Prendre de bonnes résolutions

2014 archivé, l’AS Roma de Rudi Garcia repart de l’avant pour ce début d’année 2015, qui commence par un déplacement périlleux sur la pelouse de l’Udinese. Un match qui se jouera sans Keita et Gervinho, partis à la CAN.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Tous les convoqués sont à 100% »

« Mapou, Totti et Destro ? Ils sont tous revenus soit aujourd’hui soit hier, ils sont à 100%. Il sera possible pour eux de donner un coup de main à l’équipe pour prendre les trois points, même si nous savons bien qu’Udine est un terrain difficile. La saison passée nous avons démontré que si nous sommes à 100%, alors nous aurons l’opportunité de gagner le match. L’incidence de la CAN sur le mois de janvier ? Je peux seulement dire ce que j’ai déjà dis, nous le savions depuis le début de la saison. J’ai la chance d’avoir un effectif large et des joueurs forts, pour moi cela n’est pas un problème. Cela sera pour les autres la possibilité de montrer leur bravoure. Strootman est proche d’être au top ? Plus il s’entraîne, plus il s’améliore. Pour Kevin cela est aussi, aussi pour lui la treve a fait du bien d’un point de vue mental, ils sont tous revenus avec une fraîcheur importante. Kevin est motivé, il n’est pas juste prêt depuis aujourd’hui. Petit à petit il reviendra à 100%, mais à l’entraînement il s’en rapproche. Le moment d’Iturbe ? Je peux seulement dire que le profil de Manuel est celui qui se rapproche le plus de celui de Gervinho. A part cela, j’ai cette solution mais aussi d’autres. La chose importante est que j’ai encore des choix, nous devons nous améliorer parce que lors des deux derniers matchs nous avons peu marqués et été peu efficaces. Nous devons progresser sur cet aspect.

« Destro est aussi important que les autres, il aura son moment »

Comment va le groupe suite à cette trêve ? Si les joueurs menacés de manquer le derby va influer les choix ? Absolument pas, il n’y a qu’un seul match qui compte et c’est celui de demain. Je ne ferais pas de calculs sur les prochains matchs, les joueurs sous la menace doivent jouer avec fair-play mais ils ne doivent pas avoir un comportement différent, ils doivent être présents. J’ai retrouvé un groupe avec de l’enthousiasme, envie et grinta. La semaine a fait du bien sur le plan mental et l’intensité des entraînements le démontre. S’il faut un buteur à 15-20 buts dans la saison ? Ce que j’attends de Destro ? Même si nous ne marquons pas beaucoup de buts dernièrement, nous avons eu beaucoup d’occasions, surtout à Gênes, et nous avons la deuxième meilleure attaque. Je préfère 12 joueurs qui peuvent marquer comme la saison dernière, qu’un joueur marquant 20-25 et dont on risque d’être dépendant. Mais je m’y suis déjà exprimé, je n’ai demandé aucun changement et cela bloque vos questions sur le mercato. Destro est un buteur, pas plus ni moins important que les autres. Il aura la possibilité de démontrer qu’il peut aider l’équipe. S’il fait la seconde partie de saison, comme la saison dernière alors cela m’ira très bien. Toujours second à la lutte avec la Juve en 2014, cela amène de la pression ? Je signerais si nous faisions la même chose en 2015. Cela voudrait dire qu’on lutte encore pour le Scudetto, pour gagner des autres. C’était l’objectif la saison passée et nous avons encore la possibilité de le faire. La différence est que cette année nous devons gagner quelque chose, nous avons trois compétitions et nous devons tous les jouer à fond. Si le fait de rappeler le match du Juventus Stadium peut devenir une excuse ? J’aime être objectif, quand quelqu’un me parle de ce match je dis toujours la même chose, pourquoi changer ? L’équipe est intelligent, comme son entraîneur elle regarde vers l’avant, et donc regarde demain. Demain il n’y a qu’une chose à faire : prendre les trois points, et si nous le faisons alors on regardera les autres résultats.

« Les joueurs offensifs doivent suivre le chemin de Ljajic »

Ce que cela change sans Gervinho ? Surtout sur le plan tactique, les autres attaquants et joueurs offensifs doivent prendre leur responsabilité. Le bon chemin à suivre est celui de Ljajic, lui n’a pas attendu Gervinho pour se rendre important. Je m’attends à ce que tous les joueurs offensifs fassent la même chose, prendre la place laissée vacante. Si ce groupe peut être amélioré ? Chaque équipe peut s’améliorer dans beaucoup de secteurs, la chose qui ne doit pas changer est la philosophie de jeu qu’on l’ont doit porter à attaquer et jouer notre jeu, un comportement d’équipe. Cela doit être une marque de fabrique de la Roma. L’objectif Scudetto ? Le chemin sera encore long pour tous, chaque match est important, sur le plan psychologique, la période actuelle peut donner une motivation en plus ou bien en moins à l’équipe qui fait un résultat négatif. Si nous avons la bonne idée de gagner le prochain match, cela est mieux. Mais cela ne change rien au fait que chaque point compte et que les comptes se font seulement à la fin. Nous devons tout faire pour prendre beaucoup de points, être en mesure de finir devant les 19 autres équipes du championnat. Iturbe et Strootman seront les vraies recrues ? Kevin surtout, nous savons qu’il revient d’une longue absence et qu’il a besoin de temps pour revenir à 100%. Un peu comme Mattia l’an passé. Sa saison sera quasi de moitié, par chance nous avons moins joué de matchs sur cette première partie de saison. Manuel a pris le temps de s’acclimater, mais j’ai totale confiance en lui. Il donne toujours tout sur le terrain à l’entraînement, c’est une qualité fondamentale pour avoir le succès et lui l’aura sûrement. Si un secteur peut être amélioré ? J’ai la chance d’avoir un joueur qui peut jouer partout, je suis très content que Florenzi a prolongé son contrat avec nous. A part au poste de gardien, il peut tout faire. C’est un symbole de la Roma, après le capitaine et Daniele, qui sont les deux hommes importants, lui est le futur ».

.

.

Du côté de Trigoria

La Roma connait un début de saison avec quelques turbulences, mais qui reste très bon en terme de chiffres. En effet, après 16 journées, la Louve ne pointe que trois points de la Juventus, et a déjà distancé le Napoli de 9 points. Le bilan global (36 points), est de 11 victoires, 3 nuls et 2 défaites. A signaler que sur ces 5 « non-succès », 3 ont été obtenu sur les pelouses des trois meilleures équipes de ce début de saison : Juve, Naples et la surprenante équipe de la Sampdoria. Seul le nul face à Sassuolo fait un peu tâche, malgré la remontée de 2 buts en infériorité numérique. A noter qu’avant de passer en 2015, les giallorossi ont obtenu un triste 0-0 contre le Milan AC à la maison.  A l’extérieur, le bilan global est de 4 victoires, 1 nul et 2 défaites, pour 8 buts marqués et 7 encaissés. Les romanisti restent notamment sur deux succès de suite en déplacement, face à l’Atalanta et le Genoa. Cela fait également deux matchs consécutifs sans encaisser le moindre but. L’objectif est donc de poursuivre cette petite série pour bien débuter l’année.

Rudi Garcia a révélé la liste des 24 joueurs qui ont été convoqué pour la 17ème journée de Serie A, qui se jouera ce mardi à 12h30 contre l’Udinese (Foot+). L’infirmerie se vide un petit peu, puisque outre les absents de longue date, Federico Balzaretti et Leandro Castan, seul Salih Uçan (cuisse) ne fait pas parti de la liste. On rajoutera également Tonny Sanabria qui a rejoint la sélection du Paraguay, pour disputer en janvier la Copa America U20, ainsi que Seydou Keita et Gervinho parti avec le Mali et la Côte-d’Ivoire à la CAN. Pour le reste, pas de surprise, avec notamment la convocation du classe 96 Daniele Verde.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé de Manolas et Astori, tandis que les couloirs seront pris par Maicon à droite et Holebas à gauche. De Rossi évoluera dans une position de sentinelle devant la défense, avec Pjanic et Strootman pour animer le jeu devant lui. Devant, le trident du moment sera composé de Destro en attaquant axial, avec Ljajic et Iturbe sur les côtés.

.

L’adversaire du jour

Le début de saison de l’Udinese se montre plutôt mitigé. Les bianconeri pointent en effet à la 9ème place (avec 22 points), pour un bilan global de 6 victoires, 4 nuls et 6 défaites (pour 20 buts marqués et 22 encaissés). A domicile, leur antre n’est plus une citadelle imprenable, avec 4 victoires, 2 nuls (Cesena, Chievo) et 2 défaites (Verona, Genoa). Leur parcours est cependant en dents de scie. Si cela avait très bien démarré, avec 4 victoires lors des 5 premiers matchs de championnat, cela s’est un peu gâté par la suite. S’en est suivi une série de 8 matchs, avec seulement 1 victoire, 4 défaites et 3 nuls. Si la victoire sur le terrain de l’Inter a semblé remettre l’Udinese sur de bons rails, les deux derniers résultats de l’année 2014 les ont fait retomber dans leurs travers : Défaite face à Verona à la maison et un nul sur la pelouse de la Sampdoria. En Coupe d’Italie, le club du Frioul est encore en lice, après avoir éliminé Cesena en 1/16 de finale.

Sur le mercato, l’effectif de l’Udinese a comment souvent pas mal changé. Niveau arrivées, cela s’est de nouveau tourné vers l’Amérique du Sud, avec notamment l’arrivée des brésiliens Guilherme (Corinthians) et Evangelista (Sao Paulo). Le grec Kone arrive de Bologne, pendant que le gardien Karnezis revient de son prêt à Grenard. Une ancienne connaissance giallorossa a fait également son arrivée en la personne de Piris, ainsi que l’expérimenté Riera venant de Galatasaray. On pourrait citer également Aguirre venant de Liverpool. Côté départ, le serbe Basta rejoint la Lazio, pendant que Pereyra va lui à la Juventus. Nico Lopez a été prêté au Hellas Verona et Verre à Perugia. Enfin, Armero a lui rejoint le Milan AC.

L’équipe sera composé demain de Karnezis dans la cage. La défense sera constitué par une ligne de 3 joueurs, où l’on retrouvera Danilo, Domizzi et Piris. Widmer et Pasquale seront sur les côtés, tandis qu’un trio dirigera le milieu de terrain, avec Allan, Guilherme et Kone. Enfin devant, Fernandes soutiendra Di Natale en pointe.

.

Les dernières confrontations

2013/2014 : Udinese 0-1 AS Roma (Bradley)
2012/2013 : Udinese 1-1 AS Roma (Lamela)
2011/2012 : Udinese 2-0 AS Roma
2010/2011 : Udinese 1-2 AS Roma (Totti x2)
2009/2010 : Udinese 2-1 AS Roma (De Rossi)
2008/2009 : Udinese 3-1 AS Roma (Totti)
2007/2008 : Udinese 1-3 AS Roma (Vucinic, Giuly, Taddei)
2006/2007 : Udinese 0-1 AS Roma (Ferrari)
2005/2006 : Udinese 1-4 AS Roma (Mancini x2, De Rossi, Chivu)
2004/2005 : Udinese 3-3 AS Roma (Chivu, Montella, Mancini)
2003/2004 : Udinese 1-2 AS Roma (Delvecchio, Montella)

Les matchs entre l’Udinese et l’AS Roma sont souvent plein de surprises et avec beaucoup de spectacle. On constate déjà que sur les 11 dernières confrontations, seulement deux matchs nul sont à relever, pour 6 victoires à l’AS Roma et 3 victoires à l’Udinese. Cependant la suprématie giallorossa dans le Frioule s’est effrité ces dernières saisons, puisque la Louve a concédé ces 3 défaites lors des 6 dernières années. On constate également que la Roma a toujours au moins encaissé un but depuis la saison 2006/2007, à l’exception de la saison passée.

.

Le duel du match

Antonio DI NATALE / Francesco TOTTI : Un duel d’anciennes gloires comme il n’en existe plus aujourd’hui. D’un côté Di Natale, âgé de 37 ans, disputant sa 11ème saison à l’Udinese. De l’autre Totti, âgé de 38 ans, disputant sa 23ème saison avec l’AS Roma. Le bianconeri vient d’ailleurs de dépasser fin 2014 la barre symbolique des 200 buts en Serie A. Avec 201 buts en 403 matchs de première division italienne, Di Natale se place aujourd’hui à la 7ème place des meilleurs buteurs de l’histoire du championnat, revenant à seulement 6 buts d’un certain Roberto Baggio. De son côté, le romanista est encore un peu plus devant, avec 237 buts en 565 matchs, encore loin derrière le leader Piola à 274 buts. Toutes compétitions confondues, « Il Capitano » se rapproche lui de la barre des 300 buts, où il lui en manque 6. L’objectif est donc de l’atteindre d’ici la fin de saison0 Un autre objectif individuel serait d’atteindre toutes compétitions confondues la barre des 800 présences dans le monde professionnel, en étant actuellement à 723 matchs (dont 572 en Serie A). Mais de son côté, Di Natale ne s’arrête pas d’affoler les compteurs. Alors qu’il a dépassé 4 fois les 20 buts en une saison durant les 6 dernières saisons (dont 2 fois meilleur buteur du championnat avec 28 et 29 buts), il en est déjà à 8 buts en 15 présences sur ce début de saison. Cela est un peu plus compliqué pour Totti, qui en est à 2 buts en 11 matchs, mais qui a tout de même également inscrit 2 buts en Champions League, devenant le buteur le plus âgé de la compétition. Cela sera donc de nouveau un véritable duel de bandiere ce mardi, et peut-être l’un des derniers duels entre ces deux légendes…

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Marco Guida. Cet arbitre a dirigé à 8 reprises des rencontres de l’AS Roma. On retrouve un bilan très favorable, avec 4 victoires (la victoire 2-0 face à la Fiorentina lors de la 1ère journée cette saison, les succès 3-1 face à Parma et l’Atalanta à domicile la saison passée, et une victoire 2-0 contre le Torino lors de la saison 2012/2013), 3 matchs nuls (dont un match nul 1-1 face à l’Udinese lors de la saison 2012/2013) et 1 défaite (3-2, lors de la remontée de Bologne après avoir été mené 2-0 lors de la saison 2012/2013).

Le bilan côté Udinese est de 3 victoires, 2 nuls et 2 défaites.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Manolas-Astori-Holebas
De Rossi
Pjanic-Strootman

Iturbe-Destro-Ljajic

Remplaçants: Lobont, Skorupski, Torosidis, Cole, Emanuelson, Yanga-Mbiwa, Somma, Nainggolan, Paredes, Florenzi, Totti, Borriello, Verde.
Blessé(s): Balzaretti, Castan, Uçan.
Suspendu(s): /
Absent(s): Gervinho, Keita (CAN), Sanabria (Copa America U20)

Udinese (3-5-1-1): Karnezis; Danilo, Domizzi, Piris; Widmer, Allan, Guilherme, Kone, Pasquale; Fernandes; Di Natale.