Pour basculer dans le haut du classement

Ce lundi à 20h45, l’AS Roma se déplace pour la 22ème journée de Série A chez le promu Sienne. Les deux clubs vivent un instant plutôt bon, et notamment pour Sienne qui se fait un plaisir d’accrocher les Big à son tableau de chasse. Malgré que les toscans soient proches d’atteindre la finale de Coppa Italia, le maintien est lui encore très loin d’être assuré.


L’adversaire du jour

Tout juste relégué de Serie A en 2010 après une 19e place au classement final, l’AC Siena a eu la bonne idée de remonter parmi l’élite dès l’année suivante en termiant 2e du dernier exercice de la SerieB derrière l’Atalanta. Antonio Conte est parti à la Juventus et a laissé sa place sur le banc à Giuseppe Giannino, ce dernier fût cependant remplacé en cours de saison par Giuseppe Sannino. Le staff toscan a pu conserver la plupart de ses cadres : Simone Vergassola au milieu , Cristiano Del Grosso et Claudio Terzi en défense ou bien Emmanuel Calaio et Franco Brienza en attaque et a réussi quelques coups sur le marché estival en recrutant l’ex-giallorosso Getano D’Agostino, Daniele Mannini, Pablo Gonzalez auteur de 16 buts l’an passé avec Novara ou bien encore le portier international serbe Zeljko Brkic. Bref un recrutement sage et ciblé qui n’aura pour seul but un objectif comme d’habitude du côté de Sienne : le maintien.

En ce début d’année 2012, Sienne réussit à se sortir d’une belle série. Sur leurs 7 derniers matchs les toscans en ont gagné 2, ont fait 3 matchs nuls, en en perdant que 2 (à Parme et à Sienne). Mieux encore, pour eux, Sienne s’est fait une spécialité d’accrocher les gros cylindrés, et est actuellement très bons à domicile. Depuis le début de saison, dans leur propre stade, leur bilan est de 6 victoires, 3 nuls et 3 défaites (Juve, Milan et Genoa). Il faudra donc se méfier certes, mais la montagne ne parait cependant pas insurmontable.


Du côté de Trigoria

Alors que l’on pensait que la saison était définitivement lancé suite à la défaite à la Fiorentina, la machine semble avoir de nouveau calé en ce froid sibérien. En effet après avoir enchainé une série de 5 victoires et 2 nuls en 7 rencontres, les dernières semaines ont été un peu plus dur. Après la lourde défaite (3-0) en Coppa à Turin face à la Juve, c’est d’abord Bologne qui a tenu tête à la Louve (1-1), avant de sombrer totalement mercredi face à Cagliari (4-2). Le match choc face à l’Inter a permis de refaire cependant le plein de confiance, et de remonter un peu au classement, avec un score de 4-0 contre l’Inter, et un bon point de pris en match en retard sur le terrain de Catane. 4 points pris en l’espace de quelques jours qui permettent à Luis Enrique de respirer un peu mieux. Avec les défaites de l’Udinese et l’Inter ce week end, une victoire face à Sienne pourrait permettre à la Roma de revenir à « seulement » 4 points de la troisième place, synonyme de qualification pour la prochaine Champions League. Un match donc à ne pas se rater…
Pour ce match, Luis Enrique devrait opérer quelques changements par rapport au dernier match contre l’Inter. Dans les buts Stekelenburg sera à nouveau dans les cages. Les deux seuls surs de partir titulaire sont Rosi à droite et Heinze dans l’axe. Les deux ballotages concernant Jose Angel et Taddei à gauche, ainsi que Juan ou Kjaer dans l’axe. Le milieu, avec les absences de De Rossi et Gago, n’a pas trop de doute : Viviani sera devant la défense, avec Simplicio et Pjanic pour faire le jeu. Devant Totti et Borini semblent assurer de partir titulaire, pendant que le troisième se jouera entre Lamela, Bojan et Osvaldo. Piscitella devrait lui être en tribune.

Par le passé

  • 2009/ 2010 : Sienne 1-2 AS Roma (Mexes, Riise)
  • 2008/2009 : Sienne 1-0 AS Roma
  • 2007/2008 : Sienne 3-0 AS Roma
  • 2006/2007 : Sienne 1-3 AS Roma (Taddei, Pizarro, Okaka)
  • 2005/2006:  Sienne 0-2 AS Roma (De Rossi, Mancini)
  • 2004/2005 : Sienne 0-4 AS Roma (Montella, Montella, Totti, Totti)

Depuis la montée historique en Serie A en 2003 du club bianconero, les rencontres Roma – Sienne n’ont jamais terminé par un match nul (tout comme à l’Olimpico). Le bilan est globalement favorable aux giallorossi, avec quatre victoires, contre deux victoires pour les Toscans. Si entre 2004 et 2007 les score étaient souvent large, la tendance s’est clairement reserré depuis.

Le duel

Aleandro ROSI / Gaetano D’AGOSTINO : Un duel d’ex. En effet le latéral Romanista avait été prêté une saison au club de Sienne, lorsqu’il évoluait en Série A. Cela avait été pour lui sa plus belle expérience en dehors de la capitale italienne, et lui avait notamment permis de s’adapter à un poste qu’il connaissait peu : arrière droit. En effet Rosi est à la base un ailier de formation. Et c’est aussi un point commun entre les deux. D’Agostino est lui aussi un pur produit du centre de formation giallorosso. Tandis que Rosi avait été lancé en Série A par Spalletti, c’est le maestro Capello qui avait lui lancé l’actuel joueur de Sienne dans le grand bain. Après avoir évolué à Messine, Udinese, et Fiorentina, revoila D’Agostino dans un club de plus petit standing. Du haut de ses 29 ans, il est un des joueurs d’expérience de cette effectif, pour tenter d’assurer au plus vite le maintien en Série A.


Les équipes probables

Roma (4-3-3) : Stekelenburg – Rosi, Juan, Heinze, Taddei – Viviani, Simplicio, Pjanic – Totti, Lamela, Borini.

Sienne (4-4-2) : Pegolo – Rossetisi, Terzi, Del Grosso – Giorgi, Vergassola, Gazzi, Brienza – Destro, Calaio.

L’arbitre

Le match sera dirigé par Gianluca ROCCHI (38 ans), arbitre en Série A depuis 2003 et au niveau international depuis 2008. Il a arbitré 22 fois la Roma en championnat dans sa carrière pour un bilan de 10 victoires giallorossi, 8 matchs nuls et 4 défaites. Cette saison il n’a abrité que la victoire 2-0 à Novara (Bojan et Osvaldo), pendant que les deux matchs précédents s’étaient soldés par deux défaites, l’an dernier, à la Sampdoria (2-1) et contre la Juventus (0-2).