Oublier la défaite du Juventus Stadium

Après une défaite sur le terrain de la Juventus (3-2, avec trois buts bianconeri contestables), et une trêve internationale, l’AS Roma de Rudi Garcia retrouve les joutes de la Serie A, avec l’objectif de se relancer face au Chievo, qui arrive à l’Olimpico avec un statut de proie idéale, à priori.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Le match face à la Juve m’a fait comprendre que l’on gagnera le Scudetto »

« Comment je me sens en tant qu’homme de sport, d’entraîneur ces derniers jours ? Déjà le problème est qu’on a passé trop de temps sans compétition… Pour cela qu’on a beaucoup parlé de ce match (Juve-Roma, ndlr). Pour moi c’est tout le contraire d’une défaite. On a été fort d’avoir marqué deux buts et pas loin d’en mettre deux autres. Je suis fier de mes joueurs car on a montré de la force et de la personnalité. Sur la Juve je peux dire que c’est une honte l’accueil en tribune, sur le banc et que c’est inacceptable. Quand il Capitano parle il doit être respecté car c’est un grand homme de football qui a des valeurs fortes, je pense qu’il a eu ce sentiment d’injustice car ses valeurs ont été trahis. C’est un grand homme du foot et il est respecté. J’ai revu le match. Tout le monde a vu les images qui parlent d’elles-même. Mêmes les meilleurs arbitres italiens peuvent souffrir de la pression d’un match de ce type, car c’était un match entre deux grandes équipes. Dans ce match j’ai vu une Rome meilleure que la Juventus. Ce match m’a fait comprendre qu’on gagnera le scudetto. Nous sommes plus forts que la Juventus. Car nous sommes plus forts et demain on doit gagner car les résultats doivent parler. Je suis inquiet pour demain car cela arrive entre le ko médiatique et le match de C1. Les tifosi devront donner le meilleur car pour le scudetto il faut gagner demain, et celle d’après, etc… Pourquoi Destro et Ljajic sont toujours observés particulièrement ? Pour moi c’est pas important. Ils sont très importants comme les autres. On aura tellement de matchs et ils ont joué autant de minutes que les autres. Et puis il y a des moments où un joueur est plus en forme. Ils ont déjà marqué et il n’y a aucun cas sur ces joueurs. Que dire, Mattia est allé en Nazionale et c’est une bonne chose de faire partie du groupe de Conte. Il doit attendre son moment. 

« Paredes est très intelligent a écouter les conseils de Keita et De Rossi »

Si je vois ma détermination dans les yeux de mes joueurs ? Quand ils jouent il ne faut pas seulement qu’ils sachent qu’ils sont bons, mais il faut le montrer sur le terrain. C’est pas facile, mais je serai là à chaque minute, chaque seconde pour leur montrer la voie. Ca sera difficile, on ne gagnera peut-être pas tous les matchs, mais on doit faire en sorte de toutes les gagner. Paredes prêt à être titulaire ? Oui il l’est, je l’ai déjà dit. On a eu la chance de travailler dessus 15 jours. Il s’améliore tous les jours et il est très intelligent à écouter les conseils de Keita et De Rossi. Il est maintenant rentrer dans le bon mode de jouer et travailler. Il peut montrer son importance dans la rosa. Un mois et demi de saison. Inquiet sur les blessures ? Non c’est un cercle vicieux, car il y a eu beaucoup de blessés au même poste. Si on avait des blessures toujours au même muscle ça le serait, là non. Chaque détail est important pour être bien physiquement. L’an dernier, le Chievo était la dixième victoire. Différence avec cette année ? Le moment est différent. On arrivait avec 9 victoires de suite et on voulait continuer. Maintenant on doit retrouver la victoire. On a un effectif plus ample que l’an dernier qui fait que pour le moment le niveau de jeu ne change pas selon qui est sur le terrain. Ils sont tous bons et ont tous ma confiance. Je me suis dit favorable à la video ? Comment j’explique les contres ? J’ai parlé de technologie, pas de video. En particulier sur les buts fantômes. Il y a des spécialistes et le dernier match a montré cette chose importante, comme dans le tennis, pour savoir s’il y a faute dedans ou dehors, si penalty ou pas. Ca serait une avancée pour ne pas répéter les choses d’il y a 14 jours. J’ai parlé de pression. S’il y a une ligne à tenir avec l’arbitre ? Les mots de Maicon ne contredisent pas ceux de Morgan. Maicon a raison quand il dit qu’on doit avancer, et faire en sorte de respecter toujours les arbitres. On l’a montré aussi bien à Manchester qu’au Juventus Stadium. Le pénalty n’a pas écroulé l’équipe et a montré que l’équipe peut se relever de tout… (il se corrige) non, un peu des épisodes du match. Pourquoi j’en suis venu à dire que la Roma gagnera le scudetto ? J’ai mes raisons, mais vous êtes intelligents, vous avez déjà tout compris. Merci beaucoup.


Du côté de Trigoria

L’AS Roma va débuter sa seconde saison sous la houlette du mister Rudi Garcia. Un groupe qui a peu été chamboulé par les départs, puisque « seuls » Benatia (Bayern Munich) et Dodo (Internazionale) ont fait leur départ concernant d’éventuels titulaires potentiels. A côté de ça, des joueurs de rotation ont également quitté le navire comme Toloi (retour à Sao Paulo), Taddei (Perugia) et Bastos (fin de prêt). Niveau arrivée, l’entraîneur français aura cette saison la possibilité d’effectuer un turnover conséquent quand il le souhaite. Défensivement il récupère Manolas (Olympiakos), Astori (Cagliari) et Mapou Yanga-Mbiwa (Newcastle) dans l’axe, ainsi que Cole (Chelsea), José Holebas (Olympiakos) et Emanuelson (Milan AC) à gauche. Au milieu, Keita (FC Valence) vient apporter son expérience, tandis que Paredes (Boca Junior) et Uçan (Fenerbahçe) viennent amener leur jeunesse et leur technique. Enfin, devant Iturbe (Hellas Verona) vient compléter l’aspect tactique du mister, pendant que le jeune Sanabria (FC Barcelone) vient pour bousculer la hiérarchie.

Niveau préparation, la Louve a pu se frotter au gratin européen durant cette préparation estivale. Le bilan global est de 6 victoires, 1 nul et 2 défaites. En point d’orgue, on notera les succès sur le score de 1-0 face à Liverpool et le Real Madrid, et les défaites face à Manchester United (3-2) et l’Inter (2-0). Le match à l’Olimpico de samedi dernier face au Fenerbahçe (3-3) aura permis aux giallorossi de reprendre leurs marque à la maison. Malgré les doutes durant cette préparation, la Louve a sorti les crocs il y a 15 jours, en remportant assez tranquillement sa première victoire, face à la Fiorentina à domicile, grâce à des buts de Nainggolan et Gervinho. S’en est suivi un succès, compliqué, sur la pelouse du promu Empoli (grâce à une frappe de Nainggolan) et une belle entrée en matière en Champions League, avec une victoire 5-1 face au CSKA Moscou. S’en est suivi une troisième victoire en Serie A, face à Cagliari, grâce à des buts de Destro et Florenzi, puis un quatrième succès (à l’arraché), sur la pelouse de Parme avec un score de 2-1. Ce bon début de saison s’est confirmé avec un 6ème succès, difficile, face à Verona à la maison (2-0), puis le premier faux-pas, avec un bon match nul (1-1) sur le terrain de Manchester City en Champions League. Malheureusement, suite à un arbitrage contestable et contesté, les giallorossi ont connu leur première défaite sur la pelouse de la Juventus il y a de cela 15 jours.


Rudi Garcia a révélé la liste des 23 joueurs qui ont été convoqué pour la 8ème journée de Serie A, qui se jouera ce samedi (18h), face au Chievo (sur BeIn Sports 2). Outre les absents de longue date, Federico Balzaretti et Kevin Strootman, l’infirmerie se vide très légèrement, avec notamment le retour de Davide Astori et Daniele De Rossi. Juan Manuel Iturbe est absent par simple précaution (suite à un hématome face à la Juventus), tandis que Seydou Keita et Leandro Castan devraient être bloqué pour encore quelques jours. Marco Borriello en a lui pour encore quelques semaines. Niveau jeunes, nouvelle convocation pour Michele Somma et Daniele Verde.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé des recrues Astori et Yanga-Mbwia, tandis que les couloirs seront pris par Maicon à droite et Cole à gauche. Paredes pourrait évoluer dans une position inédite devant la défense, avec Nainggolan et Pjanic pour animer le jeu devant lui. Devant, le trident du moment sera composé de Destro en attaquant axial, avec Ljajic et Florenzi en soutien.

.

L’adversaire du jour

Le début de saison du Chievo n’est probablement pas à la hauteur des attentes du club. En effet, leur bilan global est de 1 victoire, 1 nul et 4 défaites. Cela les placent à la 16ème place, avec un petit point d’avance sur la zone de relégation. S’il marque environ 1 but par match (4 en 5 rencontres), ils en encaissent cependant quasiment deux par match (9 en 5 rencontres). Il faut par contre préciser que ce seul succès a été obtenu en déplacement, , et plus précisément sur la pelouse du Napoli il y a un mois de cela. Le match nul fût lui obtenu lui à la maison face à Empoli (1-1), tandis que les 4 défaites (2 à la maison et à à l’extérieur) fût contre le Milan AC (2-0), Sampdoria (2-1), Parma (2-3) et Juventus (0-1). Autant dire que nouvelle défaite ce samedi face à l’AS Roma, pourrait mettre dans une situation extrêmement compliquée le mister Eugenio Corini.

Sur le mercato, l’effectif du Chievo a énormément bougé. Les giallobu ont notamment perdu Agazzi (Milan), Canini (Tokyo), Obinna (Lokomotiv Moscou), Guarente (Empoli), Rigoni (Palermo), Guana (fin de contrat) ou encore Bentivoglio (Brescia). On pourrait rajouter les jeunes Dramé (Atalanta) et Paredes (AS Roma). Côté arrivée, on retrouve Farias (Sassuolo), Maxi Lopez (Catania), Bardi (Inter), Meggiorini (Torino), Mangani (Nancy), Birsa (Milan), Bellomo (Torino), Gamberini (Genoa), Izco (Catania), Botta (Inter), Schelotto (Inter) ou encore Cofie (Genoa).

L’équipe sera composé demain de Bardi dans la cage. La défense sera constitué par une ligne de 4 joueurs, où l’on retrouvera Frey, Dainelli, Zukanovic et Birarghi. Au milieu, on retrouvera un trio avec Cofie, Radovanovic et Hetemaj dans l’axe, avec Birsa en soutien de Paloschi et Meggiorini.

.

Les dernières confrontations

2013/2014 : AS Roma 1-0 Chievo (Borriello)
2012/2013 : AS Roma 0-1 Chievo
2011/2012 : AS Roma 2-0 Chievo (Totti x2)
2010/2011 : AS Roma 1-0 Chievo (Perrotta)
2009/2010 : AS Roma 1-0 Chievo (De Rossi)
2008/2009 : AS Roma 0-0 Chievo
2006/2007 : AS Roma 1-1 Chievo (Totti)
2005/2006 : AS Roma 4-0 Chievo (Totti x2, Perrotta, Taddei)
2004/2005 : AS Roma 0-0 Chievo
2003/2004 : AS Roma 3-0 Chievo (Carew, Cassano, autogol)

De façon générale il s’agit de rencontres avec des scores assez serré. Cependant le Chievo n’arrive quasiment jamais à marquer à l’Olimpico, puisqu’il ne l’on fait qu’à 2 reprises lors des 10 derniers matchs, pour un bilan total côté giallorosso de 6 victoires, 3 nuls et 1 défaite. Le seul succès gialloblu à Rome, fût lors de l’ère Andreazzoli, avec un but à la dernière minute lors de la 36ème journée de championnat. Pour les joueurs encore une activité, Francesco Totti a marqué 5 fois durant les 8 dernières saisons, et Daniele De Rossi une fois. On se souviendra forcément du match de la saison passée, avec le but sauveur de Marco Borriello, amenant la 10ème victoire consécutive..

.

Le duel du match

Leandro Paredes / Perparim Hetemaj : Un duel de meneur de jeu, aux caractéristiques et à la trajectoire différente. De son côté, Leandro Paredes n’est qu’au début de sa très jeune carrière. Du haut de ses 20 ans, il n’a jusqu’ici joué que 32 match dans le monde professionnel. Ironie du sort, il pourrait ce samedi disputer sa première rencontre comme titulaire en Serie A, face au club qu’il l’a accueilli pendant quelques mois, période transitoire entre son arrivée d’Argentine et son passage cet été à la Roma. Alors qu’il a grandi et progressé sous l’aile de son mentor Juan Riquelme, dont on le considère comme son propre successeur, il n’a jamais réussi à percer du côté du Boca Junior. Soit par choix technique des entraîneurs, soit à cause de plusieurs blessures. Après avoir passé plusieurs semaines à observer les champions constituant l’effectif de la Louve, le petit meneur de jeu s’est montré très attentif aux conseils que des joueurs comme Keita et De Rossi ont pu lui donner. Formé à un poste de n°10, il pourrait être replacé demain à un poste de n°6 (vu les absences des deux joueurs cités auparavant) comme le font Pirlo ou Verratti. Il semble donc que son heure ait sonné ! Face à lui, Perparim Hetemaj est un habitué de la Serie A, puisqu’il en disputé sa 6ème saison. Arrivé à Brescia quelques jours après ses 23 ans, ce finlandais d’origine kosovare débarque à Brescia, où il dispute les premiers mois en Serie B, puis réalise ensuite une grande saison en Serie A, avec 30 matchs et 2 buts (ses seuls en Italie). Il rejoint alors le Chievo, dont il dispute actuellement sa 4ème saison. Rarement blessé, il dépasse la trentaine de matchs chaque saison. Capable d’être aligné soit derrière les attaquants soit au milieu de terrain, Hetemaj possède un petit gabari capable de rentre fou ses adversaires, notamment grâce à son accélération et sa finesse. Il a également disputé 30 sélections (4 buts) avec la Finlande.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Gianpaolo Calvarese. Cet arbitre n’a dirigé qu’à 3 reprises l’AS Roma pour un bilan de 2 victoires et 1 défaite. Le revers fût subit il y a deux saisons, pour une des rares défaites de l’ère Andreazzoli, sur la pelouse de Palerme (2-0). Tandis que les succès ont été obtenus à chaque fois face aux clubs génois la saison dernière : Sur la pelouse de la Sampdoria (2-0, buts de Benatia et Gervinho) et à la maison face au Genoa (4-0, buts de Florenzi, Totti, Maicon et Benatia).

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Mapou-Astori-Cole
Nainggolan
Pjanic-Paredes

Florenzi-Destro-Ljajic

Remplaçants: Lobont, De Sanctis, Torosidis, Emanuelson, Holebas, Somma, De Rossi, Uçan, Sanabria, Totti, Gervinho, Verde.
Blessé(s): Balzaretti, Strootman, Castan, Keita, Iturbe.
Suspendu(s): Manolas

Chievo (4-3-1-2): Bardi; Frey, Dainelli, Zukanovic, Birarghi: Cofie, Radovanovic, Hetemaj; Birsa; Paloschi, Meggiorini.