sala, ainsi que deux autres sud-américain : l’uruguayen Gonzalez (Penarol) et le brésilien Marques (Mineiro).

Deux absents sont à noter côté veronnais, avec les blessures des deux arrières gauche : Albertazzi et Agostini. Cela va obliger le mister gialloblu a bricoler, en basculant le titulaire à droite dans l’autre couloir, et en reculant romulo derrière. L’autre absent, cette fois-ci au milieu, se nomme Ragatzu.

L’équipe sera composé demain de Rafael dans la cage. La défense sera constitué par une défense à trois avec Maietta, Moras et Cacciatore. Au milieu on retrouvera Jorginho, Donati et Hallfredsson dans l’axe, avec Jankovic et Martinho pour bloquer les couloirs. Devant Cacio accompagnera Toni.

.

Les dernières confrontations

2001/2002 : AS Roma 3-2 Hellas Verona (Assunçao, Cassano, Batistuta)
2000/2001 : AS Roma 3-1 Hellas Verona (Montella, Batistuta, Montella)
1999/2000 : AS Roma 3-1 Hellas Verona (Montella, Autogol, Totti)

 

 

Carton plein pour l’AS Roma lors des 3 dernières confrontations face au Hellas Verona, qui se sont disputés depuis le début de ce siècle. A chaque fois la Louve a inscrit 3 buts, mais a cependant encaissé 4 buts lors de ces 3 rencontres. Côté buteur, on retrouve par deux fois Montella et Batistuta. Totti est le seul joueur en activité a avoir déjà scoré face à cette équipe. Si l’on élargit un peu, lors de ces 3 saisons les giallorossi ont été cherché deux nuls (1-1 et 2-2) et une victoire (4-1) sur la pelouse de Vérone.

.

Le duel du match

Mehdi Benatia / Luca Toni : Un duel entre deux joueurs qui se retrouveront dans la même partie du terrain. Le solide défenseur marocain face à l’athlétique buteur italien. Les deux découvrent d’ailleurs un nouveau club : Il s’agit de la seconde équipe italien pour le giallorosso et son neuvième maillot en Serie A pour le gialloblu. Le grand Luca Toni (1m92) a parfaitement réussi son adaptation dans la ville de Roméo et Juliette, avec une excellente préparation estivale et déjà un doublé lors de la première journée, face au Milan AC. Son équipe mise sur une bonne assise défensive et une animation au milieu, pour pouvoir profiter de son sens du but et son jeu aérien. Face aux rossoneri, il a fait passer une sale soirée au défenseur Zapata, qui doit encore s’en rappeler. Mais demain à l’Olimpico (18h), la tâche sera probablement encore plus difficile, face aux imposants Leandro Castan, mais surtout Mehdi Benatia. L’international marocain devra relever le défi d’un duel comme il l’aime, mettant en avant sa puissance et sa hauteur. De quoi lever de façon définitive les derniers petits doutes au sujets de ses problèmes physiques de la saison passée, et marquer de son emprunte sa nouvelle enceinte. Il s’agit aussi d’un retour au source pour Toni, qui a joué environ 6 mois à l’AS Roma, où il avait inscrit 5 buts en 15 rencontres (dont l’un d’eux déterminant face à l’Inter dans la course au Scudetto, dans ce même stade). Il aura donc sûrement aussi à coeur de montrer qu’il avait encore les capacités de jouer quelques saisons dans la Capitale italienne. A noter qu’il est le 4ème meilleur buteur de Serie A en activité avec 111 buts (derrière Gilardino, Di Natale et… Francesco Totti).

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Piero Giacomelli. Cet arbitre a un cassier totalement vierge face à l’AS Roma, puisqu’il n’a jamais entrainé le club de la Louve. Il a par contre dirigé à deux reprises le Hellas Verona, pour un match nul (face à Cavese en Lega Pro) et une défaite (contre Vicenza en Serie B).

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Balzaretti
Pjanic-De Rossi-Strootman
Gervinho-Totti-Florenzi

Remplaçants: Lobont, Skorupski, Torosidis, Burdisso, Romagnoli, Dodo, Marquinho, Bradley, Taddei, Ljajic, Caprari, Borriello.
Blessé(s): Destro.
Suspendu: /
Non-qualifié: Jedvaj
Choix technique: Julio Sergio, Guberti, Verre, F. Ricci

Hellas Verona (3-5-2): Rafael; Moras, Maietta, Cacciatore; Jankovic, Jorginho, Donati, Hallfredsson, Martinho; Cacia Toni.