Pour la passe de 3 contre le Torino

Après un début d’année 2015 difficile, l’AS Roma semble retrouver un peu de couleurs (giallorossi) ces dernières semaines, avec une série de deux victoires consécutives (à Cesena et contre le Napoli) que l’on attendait depuis très longtemps. Les hommes de Rudi Garcia vont donc tenter de passer la troisième vitesse, avec un déplacement périlleux face à un Torino en forme sur l’année 2015.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Douleur pour De Rossi, mais il donnera le maximum »

« La condition physique de De Rossi ? Il a une micro-fracture (au dos, ndlr), depuis 3 semaines. Il doit gérer la douleur comme il l’a fait toute sa carrière, il donnera toujours le maximum. Le Torino ? Une bonne équipe, on sait que c’est toujours difficile de jouer à Turin. Cela dit, ça ne change rien sur notre volonté et notre objectif. On jouera pour gagner ce match, comme on l’a toujours fait. Yanga-Mbiwa latéral seulement en cas d’urgence ou cela peut être un choix technique ? C’est un joueur très intéressant, il a déjà joué à cette place, il a aussi été terzino gauche presque toute une saison. Il est meilleur en central, il apporte du physique, de l’intelligence tactique, il peut participer. C’est un choix en plus. Roma ou Lazio favorite pour la deuxième place ? Je ne suis concentré que sur le match. Pas parce que c’est le Torino, mais parce qu’on joue toujours pour gagner. Du point de vue de l’auto-estime si quelque chose à changer après ces 3 mois difficiles ? Ces deux matchs gagnés d’affilé ont montré à l’équipe qu’elle a toujours été sur le bon chemin et que la récompense arrive toujours. Ils n’ont jamais cessé de travailler, ce qui a changé c’est que tout le monde était disponible et qu’on a eu une semaine pour travailler. On a joué tous les trois jours, et quand il n’y avait pas de match, il y avait les sélections. Jusqu’à la fin de la saison, à part une semaine avec un match au milieu, ça sera plus facile de travailler sur les matchs.

« Il n’y a pas de justice sportive quand un seul homme décide »

Si la division entre tifoseria et president peut devenir un problème ? La justice sportive italienne est faite ainsi. Il y a un seul homme qui le lendemain juge les événements du week-end. Tous les autres pays ont une commission pour débattre, avec des décisions discutées. Il me semble que la justice sportive italienne doit s’améliorer, il n’y a pas le concept de justice quand un seul homme décide. Je veux parler de football, les choses qui sont arrivées avant et après ave cles tifosi et avec les joueurs je le prends comme des caprices d’amoureux, quand deux entités s’aiment il peut y avoir de la discorde. Quand ces démonstrations de caractère arrivent pour moi ce n’est pas mauvais, ça veut dire qu’il y a de la vie. La chose la plus importante est qu’il y ait de l’amour entre joueurs et tifosi. Le reste se regarde de loin, avec un petit sourire. Un avantage de jouer à l’extérieur ? Les résultats le démontrent, il suffit de regarder les stats. Avec cette nouvelle physionomie, avec moins de possession, si Totti peut être utile ? En général, même si les stats ne sont pas précises, je suis d’accord sur le fait qu’on fait moins de possession de balle. Le jeu utilisé contre le Napoli est une arme en plus, on ne va pas tous jouer derrière. On s’adapte pour gagner les matchs, c’est l’unique motif qui me fait faire des choix d’équipe et d’individualités. Nous verrons une Roma avec une possession importante et une Roma qui jouera en contre, ce sont des armes à disposition du groupe. Ce qui compte c’est la performance et elle est donnée par l’engagement des joueurs et par la stratégie qu’on met en place avant le match. Quelle est la situation de Maicon ? Sur Maicon vous savez tout, il a vu un spécialiste qui le soigne. Il va beaucoup mieux, mais pas assez pour travailler en groupe. J’espère qu’il pourra revenir le plus vite possible, pour l’instant on doit gérer la charge de travail pour pas faire de pas en arrière sur l’état du genou. Il n’est pas prêt, j’espère qu’il pourra revenir. En attendant, on a des solutions.

« Le pire est derrière Castan, mais il faut être patient »

Sur Balzaretti et Castan ? Federico est revenu dans le groupe et a joué une mi-temps avec la Primavera, il me semble logique qu’après presque 18 mois absence il ne puisse pas s’entraîner normalement, il a besoin de temps pour retrouver du rythme et de l’intensité. Il est convocable, et sera convoqué, on travaille pour qu’il revienne à 100%. Pour Leo c’est un peu différent, il a eu quelque chose d’assez sérieux, on doit pas brûler les étapes. Il fait un peu de chose avec nous, mais il a besoin de temps pour retrouver ses qualités. Le fait de le voir souriant et tout faire pour revenir est beau, j’espère qu’il pourra jouer d’ici la fin de saison, pour lui et nous. Le pire est passé, maintenant il faut suivre un parcours normal pour revenir au top. Je le vois s’améliorer tous les jours, ce sont de petits pas importants pour lui et nous. Ljajic ne marque plus depuis le 26 février, si je le conseille ? Tant que nous avons des occasions, cela est un signal important. Les occasions t’amènent à marquer. Qui marque n’est pas trop important. Mais cela reste important parce que nous savons que pour un attaquant il est important d’être décisif, nous travaillons chaque jour pour cela. Puis il y a le match, les joueurs doivent être prêts, ils savent qu’ils auront des occasions. Il faut avoir du sang froid et de la lucidité, faire le bon geste est important, sur le plan psychologique ils doivent être prêts à ce moment. Les jeunes en Italie ont du mal : problème de structures ou de mentalité ? Il faut faire les compliments pas seulement aux joueurs de la Primavera, mais aussi à Alberto De Rossi. Chelsea est une équipe très forte et ils sont arrivés en finale de la Youth League. C’est un parcours très beau, du au travail du mister et à l’engagement collectif. La défaite d’hier ne change rien, cela démontre que Primavera et équipe première sont encore loins des meilleurs en Europe, cela donne de la motivation et de l’envie de s’améliorer. Il n’y a rien d’autre à faire que travailler, je suis fier d’eux. La défaite d’hier ne change rien ».

.

.

Du côté de Trigoria

Depuis le début de saison en championnat, le bilan est de 15 victoires, 11 nuls et 3 défaites (40 buts marqués et 21 encaissés). On constate souvent qu’en période de crise, les résultats sont régulièrement meilleurs en déplacement qu’à domicile, et cela semble se confirmer également pour l’AS Roma. En effet, la Louve n’a plus perdu à l’extérieur depuis le déplacement à Naples, fin octobre. Depuis, s’en est suivi une série de 5 victoires et 4 nuls, soit un bilan comptable de 19 points sur 27 possibles. Autrement dit, un parcours quasi « da Scudetto » loin de ses bases. On peut ajouter à cela les trois derniers déplacements en Coupe, avec notamment une victoire à Rotterdam et des nuls contre le CSKA et à la Fiorentina, amenant la bonne série en cours à 6 victoires et 6 nuls, soit 12 matchs sans la moindre défaite. Oui mais voila, malgré cela la Lazio restent sur les talons de la Louve (un point d’écart) et l’obligation de continuer cette bonne série à l’extérieur perdure. Permettant d’assurer cette deuxième place, synonyme de place qualification à la prochaine Champions League.

Rudi Garcia a révélé la liste des 23 joueurs qui ont été convoqué pour cette 30ème journée de Serie A, qui se jouera ce dimanche à 15h contre le Torino (Foot+). L’infirmerie se vide petit à petit, puisque outre Kevin Strootman (genou, saison finie) et Maicon (genou), seuls Seydou Keita (genou) et Gervinho (cuisse) sont encore OUT. Les deux africains devraient faire leur retour le week-end prochain. Francesco Totti, Salih Uçan et Tonny Sanabria font eux leur retour de suspension. Daniele Verde et Lorenzo Pellegrini sont aussi du voyage, tout comme le revenant Federico Balzaretti. A l’inverse, Vasilis Torosidis est suspendu.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé de Manolas et Astori, tandis que les couloirs seront pris par Florenzi et Holebas. De Rossi évoluera juste devant la défense, avec Nainggolan et Pjanic autour de lui. Devant, le trident devrait être composé de Ibarbo, Totti et Iturbe.

.

L’adversaire du jour

Le Torino réalise une saison à double-face. De façon global, leur bilan est de 11 victoires, 9 nuls et 9 défaites, pour 34 buts marqués et 31 encaissés. Cela les place à ce jour à la 7ème place, à 5 points du Napoli. Paradoxalement, leur bilan est n’est pas forcément meilleur à domicile, avec 5 victoires, 6 nuls et 3 défaites (Lazio, Verona, Sassuolo). Mais c’est surtout depuis le début de l’année que le bilan est favorable. En effet, toutes compétitions confondues, ils ont obtenu en 2015 est de 8 victoires, 5 nuls et 4 défaites. Mieux encore le bilan sur cette même période en championnat est de 6 victoires, 4 nuls et seulement 2 défaites. On nuancera cependant sur le fait que ces 2 défaites ont lieu dernièrement, et plus précisement lors du mois de mars. Avant cela, le Torino restaient sur une série de 12 matchs sans la moindre défaite en Serie A. Sur leurs trois derniers matchs à la maison, on retrouve une victoire (Napoli), un nul (Cagliari) et une défaite (Lazio). Ce match est pour eux le dernier espoir de pouvoir rejoindre l’Europa League.

Sur le mercato, l’effectif du Torino a beaucoup évolué. En premier lieu, le club du Toro a notamment perdu sa paire d’attaque composé de Immobile (Dortmund) et Cerci (Atletico Madrid). Meggionri a rejoint le Chievo, Tachtsidis le Hellas Verona, Pasquale l’Udinese ou encore Kurtic à Sassuolo. Côté arrivé, niveau joueurs expérimentés on retrouve Quagliarellia (Juventus), Amauri (Parma), Nocerino (Milan AC) ou encore Molinaro (Stuttgart). Niveau jeunes, on retrouve Benassi et Duncan (Inter), ainsi que les sud-américains Sanchez Mino (Boca Junior), Martinez (Young Boys), Ruben Perez (Atletico Madrid) et Bruno Perez. Lors du mercato de janvier, on signalera les départs de Nocerino (Parma) et Gillet (Catania), ainsi que les arrivées de Maxi Lopez (Chievo) et Gonzalez (Lazio).

Concernant le onze de départ, Padelli gardera la cage azzurra. La défense à 3 sera composé de Maksimovic, Glik et Moretti. Les couloirs seront pris par Peres et Darmian, tandis que l’entre-jeu sera constitué par Benassi, Gazzi et El Kaddouri. Enfin, on retrouvera devant la paire d’attaquants composée de Quagliarella et Maxi Lopez.

.

Le joueur à suivre

Bruno Peres: Ce latéral de 25 ans a une trajectoire un peu atypique, puisqu’il n’a connu qu’un seul grand club dans son pays natal, à l’âge de 22 ans, et n’est jamais rentré dans les radars des sélections de jeune auriverde. En effet, Peres débute sa carrière dans le club professionnel de Audax-SP, situé dans la ville de Sao Paulo. Après 26 matchs et 2 buts (et un prêt de 6 mois à Bragantino), il rejoint alors la seconde division du Brésil, et le club de Guarini. Après une bonne saison et 33 matchs, c’est alors qu’il tape dans l’oeil du grand club de Santos (dont viennent notamment de sortir Neymar et Felipe Anderson). Il y restera deux, pour un total de 63 matchs (et 4 buts). Et c’est tout simplement lors du dernier jour du mercato estival 2014 que Peres rejoint le Torino, dans l’anonymat le plus complet et contre la somme de de 2,2 millions d’euros. Mais les observateurs et les tifosi ne perdront pas de temps à apprendre son nom. En effet, ce joueur possédant un profil assez similaire à Maicon va très vite se faire un nom, notamment grâce à son but face à la Juventus, où il envoie une lourde frappe après avoir traversé tout le terrain dans ce couloir. Par l’intermédiaire de son agent, le joueur a déjà déclaré qu’il changera de club au terme de la saison. Avec deux objectifs principaux : découvrir la Champions League dans un grand club européen, et taper dans l’oeil du sélectionneur Dunga. Et l’AS Roma semble, à cet instant, l’équipe la plus avancée pour s’assurer ses services la saison prochaine. Nul doute qu’il sera donc suivi et observé de près ce dimanche.

.

Les dernières confrontations

2013/2014 : Torino 1-1 AS Roma (Strootman)
2012/2013 : Torino 1-2 AS Roma (Osvaldo, Lamela)
2008/2009 : Torino 0-1 AS Roma (Baptista)
2007/2008 : Torino 0-0 AS Roma
2006/2007 : Torino 1-2 AS Roma (Totti, Mancini)
2002/2003 : Torino 0-1 AS Roma (Samuel)
2001/2002 : Torino 0-1 AS Roma (Cassano)
1999/2000 : Torino 1-1 AS Roma (Di Francesco)

Pour retrouver la dernière victoire du Torino à la maison face à l’AS Roma, il faut remonter à la saison 1990/1991 avec un score de 1-0. Soit pas moins de 25 ans. Depuis cette défaite, la Louve a enchainé une série de 5 victoires et 8 nuls, en 12 rencontres. Depuis l’entrée dans les années 2000, les giallorossi ont là par contre emporté 5 fois le succès, lors des 7 derniers déplacements. A noter qu’aucun joueur faisant parti des convoqués côté giallorosso a déjà marqué sur la pelouse du Torino, exception faite de Francesco Totti lors de la s

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Irrati. Cet arbitre n’a dirigé qu’à deux reprises l’AS Roma dans sa jeune carrière. La première fois lors du déplacement au Genoa la saison passée (38ème journée), pour une défaite sur le score de 1-0, et la seconde fois cette saison lors du 2-2 face à Sassuolo à l’Olimpico.

Côté Torino, le bilan avec cet arbitre est de 4 victoires et 1 défaite en 5 rencontres.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Florenzi-Manolas-Astori-Holebas
De Rossi
Nainggolan-Pjanic

Ibarbo-Totti-Iturbe

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Spolli, Cole, Mapou, Balzaretti, Paredes, Uçan, Pellegrini, Verde, Sanabria, Ljajic, Doumbia.
Blessé(s): Castan, Strootman, Maicon, Keita, Gervinho.
Suspendu(s): /

Torino (3-5-2): Padelli; Maksimovic, Glik, Moretti; Peres, Benassi, Gazzi, El Kaddouri, Darmian; Quagliarella, Maxi Lopez.