Passer la troisième à l’Olimpico

Après la trêve internationale de 15 jours, l’AS Roma espère continuer sa série de victoire en Serie A, qui est actuellement de deux succès : à domicile contre Carpi (5-1) et en déplacement face à Palerme (4-2). L’objectif est donc de s’insérer sur le podium, ce samedi (18h), face à Empoli à l’Olimpico.

.

La conférence de presse de Garcia.

« On pourra passer du 4-3-3 au 4-4-2 »

« Comment va Dzeko ? Tout d’abord permettez moi de dire que meme si nous étions en contact avec l’équipe nationale de la Bosnie, ils ont bien géré son cas. Il n’était pas prêt à jouer et il n’a pas joué. Il était possible pour lui de rentrer en cours jeu dans le second match, mais pas lors du premier. Il n’était pas prêt. Ils l’ont bien géré. Il n’est pas à 100%, mais nous avons gagné plusieurs jours, et il fait tout l’entrainement avec l’équipe. Petit à petit il retrouve sa condition physique et le fait de jouer sans crainte. Pallotta a parlé avec les tifosi, abordant le sujet de la Curva Sud. Si j’espère que la situation changera ? Oui nous l’espérons. Le président a toujours fait et fera toujours le meilleur pour la Roma et pour les tifosi. Evidemment nous souffrons de cette situation qui, nous l’espérons, sera bientôt résolue. Les paroles du président sont un bon signe pour les tifosi. Demain reverra-t-on le meme module que face à Palerme ou le retour du 4-3-3 ? Je mettrais en place une équipe qui peut passer de l’un à l’autre, ainsi qu’un éventuel troisième module. L’objectif est de gagner le match et de prolonger la série de victoires, nous devons nous tenir prêts. Demain nous ne devons surtout pas sous-estimé Empoli. Ils ont gagné à Sassuolo, qui était invaincu, et fait jeu égal avec Naples. Ils ont un groupe de qualités avec des caractéristiques spécifiques, nous devons etre à 200% pour tout donner et remporter la victoire, on ne doit penser à rien d’autre. De Rossi en défense ? Daniele fait bien le boulot en défense, mais avec l’absence de Keita on ne fera pas 7 matchs avec Daniele en défense. Il est impossible que je me passe d’un milieu de terrain avec un rôle d’organisateur comme Daniele ou Seydou. Nous avons besoin d’un ou deux centraux, ce sera Castan ou Rudiger pour demain et les matchs qui suivent. Pallotta a dit que la Roma est da scudetto, vous dites que la Juventus est favorite. Qui a raison ? Ils ont remporté quatre titres de suite, c’est normal qu’ils soient favoris. Le championnat est plus ouvert et nous nous efforcerons de faire mentir les pronostics. Pour faire une grande saison il faut etre épargné par les blessures à long terme, comme celles de Castan et Strootman l’an dernier. Conte a dit de belles choses au sujet de la ville, doit on y voir un message pour votre succession ? Quand nous sommes adversaires c’est normal, c’est le jeu médiatique de ne pas seulement défendre sa propre équipe mais aussi d’instrumentaliser l’adversaire. Il existe un fair-play avec Antonio, qui fait de belles choses avec l’équipe nationale. Je ne lis pas tous les jours les déclarations de tous, je sais que je dois gagner ici. Je ne parle pas des déclarations d’Antonio autrement il y aura toujours des gens insatisfaits, Luciano Spalletti aussi l’a dit. Ca ne construit pas les victoires, je m’intéresse seulement à mon chemin et à travailler pour faire gagner l’équipe.

« Castan est comme mon fils, il jouera sur cette série de 7 matchs »

Pouvez vous nous dire avec certitude quand reviendra Castan ? Il y a bon espoir de revoir Strootman en 2016 ? Pour Kévin je l’espère, après la première blessure je ne l’ai jamais vu aussi bien. La deuxième blessure faisait en sorte qu’il soit éteint depuis un an et demi, je ne l’ai jamais vu aussi serein. Ce type de blessures nécessite du temps et nous devons le laisser faire nous sommes confiant, je ne suit pas médecin mais il semble etre en adéquation avec le planning. Avec Léo j’ai une relation spéciale. C’est comme un fils. Je serais le premier à etre heureux quand il sera à 100%. Il n’y a pas de problèmes, il sera de retour sur le calendrier des 7 prochains matchs. Il lui manque le rythme de la compétitions et des entrainements il a été absent un an. Il ne reviendra pas à 100% avec un coup de baguette magique. Il est serein et enthousiaste il sait que je le soutien et que je suis honnête avec lui. Il y a une concurrence, quand il sera le meilleur de nouveau, et je l’espère, je n’oublie pas son rôle ma première année , il sera important à l’avenir. La Roma prend trop de buts, est-ce un problème tactique ou de concentration ? Comment va Rudiger ? Antonio est prêt, il est guéri. Pour lui aussi il s’agit de retrouver le rythme grace à l’entrainement. Je répète que nous pouvons faire mieux sur les phases défensives. J’ai revu les buts pris et il ne s’agit pas d’un paramètre récurrent. Ce sont des buts différents que nous avons pris je pense que nous allons nous améliorer. Nous savons qu’il faut un esprit d’équipe mais les défenseurs doivent etre de vrais défenseurs, nous avons deux gardiens solides, et le milieu de terrain doit protéger la défense en première ligne. Ce que nous ne voulons pas c’est de ne pas aller en attaque, on doit marquer des buts, car avec 38 fois 0-0 vous allez en serie B. Nous devons trouver un équilibre pour prendre moins de buts et continuer à marquer. Si le fait que le président parle de Scudetto me donne plus de responsabilités ? Quand je joue, je le fais pour gagner. Autant dans ma vie professionnel que privée. Quand je suis arrivé, j’avais l’envie de vaincre. Il y a un processus d’amélioration que nous devons suivre. Le président a dit que les choses ont commencé il y a deux ans et demi, nous faisons en sorte de ne pas seulement améliorer l’effectif, mais aussi les détails comme la préparation, le jeu et par conséquent les résultat ».

.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma a connu une préparation mitigé en terme de résultats. L’avantage est venu du fait de n’affronter que des très grandes équipes, pour la grande majorité qualifié pour cette édition de Champions League. Le revers le plus difficile a été le 3-0 sur la pelouse de Barcelona, pendant que le succès le plus probant fût face au FC Seville (6-4, après avoir mené 6-0) à l’Olimpico. Rudi Garcia a du faire face à un mercato qui a mis beaucoup de temps à se décanter, et ne pouvant par exemple avoir à sa disposition son nouveau duo Mohamed Salah-Edin Dzeko seulement pour les deux derniers matchs. Le début de saison se montre très intéressant en terme de points, avec un bilan de 4 victoires, 2 nuls et 1 défaite. Suite au revers sur le terrain de la Samp, malgré une excellente prestation dans le jeu, l’équipe a su réagir en l’emportant facilement face à Carpi à l’Olimpico, sur le score de 5-1, puis sur la pelouse de Palerme (4-2).

Pour cette 8ème journée de Serie A, le mister français compte pas mal d’absents : Kevin Strootman (genou), Seydou Keita et Francesco Totti (cuisse) ne sont pas convoqués. A l’inverse, Antonio Rudiger et Edin Dzeko refont leur retour parmi les convoqués. A signaler aussi la seconde convocation de suite pour l’avant-centre, Umar Sadiq. Concernant la compo initiale, Maicon devrait être titulaire à droite de la défense, pendant que Rüdiger pourrait être associé à Kostas Manolas. Daniele De Rossi remontera alors d’un cran au milieu, avec soit Miralem Pjanic ou Radja Nainggolan à ses côtés. Alessandro Florenzi et Iago Falque devraient prendre les couloirs, avec Mohamed Salah en soutien Gervinho en pointe.

Les convoqués de Rudi Garcia face à Empoli

.

L’adversaire du jour

Le début de saison de Empoli se montre un peu décevant. Les hommes du mister Giampaolo ont un bilan de 2 victoires, 1 nul et surtout 4 défaites; pour 7 buts marqués et 11 encaissées. En déplacement, leur bilan est de 1 victoire (Udinese), et 2 défaites (Milan, Frosinone). La saison avait très mal démarré, avec d’abord deux défaites (Chievo et Milan), puis un nul (Naples). Suite au succès à Udine, s’en est suivi deux revers contre l’Atalanta et Frosinone. Juste avant la trêve, le succès (à domicile) face à Sassuolo a remis un peu de baume au coeur. Sur le mercato, certains joueurs cadres sont partis comme Valdifiori, Hysaj (Napoli), Rugani (Juventus), Vecino et Sepe (Fiorentina). Côté arrivée, on notera Skorupski, Paredes (AS Roma), Costa (Parma) et Livaja (Rubin).

Le mister Giampaolo devrait aligner son habituel 4-3-1-2. Le vétéran aura pour rôle de mener l’attaque, pendant que l’argentin, Paredes, prêté par la Roma cherchera à prendre le jeu à son compte. Parmi les principaux absents, on notera Saponara (suspendu encore 2 matchs) et Zielinski. 

Les équipes probables de l’AS Roma et de Empoli

.

Les dernières confrontations

2014/2015: AS Roma 1-1 Empoli (Maicon)
2007/2008: AS Roma 2-1 Empoli (Tonetto, Panucci)
2006/2007: AS Roma 1-0 Empoli (Montella)
2005/2006: AS Roma 1-0 Empoli (Perrotta)
2003/2004: AS Roma 3-0 Empoli (Totti, Carew, Totti)
2002/2003: AS Roma 3-1 Empoli (Totti, Montella, Montella)

Depuis le début des années 2000, l’AS Roma a réalisé un carton (preque) plein face à Empoli à la maison, avec 5 victoires et 1 nul, en 6 rencontres. A noter notamment trois buts de Francesco Totti et deux buts pour Vincenzo Montella.
A noter que la première confrontation remonte à 1987, et que le bilan à l’Olimpico, pour la Louve, est de 8 victoires et 2 nuls (19 buts marqués et 8 encaissés).

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Piero Giacomelli. Son bilan avec l’AS Roma est de 1 victoire et 2 nuls. Tous à l’Olimpico. Ce jeune arbitre a en effet dirigé la Louve, lors de la saison 2013/2014, lors du succès 3-0 face au Hellas Verona, et le 1-1 contre Sassuolo. La saison dernière, cela a été le 0-0 face à Parma, lors du retour de Seydou Doumbia et Gervinho de la CAN.

Côté Empoli, le bilan avec cet arbitre est de 1 victoire, 1 nul et 2 défaites.

Twitter: @Romanista35
Anthony