Pour la passe de 5

Samedi à 20h45, l’AS Roma (7e) se déplacera en Sicile pour y défier le 8e, Catane, lors de la 18e journée de Serie A. Sur une dynamique de 4 victoires consécutives, les giallorosso aimeraient ajouter une 5e à leur série pour continuer de regarder le classement vers le haut. Ils devront déjouer pour cela un déplacement périlleux contre une des bonnes surprises de ce championnat, entrainée par un certain Vincenzo Montella, et qui aime maltraiter les grosses équipes dans leur antre.


L’adversaire du jour

Le Calcio Catania est une belle surprise de ce début de saison puisqu’elle pointe à la 8e place du classement après 17 journées. Une petite performance pour le club sicilien qui depuis sa montée en Serie A en 2006 n’a jamais terminé un championnat au dessus de la 13e place (à 3 reprises). Des débuts réussis donc pour l’ancien joueur et entraineur de la Roma, Vincenzo Montella qui a du composer avec la désormais bien installée colonie argentine puisque pas moins de 12 argentins !! figurent dans l’effectif. Il y en avait même 13 à la trêve avant que le gardien titulaire Andujar ne claque la porte du club qui déjà tiré un trait sur lui. Habituellement en 4-3-3 ou 3-5-2, la formation de Catane est annoncée en 5-3-2 contre la Roma, il faut dire que les siciliens ont encaissé 5 buts sur les deux derniers matchs et que l’attaque romaine constitue un plus grand danger que celles de Bologne et Parme. Montella a annoncé qu’il n’avait aucun sentiment de revanche à l’égard de la Louve mais il a aussi déclaré qu’il voulait ses joueurs iront sur le terrain avec l’envie de gagner.

L’équipe sicilienne, malgré une bonne place au classement n’est pas vraiment au mieux n’ayant remporté qu’un seul de ses six derniers matchs mais quel match puisqu’il s’agit du derby sicilien contre Palerme (2-0). La faute à une défense en berne (25 buts encaissés, la 16e de Serie A) qui avait pourtant su être solide en début de saison quand Catane se faisait une spécialité de piéger les gros notamment à domicile (4 de leurs 5 victoires en Serie A) : victoires contre Naples et l’Inter, nul mérité contre la Juventus et sur le terrain de la Lazio, nul doute que les rossoazzurri ont du répondant contres les grosses écuries où l’équipe affiche souvent une solidité et une vivacité dangereuse à contrôler car même si Maxi Lopez reste le joueur à surveiller, son début de saison ne parle pas pour lui (3 buts seulement), c’est tout le collectif de Montella dont il faudra se méfier avec 11 joueurs de l’équipe à avoir réussi à marquer cette saison.


Du côté de Trigoria

Cette semaine, la Roma s’est de nouveau imposée, cette fois en Coppa en dominant 3-0 la Fiorentina et ainsi défier la Juventus en quart de finale à la fin du mois. Luis Enrique et ses joueurs ont aligné pour l’occasion leur 4e victoire d’affilée après celle contre Naples, Bologne et le Chievo. La machine romaine semble donc bel et bien lancée d’autant plus que la défense n’a plus encaissé de buts depuis 3 rencontres. Mais il ne faut pas pour autant oublier les imperfections du match contre Florence où la première mi-temps fut clairement décevante. Ce n’est qu’en seconde période après quelques réajustements tactiques et de joueurs que les giallorossi ont retrouvé 3 fois à faire sauter le verrou florentin. Une piqure de rappel donc avant d’aller à Catane, il faut que la Roma joue son jeu dès le début et empêcher son adversaire de la faire déjouer. Le retour de De Rossi sera d’ailleurs une excellente nouvelle en ce sens.

Luis Enrique a rendu public sa liste de convoqués pour le déplacement à Catane. Le mister espagnol a convoqué un groupe de 20 joueurs. Par rapport au match face à la Fiorentina, le groupe voit les retours de Rosi, De Rossi et Simplicio, pendant que Cicinho et Vviani sortent de la liste des convoqués. Burdisso, Osvaldo, Pizarro et Cassetti sont toujours blessés. Les joueurs de la Primavera Verre et Nego, ne sont pas convoqués.

Pour ce match on devrait voir la formation suivante : Stekelenburg dans les buts, Juan devrait récupérer sa place laissée à Kjaer en Coppa pour retrouver Heinze dans l’axe de la défense. Taddei devrait continuer d’être préféré à Angel sur le flanc gauche tandis qu’à droite, Rosi va suppléer Cicinho non convoqué. Au milieu De Rossi, mis au repos en Coupe lui aussi sera fidèle au poste et sera épaulé par ses deux compères habituels Gago et Pjanic pour ce qui est sans doute le meilleur milieu des Romains. En attaque, Totti tentera enfin de marquer dans le jeu et sera accompagné de Lamela, auteur d’un doublé cette semaine contre la Fiorentina et de Bojan ou Borini qui a marqué beaucoup de points lors de son entrée en Coupe et qui pourrait démarrer la rencontre au détriment de l’espagnol.

 

Par le passé

  • 2010/2011 : Catane 2-1 Roma (Loria)
  • 2009/2010 : Catane 1-1 Roma (De Rossi)
  • 2008/2009 : Catane 3-2 Roma (Vucinic, Menez)
  • 2007/2008 : Catane 1-1 Roma (Vucinic)
  • 2006/2007 : Catane 0-2 Roma (Tavano, Vucinic)

Depuis sa victoire en 2007, la Roma n’a plus réussi à s’imposer dans le bouillant Stadio Angela Massimino même si elle a réussi à marquer à chaque fois. L’an passé le collector Simone Loria avait ouvert le score en première mi-temps avant de voir les siciliens renverser la vapeur en 2e période par Bergessio et Gomez.


Le duel

Vincenzo MONTELLA / Luis ENRIQUE : Le match des derniers entraineurs de la Roma. Inutile de présenter l’ « Aeroplanino », on ne peut qu’admirer cet ancien attaquant qui a marqué 102 buts sous les couleurs giallorossi et acteur majeur du Scudetto 2001. Il est désormais entraineur et a débuté chez les pros la saison passée à la Roma bien sur en remplacement de Claudio Ranieri. Une expérience plutôt réussie pour un novice à ce niveau mais qui n’a pas convaincu la nouvelle Societa de le conserver. C’est donc en Sicile que Montella a posé ses valises où il réussit pour le moment à hisser Catane à une bonne 8e place. Le scalp de son ancienne équipe pourrait le rendre encore plus crédible dans sa désormais nouvelle carrière. Pas de rancune en tout cas quand il croisera son successeur sur le banc romain, Luis Enrique qui a souffert en début de saison pour imposer son projet et son style de jeu mais les résultats semblent porter leurs fruits et le groupe est resté uni malgré les coups durs et les polémiques. Une belle opposition de style ce week end entre les deux Mister.


Les équipes probables

Catane (5-3-2) : Campagnolo – Izco, Belusci, Legrottaglie, Spoli, Llama – Almiron, Lodi, Delvecchio – Barrientos, Maxi Lopez.

Roma (4-3-1-2) : Stekelenburg – Rosi, Juan, Heinze, Taddei – De Rossi, Gago, Pjanic – Totti – Borini, Lamela.

 

L’arbitre

Le match sera dirigé par Paolo TAGLIAVENTO (39 ans), arbitre en Serie A depuis 2003 et au niveau international depuis 2007. Il a arbitré 21 fois la Roma en championnat dans sa carrière pour un bilan de 14 victoires giallorossi, 3 nuls et 4 défaites. On peut noter que sur les 5 dernières rencontres où il arbitré la Roma, les giallorossi ont perdu 4 fois dont la dernière cette saison lors du derby romain (2-1). Quant à Catane, ils ont un bilan avec lui de 4 victoires, 1 nul et 4 défaites. C’est d’ailleurs déjà lui qui avait arbitré le Catane – Roma de l’an passé remporté 2-1 par les siciliens malgré un but de Simone Loria pour les Romains.