Site AS ROMA

Pour la passe de 4 chez la lanterne rouge

Suite à ses 3 victoires consécutives (en marquant à chaque fois au moins 2 buts), les hommes de Garcia se déplacent chez la lanterne rouge (Sassuolo), avec l’objectif de renforcer cette 2ème place, et mettre la pression sur le Napoli qui accueillera la Juventus. Un match clé juste avant de disputer le match en retard contre Parma mercredi (18h30).

.

La conférence de Rudi Garcia

« Maicon et Pjanic sont aptes, Ljajic important comme les autres ».

« Comment vont Maicon et Pjanic ? Le genou de Maicon va bien, il a juste un peu de fièvre et il était préférable qu’il reste en gymnase. Il part avec nous cet après-midi, il n’y a aucun problème. Pour Pjanic aucun problème. Le moment de relancer Ljajic ? Tous les joueurs sont importants, ensuite il y a une attaque que j’ai décidé de faire joué durant ces 3 derniers matchs et cela a bien fonctionné. Nous devons voir les choses de manière positive. Ce trident fonctionne bien et ceux qui entrent doivent aider l’équipe à être efficace, comme avec Florenzi mardi. Depuis le début de saison nous sommes tous l’un derrière l’autre, et nous devons conserver cet état d’esprit collectif jusqu’à la fin de saison. Cela ne compte pas de savoir qui commence le match, nous ne jouons jamais à 11, nous avons besoin de tout le monde. C’est le troisième match de suite et il y en a encore deux rapprochés, tous sont prêts. Le futur de la Roma ? Ce n’est pas le jour pour parler de cela, demain il y a un match important mais nous devons être concentré sur cette saison, parce que nous n’avons rien rejoins pour le moment, nous sommes en course pour aller en Champions. Nous ferons tout pour y arriver directement, ensuite nous aurons tout le temps de parler avec le Président et Sabatini de la possibilité que nous avons de conserver nos joueurs et améliorer l’effectif. La prolongation de Pjanic ? Il n’est pas distrait par cela, il est concentré sur le prochain match et la fin de saison. Il n’y aura pas de problème. C’est le rôle de son agent de parler avec la societa, on parle beaucoup de cette prolongation mais je ne suis pas préoccupé, il doit seulement penser au terrain et il le fait. Je l’ai déjà dis, l’important est de resté concentré sur le jeu. On parlera des individualités plus tard, surtout parce que quasiment aucun joueur n’arrive en fin de contrat en juin, cela veut dire que quasiment tous les joueurs ont encore un contrat pour la saison prochaine.

« Totti ne devra pas jouer 90 minutes demain, pour être au top contre Parma »

Pourquoi j’ai refusé de prolonger ? C’est votre interprétation. Ce n’est pas d’actualité, ce n’est pas le moment de résoudre les cas individuels et je suis sous contrat. J’ai l’impression de devoir répéter 5-6 fois les mêmes choses. Nous verrons en fin de saison, seul la qualification en Champions League compte et nous travaillons pour cela. J’ai un Président, je parle toujours avec lui et pas seulement du contrat. Inquiet de devoir joué à 11h30 demain ? (par rapport au changement d’heure) Nous devons nous adapter, on ne peut rien y faire. C’est normal que les TV ont leurs exigences vu l’argent qu’ils mettent. Il y a des matchs qui se jouent à cette heure pour être vu dans d’autres pays. C’est vrai que cela change un peu la préparation et que nous nous sommes entrainés aujourd’hui et jeudi à 11h30. L’unique problème est ce changement d’heure et c’est sur cela qu’il faudra être attentifs, car nous dormirons une heure de moins et que le match arrivera vite. Nous avons pensé à ces choses, tout est prévu. Cela sera la troisième fois que nous jouerons à cette horaire. Totti ? Comme je l’ai déjà dis, il faut évaluer chaque joueur avant le match, durant et après le match. Ce qui est certain est que Francesco n’a pas joué 90 minutes durant les deux derniers matchs, il peut donc démarrer titulaire. Si nous voulons qu’il soit en bonne forme mercredi, il ne devra pas jouer 90 minutes demain. Ce n’est pas plus compliqué que cela. Avoir un match en retard est un avantage ? Cela sera un avantage parce que mercredi, et nous en reparlerons, nous serons les seuls à jouer avec Parma. Mais nous en discuterons après Sassuolo. Puis nous verrons que le problème pourra être pour Cagliari, mais nous jouerons mercredi et il y aura ensuite 4 jours pour récupérer, cela suffit pour être bien. C’est mieux de jouer dimanche à Cagliari, que trois jours après le match contre Parma. Difficile de garder les joueurs concentrés sur le prochain match ? Vous ne parlez jamais du match et du terrain, et c’est ce qui m’intéresse parce que je suis l’entraineur. Je ne suis ni le Président ni un dirigeant. Mon rôle est de maintenir la tension élevée. Je n’ai peur de rien, mon rôle est de faire en sorte que tous restent concentré et que rien ne puisse les contrarier. C’est l’unique objectif que j’ai.

« Contre le Torino, j’avais demandé à De Rossi de presser haut »

Destro mérite l’équipe nationale ? Dans tous les clubs où je suis passé, quand j’avais un joueur qui avait déjà joué en équipe nationale, j’ai toujours dis les choses de façon objectif. Quand un club comme la Roma est second, c’est normal que les joueurs puissent être plus en vue par rapport à un club de mieux de classement. Je pense que c’est un avantage pour tous les italiens et cela leur offre une possibilité en plus d’avoir un oeil particulier de la part du sélectionneur. Chacun fait son travail, c’est au patron de la Nazionale de décider. C’est normal que je parle en bien de mes joueurs, surtout quand il le mérite. Napoli-Juventus ? J’espère surtout gagner à Sassuolo. Je me souviens notamment du match aller où le résultat n’a pas été à la hauteur de notre espérance. Et pourtant nous avions joué ce match avec 10 victoires et 1 nul au compteur. Nous devons être plus qu’à 100%, ils ont des joueurs dangereux, c’est une équipe qui joue pour se sauver. Nous devons juste gagner, si nous le faisons alors tout autre résultat sera positif, parce que nous pensons à prendre les points les uns après les autres. De Rossi a joué plus avancé contre le Torino ? Nous avions décidé de presser haut et nous l’avons fait. Quand nous faisons cela c’est normal que lui aussi soit plus haut, il ne peut pas rester devant la défense en pressant collectivement. En seconde période nous avons décidé de les attendre, mais cela a duré peu de temps parce qu’Immobile a marqué un but incroyable, puis nous avons repris notre pressing. C’est grâce à ça que nous avons mis le second but. Daniele sait jouer dans tous les rôles. Un peu de repos pour Gervinho ? Tout est possible, il faut bien peser les choses. Pour le moment tout va bien sur le plan physique. Son profil est un peu unique, c’est surtout pour cela qu’il reste plus souvent sur le terrain. Quand nous avons besoin de trouver les espaces face à une équipe défensive il peut le faire, quand nous sommes devant au score il peut aider à creuser l’écart. Il faut être attentif aussi avec lui. »

Du côté de Trigoria

En route vers une 4ème victoire consécutive ? C’est en tout cas l’objectif des hommes de Rudi Garcia, qui espère bien renforcer leur seconde place au classement ce dimanche. Il s’agit également d’aller chercher un 4ème succès sur les 5 derniers déplacements (mettant de côté le derby retour). La Roma devra donc obtenir le même résultat que sur la pelouse de Verone (Chievo et Hellas) et de Bologne. Au niveau comptable, la Louve pourrait arriver à la finde cette rencontre à la barre des 70 points, soit à 12 points du record de Luciano Spalletti en 2007/2008.  A l’extérieur, les giallorossi peuvent récupérer leur seconde place du classement, avec actuellement 8 victoires, 4 nuls et 2 petites défaites, pour 21 buts marqués et 10 encaissés. On notera enfin que sur les 11 dernières rencontres, la Louve a obtenu 8 victoires, 2 nuls et 1 défaite.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la 31ème journée de Serie A, qui se jouera dimanche à 12h30 face au Sassuolo. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on retrouve Federico Balzaretti et Kevin Strootman (blessés). Mehdi Benatia fait son retour de suspension, tandis que Luca Mazzitelli (Primavera) est de nouveau appelé.

A noter que 4 joueurs sous « diffidati » (sous la menace de suspension), avec Pjanic, Florenzi, Taddei, Nainggolan et Destro.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Benatia dans l’axe, avec un ballottage entre Torosidis et Maicon à droite et Dodo à gauche. De Rossi retrouvera sa place devant la défense, avec Nainggolan et Pjanic à ses côtés. Destro devrait évoluer en pointe, avec Ljajic et Gervinho pour l’entourer.

.

L’adversaire du jour

Pour sa première saison en Serie A, le bilan global de Sassuolo est peu glorieux : 5 petites victoires, 6 nuls et surtout 19 défaites. Il s’agit également de la pire défense avec 59 buts encaissés et 29 buts marqués (en faisant la troisième pire attaquant derrière le Chievo et Catania). Mais la forme du moment est sûrement encore pire, avec 13 défaites, 1 nul et 2 victoires sur les 16 dernières rencontres. Et pourtant juste avant cela les neroverde restaient 3 victoires, 5 nuls et 2 défaites. Le changement d’entraineur a notamment fait beaucoup de mal, avec 100% de défaites, avant que le retour de Di Francesco a permis de redresser très légèrement la barre (deux nuls et deux défaites sur un but d’écart). A domicile, leur parcours est de 4 victoires, 1 nul et 10 défaites, en faisant d’eux la pire équipe à la maison. Il s’agit maintenant d’une course contre la montre pour Sassuolo, en vue d’un maintien quasiment inattendu.

Sassuolo a connu un double mercato : D’abord l’été dernier, avec notamment les arrivées de Zaza et Maronne (Juventus), Schelotto (Inter), Floro Flores (Genoa), Ziegler (Fenerbache), Pegolo (Sienne), Farias et Acerbi (Chievo) ou encore Kurtic (Palerme). Sur ces joueurs, certains ont quitté le navire dès janvier comme Schelotto vers Parma et Kurtic vers le Genoa. Outre le changement de coach, énormément de joueurs ont fait leur arrivée, tel que Rosi, Biondini, Brighi, Ariaudo, Cannavaro, Floccari ou encore Sanabria.

L’équipe sera composé demain de Pegolo dans la cage. La défense sera constitué par une ligne à quatre avec Gazzola, Mendes, Ariaudo et Longhi. Le milieu à trois sera composé de Biondini, Magnanelli et Missiroli. Dans le trident offensif, on retrouvera Berardi, Floccari et Zaza.

.

Les dernières confrontations

Seul le match aller, terminé sur un score de 1-1, fait foi d’un match officiel entre ces deux équipes.

.

Le duel du match

Tonny Sanabria / Adem Ljajic : Un duel de joueurs dont on attend beaucoup pour le futur. D’un côté un joueur pour le court/moyen terme et de l’autre un jeune pour le moyen/long terme. Arrivé cet été de la Fiorentina, où il avait encore un an de contrat et notamment très convoité par le Milan AC, Ljajic arrive à la Roma dans les derniers jours du mercato estival (suite au départ de Lamela). Pas de préparation d’avant-saison donc, et une intégration qu’il doit réaliser de façon accélérer. Son début de saison se déroule magnifiquement bien, puisque le serbe marque notamment durant sa première apparition à l’Olimpico, d’une jolie frappe tendue face au Hellas Verona. Il récidive lors du match suivante à domicile, avec un penalty face à la Lazio. Bis repetita à la maison, avec une jolie balle piquée contre Bologne. Puis, petit à petit le n°8 giallorosso va avoir du mal à surnager dans le très fourni secteur offensif. Un match clé sera notamment le match aller face au Sassuolo où Adem réalise dans le jeu une très belle prestation, mais bute au niveau de la finition et se voit notamment reproché ce score finale de 1-1. Autre match clé, son entrée face au Napoli récemment, où Garcia lui reproche de lâcher le marquage de Ghoulam, sur le but égalisateur. Il disparait durant deux rencontres, avant de disputer mercredi les 20 dernières minutes en remplaçant Totti. Avec ses 5 buts et 4 passes décisives, Ljajic a encore 9 matchs pour faire ses preuves, et montrer au mister qu’il peut faire parti du groupe qui disputera la Champions League la saison prochaine. Du haut de ses 18 ans depuis quelques jours, Sanabria est lui un investissement sur la durée. Arrivé fin janvier au Sassuolo en provenance du FC Barcelone, le jeune paraguayen a pu débuter en Serie A le week end dernier. 20 minutes contre l’Udinese, puis de nouveau 20 minutes mercredi contre la Sampdoria, en montrant des choses intéressantes dont notamment une belle technique balle au pied et une envie de jouer collectif. L’attaquant classe 96 aura sûrement à coeur de marquer des points devant son peut-être futur entraineur Rudi Garcia.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Nicola Rozzoli. Cet arbitre a dirigé à 25 reprises l’AS Roma pour un bilan de 9 victoires, 9 nuls et 7 défaites. La dernière défaite remonte au mois de janvier, avec le revers 3-0 sur la pelouse de la Juventus, tandis que la dernière victoire remonte à 2012 avec un succès à l’Olimpico face à l’Udinese (3-1). De son côté, Sassuolo n’a jamais connu cet arbitre en Serie A.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Dodo
Nainggolan-De Rossi-Pjanic
Ljajic-Destro-Gervinho

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Jedvaj, Toloi, Torosidis, Romagnoli, Bastos, Taddei, Mazzitelli, Ricci, Florenzi, Totti.
Blessé(s): Balzaretti, Strootman
Suspendu: /

Sassuolo (4-3-3): Pegolo; Gazzola, Mendes, Ariaudo, Longhi; Biondini, Magnanelli, Missiroli; Berardi, Floccardi, Zaza.