Site AS ROMA

Premier des trois matchs à l’Olimpico

Défait sur la pelouse du Milan AC le week-end passé, l’AS Roma doit impérativement retrouver la victoire à domicile. A l’Olimpico, les hommes de Rudi Garcia restent sur une dynamique positive, avec 2 succès et 1 nul, lors des trois derniers matchs. Attention à l’Udinese qui jouera sans pression, n’ayant plus rien à jouer, mais qui sera sans son capitaine Di Natale, blessé. Côté giallorosso, Florenzi est lui suspendu.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Nous sommes prêts à mourir sur le terrain »

« Pourquoi moins de buts de la part des attaquants ? Cela vient de plusieurs paramètres, mais cela n’a pas de sens d’en parler aujourd’hui, il reste trois matchs et les attaquants peuvent démontrer leur niveau de jeu. Ljajic ne marque plus depuis trois mois ? Lors des dernières semaines il n’était pas sur le banc, il a eu un problème à la cuisse et il est rentré seulement lors du dernier match, maintenant il semble qu’il soit revenu à 100% physiquement. Ce qu’il manque pour arriver au niveau de la Juventus ? Ils ont déjà gagné le championnat et ils sont en finale de Coupe d’Italie et de Champions, nous devons réduire l’écart entre nous et eux, il n’y a pas que les joueurs à être bon mais aussi la societa. Un écart de personnalité ? Non, plutôt d’expérience et économique. Nous devons regarder les deux dernières saisons. Si on peut déjà au derby ? Nous sommes seulement concentrés sur l’Udinese, quand on a eu du mal ensuite on a toujours su réagir, nous le verrons demain. Nous devrons être prêts à mourir sur le terrain, nous sommes seconds et nous avons le destin entre nos mains, si nous gagnions les deux prochains matchs, ça sera fait. Nous devons avoir une motivation en plus, si nous gagnons demain on se rapprochera de la deuxième place.

« La mise au vert est inutile si elle est intelligente et pas punitive »

La mise au vert ? Je suis français et le ritiro ne fait pas parti de ma culture, je n’ai jamais dit que cela était inutile. Si c’est punitif cela ne sert pas, si c’est fait intelligemment alors oui. Cela sert pour préparer le match, le ritiro met beaucoup de pression à l’équipe. Je n’entraîne pas le Primavera, j’entraîne des professionnels, avec des hommes qui ont des responsabilités, on ne peut pas les traiter comme des enfants. Parfois cependant je fais le bon papa et le papa énervé. Nous avons parlé avec les dirigeants et nous sommes d’accord sur le fait de faire cela. C’est un moment exceptionnel et il faut un engagement et une concentration exceptionnelle. Désavantage de jouer après la Lazio ? Cela ne change rien, demain seul la victoire nous intéresse. Quelque soit le résultat de la Lazio, cela ne nous change rien. Mais nous regarderons le match ce soir. Sur l’hypothèse du report du derby ? Il y a un règlement et il doit être respecté, mais cela ne change rien, on fera tout pour gagner. Les rumeurs de mercato sont nombreuses, comment va Nainggolan ? Les joueurs savent qu’ils doivent être concentré sur le match. Le travail de Sabatini est celui de préparer la saison prochaine, nous en parlerons d’ailleurs ensemble en début de semaine prochaine, mais aujourd’hui nous sommes concentrés sur le match. Radja a toujours démontré qu’il se donnait à 100%, il a démontré de toujours donner le maximum, et cela sera de nouveau le cas demain. Les deux entraîneurs en finale de Champions, Luis Enrique et Allegri, ont été critiqué par les tifosi giallorossi dans le passé, si c’est difficile d’entraîner à Rome ? Quand il y avait d’autres entraîneurs je n’étais pas là, moi je reste concentré sur le terrain et les entraînements, c’est cela qui fait la différence et fait gagner. Quand nous gagnons en jouant bien, cela me semble plus logique d’obtenir les trois points. Les tifosi, de façon juste, veulent gagner des titres, la societa a la même envie et les joueurs également, nous voulons rejoindre notre objectif de début de saison, qui est la deuxième place, nous pouvons le faire, depuis janvier nous avons fait un championnat mitigé, mais jusqu’à fin décembre nous étions quasi inarrêtable. Maintenant l’important est d’arriver deuxième. Je n’ai rien à dire sur les entraîneurs passés. Comment vont Keita et Pjanic ? Ils se sont entraînés normalement, ils ont fait des séances physiques et tactiques importantes, ils sont disponible quasi à 100%. Je parle aussi de Totti, c’est étrange que vous ne me faites pas une demande à son sujet (rire, ndlr) : lui est comme Gerrard, c’est un capitaine emblématique. J’en profite pour dire un mot de Gerrard, aujourd’hui se finit son aventure avec Liverpool, mais nous nous avons notre capitano et nus sommes chanceux”.

.

.

Du côté de Trigoria

Depuis le début de saison en championnat, le bilan est de 16 victoires, 12 nuls et 5 défaites (47 buts marqués et 27 encaissés). On constate souvent qu’en période de crise, les résultats sont régulièrement meilleurs en déplacement qu’à domicile, et cela semble se confirmer également pour l’AS Roma. En effet, la Louve reste sur une série en cours de 2 victoire, 9 nuls et 4 défaites sur les 15 derniers matchs à domicile. En Serie A, cette série sur la même période est de 2 victoires, 7 nuls et 1 défaite. La Louve perd donc peu de matchs à domicile (une seule défaite depuis le début de saison) mais n’arrive pas à remporter régulièrement les trois points. Malgré tout, les hommes de Rudi Garcia reste sur deux succès lors de leurs trois dernières réceptions, et un total de 7 points sur 9 possibles. Il faudra impérativement retrouver la victoire ce dimanche, d’autant que les trois dernière journée de Serie A se joueront au Stadio Olimpico..

Rudi Garcia a révélé la liste des 23 joueurs qui ont été convoqué pour cette 36ème journée de Serie A, qui se jouera ce dimanche à 20h45 contre l’Udinese (BeIn Sports). L’infirmerie se vide petit à petit, puisque outre Kevin Strootman (genou, saison finie) et Maicon (genou), seuls Leandro Castan, Nicolas Spolli et Gervinho sont absents. Alessandro Florenzi purgera son match de suspension. Incertains en cours de semaine, Seydou Keita, Adem Ljajic et Miralem Pjanic sont bel et bien présents. A noter les présences des jeunes Tonny Sanabria, Lorenzo Pellegrini, mais pas celle de Daniele Verde.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé de Manolas et Astori, tandis que les couloirs seront pris par Torosidis et Holebas. De Rossi évoluera juste devant la défense, avec Nainggolan et Pjanic. Devant, le trident devrait être composé de Ibarbo et Iturbe sur les côtés, avec Totti dans l’axe.

.

L’adversaire du jour

L’Udinese réalise une saison globalement moyenne, avec une 14ème place et un bilan de 10 victoires, 11 nuls et 14 défaites (39 buts marqués et 49 buts encaissés). Leur bilan en déplacement est à peu près du même acabit, avec 4 victoires, 6 nuls et 7 défaites (13 buts marqués et 21 encaissés). Mais dernièrement, le bilan reste beaucoup moins flatteur, avec une série en cours de 4 défaites, 5 nuls et 2 défaites. De façon générale, l’Udinese reste sur une série en cours de 4 défaites, 4 nuls et 2 victoires. Récemment, les hommes du mister Stramaccioni reste notamment sur un succès lors d’un déplacement face à Verona (1-0).

Sur le mercato, l’effectif de l’Udinese a comment souvent pas mal changé. Niveau arrivées, cela s’est de nouveau tourné vers l’Amérique du Sud, avec notamment l’arrivée des brésiliens Guilherme (Corinthians) et Evangelista (Sao Paulo). Le grec Kone arrive de Bologne, pendant que le gardien Karnezis revient de son prêt à Grenard. Une ancienne connaissance giallorossa a fait également son arrivée en la personne de Piris, ainsi que l’expérimenté Riera venant de Galatasaray. On pourrait citer également Aguirre venant de Liverpool. Côté départ, le serbe Basta rejoint la Lazio, pendant que Pereyra va lui à la Juventus. Nico Lopez a été prêté au Hellas Verona et Verre à Perugia. Enfin, Armero a lui rejoint le Milan AC. Lors du mercato de janvier, sont arrivés Aguirre (Empoli) et Perica (Chelsea), pendant que sont partis Riera (fin de contrat), Brkic (Cagliari), Coda et Muriel (Sampdoria).

Concernant le onze de départ, Karnezis gardera la cage bianconera. La défense à 4 sera composé de Danilo et Domizzi, avec Widmer et Piris sur les côtés. Le milieu à trois sera composé de Allan, Pinzi et Badu. Enfin, Guilherme soutiendra le duo d’attaque composé de Thereau et Perica. Cela sera par contre sans le capitaine Di Natale, blessé.

.

Le joueur à suivre

Ivan Piris : Le paraguayen est bien connu du côté du Stadio Olimpico, pour y avoir disputé la saison 2012/2013 sous la houlette de Zdenek Zeman. Formé au Deportivo Maldonado, il est prêté au club brésilien du Sao Paulo en 2011. C’est lors de cette saison convaincante, 20 matchs et 1 but, qu’il est repéré et recruté par l’AS Roma. Latéral droit de formation, à vocation plutôt offensive, il peinera à s’imposer dans le coeur des tifosi. Prêté avec option d’achat, cette dernière ne sera pas levée. Il sera prêté ensuite, la saison dernière, du côté du Sporting Lisbonne, où il ne fera que 6 petites apparitions. Et le revoila donc du côté de la Serie A, toujours prêté par le club paraguayen, cette fois-ci dans le Frioul. Droitier, il est souvent utilisé par le mister Andrea Stramaccioni dans le couloir gauche de la défense. Auteur de 13 sélection avec le Paraguay, Piris fait parti des pré-convoqués pour la Copa America qui se jouera le mois prochain du côté du Chili. Il pourrait notamment retrouver face à lui le colombier Victor Ibarbo, comme cela pourrait être le cas demain. Il pourra également avant la rencontre rencontrer ses compatriotes Juan Iturbe (né en Argentine, mais de parents paraguayen), ainsi que le jeune Tonny Sanabria (non-appelé pour la Copa America). 

.

Les dernières confrontations

2013/2014: AS Roma 3-2 Udinese (Totti, Destro, Torosidis)
2012/2013: AS Roma 2-3 Udinese (Lamela x2)
2011/2012: AS Roma 3-1 Udinese (Osvaldo, Totti, Marquinho)
2010/2011: AS Roma 2-0 Udinese (Menez, Borriello)
2009/2010: AS Roma 4-2 Udinese (Toni, Vucinic x3)
2008/2009: AS Roma 1-1 Udinese (Vucinic)
2007/2008: AS Roma 2-1 Udinese (Juan, Taddei)
2006/2007: AS Roma 3-1 Udinese (Perrotta, Totti x2)
2005/2006: AS Roma 0-1 Udinese
2004/2005: AS Roma 0-3 Udinese
2003/2004: AS Roma 1-1 Udinese (Panucci)
2002/2003: AS Roma 4-1 Udinese (Montella, Batistuta, Totti x2)
2001/2002: AS Roma 1-1 Udinese (Tommasi)
2000/2001: AS Roma 2-1 Udinese (Batistuta, Totti) 

L’Udinese est une des proies favorites de l’AS Roma, au Stadio Olimpico. En effet sur les 14 dernières rencontres, le bilan est de 8 victoires, 3 nuls et 3 défaites. Les giallorossi ont inscrit 28 buts, pour 19 encaissés. Mais mieux encore, les giallorossi reste sur une série de 6 victoires, 1 nul et 1 défaite durant les 8 dernières confrontations (en ayant à chaque fois marqué au moins un but. Depuis 5 saisons, la Louve a toujours marqué au moins 2 buts à chaque rencontre. Cependant, l’Udinese n’a pas marqué le moindre but qu’à une seule reprise. Il s’agit donc souvent de matchs avec des buts. Francesco Totti, qui fera son retour, a marqué 7 fois face à l’Udinese, à l’Olimpico, sur cette période.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Luca Banti. Cet arbitre a dirigé à 20 reprises l’AS Roma pour un bilan de 13 victoires, 5 nuls et 3 défaites. Il s’agit de la quatrième fois cette saison qu’il dirige les giallorossi, avec les victoires contre le Torino à domicile (2-0) et sur le terrain du Genoa (1-0), ainsi que le nul (1-1) à la Fiorentina. La saison dernière, il arbitré deux fois la Louve en déplacements pour un bilan d’un match nul (Torino 1-1) et une défaite (Catania 4-1). La saison précédente (2012/2013), on retrouvait trois succès à domicile (Atalanta 2-0, Fiorentina 4-2 et Napoli 2-1). Le bilan de l’Udinese avec Mr Banti est de 8 victoires, 2 nuls et 4 défaites.

 

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Torosidis-Manolas-Astori-Holebas
De Rossi
Pjanic-Nainggolan

Iturbe-Totti-Ibarbo

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Balzaretti, Cole, Mapou, Paredes, Pellegrini, Keita Verde, Doumbia, Ljajic, Sanabria.
Blessé(s): Castan, Strootman, Maicon, Spolli, Gervinho.
Suspendu(s): Florenzi

Genoa (4-3-1-2): Karnezis; Widmer, Danilo, Domizzi Piris; Allan, Pinzi, Badu; Guilherme; Thereau, Perica.