Site AS ROMA

Ne pas lâcher l’objectif 5ème place

Les deux victoires face au Torino (Série A) et l’Inter (Coppa Italia) n’ont pas suffit pour venir à bout de Pescara, où les joueurs ont subit une décompression suite à la qualification pour la finale de Coupe d’Italie. Il faudra donc réagir face à Sienne, où la victoire est impérative dans la course pour la 5ème place, qualificative pour l’Europa League.

.

La conférence de presse d’Aurelio Andreazzoli

Lutter contre le manque de concentration ? On construit toujours quelque chose sur nos expériences négatives. Nous analysons les situations qui se sont déroulées et nous travaillons à les éradiquer. Nous l’avions déjà fait la semaine dernière, mais pourtant le match face à Pescara m’a déçu sous cet aspect. J’attends une réaction de mes joueurs. L’accueil du public sera difficile ? Cela dépend seulement de nous. Je crois que les tifosi vont au stade pour soutenir l’équipe, comme le fait toujours le public de la Roma. Ensuite, en fonction de ce que l’équipe montrera, le public aura une réaction. Le modèle de Dortmund est un modèle à suivre ? C’est le but de la societa : construire dans le temps un modèle similaire. La condition est le temps, surtout quand les résultats manquent, car cela amène la confiance et la satisfaction. Je voudrais rappeler qu’en 2006 le Borussia était proche de la faillite. En 2008 ils ont choisi cet entraineur, qui a fait un grand travail et a commencé à vaincre en 2011. Ils sont passés d’un passif exagéré à un actif avec une moyenne de 80 000 supporters. C’est un beau modèle, je souhaite à la Roma de le suivre et obtenir les mêmes résultats dans la durée. Que faut-il améliorer ? Beaucoup de choses, et notamment l’effectif et nous le savons. Les caractéristiques des joueurs peuvent être modifiables, mais cela n’est pas seulement sur l’aspect technique mais aussi mental. Depuis 2 ans, j’ai vu arriver des joueurs très intéressants, et d’autres arriveront. A terme nous serons satisfaits. Même si je comprends que les tifosi veulent en retirer les fruits au plus vite. Osvaldo ? C’est à lui de faire une bonne prestation pour que le public le soutienne, et il le fera. Si je pense avoir rejoins mes objectifs pré-fixé ? L’objectif est la continuité et je pense l’avoir trouvé. Les joueurs s’entrainent avec le bon état d’esprit. Rosina et Emeghara peuvent mettre en difficulté notre défense sans Marcos ? Hier nous avons vu un film sur ces aspects. Ensuite ce matin nous avons travailler dessus lors de l’entrainement. Cela n’est pas seulement le facteur physique, mais également les comportements tactiques. C’est en tout cas une équipe à ne pas prendre à la légère, ils ont la possibilité de partir de manière très rapide en contre, avec beaucoup de qualités. Sienne aura une grande motivation de bien faire au vue de sa situation au classement, et il faudra prendre en compte ce classement. La différence de points entre deux équipes ne reflètent pas toujours la différence sur le terrain, nous l’avons vu contre Pescara. Trop de points perdus face aux petits ? Cela ne se résume pas qu’aux points, mais de d’autres facteurs. Nous sommes pas « équipe » dans le sens collectif que d’autres équipes de Série A, comme la Juventus. Cependant nous avons vu que nous sommes capable de battre n’importe qui. Qui jouera si Stekelenburg est forfait ? Un des deux autres…

.

Du côté de Trigoria

Maintenant l’objectif atteint de la finale de Coupe d’Italie face à la Lazio, les joueurs d’Andreazzoli ne doivent pas oublier qu’il reste une fin de Série A à disputer. 5 rencontres restant encore à jouer, pour s’assurer directement d’une place en Europa League via le championnat, c’est à dire terminer à la 5ème place, actuellement détenu avec un point d’avance par l’Inter. Il faudra surtout se remettre du match nul face à Pescara qui peut laisser des traces. Le bilan d’Andreazzoli reste cependant bon, et peut tendre à l’être encore plus. Le bilan est notamment intéressant à domicile, où on retrouve 3 victoires et 2 match nul. Le bilan global du mister romanista est de 5 victoires, 3 nuls et 2 défaites… Une réaction est donc attendu face à Sienne, pour se relancer en vue d’une fin de saison compliqué (Fiorentina, Milan et Naples) mais très intéressante à jouer… et surtout pour arriver à la finale de Coppa dans les meilleures conditions possibles.

Aurelio Andreazzoli pourra compter sur un groupe où plusieurs absents seront à signaler : Destro purgera son match de suspension; pendant que Dodo, Marquinho et Marquinhos manqueront à l’appel pour de légères blessures.


L’adversaire du jour

Sans ses 6 points de pénalités en début de saison, l’équipe de Sienne se rapprocherait petit à petit du maintien. Oui mais voila, cette punition obligera Sienne, comme souvent, à devoir cravacher jusqu’à la dernière journée pour espérer le maintien. Et cela sera d’autant plus dur cette année que leurs deux concurrents se nomment Genoa et Palerme. L’équipe toscane a cependant l’avantage de savoir gérer ce genre de pression négative de part son habitude à lutter pour sauver sa peau. Sienne vit cependant une période difficile, avec deux petites victoires sur leurs 8 dernières rencontres (3 nuls et 3 défaites). Et leur parcours en déplacement est encore plus catastrophique, proche de l’asphyxie. Les hommes de Iachini ont en effet remporté que 3 rencontres loin de leurs bases pour 4 nuls et 9 défaites. S’ils ont empoché 23 points à domicile (en 17 matchs), ils n’en ont pris que 13 en 16 déplacements. La Louve devra cependant se méfier d’un poison adverse qui réalise une très grosse année 2013, nommé Innocent Emeghara : Arrivé à la trêve en direction de Lorient sous la forme d’un prêt, le suisse de 23 ans a inscrit 7 buts en 12 matchs. Pour conclure, si Sienne est extrêmement piégeant à la maison, le discours est tout autre à l’extérieur.

Le mister Iachini peut compter sur un groupe au quasi complet, puisque seul Matheu, Sestu et Pozzi manque à l’appel. Il faut cependant noter la perte important cette hiver de Neto, parti au Zenith.

 

Les dernières confrontations


2011/2012 : AS Roma 1-1 Sienne (Osvaldo)
2009/2010 : AS Roma 2-1 Sienne (Riise, Okaka)
2008/2009 : AS Roma 1-0 Sienne (Taddei)
2007/2008 : AS Roma 3-0 Sienne (Aquilani, Giuly, Totti)
2006/2007 : AS Roma 1-0 Sienne (Vucinic)
2005/2006 : AS Roma 2-3 Sienne (Taddei, Panucci)
2004/2005 : AS Roma 0-2 Sienne
2003/2004 : AS Roma 6-0 Sienne (Cassano x3, Mancini, Delvecchio, Totti

Depuis la montée historique en Serie A en 2003 du club bianconero, les rencontres Roma – Sienne n’ont jamais terminé par un match nul… sauf la saison passée. Excepté l’an passé, on retrouve 5 victoires romaines contre 2 victoires pour les Toscans. On retiendra notamment, durant leur première année dans l’élite en 2003/2004, la rencontre où ils avaient été bizutés à l’Olimpico par un 6-0 avec notamment un triplé de Cassano.

 

Le duel du match

Daniele De Rossi / Gianluca Vergassola : Un duel entre le meneur de jeu de Sienne, Simone Vergassola, et le premier récupérateur romanista, Daniele De Rossi. Une trajectoire croisée entre les deux, réalisant une saison bien différente. Le Capitan Futuro réalise l’une de ses plus compliquées saisons sous le maillot giallorosso. Peu de confiance de la part de Zeman, il a été peu utilisé et n’a jamais su retrouver son véritable niveau. Depuis l’arrivée d’Andreazzoli, cela tend à s’améliorer avec des prestations de meilleures qualités, et un peu plus digne de son niveau. De Rossi n’a disputé « que » 22 matchs, mais surtout n’a jamais réussi à trouver le chemin des filets, alors qu’il a par exemple manqué deux face à face contre Pescara. Il serait donc bien venu d’enfin débloquer son compteur but cette saison. Repositionné de façon plus régulière dans une doublette à la récupération avec Pjanic, l’alliance de leurs caractéristiques techniques et physiques pourraient donc permettre à Daniele et à l’AS Roma de mieux s’exprimer en terme de résultats. De l’autre côté, Simone Vergassola est le capitaine et l’homme clé de l’ensemble du dispositif. Il a déjà disputé 28 matchs depuis le début de saison, avec notamment 2 buts. Et malgré ses 36 ans, il continue d’exceller à un haut niveau. Le voila déjà à sa 9ème saison dans le club toscan, où il espère assurer le plus rapidement possible le maintien de son équipe. Il sera une nouvelle fois le joueur à surveiller lors de ce match dimanche. Le possible maintien de Sienne en Série A, pourrait donc bien passer par son légendaire capitaine. Il faudra cependant faire grandement et doublement attention à la paire offensive Rosina-Emeghara, capable de faire très mal en contre à la défense giallorossa. Le suisse, arrivé de Lorient cet hiver, réalise une phase retour de grande qualité, avec déjà 7 buts inscrit.

 

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Carmine Russo. Un arbitre qui a un bilan correct avec l’AS Roma, de 5 victoires et 2 défaites. Un arbitre qui a souvent eu la main à la poche et le sifflet à la bouche, puisque lors de ses 5 matchs il a donné 5 cartons rouges (3 pour la Roma et 2 pour les adversaires) et 6 penalties (4 pour la Louve et 2 pour les adversaires). On se souviendra notamment du 2-1 sur le terrain de Brescia, avec le penalty/expulsion injuste sur Mexes (où Julio Sergio pleur et sort sur blessure) ou encore la victoire 3-2 à Bari, avec 2 penalties transformés par Totti, et une Roma qui l’emporte à 9 contre 10. Le dernier match en championnat fût la dernière rencontre de l’an passé, sur le terrain de Cesena. Cette saison, il a arbitré le match aller de Coppa Italia face à l’Inter (2-1), mais aussi la victoire à domicile face à Parme (2-0).


Les équipes probables

AS Roma (3-4-3):
Stekelenburg
Torosidis-Burdisso-Castan-Balzaretti

Pjanic-De Rossi
Lamela-Totti-Florenzi
Osvaldo

Remplaçants: Goicoechea, Lobont, Romagnoli, Piris, Taddei, Lucca, Tachtsidis, Perrotta, Nico Lopez.
Blessés: Dodo, Marquinho, Florenzi.
Suspendus: Burdisso, Balzaretti.

Sienne (3-4-2-1): Pegolo; Terzi, Paci, Felipe; Angelo, Vergassola, Della Rocca, Rubin; Rosina, Agra; Emeghara.