Ne pas penser trop vite à la Juventus

Après la lourde défaite face à la Juventus (3-0), Garcia et l’AS Roma ont su relever la tête contre la Sampdoria (en Coppa) et le Genoa (en Serie A). Ce samedi (18h) c’est le promu et relégable Livorno que la Louve accueille à l’Olimpico.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Burdisso est un professionnel, il peut jouer demain »

« Burdisso est-il quand même utilisable ses prochains matchs ? C’est un grand professionnel, il n’y a rien à dire. Il peut jouer demain, mardi ou encore dimanche prochain. C’est normal qu’un joueur qui joue moins pense à cela. Moi, cependant, je suis l’entraineur et je dois penser à l’équipe. J’ai parlé avec Sabatini et je lui ai demandé de me laisser jouer ces trois matchs en huit jours, puis nous reparlerons de notre effectif et d’éventuelles recrues. Si je suis en totale entente avec Sabatini ? Nous parlons souvent. Nous avons encore le temps de voir comment Balzaretti va se reprendre. Un joueur il est mieux, le lendemain moins bien et nous devons être patient avec lui. Nous ferons le point suite au match contre Verona. Pas d’alternative à Dodo ? J’ai déjà Torosidis et Romagnoli, même si ce dernier est blessé. Marquinho a déjà joué à ce poste et peut le refaire. Je ne suis pas préoccupé, pour quelques matchs cela n’est pas un problème, cela le sera si la blessure de Balzaretti dure trop. Jedvaj ? Il est jeune. Pour sa formation cela est une bonne chose de pouvoir jouer à plusieurs postes, et je l’ai par exemple déjà essayé au milieu, mais son rôle reste défenseur central. C’est là qu’il joue le mieux et où il jouait bien avant de venir ici. Il est arrivé à un très jeune âge et il l’est encore. Il a le temps pour apprendre des autres joueurs mais s’entrainer avec Burdisso, Benatia et Castan peut le faire progresser plus facilement.

« Phase retour ? Nous devons faire le même parcours que la phase aller »

Manque de joueurs en défense ? Non, nous avons les joueurs suffisants pour disputer ces trois matchs, mais je suis seulement concentré sur le match de samedi. En lisant la presse ce matin, personne ne parle du match contre Livorno, mais mes joueurs sont à fond sur ce match. Nous allons jouer ce match sans calcul, puis penser à la Juve demain vers 20h30. Ce n’est pas un problème de jouer demain ni mardi, cela le sera un peu plus pour le troisième match. Mais entre la Juve et Verona nous aurons 5 jours de récupération, soit quasiment une semaine. Pour moi cela n’est pas trois matchs de suite mais deux. C’est pour cela que je n’ai pas besoin de faire tourner demain. Si j’ai des difficultés à parler de la Juve ? Non, aucune. Chacun fait son métier. Le mien est de maintenant mes joueurs concentrés sur le match de demain parce que nous devons jouer comme contre le Genoa et que ce sont trois points à gagner. Nous pourrons le faire qu’en étant concentré à 100%. C’est ce que j’attends des joueurs. Ce qui ne m’a pas satisfait sur cette phase aller ? Nous pouvons toujours faire mieux, nous sommes à la moitié et il reste du travail à faire, mais je suis satisfait jusqu’ici. Nous devons faire la même chose au retour et cela sera parfait, mais je ne suis pas quelqu’un qui voit trop loin.

« Au milieu, je n’ai pas de problème mais que des solutions ».

Si le changement d’entraineur à Livorno peut nous surprendre ? J’ai suivi ce qu’il s’est passé chez eux, mais les joueurs sont les mêmes. Nous ne savons pas exactement à quoi nous aurons à faire et c’est pour cela qu’il faudra être concentré sur notre jeu. Nous devons jouer au maximum car c’est ce match qui est important. Je sais aussi qu’il n’est jamais facile de gagner deux matchs à domicile de suite. Nous aurons besoin de nos tifosi, j’espère qu’ils seront nombreux au stade parce que c’est important d’avoir leur soutien, pas seulement mardi mais aussi demain. Si on peut jouer en Italie qu’avec un défenseur central comme le Barca ? Cela dépend de l’effectif mais quand une équipe a une forte possession de balle, comme Barcelone, cela est plus facile de jouer avec deux centraux plus offensifs. Mascherano est quelqu’un qui défend bien, il est intelligent et n’a pas besoin d’aller au duel car il voit le jeu mieux que tous. Nous avons des centraux de qualités, qui sont vraiment forts défensivement mais qui savent aussi jouer au ballon et être les premiers attaquants. Le fait que nos latéraux sont offensifs les obligent à ne pas faire d’erreurs. Je leur demande d’abord de bien défense mais quand on peut attaquer, alors ils doivent savoir rester bas au départ de l’action ou aller très haut pour mettre en difficulté les adversaires. Quel milieu sur les 4 ira sur le banc ? Je n’ai pas seulement 4 milieux, mais 5 avec Taddei et même Florenzi ou Marquinho peuvent y jouer. Je n’ai pas de difficulté mais j’ai la possibilité de choisir. Le problème n’existe pas, l’important est de mettre des joueurs complémentaires, mais ils sont quasiment tous polyvalents ».

.

Du côté de Trigoria

Après avoir chuté lourdement face à la Juventus, sur un score de 3-0 et en terminant à 9 contre 11, pour ce début d’année 2013, l’AS Roma a su relever la tête. D’abord en Coupe d’Italie, grâce à une victoire face à la Sampdoria, avec un but de Torosidis. Puis en Serie A face au Genoa, avec un large succès sur le score de 4-0 (des buts de Florenzi, Totti, Maicon et Benatia). Après avoir bouclé cette phase aller avec 44 points en 19 rencontres, et un bilan de 13 victoires, 5 nuls et 1 défaite, l’objectif est maintenant de démarrer cette phase retour de la meilleure des façons. Le bilan giallorosso est encore meilleure à domicile, où l’on ne retrouve que 2 matchs nuls en 10 rencontres (avec donc 8 victoires). La Louve pourra aussi tenter d’améliorer son goalaverage à la maison, avec seulement 2 buts encaissés (par Berardi et Vargas), contre 24 buts inscrits.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la vingtième journée de Serie A, qui se jouera samedi à 18h contre Livorno. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on ne retrouve que Federico Balzaretti (toujours gêné par sa pubalgie) et Alessio Romagnoli. Gianluca Caprari (en instance de transfert) est aussi écarté. Leandro Castan, Daniele De Rossi et Adem Ljajic font leur retour de suspension.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Burdisso, avec Torosidis à droite et Dodo à gauche. De Rossi retrouvera sa place devant la défense, avec Strootman dans le rôle de piston et Pjanic pour animer le jeu. Devant, Destro évoluera en pointe, avec Ljajic et Gervinho autour de lui.

.

L’adversaire du jour

Promu parmi l’élite après avoir passé trois saisons en Serie B, les choses ne se passent pas de la meilleure des façons pour Livorno. En effet les toscans pointent, au terme de cette phase aller, à une position de relégable. A tel point qu le mister Nicola en a fait les frais et a été ces derniers jours remplacé par Perotti. 19ème du classement, les grenats ont un bilan de 3 victoires, 4 nuls et 12 défaites; avec 16 buts marqués et 33 encaissés. Le bilan en déplacement est encore plus catastrophique, avec 1 seule victoire (Sassuolo 4-1, 2ème journée), 1 nul Genoa 0-0, 4ème journée) et 7 défaites. Cela fait donc depuis le 21 septembre que Livourne n’a pas ramené le moindre point d’un transfert.

Le mercato estival a pas mal changé la fasse de cette équipe.  encore loin d’être complète. On a notamment assisté aux arrivée du jeune suisse Emeghara et du défenseur Rinaudo, qui ont signé juste après le match aller face à la Roma. Le gros coup toscan est d’avoir su conserver Paulinho, ainsi que l’arrivée de l’ex-romanisti Leandro Greco (passé par l’Olympiakos). Trois jeunes son arrivés de l’Inter : Benassi, Duncan et Mbaye.

L’équipe sera composé demain de Bardi dans la cage. La défense sera constitué avec une ligne à 5 où on retrouvera Piccini, Coda, Emerson, Ceccharini et Mbaye. Le milieu à 4 sera constitué de Benassi, Luci, Duncan et Greco. L’unique attaquant sera Paulinho.

.

Les dernières confrontations


2009/2010 : AS Roma 0-1 Livorno
2007/2008 : AS Roma 1-1 Livorno (Vucinic)
2006/2007 : AS Roma 2-0 Livorno (De Rossi, Mancini)
2005/2006 : AS Roma 3-0 Livorno (Totti x2, Taddei)

AS Roma et Livorno se sont affrontés à 18 reprises du côté de l’Olimpico en Serie A, pour un bilan de 14 victoires, 2 nuls et 2 défaites pour les giallorossi. Les oppositions ont cependant été rares dernièrement, puisque les deux équipes ne se sont retrouvés qu’à quatre reprise depuis 65 ans. Si les deux premières rencontres du nouveau siècle ont été déséquilibré, cela a été beaucoup compliqué lors des deux derniers matchs avec un nul et une défaite côté romanista.

.

Le duel du match

Dodo Ribeiro/ Ibrahima Mbaye : Un duel de jeunes latéraux promis à un avenir radieux. D’un côté le brésilien classe 92 et de l’autre le sénégalais classe 94, tous deux gauchers. Dodo est arrivé en Italie lors de l’été 2012, où il revenait d’une grave blessure au genou. Il aura quasiment fallu attendre le début de l’année 2013 pour le voir retrouver une condition physique intéressante. De son côté, Mbaye a fait ses gammes à la Primavera de l’Inter, avant de connaitre quelques convocations avec Stramaccioni. Il se voit prêté du côté de Livorno cet été, en compagnie de ses coéquipiers Duncan et Benassi. Les deux joueurs se sont, dès cette phase aller, imposé comme le titulaire à leur poste dans leur club respectif. En effet le giallorosso a déjà disputé 12 rencontres sur 19, tandis que le toscan a lui joué 15 matchs. S’il leur manque encore expérience et rigueur défensive, ils pourront chacun mettre au service du collectif leur fougue, leur vitesse et leur qualité de centre. Alors que Dodo est toujours à la recherche de son premier titre, lui qui a déjà évolué avec le Brésil U20, Mbaye (qui lui n’a jamais connu la sélection) a remporté deux trophées lors de la saison 2011/2012 avec la Primavera nerazzurra avec le titre de champion d’Italie et champion d’Europe.


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Carmine Russo. Un arbitre qui a un bon bilan avec l’AS Roma, de 7 victoires et 2 défaites. Un arbitre qui a souvent eu la main à la poche et le sifflet à la bouche, puisque lors de ses 9 matchs il a donné 5 cartons rouges (3 pour la Roma et 2 pour les adversaires) et 6 penalties (4 pour la Louve et 2 pour les adversaires). On se souviendra notamment du 2-1 sur le terrain de Brescia, avec le penalty/expulsion injuste sur Mexes (où Julio Sergio pleur et sort sur blessure) ou encore la victoire 3-2 à Bari, avec 2 penalties transformés par Totti, et une Roma qui l’emporte à 9 contre 10. Le dernier match en championnat fût la victoire de cette saison face à Bologne (5-0).

De son côté, Livorno a obtenu 2 victoires et 2 défaites avec cet arbitre en Serie A et Serie B.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Torosidis-Benatia-Castan-Dodo
De Rossi
Pjanic-Strootman

Ljajic-Destro-Gervinho

Remplaçants: Lobont, Skorupski, Maicon, Burdisso Jedvaj, Nainggolan, Marquinho, Florenzi, Ricci, Caprari, Totti, Borriello.
Blessé(s): Balzaretti, Romagnoli
Suspendu: /
Diffidati: Maicon, Pjanic, Florenzi, Ljajic.

Genoa (5-4-1): Bardi; Piccini, Coda, Emerson, Ceccharini, Mbaye; Benassi, Luci, Duncan, Greco; Paulinho.