Site AS ROMA

Nouveau déplacement CSR à BeIn Sports

A chaque « déplacement », la colonie francophone ne cesse de grandir. Alors que la mobilisation avait amener une vingtaine de membres lors de l’émission avec Mehdi Benatia comme invité, il fallait compter jusqu’à 40 membres ce dimanche pour l’émission où Rudi Garcia était l’invité du « Club du Dimanche » (premier à l’être pour la seconde fois depuis la création de l’émission).

Revivez l’intégralité de l’émission sur le site de BeIn Sports (ICI)

Outre le Roma Club Lille (qui a de nouveau fait une voiture complète), il s’agissait du premier déplacement « officieux » pour le Roma Club Bretagne, avec trois membres présents sur Paris. A noter également la présence d’un membre de Metz et un autre de Marseille. Mais la nouveauté est surtout venu de la présence du Roma Club Paris, outre les « électrons-libre » parisiens (hors-Roma Club) déjà présents la dernière fois. Composé d’expatriés italiens, de jeunes romains en erasmus ou bien de français vivant en région parisienne, le Roma Club Paris est venu intensifier la grosse ambiance sur le plateau. Alors que le RDV par la production était prévu pour 17h30, les divers présents se sont retrouvés peu avant aux alentours des studios, entre 15h30 et 16h30. Petite passage dans un bar proche, pour se retrouver et boire un ou deux verre. Le temps passant, tout le monde se dirige vers la file d’attente devant l’entrée, et la troupe rentre à l’intérieur en petit groupe. Premier coup de flip au vestiaire, où la demoiselle nous annonce « tout reste au vestiaire », où l’on répond « mais la dernière fois on avait pu faire rentrer les écharpes et autres, et de les laisser derrière nous durant l’émission », et réponse un poil énervé (^^) « C’est pas moi qui décide, laissez de côté ce que vous voulez faire rentrer, et je vais me renseigner ». Quelques secondes plus tard, « alors tu vois nos affaires ? », et elle qui nous a entendu « Roh, vous arrêtez pas ». On se retrouve placé dans les gradins, à peu près au même endroit que lors de la dernière émission, et à peu près groupé. Le chauffeur de salle n’était pas le même que la dernière fois, peut-être un peu moins drôle dans son One-man-show mais en tout cas beaucoup mieux organisé et preneur d’initiatives. Rendant folle sa collègue de vestiaire, ce dernier nous ramène finalement nos affaire mis de côté, en laissant quelques petites blagues « C’est à ceux de Rouen ça ? », en faisant référence au Roma Club Bretagne. Petit chambrage avec certaines personnes du public, notamment l’ex-joueur de Savigny-Lens en 1992, où encore l’habitué de toutes les émissions qui tente de pécho (^^). A quelques minutes de prendre l’antenne, le chauffeur de salle improvise un tennis-ballon avec deux volontaires : « T’es italien ? italien de Tunisie alors… et toi ? Andrea ? Ah ça fait déjà un peu plus italien (^^) »2-3 minutes avant la prise d’antenne et son entrée sur le plateau, on aperçoit Rudi Garcia juste derrière nous (caché derrière le décor).

Alors que le mister échange quelques mots avec une assistante et Alexandre Ruiz qui le brief rapidement, Rudi ne manque pas de nous échanger quelques mots : « Tu restes quelques minutes après l’émission ? », où il répond « Oui, mais vraiment quelques minutes alors ». Comme on pouvait s’y attendre, l’entraîneur français devait reprendre un avion dans la soirée direction Rome. Il prit également la peine, quelques secondes avant d’entrée sur le plateau, de signer un t-shirt et dédicacer un livre (son livre). L’émission débute, comme vous avez pu le voir devant votre TV, avec un public chaud-bouillant, où l’on aperçoit t-shirt et maillots romanisti, ainsi que chants à l’honneur de la Louve et du mister. Les deux heures d’émission passe assez vite, avec le chauffeur de salle qui vient récupérer des écharpes, drapeaux ou livres pour faire signer à Rudi durant une pause publicité. Et en récupère d’autres, pour les faire signer dès la fin de l’émission. Une fois l’antenne rendue, Rudi Garcia (qui a excellé durant le tennis-ballon) quitte immédiatement le plateau, probablement pour se diriger vers sa loge. On se pose alors la question de si l’on aura la possibilité de le voir et prendre quelques photos. Après quelques minutes de battements, la sécurité accepte de nous faire entrer quelques instants dans sa loge, par groupe. On apprendra par la suite que « cela est exceptionnel, ça ne se fait jamais d’habitude, c’est Garcia qui a fait la demande ». Le Roma Club Paris entre d’abord, suivi ensuite du Roma Club Lille et de tous les autres tifosi francophones présents. On entre alors dans une grande pièce, avec plein de spots lumineux. Outre Rudi, une autre personne est présente dans la loge. Certains se rendront compte rapidement qu’il s’agit de Francesca Brienza, vivant une histoire sentimentale avec le mister depuis quelques semaines. La journaliste travaillant pour Roma TV (qui a assisté à l’émission au milieu du public), a donc fort probablement passer le week-end à Paris en sa compagnie. Certains chanceux obtiendront une photo individuelle (notamment un membre du Roma Club Bretagne, avec un t-shirt dédicacé pour l’association « LM Petits pas« , venant en aide à deux enfants « Infirme moteur cérébral »), tandis que l’on prend également une photo de groupe (où malheureusement la qualité ne sera pas terrible). On récupère les dernières affaires dédicacés et signés. Content de cette soirée, on se dirige alors vers la sortie, où certains échanges quelques mots entre « Roma Club » différent, avant de reprendre la route (sur les coups de 22h) pour une bonne partie d’entre-nous (entre 3 et 4h de trajet). Une fin de journée qui a permis de souder et d’élargir les liens entre tifosi francophones, et qui annonce avec certitudes de prochaines initiatives similaires.