Photo tirée du site Vocegiallorossa.it

Lorenzo Pellegrini a répondu aux questions des tifosi giallorossi dans un live-vidéo de la page Twitter officielle de l’AS Roma :

« La saison a offert de belles satisfactions ? Désormais il faut bien finir avec la troisième place. Cela ne change rien mais nous le méritons. Cela semble peu important mais ça serait une petite satisfaction. Cela devait être une saison de début mais ça doit devenir une routine. Cela sera difficile en Champions, pendant qu’en championnat nous pouvons faire mieux. Beaucoup d’attention sur moi cette saison ? J’ai connu des moments difficiles. Moments qui ensuite te font réfléchir sur le terrain mais je pense que ça a été bon début aussi pour moi. L’important est que ce soit un départ parce qu’on peut faire mieux. Le coéquipier avec qui je m’entends le mieux ? El Shaarawy, aussi par rapport à l’âge, avec qui je partage ma chambre en mise au vert. On se voit souvent hors du terrain. Quand on voyage, si on parle aussi de ce qui se passe sur le terrain ? Au retour d’un match ou 1-2 jours après oui. Se connaître est important, par exemple lui peut me dire où il préfère recevoir le ballon. Si lui marque, c’est comme si j’avais marqué moi. Le billard à la TV ? Cela me plaît beaucoup mais ça rend fou aussi El Shaarawy, on connait toutes les dates, on voudrait aller voir les finales même quand ça se joue à l’étranger. Souvent nous avons joué l’un contre l’autre, mais lui est trop fort. De qui je m’inspire ? J’ai toujours adoré Ronaldinho, même si c’est un rôle complètement différent du mien. Lui entrait sur le terrain pour se divertir, serein, avec le sourire. La sérénité a une grande importance pour un joueur. Quelqu’un a joué le role de mentor à mon retour à Rome ? Le rapport que j’avais avec tous les romani ou les joueurs qui étaient là quand je jouais en Primavera. Je n’ai pas eu de mal à m’intégrer à ce groupe. J’ai un excellent rapport avec tous. L’adversaire le plus dur à affronter ? Sergio Busquets, aussi pour la sérénité qu’il transmet. Puis évidemment Messi, Salah. Alisson a fait une saison incroyable, tout comme Fazio. Si je mets souvent des buts à Alisson à l’entraînement ? C’est dur. Il est le même en match et à l’entraînement. Si je gagne parfois les duels aériens face à Fazio ? Non, impossible, mais je crois que personne n’a jamais réussi à gagner un duel aérien face à lui. Le plus emmerdeur du vestiaire ? Florenzi, mais il ne le fait pas méchamment et met l’ambiance. Ce que j’aime regarder à la TV ? Le tennis me plaît beaucoup. Pes ou Fifa ? Fifa depuis de nombreuses années. Pes jusqu’à 2006″.