Ne pas (encore) avoir la tête dans les étoiles

Après la trêve internationale de 15 jours, l’AS Roma se déplace à Frosinone. Un court voyage qui arrive juste après le succès (autant au tableau d’affichage que dans le jeu) face à la Juventus, et juste avant d’accueillir le FC Barcelone (mercredi).

.

La conférence de presse de Garcia.

« Dzeko et Totti peuvent jouer ensemble »

« Difficile de préparer ce match à quelques jours de la Champions ? Cela a été très facile, seul le match contre Frosinone compte. Totti et Dzeko ? Tout est possible, nous pouvons changer de système de jeu. Ceux qui sont avec moi depuis deux ans savent quoi faire à chaque variation de jeu au milieu de terrain et en attaque. C’est une possibilité, ma pensée est de donner des solutions tactiques aux joueurs et maintenir la concentration sur ceux qui joueront. Pour moi il n’y a pas une équipe type, on va jouer 7 matchs en 21 jours et nous aurons besoin de chacun pour obtenir ce que nous voulons, et pour samedi l’important est les trois points. On veut gagner. Les gardiens ? J’ai vu que cette saison il n’y a pas un numéro un, ils sont au même niveau. Ils méritent tous les deux de jouer, c’est une bonne chose pour la Roma d’avoir deux gardiens expérimentés. Plus difficile demain contre Frosinone ou contre la Juventus ? Frosinone a mérité de monter en Serie A, même si cela est la première fois pour eux. J’ai regardé les images de la saison dernière et ils le méritent avec grand respect. La Roma doit jouer à 100%, comme cela a été contre la Juventus, à un rythme élevé. Eux auront de l’enthousiasme, mais nous devons être concentré et le rester durant tout le match. Chaque joueur doit donner le meilleur pour l’équipe. Pjanic ? Je ne me lamente pas sur les absents. S’il ne peut pas jouer, on ne peut rien faire. J’ai le choix entre mettre Totti et Dzeko, ou bien un des deux. Rudiger ? Il est bien, comme tous ceux qui sont convoqués. Certains ne sont pas à 100%, mais tous sont prêts à jouer comme titulaire. Frosinone avec le plus petit budget et masse salariale de Serie A ? Les joueurs ne pensent pas à cela en rentrant sur le terrain. Le respect envers l’équipe adverse est une chose naturelle. Nous sommes favoris, mais on devra se montrer à la hauteur. Satisfait de l’effectif à disposition ? Je suis toujours content de mon effectif. Mon rôle est de bien travailler avec les hommes à disposition. Même si on peut toujours améliorer, j’ai des joueurs qui peuvent jouer dans plusieurs rôles. Florenzi est l’un d’eux, et De Rossi a démontré contre la Juve qu’il peut jouer à un haut niveau en défense. Il faut laisser du temps aux nouveaux pour s’adapter. Si la relation Totti-Dzeko change quelque chose tactiquement ? On parle toujours de l’équilibre collectif, mais cela ne change pas la philosophie de jeu, cela reste pareil. Sur le terrain, ensuite ce sont aux joueurs de créer des relations efficaces, comme Gervinho-Totti ou Falque-Digne. Jouer avec trois pointes ou bien deux plus un meneur de jeu fait parti des réflexion durant la semaine. Maicon et Torosidis ? Les deux vont bien. Avec Florenzi nous avons décidé de le faire travailler comme latéral parce qu’il a démontré qu’il pouvait être très bon à ce poste. C’est quelqu’un qui veut toujours apprendre, nous avons travaillé sur le terrain et sur la vidéo pour l’améliorer dans ce rôle. Lors du dernier match il a démontré des choses qui peuvent être utiles lors de cette saison ».

.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma a connu une préparation mitigé en terme de résultats. A commencer par une défaite face à la faible équipe hongroise Gyirmot Gyor (2-1). S’en est suivi ensuite de très beaux matchs nuls (Real Madrid 0-0, Manchester City 2-2) avec des choses intéressantes dans la prestation. Cela a été beaucoup plus compliqué, face à des équipes avancées physiquement dans leur préparation, contre le Sporting (2-0) et le FC Barcelone (3-0). Enfin, les victoires sont arrivées durant cette fin de préparation : d’abord sur la pelouse du FC Valence (3-1), puis à l’Olimpico face au FC Seville (6-4, après avoir mené 6-0). Rudi Garcia a du faire face à un mercato qui a mis beaucoup de temps à se décanter, et ne pouvant par exemple avoir à sa disposition son nouveau duo Mohamed Salah-Edin Dzeko seulement pour les deux derniers matchs. Le début de saison est globalement positive, avec d’abord un partage des points sur la pelouse du Hellas Verona (ou probablement peu iront gagner), puis un succès important psychologiquement face à la Juventus (2-1, à l’Olimpico).

Pour cette 3ème journée de Serie A, le mister français ne compte pas beaucoup d’absents. En effet, seul Kevin Strootman et Miralem Pjanic ne sont pas parmi les convoqués. A l’inverse, Emerson Palmieri, Antonio Rudiger, William Vainqueur et Ezequiel Ponce connaissent leur première convocation. La principale nouveauté pourrait arriver du système de jeu, puisqu’on annonce fort probablement un 4-2-3-1, avec Francesco Totti en meneur de jeu. Iago Falque devrait évoluer à gauche, avec un ballottage Juan Iturbe et Gervinho à droite. L’autre interrogation est de savoir qui accompagnera Kostas Manolas en défense central, et qui jouera à droite (Alessandro Florenzi ou Maicon ?).

Les convoqués de Rudi Garcia face à Frosinone

 

.

L’adversaire du jour

Frosinone découvre pour la première fois la Serie A, et cela ne débute pas de la meilleure des manières. En effet, le club de la région du Latium a démarré sa saison par deux défaites en autant de rencontres, même si cela fût à chaque fois sur le plus petit des scores. D’abord avec un revers, à domicile, face au Torino sur le score de 2-1. Puis, en déplacement, en perdant face à l’Atalanta sur le score de 1-0. Entre-temps, Frosinone a déjà chuté en Coupe d’Italie, face à Spezia aux tirs au but. Sur le mercato, Frosinone a connu quelques arrivées d’expérience pour cette grande première parmi l’élite. Sont notamment arrivés Rosi (ex-Roma, latéral droit), Diakite (ex-Lazio, défenseur central), mais aussi de jeunes talents comme Leali (prêté par la Juventus, gardien), Verde (prêté par la Roma, ailier), Castillo (attaquant chilien en provenance de Bruges) ou encore Longo (attaquant prêté par l’Inter).

Le mister Stellone devrait aligner un 4-4-2 classique. Avec Leali dans la cage, Rosi en arrière droit, Diakite en défense centrale, Chibsah au milieu, et un duo d’attaque composé de Ciofani et Soddimo. Ce dernier a une histoire particulière. Né à Rome (un 27 septembre, comme un certain Francesco Totti), dans des quartiers difficile non loin du Colisée, Soddimo a été proche de sombrer dans la drogue, mais a su trouver un sens à sa vie grâce au football. Passé par le centre de formation de la Sampdoria, il a ensuite rejoint plusieurs clubs de Serie B et Lega Pro. Le voila donc maintenant en Serie A, à 27 ans, et face à son équipe de coeur.

Les équipes probables de l’AS Roma et Frosinone

.

Les dernières confrontations

Il s’agit tout simplement de la première confrontation officielle entre ces deux équipes, puisque Frosinone découvre la Serie A durant cette saison.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Andrea Gervasoni. Cet arbitre a dirigé à 12 reprises l’AS Roma pour un bilan de 8 victoires (dont les victoires sur la pelouse de l’Atalanta (2-1) et Empoli (1-0) la saison passée), 3 nuls (3-3 face à Livorno en 2010, et le 1-1 face au Hellas Verona la saison dernière) et 1 défaite (contre le Genoa en 2011/2012, sur le score de 4-3 après avoir mené 0-3). Il avait notamment expulsé Totti face à Lecce lors de l’altercation avec Oliveira. Il a sifflé 4 penalties en faveur de la Louve, et 3 contre.

10% de Remise, Code Promo « UCR2015 »

Twitter: @Romanista35