Passer à autre chose

Après cette triste élimination face au Napoli, en 1/2 finale de Coupe d’Italie, l’AS Roma de Rudi Garcia doit rapidement se relancer avec cette réception de la Sampdoria. L’objectif est clair : Redémarrer une nouvelle série de victoires, notamment pour creuser l’écart sur le Napoli et Fiorentina juste derrière, et recoller à la Juventus juste devant.

.

La conférence de Rudi Garcia

« L’absence des Curve Sud et Nord doit être une motivation en plus »

« La società a présenté un recours à la haute cour du Coni. Comment l’absence des curve peut pénaliser l’équipe ? On a pas le choix, on doit jouer ainsi, on verra le recours. Pour nous ça ne doit rien changer, on jouera pour prendre les 3 points et avancer. Ca ne doit pas changer l’engagement, même l’améliorer. Ca peut être une nouvelle motivation. Mihajlovic a dit que c’est l’occasion de battre une grande équipe ? J’ai beaucoup de respect pour la Sampdoria, mais on doit pas regarder qui joue contre nous, même contre le Bayern nous devrons gagner. Ce n’est pas important qui vient, ils ont de la qualité on le voit sur les résultats. Nous on doit se concentrer sur notre jeu et sur le fait de mettre la rage et la frustration post-élimination. Nous verrons des loups énervés. Tour de repos pour De Rossi et Strootman ? Avec le retour de Nainggolan j’ai le choix de le faire ou pas. C’est mieux ainsi. J’ia vu un entrâinement avec le bon engagement, une énergie retrouvée, ca sera le quatrième jour après le match, il n’y aura pas de problème.

« Destro va bien, il ne lui manque qu’un but pour se débloquer »

Le problème des attaquants ? Le stats disent qu’on a fait 26 tirs en deux matchs, c’est sûr qu’on doit cadrer plus. On ne doit pas avoir une analyse réduite, car on a pris 10 points sur 12 sur les 4 derniers matchs, en prenant 1 but et en n’en marquant 10. C’est pas mal, on doit y croire, quand une équipe prépare bien ses occasions le but arrive. J’ai toujours dit que je craignais le troisième match. Quels sont les joueurs qui en souffrent ? Certains sont sortis tôt lors du précédent match, d’autres sont au top et c’est pas un soucis de jouer 3-4 matchs. Je ne vois pas de joueurs en difficulté physiquement et je ne ferai pas mes choix sur ce critère, il y en a qui ont eu moins de temps de jeu et d’autres 90 minutes mais ils vont bien. L’entrée de Maicon contre le Napoli ? C’était important qu’il ne commence pas le match, puis il est rentré car il fallait marquer, il peut aider l’équipe offensivement. Il n’a joué qu’une mi-temps, ça ne sera pas un problème de le faire jouer demain. On l’a bien géré, il pourra aider l’équipe. A quel point Totti manquera ? Destro est prêt ? Mattia est prêt, un attaquant qui a des occasions va bien, quand il en a pas il faut s’en préoccuper. Il lui suffit d’un but pour retourner au niveau qu’on lui connaît. Il a mis 4 buts en quelques matchs. Sans Totti, on sait tous que c’est mieux avec, mais il a pris un coup au derby et il ne peut pas jouer demain. C’est juste un coup, il reviendra bientôt. On a joué sans lui et gagné, on doit continuer.

« J’ai confiance à 200% en 7 équipes, qui a donne le meilleur depuis 7 mois »

Si le rendement défensif m’inquiète ? La Coppa c’est totalement différent, si on perdait 1-0 c’était pareil. Il faut regarder le championnat et la coppa différemment. C’est mieux d’être plus efficace offensivement et défensivement, ca serait plus facile pour gagner demain. Les gens à Rome s’exaltent et se s’énervent rapidement . Si je referais la même compo ou pas ? En France on dit « enfoncer des portes ouvertes ». C’est facile après le match de dire qu’il fallait faire autre chose. Tous les entraîneurs quand ils font un choix, au moment où ils le font, se disent que c’est le meilleur. J’avance, le choix important je dois le faire demain. Puis on sait que le bon choix est celui qui te fait gagner, on verra demain. Comment j’ai vécu la première déception de la saison ? On savait avant le match qu’il était possible d’aller en finale mais aussi de ne pas y aller. Le Napoli a de la qualité, après le match je l’ai analysé, mais on le fait toujours. Ce qui compte c’est ce que je pense, que c’est positif, j’ai confiance à 200% en cette équipe, qui a montré depuis 7 mois qu’elle donne toujours le meilleur, cela peut arriver qu’ils y aient des épisodes non favorables, il faut juste bien jouer avec confiance. Avec cet engagement on gagnera demain. Après le Napoli je semblais énerver contre les joueurs ? Si c’est possible que les joueurs me suivent moins ? Il faut leur demander. C’est normal que quand on analyse les matchs perdus, on se dise qu’on s’est trompé, je pense qu’il faut dire la vérité. Après la première défaite on a répondu d’une très belle façon, rien à redire. On verra demain ».

 

Du côté de Trigoria

Comme face à la Juventus lors du premier match de l’année 2014, l’AS Roma a connu un nouveau coup d’arrêt ses derniers jours, avec encore un revers avec 3 buts d’écart, cette fois sur la pelouse du Napoli. Si la Louve avait su relever la tête suite à la débâcle contre les bianconeri avec une série de 6 victoires consécutives (dont 3 succès à domicile avec 3 ou 4 buts d’écart) et un nul dans le derby, il faudra de nouveau un électrochoc pour redémarrer la machine durant les prochains matchs. Et cela devra commencer ce dimanche face à la Sampdoria, où tout autre chose qu’une victoire ferait tâche et compliquerait fortement la suite de la saison.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la 24ème journée de Serie A, qui se jouera dimanche à 20h45 face à la Sampdoria. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on retrouve Federico Balzaretti et Dodo (de retour au plus tôt pour le mois de mars) et Francesco Totti (blessé pour environ 10 jours). Suspendu face au Napoli, Radja Nainggolan réintègre le groupe, tandis que Maicon est également bien de la partie. Francesco Di Mariano (Primavera) est appelé à la place de Luca Mazzitelli.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Benatia et Castan, avec Torosidis et Maicon sur les côtés. De Rossi conservera sa place de sentinelle devant la défense, avec Nainggolan et Pjanic un cran plus haut pour animer le jeu. Destro se verra avoir une nouvelle chance en pointe, avec Florenzi et Gervinho pour l’entourer.

.

L’adversaire du jour

Depuis l’arrivée de Sinisa Mihajlovic fin novembre sur le banc, la Sampdoria va beaucoup mieux. Toutes compétitions confondues, le mister serbe possède un bilan de 6 victoires, 4 nuls et 3 défaites. Ces revers (à chaque fois à l’extérieur) ont d’ailleurs été infligé par les trois meilleures équipes italiennes du moment : L’AS Roma en Coupe d’Italie, la Juventus et le Napoli en championnat. S’il y a du mieux de manière générale, cela reste encore compliqué en déplacement, puisque la Samp a depuis le début de saison un bilan de 3 victoires, 3 nuls et 5 défaites lors de ses matchs à l’extérieur. Si la Sampdoria possède une défense plutôt solide (32 buts encaissés), l’attaque est cependant bien trop peu prolifique (27 buts).

Compliqué pour la Sampdoria de se relever d’un mercato mouvementé. En effet de nombreux cadres ont quitté le navire. A commencer par Icardi (Inter), Romero (Monaco) ou encore Poli (Milan AC). On rajoutera, à moindre mesure, Munari (Parme), Estigarribia (Chievo) et Maxi Lopez (retour de prêt). Côté arrivée, la tête d’affiche se nomme Gabbiadini, sur qui toute l’attaque reposera. On citera également les acquisitions de Gentsoglu (Livorno), Regini (Empoli), Bjarnasso (Pescara) ou encore les deux jeunes du Milan Salamon et Petagna. Durant ce mercato d’hiver, on notera des renforts offensifs, avec notamment Okaka et Maxi Lopez.

Le mister Delio Rossi pourra compter sur un groupe au quasi complet, puisque seul l’attaquant argentin Maxi Lopez et l’arrière gauche Costa manqueront à l’appel.

L’équipe sera composé demain de De Costa dans la cage. La défense sera constitué par une défense à quatre avec De Silvestri, Mustafi, Gastaledello et Regini. Au milieu on retrouvera Palombo et Krsticic dans l’axe. L’avant-centre Eder sera soutenu par une ligne de trequartista, avec de gauche à droite : Wszolek, Soriano et Gabbiadini.

.

Les dernières confrontations

2003/2004 AS Roma 3-1 Sampdoria (Carew, Totti x2)
2004/2005 AS Roma 1-1 Sampdoria (Totti)
2005/2006 AS Roma 0-0 Sampdoria
2006/2007 AS Roma 4-0 Sampdoria (Totti x2, Ferrari, Panucci)
2007/2008 AS Roma 2-0 Sampdoria (Totti)
2008/2009 AS Roma 2-0 Sampdoria (Baptista x2)
2009/2010 AS Roma 1-2 Sampdoria (Totti)
2010/2011 AS Roma 3-1 Sampdoria (Totti, Vucinic, Borriello)
2012/2013 AS Roma 1-1 Sampdoria (Totti)

L’AS Roma réussit très bien face à la Sampdoria, puisqu’on retrouve sur les 9 derniers matchs : 5 victoires, 3 nuls et 1 défaite. Mais quelle défaite !!!! Celle qui a nous a fait dire définitivement au revoir au Scudetto il y a 2 ans. On souligne également que Totti a inscrit 9 buts lors de ses 9 dernières oppositions. A l’exception de la saison 2005/2006, la Louve a toujours marqué au moins un but lors de ses confrontations.

.

Le duel du match

Daniele De Rossi / Angelo Palombo : Un duel de joueurs qui évoluent dans une position assez similaire sur la pelouse. En effet Palombo et De Rossi sont tous deux des joueurs qui évoluent dans une position de milieu récupérateur devant leur défense, et chacun d’eux peut également se sacrifier à un rôle de défenseur centrale. Palombo est un symbole de son club, qui n’a pas hésité à y rester malgré la descente en Serie B. Malgré cela, il est toujours là, et évolue dans n’importe quelle position défensive ou au milieu. Ce dimanche, il devrait évoluer dans la position qui est sienne, à savoir à la récupération en compagnie de Krsticic. De son côté, le vice-capitaine giallorosso renait cette saison. Malmené dans son rapport avec Zeman, Daniele effectue un excellent début de saison, avec cette position de sentinelle devant la défense qu’il affectionne. Son rapport avec Garcia semble optimal et tous les voyants sont au vert pour le voir réaliser une grande fin de saison. On peut cependant lui reprocher son rendement offensif. Excepté son but lors de la 1ère journée, De Rossi peine à se montrer décisif dans les 30 dernières mètres. 

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Domenico Celi. Il n’a dirigé l’AS Roma qu’à 6 reprises, pour un bilan de 3 victoires, 1 nul (0-0 contre Cagliari cette saison) et 2 défaites (notamment la défaite 5-1 à Cagliari, où Burdisso fût expulsé). A noter que la Louve n’a pas gagné avec cet arbitre depuis maintenant deux ans, lors du succès à Naples (3-1) comptant pour la saison 2011/2012.

De son côté, la Sampdoria a un bilan positif de 8 victoires, 2 nuls et 4 défaites.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Torosidis
De Rossi
Pjanic-Nainggolan

Florenzi-Destro-Gervinho

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Jedvaj, Romagnoli, Toloi, Bastos, Taddei, Strootman, Mazzitelli, F. Ricci, Ljajic.
Blessé(s): Dodo, Balzaretti, Totti
Suspendu: /

Sampdoria (4-2-3-1): Da Costa; De Silvestri, Mustafi, Gastaldello, Regini; Palombo, Krsticic; Gabbiadini, Soriano, Wszolek; Eder.