Photo tirée du site Asroma.com

James Pallotta, président de l’AS Roma, a livré un interview au site officiel Asroma.com, où il a longuement parlé de Paulo Fonseca et Francesco Totti :

Voici le premier long interview de Fonseca en tant qu’entraîneur de l’AS Roma

« Comment s’est déroulée la rencontre avec Paulo Fonseca ? La rencontre a été absolument fantastique. Nous voulions tous nous asseoir ensemble, avec Paulo et quelques membres de son staff, loin des autres distractions, pour commencer à mieux nous connaitre. La rencontre a été très productive et positive et, entre réunions et dîners, ont cohabité six personnes de la Roma. De quoi avons nous discuté ? Nous avons beaucoup parlé, mais en réalité nous avons plus à nous connaitre. Nous avons beaucoup écouté les pensées concernant sa philosophie de jeu et sur comment il aime faire jouer ses équipes. Il a des idées très claires et pénétrantes sur ce qu’il veut réaliser à la Roma et sur ce qu’il attend de tous nos joueurs. Nous l’avons vu au Shakhtar, il aime que ses équipes jouent avec la possession et avec une très haute intensité, mais pas seulement pour le concept de la possession en soi. Il a une philosophie tournée vers l’attaque et, comme il l’a dit lors de son premier interview, il veut gagner mais avec style. Il se rend aussi compte que la Serie A est l’un des championnats parmi les plus durs au niveau tactique et que cela pourrait nécessité quelques ajustements, qu’il a expliqué. Ce qui m’a le plus encouragé a été sa flexibilité.

Si je pense que la Roma a les joueurs en mesure de jouer le football qu’il affectionne ? Cela était très flatteur pour l’équipe que nous avons, en particulier concernant les nombreux jeunes. Il admet sans aucun doute qu’il faudra du temps pour que les joueurs s’adaptent à ses méthodes et lui-même aura besoin de temps pour connaître nos joueurs. Il a aussi amené à cette rencontre son responsable de la préparation athlétique et a souligné un aspect : l’importance que les joueurs soient dans la meilleure forme possible. Je croyais que nous avions crée les conditions pour réussir mais ces dernières années nous n’en avons pas profité. Pour jouer à une haute intensité, les joueurs doivent s’entraîner chaque jour de manière très intelligente. Je ne pense pas que les joueurs étaient dans une excellente forme la saison passée et cela ne fut en majorité pas de leur faute : cela a provoqué une quantité excessive de blessures. Nous avons déjà commencé à changer notre programme de préparation et sur ce détail nous sommes tous sur la même longueur d’onde, incluant Paulo et son staff. Il en résultat de manière évident que le Club et le nouveau staff ont beaucoup à offrir réciproquement en terme de méthodes d’entraînement.

Ce qui m’a le plus étonné de l’entraîneur ? J’ai été très content de sa façon de décrire la méthode selon laquelle lui et ses assistants travailleront individuellement avec les joueurs, cherchant à améliorer chaque jour autant les plus expérimentés que les plus jeunes. Cela est un aspect pour lui qui est très important. En même temps, cependant, nous avons besoin de joueurs qui veulent apprendre de nouvelles choses, disposés à progresser et prêts à se rendre compte qu’ils peuvent toujours se perfectionner. Si les joueurs ont la disponilité d’apprendre et de s’améliorer, lui sera le premier à vouloir les aider. Il a communiqué qu’au Shakhtar il restait souvent au terme de l’entraînement avec divers joueurs, à travailler avec chacun d’eux sur des aspects différents. Je sais pertinemment que certains de nos joueurs, qui peut-être ne jouaient pas très souvent, sentaient que la saison passée ils n’apprenaient pas ou ne progressaient pas parce que personne n’étaient là pour les aider. Cela est un aspect auquel il tient beaucoup et cela vaut pour moi aussi. Les joueurs qu’on veut sont ceux qui ont envie de progresser, qui sont disposés à rester même après l’entraînement pour pouvoir travailler sur leur propre jeu. Je ferais tout mon possible pour assurer qu’ils aient les ressources disponibles pour mettre tout cela en pratique avec nos joueurs.

Fonseca a aussi parlé de discipline ? Oui, c’est un argument qu’on a évoqué. Il est fermement convaincu que la discipline sera une des clés principales pour rejoindre nos objectifs. Il expliquera rapidement aux joueurs ce qu’il attend d’eux et ce qu’ils devront tous faire. Il a précisé l’importance d’être tous unis : il faut avoir une vraie cohésion autour de l’équipe. La Roma n’est pas une question d’individus, on parle de vaincre en équipe. Tous les joueurs ne peuvent pas jouer tous les matchs et malgré cela on attend la même discipline et la même intensité à l’entraînement, parce que quand on fera appel à eux, ils devront être prêts. Donc, ceux qui ne veulent pas faire partie de ce qu’on cherche à créer peuvent partir. Il l’a expliqué très clairement et je suis à 100% d’accord avec lui sur cet aspect. 

Le fait que Fonseca n’ait jamais entraîné dans le football italien est un risque ? Toutes les fois qu’on nomme un nouvel entraîneur cela comporte des risques. Cela vaut pour chaque club au monde, pas seulement pour la Roma. Ce qui me plaît en Paulo est l’enthousiasme qu’il démontré face au défi de pouvoir entraîner en Serie A, qui est un des plus compétitifs et plus tactiques au monde. Il a son système de jeu préféré avec lequel il aime placer l’équipe, mais il a dit qu’il devra être flexible et capable de s’adapter aux diverses situations. Plutôt que d’être inquiet ou découragé pour le défi qui l’attend, il a dit être enthousiaste de la nouvelle aventure qui l’attend et de pouvoir la démarrer. Il est très calme et raisonné, mais en même temps il est très ambitieux et il a aussi une bonne dose d’humilité. Chaque jour il dit essayer de comprendre comment s’améliorer lui-même, son staff et ses joueurs. Il est clair qu’il a confiance en ses capacités, mais il n’a pas pour autant d’arrogance. Il veut démarrer son aventure dans un des meilleurs championnats européens et il croit pouvoir bien faire avec la Roma.

S’il a parlé des joueurs qu’il veut faire venir ou de ce qui pourraient partir ? Nous avons parlé des joueurs mais cela reste entre nous. Il connait les postes que nous devons renforcer et clairement il y a des joueurs qu’il estime et qu’il voudrait voir à Rome. Notre rôle est de faire en sorte qu’il ait la meilleure équipe possible pour pouvoir l’aider à obtenir les résultats pour son style de jeu. Beaucoup de nous travaillent jour et nuit pour ajuster les choses qu’on a raté et nous sommes toujours à la recherche d’améliorer chaque secteur que nous retenons déjà bons. Par exemple, mercredi soir nous sommes restés jusqu’à minuit dans un restaurant, parlant avec enthousiasme de ce que nous devons faire. Certains joueurs partiront ? Inévitablement certains partiront et de nouveaux arriveront. Si certains ne se donnent pas à la cause à 100% ou si quelqu’un ne veut pas faire parti de ce que nous cherchons à construire alors il partira. Après la saison passée, nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir certains joueurs qui ne se sentent imprégnés par notre cause.

La (très longue) lettre ouverte de Pallotta aux tifosi et aux détracteurs de l’AS Roma

Les médias ont beaucoup parlé du fait que Totti n’ait pas été invité à la réunion de Londres, quelle est la vérité ? Evidemment cela n’est pas vrai. Beaucoup de rumeurs ne cessent de circuler pour créer continuellement des divisions au sein du club : Francesco a été absolument invité à la réunion de Londres. Je pense que lui fasse partie intégrante de notre équipe dirigeante. Je retiens qu’il s’agissait d’une réunion importante et donc il était exclu que Francesco ne soit invité. Pourquoi Francesco n’y a pas participé ? Sincèrement je ne le sais pas. Peut-être que Francesco pense avoir besoin d’un peu de temps pour penser à son futur et à son rôle dans le club, chose que nous respections tous. Francesco a vécu 30 ans dans le football, où il a passé la majeur partie de ce temps avec les crampons pour tout donner pour la Roma. Si Francesco a besoin de temps, nous le lui donnerons. Je suis sur qu’il a beaucoup de pensées qui peuvent lui passer par la tête sur ce qu’il veut faire et il sait que je suis ici pour lui, tout comme cela l’a toujours été, avant et après qu’il ait arrêté de jouer. Que certains de vous me croient ou non ne m’intéresse pas, dans mon coeur je sais ce qu’il s’est passé. Je n’écouterais aucune critique concernant mes confrontations avec Francesco, ni de ma part ni de n’importe qui d’autre de la Roma.

Si je peux confirmer que lui a été offert le rôle de Directeur Technique de la Roma ? Oui. Guido Fienga s’est assis plusieurs fois à la table avec lui et il ui a parlé du rôle et de ce que cela impliquerait. On parle d’un rôle très important au sein du club, probablement un des plus importants et influents de notre secteur sportif et le fait que nous lui avons proposé ce rôle explique tout ce que nous pensons de Francesco. Avec le nouvel entraîneur, le Directeur Sportif, en passant par Fienga et Baldissoni, jusqu’à moi et au staff, nous voulons mettre en place une équipe forte, en mesure de ramener la Roma à lutter pour gagner des trophées et retourner en Champions League, et dans mes idées Francesco fait partie intégrante de tout cela. Tous ensemble, et pas individuellement, nous voulons seulement une chose : que la Roma gagne. C’est ce qui nous guide. On ne parle pas de moi, de comment on traite Francesco, Guido ou Paulo ou le nouveau Directeur Sportif : on parle de l’AS Roma. Certains disent que même avec un tel rôle Francesco n’aurait malgré tout pas une grande influence ? Je ne sais pas ce qui est dit et par qui, vu que j’ai arrêté de lire la majorité des médias, mais je crois que Francesco a déjà une grande influence dans notre processus décisionnel.

Cependant l’idée de ce nouveau rôle est de définir au mieux sa position. Avec Monchi, il n’avait pas un rôle bien défini, mais depuis que Monchi est parti nous avons vu Francesco faire des pas en avant et prendre des responsabilités naturellement. Croyez-moi, dans toutes les décisions que nous avons prise durant le printemps sur les divers changements, entre ceux qui sont partis et ceux qui sont arrivés, Francesco a eu un poids que probablement lui-même ne pensait pas avoir. Je parle avec Guido quotidiennement et régulièrement il m’a rapporté ce qu’avait apporté Francesco. Francesco a été déterminant dans le fait de faire venir Claudio Ranieri à Rome. Il a aussi eu un grand impact dans la recherche du nouvel entraîneur, fournissant de nombreux conseils utiles. Je l’ai déjà dis dans ma lettre d’il y a quelques semaines et cela est vrai : certaines des meilleures évaluations sur les divers entraîneurs sont venus de Francesco.

Nous travaillons comme une équipe et nous prenons les décisions comme une équipe, et Fnracesco a pris part à toutes les décisions sportives que nous avons pris, surtout depuis que Monchi est parti. Tous savent quel joueur il a été, donc il n’y a pas meilleur que lui pour juger un joueur auquel nous sommes intéressés et donc je souhaite avoir son avis. Quand j’ai été dîner avec certains membres de mon staff à Londres dimanche soir, Franco (Baldini, ndlr) a de nouveau répété à quel point Francesco était habile dans le jugement d’un talent. Dès le début de l’année, Guido et moi-même avons entrepris de trouver un rôle plus important pour Francesco au sein de notre groupe parce que lui est en mesure de juger un talent mieux que chacun de nous. Franco et moi sommes à 100% sur la même longueur d’onde concernant le fait que Francesco est important pour la Roma. Sans aucun doute, on aimerait voir Francesco faire partie intégrante de notre futur. Nous travaillons avec les dirigeants pour pouvoir commencer à écrire un nouveau chapitre de sa carrière.

Cela n’est pas un secret que j’ai été déprimé par le fait de comment les choses se sont déroulées la saison passée, comment je me sens aujourd’hui ? Je crois que tous savent mon insatisfaction pour comment se sont passées les choses la saison passées et aussi de mes préoccupations concernant celle précédente malgré que nous avions rejoint la demi-finale de Champions League. Dans tous les cas, je peux dire que après les dernières semaines passées à construire une nouvelle équipe, avec Paulo, un nouveau Directeur Sportif, un nouveau staff adapté à la préparation et travaillant pour améliorer de nombreux autres aspects de la Roma, j’ai des sensations différentes. Passant des nuits dans les rues de Londres, après avoir conclu nos conversations avec l’entraîneur, je me sens plus enthousiaste du potentiel de la Roma et de son rôle dans le monde du football, comme cela ne l’a jamais été. J’espère pouvoir donner aux tifosi plus d’une occasion et j’espère aussi que les personnes réalisent à quel point j’y tiens. Peut-être je devrais faire quelque chose de mieux pour démontrer cela mais en interne il n’y a personne qui y tient plus que moi. J’ai hâte que nous démarrions un nouveau futur ».