Site AS ROMA

Paredes, Dans le sillage de Riquelme

Après la présentation de Tonny Sanabria, le site CSR vous fait revivre le début de carrière de Leandro Paredes, passé par le mythique club sud-américain du Boca Junior, dont le parcours a souvent croisé le chemin de Riquelme, son idole.

Leandro Paredes est né le 29 juin 1994 du côté de Bueno Aires, en Argentine. Surnommé « El Mago », il fera ses premiers shoots dans un ballon de football à l’âge de 3 ans, où il intègre l’école de « La Justina de San Justo », situé dans son quartier natal. Après un passage au club de Futsal (Foot en salle) de « Brisas del Sur », il rejoint le Boca Junior à l’âge de 8 ans, pour y faire ses gammes chez les équipes de jeunes. Il participera notamment à un tournoi de foot à 7 du côté de l’Espagne, en 2006. Lors de celui-ci, il remporte le trophée et termine élu meilleur joueur (succédant à des joueurs comme Bojan ou Sneijder), et est toujours à ce jour dans l’équipe-type de l’histoire du tournoi. A ses 14 ans, il manque d’un doigt le titre national avec la 9ème équipe du club xeneises, mais commence malgré tout a été le fruit de nombreuses convoitises de la part des plus grands clubs européens. La saison suivante, il remporte cette fois-ci le championnat national avec la 8ème équipe du club. A ce moment, Paredes devient le plus grand espoir du club, du haut de ses 15 ans. Cependant le jeune argentin peine à confirmer du côté de la sélection. S’il s’installe en Argentine U15, cela se passe assez mal lors de la Copa America de la même catégorie, où l’albiceleste ne passe même pas le premier tour. Pire encore, il n’est même pas sélectionné pour le Mondial U17 deux ans plus tard. Cela restera à ce jour sa plus grosse déception footballistique. Entre-temps, alors qu’il n’est âgé que de 16 ans, en 2010, Paredes est amené à intégrer le groupe professionnel, en étant appelé par l’entraîneur Claudio Borghi. Ce dernier lui fixe cependant comme contre-partie qu’il doit continuer ses études. Il foule la pelouse du mythique stade de la Bombonera le 6 novembre de cette même année, lors d’une défaite (2-0) contre l’Argentinos Junior. Depuis ce jour, il fait des « aller-retour » entre l’équipe première et les jeunes.  

La consécration arrivera le 7 mai 2012, où il connu sa toute première titularisation en première division, contre l’Atletico Rafaela, puis il fera deux entrées en cours de jeu lors de cette même saison : D’abord face à Velez, puis de nouveau face à Rafaela. Du haut de ses 18 ans, Paredes compte donc 4 apparitions en « Liga », 1 de coupe nationale et 1 en Copa Libertadores. Lors de l’inter-saison 2012, Juan Roman Riquelme (le véritable idole de Paredes, avec Zinedine Zidane) annonce son départ du club suite à la défaite en finale de la Copa Libertadores. 3 000 supporters sont présents lors de son départ pour tenter de le faire rester. Finalement, le grand meneur de jeu argentin reviendra sur sa décision et choisira d’honorer la fin de son contrat à Boca. La saison 2012/2013 sera la saison de la consécration pour Paredes, qui arrivera à totaliser 20 apparitions, et pourra évoluer à plusieurs reprises aux côtés de son idole, qui ne jouera lui que 5 rencontres. S’il a encore beaucoup à apprendre et doit progresser, Leandro montre déjà une certaine maturité et prend ses responsabilités. Paredes explosera complètement lors d’un match face à San Lorenzo, début novembre. Le jeune argentin, alors âgé de 18 ans, réalise un doublé lors d’une victoire 3-1, en inscrivant deux buts sur des magnifiques frappes déclenchées en dehors de la surface. Oui mais voila, lors de la saison 2013/2014, Riquelme retrouve une place de titulaire, et l’entraîneur actuel ne semble pas vouloir faire cohabiter ensembles les deux meneurs de jeu. Pendant que l’ancienne gloire dispute quasiment tous les matchs, Paredes ne jouent lui que 4 petites rencontres (et 1 but) jusqu’à la trêve hivernale. Malgré la possibilité de percer dans son club de coeur et de remporter beaucoup de titres, Leandro prend alors la décision de rejoindre l’Europe, à 19 ans. Le Milan AC, la Juventus ou encore Arsenal le suivent de très près.

C’est alors que Walter Sabatini entre en jeu et réussi à convaincre Boca Junior de réaliser une opération pouvant contenter les deux clubs. L’AS Roma obtient en effet le prêt de Paredes pour une durée de 18 mois, assorti d’une option d’achat fixée entre 4 et 5 millions d’euros. A cause de son statut extra-communautaire, comme Tonny Sanabria, il devra passer les premiers mois de l’année 2014 dans un autre club italien. Et cela sera du côté du Chievo Verona. Arrivé blessé, Paredes ne s’entraînera pas collectivement avant plusieurs semaines. L’entraîneur Corini croit en son talent, mais la lutte au maintien l’empêche de le lancer durablement au sein de l’équipe gialloblu. Au final, Paredes ne fera qu’une toute première apparition. Son passage dans la ville de Roméo et Juliette lui aura peut-être permis de rencontrer un certain Juan Manuel Iturbe, vivant dans la même ville, mais jouant pour le club ennemi du Hellas Verona. Ces deux derniers se retrouveront quelques semaines plus tard avec le maillot giallorosso. Alors que Paredes est du voyage fin mai pour la courte tournée à Orlando en Floride, Leandro dispute sa première apparition lors du match amical face à l’équipe locale, où il est titularisé dans le milieu de terrain de la Louve. Lors de ce début de préparation, Paredes mettre sa vision et son intelligence du jeu au profit de la Roma, en étant notamment titularisé face à Liverpool, et faisant des entrées face à Manchester United, le Real Madrid et ensuite l’Inter. Alors qu’il est « officiellement » prêté par le Chievo, toujours à cause de ce statut extra-communautaire, le néo-numéro 32 aura le temps de montrer ses qualités à Rudi Garcia (notamment sa lourde frappe et sa technique au dessus du lo)t durant cette saison 2014/2015. L’argentin de 20 ans aura cependant fort à faire, puisqu’il sera notamment en concurrence directe avec Miralem Pjanic et le turc du même âge Salih Uçan.