Site AS ROMA

Première panne sèche offensive

Si l’AS Roma de Rudi Garcia reste invaincu après 13 rencontres (et 3 buts encaissés), ce 3ème match nul de suite reste incontestablement un coup d’arrêt dans ce début de saison giallorosso. Si la Louve ne reste qu’à un point derrière le leader Juventus, il faudra impérativement relancer la machine à l’Atalanta dimanche.

Comme on pouvait s’y attendre, la Roma démarre tambours battants. Et c’est le revenant Gervinho qui sonne la charge dans les toutes premières minutes, avec une incursion exceptionnelle de la gauche vers la surface, mais sa percée est stoppé in-extremis par l’arrière garde sarde. La Louve continue de dominer son sujet, d’abord par une frappe lointaine, non cadrée, de Florenzi. Puis sur un penalty qui aurait pu être sifflé, là encore sur Florenzi, mais l’arbitre décide de laisser un avantage contestable à Gervinho dans un angle fermé. Les occasions continuent de s’enchainer, mais sans véritable efficacité. Les corners s’accumulent, mais sans grande réussite. Pjanic s’essaie alors d’une frappe lointaine, qui trouve le filet extérieur du but, à en faire frissonner les tifosi. Contre le cours du jeu, Cagliari est tout proche de trouver la faille, mais De Sanctis sauve son équipe en se détendant sur sa gauche La Roma repart de l’avant, avec De Rossi qui dessert un caviar vers Strootman, le hollandais contrôle et frappe, mais le gardien adverse s’interpose. Dans la minutes précédente, Gervinho concrétise un centre de Dodo, avec sa tête qui s’écrase sur le poteau. Avec un milieu de terrain décevant, et un jeu sur les côtés intéressant, le score en reste là à la pause.

Le scenario du match reste identique après la pause, avec une Rome qui continue de pousser pour aller chercher l’ouverture. C’est de nouveau un centre de Dodo qui apporte le danger, avec une magnifique reprise de volée signé Florenzi qui trouve les gants du gardien adverse. Benatia suit l’action, mais son pied gauche dévisse totalement. Maicon lance aussi la charge, avec un contre qu’il tente de concrétiser par une frappe lointaine, mais Avramov s’interpose entre le brésilien et sa lucarne. Et pourtant… Cagliari est proche de réaliser la surprise peu avant l’heure de jeu, avec un but sur corner logiquement jugé hors-jeu. Le match va petit à petit entrer dans un faux-rythme, et Rudi Garcia se voit expulser à 20 minutes de la fin, pour être sortie de sa zone réservée. Le match se tend, et un début de bagarre éclate après une faute sur Pjanic. En son terme, Borriello et Astori obtiennent un carton jaune. Plus aucune occasion n’arrivera, si ce n’est un tir de Eriksson, qui oblige De Sanctis à la détourner en corner. La dernière occasion arrivera dans les arrêts de jeu. Castan rabat une tête sur le dernier corner du match, dont Burdisso (fraichement rentré) cherché à accompagné dans le but, mais le gardien rossoblu veille encore.

Le match s’arrête sur ce score de 0-0, qui est avant tout le mérite des deux gardiens. L’AS Roma a livré une prestation où elle a su se créer un bon nombre d’occasions, sans jamais réussir à trouver la faille. Le mister français devra être bon à remotiver le moral des troupes, pour retrouver le chemin de la victoire suite à ses trois matchs nuls de suite.