Pour créer l’exploit au Santiago Bernabeu

L’AS Roma réussit plutôt bien dans le stade espagnol, puisque le Real Madrid, dans l’ère moderne, n’a jamais battu la Louve chez elle (pour deux victoires et un nul). La montagne est cependant très haute (suite au revers 2-0 à l’aller), avec l’obligation de ne pas prendre de but, et en inscrire au moins 2.

.

La conférence de presse de Spalletti et Perotti.

Retrouvez la conférence de presse de Spalletti et Perotti 

.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma dispute la Champions League pour sa seconde saison consécutive, après l’avoir zappé durant trois saisons avant cela. Excepté la saison passée, placé dans le « groupe de la mort », les giallorossi ont à chaque fois réussi à s’extirper de la phase de groupes, durant les 4 dernières éditions, avec ensuite deux 1/4 de finale (contre Manchester United, après avoir battu Lyon et le Real Madrid au tour précédent) et deux 1/8ème de finale (face aux ukrainiens et Arsenal). Cela est donc la 5ème fois (sur les 6 derniers parcours) que la Louve rejoint la phase à élimination directe. Sur les 6 dernières éditions, le bilan est de 20 victoires, 10 nuls et 19 défaites. De manière générale, la Roma a disputé 88 matchs de Champions, pour 31 victoires, 24 nuls et 33 défaites; pour 112 buts marqués et 124 buts encaissés. A noter que la dernière victoire en déplacement, en Champions, remonte au 03 novembre 2010 (face au FC Bale, 3-1).

Malgré la défaite, sévère, sur le score de 2-0 à l’aller, la Roma peut cependant s’appuyer sur sa bonne série en Serie A, avec ces 7 succès consécutifs, dont 3 victoires en déplacements. Pour ce 8ème de finale retour de Champions League, le mister italien fera notamment sans Antonio Rudiger et Daniele De Rossi (blessés), pendant que Kevin Strootman n’a pas été inséré dans la liste européenne. C’est Ervin Zukanovic qui prendra place en défense. Devant, Spalletti a annoncé la titularisation de Edin Dzeko. Reste à savoir si Stephan El Shaarawy ou Diego Perotti pourrait être sacrifié au coup d’envoi. Malgré un test lors du dernier entraînement, Radja Nainggolan devrait jeter l’éponge (problème à l’adducteur).

Les convoqués de Luciano Spalletti face au Real Madrid

 

.

L’adversaire du jour

Depuis son intronisation sur le banc du Real Madrid, Zinedine Zidane réussit un parcours presque parfait (en 10 matchs). En effet, l’entraîneur français possède un bilan de 7 victoires, 2 nuls (chez Malaga et le Betis Seville) et 1 défaite (à domicile contre l’Atletico Madrid; soit 23 points sur 30 possibles (pour 34 buts marqués et 9 buts encaissés(en 6 matchs de Liga); pour 23 buts marqués et 5 buts encaissés. A noter que seulement deux fois, en Liga, le Real de l’entraîneur français a fini le match sans encaisser de but. A domicile, ce bilan est de 5 victoires et 1 défaite (27 buts marqués et 5 buts encaissés). Depuis le début de saison, leur bilan à domicile est de 12 victoires, 1 nul et 2 défaites (pour 56 buts marqués et 14 encaissés). En phase de groupes de Champions League, le Real a fait le plein de points au Bernabeu, avec 3 succès en autant de matchs (13 buts marqués et 0 encaissé).

Lors de la dernière inter-saison, le Real Madrid n’a perdu que peu de joueurs cadres. En effet, côté départ on retrouve Coentrao (Monaco), Illaramendi (Real Sociedad), Chicharito (fin du prêt, Manchester United), Casillas (Porto) ou encore Khedira (Juventus). Côté arrivée, on signalera Danilo (Porto), Casilla (Espanyol) ou encore Kovacic (Inter). 

Pour ce match retour, Zinedine Zidane compte sur un groupe au quasi complet, où seul Benzema manquera à l’appel. Non titulaire face au Celta Vigo samedi dernier, et blessés dernièrement, Marcelo, Modric et Bale devraient être tous trois titulaire. CR7 devrait lui évoluer à la pointe de l’attaque. Attention à la possible surprise Casemiro, en place de Isco.

Les équipes probables de l’AS Roma et du Real Madrid

.

Les dernières confrontations

Etant donné le peu de fois où ces deux équipes se sont rencontrés, nous avons décidé d’énumérer les voyages des clubs espagnols au Stadio Olimpico depuis 15 ans :

2001/2002: Real Madrid 1-1 AS Roma(Totti)
2001/2002: FC Barcelone 1-1 AS Roma (Panucci)
2002/2003: Real Madrid 0-1 AS Roma (Totti)
2002/2003: Valencia 0-3 AS Roma (Totti, Totti, Emerson)
2003/2004: Villarreal 2-0 AS Roma [Europa League]
2004/2005: Real Madrid 4-2 AS Roma (De Rossi, Cassano)
2006/2007: Valencia 2-1 AS Roma (Totti)
2007/2008: Real Madrid 1-2 AS Roma (Taddei, Vucinic)
2015/2016: FC Barcelone 6-1 AS Roma (Dzeko)

Paradoxalement, l’AS Roma réussit plutôt bien en terre espagnole. En effet, le bilan global est de 3 victoires, 2 nuls et 4 défaites. Parmi ces succès, deux ont été obtenu à Santiago Barnabeu, tandis que la Louve est revenu du Camp Nou en 2001/2002 avec un partage des points, suite à un but de Panucci. Sur cette période, Francesco Totti (absent demain) a marqué à 5 reprises.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Szymon Marciniak. Cet arbitre polonais n’a jamais arbitré ni l’AS Roma, ni le Real Madrid. Les clubs italiens possèdent cependant un bilan favorable avec lui, puisqu’on retrouve 3 victoires,  1 nul et 2 défaites. Dernière en date, le revers de la Juventus chez le FC Seville lors de cette phase de poule (1-0).

Twitter: @Romanista35