Site AS ROMA

Parcours différent, mais même objectif

Après avoir remporté le match aller de Coupe d’Italie contre le Napoli, l’AS Roma de Rudi Garcia retrouve la Serie A et le derby face à la Lazio. L’objectif est clair : Enchaine avec une 7ème victoire consécutive. Attention à ne pas sous-estimer sur le terrain, les 19 points d’écart du classement.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Ce qui compte c’est gagner »

« Reja essaie un module différent, le 4-3-3. Si je m’attends à cette nouveauté ? Ce qui a changé par rapport à l’aller ? Ce qui important c’est qu’on sait jouer contre une équipe à 5 ou 4 derrière. Pour nous ça change rien, on doit trouver des solutions pour faire mal à l’adversaire, pas que dans ce match. Il faut faire attention à leurs points et joueurs forts. Pas que sur ce match, pour tous. La Roma doit toujours gagner, si c’est une pression en plus pour moi ? Je préfère être second et gagner pour prendre les trois points. C’est pareil à chaque match. A l’aller j’avais dit qu’un derby ne se joue, pas il se gagne. Si j’en suis encore convaincu ? Ce qui est beau c’est qu’on sait pas ce qui arrivera. Je ne pense pas au résultat, rien n’a changé. On veut gagner et avancer en championnat, on est sur une bonne série, l’équipe a beaucoup d’envie. Il n’y a que cette volonté d’avancée. Ce n’est que le deuxième match, physiquement on est bien. Ce qui compte c’est gagné, avec notre jeu ça sera mieux. Ce qui importe ce sont les trois points. Si j’aime que la Roma soit favorite ? Ca c’est le jeu des gens, de la presse. Le classement dit qu’on est second, normalement il faut gagner. C’est un match qu’on doit gagner, avance il y a un adversaire dur. On a de la qualité, on doit la montrer sur le terrain et j’ai confiance dans ce groupe, qui sait tout faire. Il sait jouer contre tous les modules et les styles de jeu, contre une équipe qui presse ou contre. Après on a toutes les clefs mais on doit faire le travail sur le terrain. A quel point le derby est ressenti ? Je pense que le derby est plus ressenti pour les tifosi que les joueurs. Ca dépend, nous on a trois joueurs qui sont romanisti. Pour eux c’est différent, mais ce n’est pas seulement un derby, mais aussi un match de championnat. Pour la tifoseria c’est important que l’on donne tout et que l’on gagne, mais je connais pas les autres derby, il me semble qu’ils y en aient quelques uns de folie.

Si je peux dire que la Roma est plus forte ? Quel sens ça aurait ? Le classement reflète la valeur des équipes. Ce qui compte c’est se qualifier en Champions League, on doit pas oublier ça. Pour avancer on doit gagner et prendre le plus de points possibles, pour cela je vois ce match comme un match de championnat. On doit faire en sorte de gagner, car ça serait un bon signal pour les autres, ça voudra dire qu’on est prêts à avancer et qu’il est difficile de jouer contre la Roma. La Roma joue en quatre jours le derby et la Coppa Italia. Si je devais signer entre second et Coppa Italia, qu’est-ce que je ferais ? Heureusement c’est impossible. Je préfère gagner et à 17h demain on pensera au Napoli. Pour le moment tout le monde pense au championnat. Reja a déclaré qu’il se contenterait du nul. Reja a aussi dit qu’il aimerait des blessés. Nous sommes des éducateurs, s’il dit ça publiquement, que dit-il dans le vestiaire ? Qu’il espère qu’un joueur se casse la jambe ? Je demande à l’arbitre d’être vigilant sur tous les duels, il faut que les tifoserie supportent et rien de plus c’est important. Par rapport au résultat je sais pas, nous on joue pour gagner. Il n’y a que ça qui compte, ce que dit l’adversaire c’est son problème. Nous jouerons pour gagner, on veut les trois points. Comment va Pjanic ? Beaucoup mieux, je le gère et il s’améliore. Maintenant il est proche des 100%, c’est une bonne nouvelle car on a deux matchs dans la semaine.La suspension des curve ? Je ne vois que le côté sportif, de ce point c’est une absence énorme pour deux matchs. Je préfère que sur le plan administratif la società réponde. C’est quelque chose d’important qui ne se rédout pas en une phrase aujourd’hui, il y a beaucoup de choses à faire. Le reglement est ainsi mais je n’aime pas jouer sans les curve. Sur le plan sportif c’est moche, ça n’aide pas l’équipe.

« Je demande à l’arbitre d’être vigilant sur tous les duels, il faut que les tifoserie supportent et rien de plus c’est important »

Si je commence à ressentir le derby comme un défi personnel ? C’est important de jouer pour gagner les matchs. Le résultat est le même, 3 points. C’est pour les tifosi, moi je veux que mon équipe joue comme d’habitude. A l’aller j’avais dit que l’église était au centre du village et maintenant ? Rien, il suffit de voir le classement pour voir que c’est vrai, point. A mon arrivée, Gervinho ne jouissait pas d’une grande considération. Maintenant on ne parle que de lui, s’il m’a surpris ? Il est comme ça. Surtout quand il est en grande forme et qu’il a confiance en ses compagnons et en l’entraîneur. Il est en grande forme mais on doit le laisser tranquille. Il prend du plaisir à jouer et fait tout pour l’équipe, pas pour lui ou le spectacle. Il a son jeu, celui de passer l’homme et prendre la profondeur pour l’équipe. Il peut faire autre chose que marquer, donner des possibilités, des assists. Quand il entre dans la surface, difficile de défendre sur lui sans faire faute, il doit continuer comme ça. Je l’ai eu au Mans et il a fait avec moi le doublé en France. Je pense qu’il peut s’améliorer et il l’a déjà fait, en travaillant beaucoup. Ce que signifie ce derby et comment il est vécu par l’équipe ? C’est différent de l’aller, avant il y avait cette période motivante entre l’ancien derby et l’été. Si quelqu’un à Rome ne savait pas ce qui s’était passé, il n’avait ni TV, ni radio, ni internet. J’ai tout de suite compris que la 4ème journée était le moyen d’avancer positivement. Aujourd’hui on a joué 22 matchs, l’approche est totalement différente. Ca ne change rien, on doit rester humble. C’est juste un match et tout peut arriver. Ce qu’on veut tous c’est que la Roma gagne et rien d’autre. Comment va Totti ? Il est prêt à jouer. »

.

Du côté de Trigoria

Alors que l’on pouvait craindre une rechute début 2014 suite à la défaite (3-0, avec deux expulsions) contre la Juventus, Rudi Garcia a su faire garder à ses joueurs la tête froide, et retrouver très vite la haine de la défaite. En effet, depuis cela les romanisti ont su enchainer tout simplement 6 victoires consécutives (3 en championnat et 3 en coupe d’Italie). Ce qui impressionne surtout, outre une solidité défensive confirmé, vient surtout de l’efficacité offensive qui fait son retour. Si la Louve n’a marqué qu’un seul but lors des deux premiers tours de Coppa (Torosidis contre la Samp et Gervinho contre la Juve), ils ont sur les 4 autres matchs inscrits à chaque fois au minimum 3 buts (et 4 contre le Genoa), pour au total 13 buts. Le mister français devra cependant savoir gérer ses nombreux matchs rapprochés, avec d’abord ce derby, puis le déplacement à Naples mercredi (avec une finale de Coppa à la clé).

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la 23ème journée de Serie A, qui se jouera dimanche (15h) contre la Lazio. Le mister français a appelé 22 joueurs. Parmi les absents on retrouve Federico Balzaretti (opéré aux USA, suite à une pubalgie) et Dodo (blessure musculaire à la cuisse). Michel Bastos est de nouveau convoqué, en attente de sa première entrée, tout comme le brésilien Rafael Toloi.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Benatia et Castan, avec Maicon et Torosidis sur les côtés. De Rossi sera positionné devant la défense, avec Strootman à sa droite et Pjanic sur sa gauche. Totti évoluera en position axial, avec Florenzi sur la droite, et Gervinho à gauche.

.

L’adversaire du jour

Après plusieurs saisons dans le premier tiers du championnat, cela s’annonce très compliqué pour la Lazio. Après avoir remporté cette finale de Coupe d’Italie, 19 points d’écart (avec un match en moins, à jouer contre Parma) les séparent aujourd’hui de leur rival giallorosso. Les biancoceleste ont jusqu’ici un bilan « équilibré » de 8 victoires, 7 nuls et 7 défaites, avec 29 buts marqués (10ème meilleure attaque) et 29 buts encaissés (10ème meilleure défense). Et leur trajectoire saisonnière est tout aussi lice : Pas vraiment de série sans connaitre la victoire, ni même de série de victoires consécutives. En effet la Lazio n’a jamais réussi à enchainer 2 victoires consécutives cette saison. A l’inverse, et notamment depuis l’arrivée de Reja, les laziale ont su remonter un peu la pente, avec une série de 5 matchs sans défaite, dont 3 victoires et 2 nuls (dont l’un contre la Juventus). Il faudra donc savoir différencier le classement peu flatteur de la Lazio, à leur forme actuelle bien meilleure que sur l’ensemble du début de saison. Attention cependant, car la Lazio réussi pas mal à l’Olimpico, avec 6 victoires, 2 nuls et 2 défaites en Serie A.

L’équipe de Petkovic a perdu très peu d’éléments cadres de son groupe. En effet plusieurs joueurs sont partis en fin de contrat pour choix technique : Saha (fin de carrière), Zarate (Velez en Argentine), Diakite (Sunderland), Kozak (Aston Villa) et Stankevicius (Gaziantepspor). A l’inverse, les biancocelesti ont recruté peu de joueurs réellement expérimentés. On notera cependant en point d’orgue Biglia (Anderlecht), et les promesses Anderson et Perea. On citera également Alfaro, Novaretti, Vinicius, Elez et Berisha. Lors de ce mercato de janvier, Floccari (Sassuolo) mais surtout Hernanes (Inter) ont rejoint un autre club de Serie A. En contre-partie, le jeune français Kakuta a fait son arrivée en prêt de Chelsea.

L’équipe sera composé demain de Marchetti, qui fait son retour, dans la cage. La défense à 4 sera constitué de Cavanda, Biava, Dias et Radu. Au milieu on retrouver Ledesma en position axiale, avec Onazi et Lulic à ses côtés. Devant, Klose évoluera en attaquant de pointe, avec Candreva et Keita pour le soutenir sur les ailes.

.

Les dernières confrontations

2013/2014 AS Roma 2-0 Lazio (Balzaretti, Ljajic)
2012/2013 AS Roma 0-1 Lazio [Coppa Italia]
2012/2013 Lazio 3-2 AS Roma (Lamela, Pjanic)
2011/2012 AS Roma 1-2 Lazio (Borini)
2011/2012 Lazio 2-1 AS Roma (Osvaldo)
2010/2011 AS Roma 2-0 Lazio (Totti x2)
2010/2011 AS Roma 2-1 Lazio (Borriello, Simplicio) [Coppa Italia]
2010/2011 Lazio 0-2 AS Roma (Borriello, Vucinic)
2009/2010 Lazio 1-2 AS Roma (Vucinic x2)
2009/2010 AS Roma 1-0 Lazio (Cassetti)
2008/2009 Lazio 4-2 AS Roma (Mexes, Vucinic)
2008/2009 AS Roma 1-0 Lazio (Baptista)
2007/2008 Lazio 3-2 AS Roma (Taddei, Perrotta)
2007/2008 AS Roma 3-2 Lazio (Vucinic, Mancini, Perrotta)
2006/2007 AS Roma 0-0 Lazio
2006/2007 Lazio 3-0 AS Roma
2005/2006 Lazio 0-2 AS Roma (Taddei, Aquilani)
2005/2006 AS Roma 1-1 Lazio (Totti)
2004/2005 AS Roma 0-0 Lazio
2004/2005 Lazio 3-1 AS Roma (Cassano)
2003/2004 Lazio 1-1 AS Roma (Totti)
2003/2004 AS Roma 2-0 Lazio (Mancini, Emerson)
2002/2003 AS Roma 1-1 Lazio (Cassano)
2002/2003 Lazio 2-2 AS Roma (Delvecchio, Batistuta)
2001/2002 Lazio 1-5 AS Roma (Montella x4, Totti)
2001/2002 AS Roma 2-0 Lazio (Delvecchio, Totti)
2000/2001 AS Roma 2-2 Lazio (Batistuta, Delvecchio)
2000/2001 Lazio 0-1 AS Roma (Negro csc)
1999/2000 Lazio 2-1 AS Roma (Montella)

Voici les 30 dernières rencontres qui ont opposé l’AS Roma à la Lazio. Le bilan pour les giallorossi est de 13 victoires, 8 matchs nuls et 8 défaites. Un bilan global assez largement à l’avantage de la Louve donc. Un bilan a fortement relativiser : En effet sur ces 8 victoires laziale, 6 ont été acquises lorsque les biancoceleste évoluaient à domicile. Tandis que sur ces 14 victoires romanisti, 11 ont été remporté lorsque la Louve évoluait à domicile. Cela montre donc quand même l’importance de jouer ce derby « à domicile ».

A noter que Francesco Totti est le joueur qui a joué le plus de derby (38, dont 33 en championnat), mais aussi à en avoir gagné le plus (13, dont 11 en championnat). Avec 9 buts lors du derby en Serie A, le Capitano à la possibilité de distancer Marco Delvecchio et Dino Da Costa, avec qui il est à égalité actuellement.

Dans l’histoire de tous les derby, l’AS Roma a obtenu 58 victoires, 58 nuls et 43 défaites

.

Le duel du match

Gervinho / Keita Balde : D’origine africaine, ailier explosif : Le danger de ce derby pourrait bien venir des pieds de l’un de ses deux hommes. S’ils ont des similitudes dans leur profil technique, on peut d’abord les différencier par leur différence d’âge. Gervinho va fêter dans quelques mois ses 27 ans, tandis que Keita n’en qu’à ses 18 ans. Les deux font cependant parti des attractions de ce début de saison, et notamment parmi les joueurs qui découvrent durant cette exercice 2013/2014 la Serie A. Si l’attaquant ivoirien s’est très vite rendu indispensable dans le 11 de départ de Rudi Garcia, avec notamment 8 buts, 4 passes décisives, 3 penalties provoqués et un tas d’occasions créés, l’espagnol d’origine sénégalaise a du lui faire son trou, d’abord en Europa League, avant de s’imposer petit à petit en championnat. Encore en Primavera la saison dernière, le joueur formé au Barca a déjà inscrit 3 buts depuis son arrivée parmi l’élite italienne, à tel point qu’il devrait être titularisé dans ce derby. Les deux ont connu une enfance et une histoire riche. Si le premier est né dans une petite ville de Côte d’Ivoire, il a d’abord intégré l’Académie Guilloux à Abidjan, avant de rejoindre la Belgique, puis les meilleurs championnats européens. Keita est lui né en Espagne, de parents sénégalais, et a intégré très tôt le meilleur centre de formation du pays, FC Barcelone. Comme beaucoup, il quitte jeune les blaugrana et rejoint la Lazio. Ce dernier ne voulant pas utiliser de place extra-communautaire, ne le fait pas jouer durant un an et demi, en attendant qu’il obtienne son passeport espagnol. Mais sous la peur de le perdre en janvier, Lolito lui offre tout de même une place de joueur considéré comme extra-communautaire. Ces derniers jours, le jeune attaquant aurait refusé les avances du sélection sénégalais (Giresse) pour attendre un appel de la sélection d’Espagne.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Orsato. Cet arbitre a un bilan positif face aux giallorossi, puisqu’on retrouve 7 victoires, 4 nuls et 3 défaites. Ces trois défaites furent obtenu récemment : D’abord lors de la défaite 4-3 face au Genoa (après avoir mené 3-0, match qui a coûté la place à Ranieri), la défaite à Lecce il y a deux saisons (4-2) avec Luis Enrique, et enfin la défaite lors de la finale de Coupe contre la Lazio. En 7 matchs à domicile son bilan est de 5 victoires, 2 nuls et 1 défaite; dont le 1-1 face à la Juve l’an passé (avec le penalty manqué de Totti), et les victoires cette saison contre le Napoli (2-0) et la Fiorentina (2-1).

De son côté, la Lazio a un bilan équilibré, avec 4 victoires, 7 nuls et 5 défaites.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Torosidis
De Rossi
Pjanic-Strootman

Florenzi-Totti-Gervinho

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Toloi, Romagnoli, Jedvaj, Nainggolan, Taddei, F. Ricci, Destro, Ljajic.
Blessé(s): Balzaretti, Dodo.
Suspendu: /
Choix technique: /

Lazio (4-3-3): Marchetti; Cavanda, Biava, Dias, Radu; Ledesema, Onazi, Lulic; Candreva, Klose, Keita.