Pour continuer de rêver…

Si les chances de Scudetto sont à chaque jour qui passe plus proche de zéro, ce match à l’Olimpico face au Milan est clairement la dernière chance de s’en rapprocher, en mettant une dernière fois la pression sur la Juventus. Au delà de ça, l’objectif sera d’aller chercher une 9ème victoire consécutive et se rapprocher du record établi par Spalletti (11 victoires de suite).

.

La conférence de Rudi Garcia

« Cela sera dûr, mais nous aurons 50 000 tifosi »

« Trente points de différence entre Roma et Milan. Pas de risque que l’équipe cale par suffisance ? Je pense que vous avez tous compris quand j’ai dit après le match contre la Fiorentina que je lutte contre ceux qui disent que le championnat est fini. Ce n’est pas vrai, on doit gagner demain. Puis on attendra le résultat de la Juventus. Ce sera un beau match entre deux joueurs qui ont beaucoup de qualité et des joueurs de talent. Ils jouent pour espérer l’Europa League, nous ferons tout pour passer premier. Pour jouer la Champions League la présence de Pjanic est fondamentale ? J’ai déjà répondu. L’an prochain ça sera beaucoup plus dur car on jouera tous les trois matchs, du début de la saison à décembre et je l’espère au printemps 2015. Cela voudra dire qu’on aurait fait en sorte de passer les poules. On sera peut-être dans le 4ème chapeau, on aura trois équipes plus fortes. Ca ne coûte rien de répéter que les joueurs aussi veulent être protagonistes l’an prochain ! Ce dont cette équipe a besoin pour être encore plus forte ? Ce que j’ai en tête ? J’ai parlé hier et j’ai dit qu’on était sûr de jouer la Champions, mais c’est vrai aussi qu’on a joué samedi et qu’on rejoue demain. Je n’ai pas eu le temps d’en parler, à partir de la semaine prochaine on se verra avec Sabatini, le president et les dirigents. On doit profiter du temps qu’on a, mais je suis concentré sur demain. Ce que je crains le plus à Milan ? C’est une équipe qui a passé les poules en Champions, ils ont gagné 5 matchs de suite. Ca sera un match dur, on fera tout pour gagner comme depuis le début de saison. Nous sommes confiants, on sait que ça sera dur mais il y aura plus de 50 000 tifosi. Ca nous donnera l’envie de bien faire. La pression n’existe pas, ça sera juste un bonus extraordinaire. On doit jouer comme contre l’Atalanta et la Fiorentina, avec beaucoup d’entoushiasme, du beau jeu et du plaisir. 

« La societa veut une équipe compétitive, tout comme moi »

Si j’ai l’impression que la società n’est pas sur la même longueur d’onde ? La società veut être compétitif et les joueurs aussi. Ils savent que c’était possible de faire cette saison en jouant une fois par semaine, mais en jouant tous les trois jours et en ayant des blessures, comme Destro, Totti, Gervinho et Destro, sans une rosa plus ample ça sera difficile. Il faut travailler sur ça, c’est du bon sens et sur ce point on est ok à 100% avec la società et Walter. Il faut bien réfléchir, le mercato est toujours difficile. Je ne connais pas une società qui fait du 100% de succès au mercato, un joueur parfois doit s’adapter. Cette saison on a bien fait le mercato et on essaiera de faire pareil. Si je suis d’accord avec Malagò quand il dit que le championnat est de bas niveau ? Je le dis, il faut de nouveaux stades et voir arriver des Higuain et Tevez, c’est important d’avoir ces grands champions en Italie. La Juventus a été punie par une video sur Youtube… Je ralenti a puni Mattia Destro, pour les autres chacun sa responsabilité. Je gère mon équipe et eux la leur. Si je resterais à la Roma même si la società ne fait aucun coup sur le mercato ? Pourquoi elle n’en ferait pas ? Je dois encore le répéter ? J’ai déjà répondu, j’ai été clair. Plus je peux pas Il n’y a pas de condition, je suis ambitieux et je pense que la Roma l’est aussi ainsi que mes joueurs. L’an prochain ça sera plus dur, iul faut déjà finir cette saison et on verra où on en est. On aura tout le temps pour parler avec le president, il gère l’aspect économique. On fera en sorte d’avoir la meilleure Roma possible. Le directeur général a dit que je n’étais pas l’homme providentiel, ce que j’en pense ? La società est toujours plus importante que les personnes, que l’entraîneur et les joueurs. Tout peut changer, l’entraîneur peut changer, les joueurs partirent, la Roma restera, c’est au-dessus de tout. Il a raison. On est tous d’accord sur le fait d’être fier et orgueilleux de travailler dans ce club et on fera tout pour voir la Roma encore plus haut. 

« Toloi a bien joué ces 3 matchs et nous avons gagné, sa personnalité me plait »

Mon idée sur Conte et lequel des deux a le plus transmis à son équipe ? Conte a gagné deux scudetti et peut-être le troisième, ça veut dire que c’est un bon entraîneur. Il n’y a pas de compétition entre lui et moi, j’entraîne les miens et lui les siens. Sur la Juventus, il en parlera mieux lui. Es-ce que le premier objectif est de battre la Juventus à la maison ou si je veux gagner tous les matchs ? D’après vous ? Mon objectif premier était de voir les tifosi heureux et fiers, ce qui m’a fait le plus plaisir. Maintenant on est en Champions, il ne peut arriver qu’une seule chose en plus. On a peu de chance, ça se terminera peut-être ce week-end. Je n’ai pas de boule de cristal. Quelqu’un l’a ? Je veux savoir ! (rire, ndlr) A la fin de saison dans mes anciens club, les società m’ont demandé de vendre des joueurs. Si je pense pouvoir confirmer cette rosa ? C’est arrivé une fois en 5 ans et l’an d’après on a gagné coupe et championnat. On a pris intélligement Sow pour presque rien et quelques joueurs pour peu de choses. En travaillant intélligement on peut faire une grande équipe. On a mis 30M en caisse et fini second, cela veut dire qu’on a travaillé de manière intélligente. Mon pourcentage de permanence ? Si je pense que les adversaires de la Juventus n’ont pas tout donné ? J’ai répondu à la première partie. Je m’attends à ce que Sassuolo joue comme une équipe qui veut se sauver, avec ses meilleurs joueurs, ce n’est pas toujours arrivé. Je veux juste dire ça, je veux pas voir un Sassuolo qui a laissé ses meilleurs joueurs sur le banc comme c’est arrivé et écouter l’entraîneur dire qu’une défaite 1-0 est un bon résultat ». Si Toloi gagne son rachat ? Il joue bien on l’a vu. Il a eu la possibilité de jouer trois fois, on a gagné les trois fois, avec une défense solide. Il est entré dans l’équipe avec de la personnalité, l’homme me plaît aussi. Ce n’est pas le moment de parler des individualités, mais ce qu’il fait, il le fait bien. J’ai une totale confiance en lui ».

.

Du côté de Trigoria

De manière générale, l’AS Roma possède un bilan impressionnant avec 25 victoires, 7 nuls et 2 défaites, et 82 points. La Louve possède aussi la meilleure défense avec 19 buts encaissés, et la seconde meilleure attaque avec 69 buts marqués. Mieux encore, lors de ces 9 dernières réceptions la Roma en a reporté 8 et obtenu 1 match nul, dont 4 victoires consécutives. A noter que lors de cette série remarquable, les romanisti ont inscrit 3 fois 4 buts et 4 fois 3 buts. Le bilan général à la maison est encore meilleur, avec 14 victoires et 3 nuls. Lors de ce match, la Roma a notamment la possibilité de dépasser son record de points sur une saison complète (qu’elle a égalé le week end passé), et de continuer à empocher les records de l’histoire du club et de la Serie A. En cas de succès, la Roma pourrait également mettre un dernier coup de pression sur la Juventus, en revenant provisoirement à 5 points, tandis que les bianconeri iront lundi soir à Sassuolo. L’objectif affiché sera également celui d’aller chercher une 9ème victoire consécutive, et se rapprocher gentillement du record établi par Spalletti (11 victoires de suite).

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la trente-cinquième journée de Serie A, qui se jouera vendredi à 20h45 contre le Milan AC. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on retrouve Federico Balzaretti, Kevin Strootman et Mehdi Benatia (blessés); ainsi que Mattia Destro (suspendu). Valmir Berisha (attaquant classe 96 de la Primavera) est lui convoqué pour la seconde fois en Serie A.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Toloi, avec Maicon à droite et Dodo. De Rossi conservera sa place devant la défense, avec Nainggolan dans le rôle de piston et Pjanic pour animer le jeu. Devant, le trident du moment sera composé de Gervinho et Ljajic sur les côtés, avec Totti en faux 9.

.

L’adversaire du jour

Le Milan possède un bilan global de 14 victoires, 9 nuls et 11 défaites; pour 53 buts marqués et 44 encaissés. Arrivé en remplaçant Allegri qui réalisait un début de saison cauchemardesques, Seedorf a de son côté alterné le chaud et le froid. Après avoir obtenu des résultats en dents de scie, une série de 5 victoires consécutives est actuellement en cours. Mais juste avant cela, s’en était suivi une série de 4 défaites de suite toutes compétitions confondues. Difficile donc de savoir quel Milan sera sur la pelouse de l’Olimpico demain soir. Toujours est-il que les rossoneri sont revenus plus que jamais dans la course à l’Europa League, remontant place par place le classement. Emmené par un Balotelli en forme, le Milan pointe actuellement à la 6ème place (égalité avec Parma, à 51 points), qui est une place qualificative pour l’Europe. Mais en cas de défaite demain, les hommes de Seedorf pourrait voir le peloton des poursuivants revenir et les dépasser. Match à gros enjeu côté milanais donc.

Sur le mercato, l’effectif du Milan AC a peu bougé durant cet été. On retient quelques arrivées importantes, avec en tête de gondole Kaka, ainsi que Matri et Birsa devant. Poli est venu amener une tête technique au milieu, avec également le jeune prometteur Saponara. Silvestre a lui changé de maillot tout en restant dans la même ville, pour amener son côté rugueux à la défense. L’hiver a aussi été mouvementé, puisque Matri a notamment rejoint la Fiorentina. A l’inverse, les rossoneri ont récupéré en prêt Rami (Valence) et Taarabt (Premier League), tandis que le japonais Honda est arrivé du CSKA en transfert définitif.

Clarence Seedorf en conférence de presse : « Je fais mes compliments à Garcia et aux Giallorossi […] J’ai un très fort respect pour la Roma, pour comment elle a été construite et pour ce que fait l’entraîneur lors de sa première année en Italie »

L’équipe sera composé demain de Abbiati dans la cage. La défense sera constitué avec une ligne à 4 où on retrouvera Abate, Rami, Mexes et Constant. Le milieu à 2 récupérateurs sera composé par Montolivo et Muntari. Balotelli évoluera en pointe, avec une ligne de 3 trequartisti en soutien : Taarabt, Kaka et Robinho.

.

Les dernières confrontations

2012/2013 AS Roma 4-2 Milan AC (Burdisso, Osvaldo, Lamela x2)
2011/2012 AS Roma 2-3 Milan AC (Burdisso, Bojan)
2010/2011 AS Roma 0-0 Milan AC
2009/2010 AS Roma 0-0 Milan AC
2008/2009 AS Roma 2-2 Milan AC (Vucinic x2)
2007/2008 AS Roma 2-1 Milan AC (Giuly, Vucinic)
2006/2007 AS Roma 1-1 Milan AC (Mexes)
2005/2006 AS Roma 1-0 Milan AC (Mancini)
2004/2005 AS Roma 0-2 Milan AC
2003/2004 AS Roma 1-2 Milan AC (Cassano)
2002/2003 AS Roma 2-1 Milan AC (Cassano, Tommasi)
2001/2002 AS Roma 1-0 Milan AC (Totti)
2000/2001 AS Roma 1-1 Milan AC (Montella)
1999/2000 AS Roma 1-1 Milan AC (Zago)
1998/1999 AS Roma 1-0 Milan AC (Paulo Sergio)
1997/1998 AS Roma 5-0 Milan AC (Candela, Di Biagio x2, Paulo Sergio, Delvecchio)

Sur les 16 dernières confrontations, le bilan est très favorable avec 7 victoires, 6 nuls et 3 défaites pour la Roma. Lors des 8 dernières confrontations, le bilan est là aussi favorable, avec 3 victois, 4 nuls et 1 seule défaite.

A noter que dans toutes ses confrontations, Francesco Totti n’a marqué qu’à une seule reprise (le but vainqueur de la saison 2001/2002).

.

Le duel du match

Leandro Castan / Philippe Mexes : Un duel de défenseurs, entre passé et futur. D’un côté Philippe Mexes qui a passé 7 saisons du côté de l’AS Roma, et de l’autre Leandro Castan qui connait sa seconde saison avec la Louve. Ces deux joueurs ont connu des trajectoire opposés, puisque le français à débarqué à Rome alors qu’il était âgé de 22 ans. Si sa première saison a été cataclysmique (on se souvient de son expulsion en Champions face au Dinamo Kiev), il a ensuite littéralement explosé à la Roma. Et pourtant, malgré qu’il fût sur plusieurs saisons reconnus comme l’un des tous meilleurs à son poste et en Europe, il fût souvent mis de côté en équipe de France. De son côté, le brésilien a d’abord du vivre une expérience difficile dans le championnat suédois, avant de revenir s’aguérir, et notamment au Brésil avec le Corinthians où il remporta le titre de champion et la Copa Libertadores. Fort de cette expérience, le revoila maintenant en Serie A, aujourd’hui âgé de 28 ans. Après une première saison un peu compliqué, il compose cette année la toute meilleure charnière en Europe aux côté de l’impressionnant Benatia (primé par Sky Sport comme le meilleur défenseur actuel en Serie A). Malgré cela, lui aussi est mis de côté en sélection, puisque Scolari ne semble pas lui montrer la moindre attention. De quoi rager au vue de son exceptionnelle saison romanista…

L’arbitre du match

.
L’arbitre de la rencontre sera Mr Paolo Tagliavento. Le bilan global de la Louve avec cet arbitre est de 17 victoires, 4 nuls et 5 défaites, en 26 matchs. A signaler que ces 5 défaites ont été obtenu en déplacement, et que la Roma est donc invaincue sur sa pelouse avec cet homme. Pour les anecdotes, cet arbitre avaient notamment suspendus la rencontre AS Roma-Sampdoria à cause de la pluie, et Catania-Roma pour la même raison la saison passée. Il s’agit donc d’un arbitre qui réussit plutôt bien à la Roma. Cette saison il a notamment dirigé la rencontre gagné 2-0 sur la pelouse de l’Inter, le succès à la maison face à l’Udinese, ainsi que la victoire en Coupe d’Italie contre la Juventus (but de Gervinho).

Outre le fait d’avoir arbitré un Roma-Milan en 2010 (score de 0-0 entre Ranieri et Leonardo), le bilan du Milan avec cet arbitre est de 7 victoires, 8 nuls et 3 défaites (en 18 matchs).

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Toloi-Castan-Dodo
De Rossi
Pjanic-Nainggolan

Ljajic-Totti-Gervinho

Remplaçants: Lobont, Skorupski, Jedvaj, Torosidis, Romagnoli, Marin, Taddei, Mazzitelli, Ricci, Florenzi, Bastos.
Blessé(s): Balzaretti, Strootman, Benatia.
Suspendu: Destro
Diffidati: Castan, Taddei, Romagnoli, Nainggolan.

Milan AC (4-2-3-1): Abbiati; Abate, Mexes, Rami, Constant; Muntari, Montolivo; Taarabt, Kaka, Robinho; Balotelli.