Site AS ROMA

Nakata, le dernier samouraï

Resté « seulement » 18 mois du côté de l’AS Roma, le japonais Hidetoshi Nakata a marqué une grande partie des tifosi giallorossi de part son excentricité et son talent, pas entièrement exprimé. Le site CSR vous repropose un article publié sur l’ancien site en juillet 2010, sur un des vainqueurs du dernier Scudetto.

Véritable icône au pays du soleil levant, « Hide » comme on le surnomme a très tôt fait découvrir son talent aux yeux du grand public lors des J.O d’Atlanta en 1996 où il inflige avec son équipe une surprenante défaite face au Brésil de Ronaldo, Rivaldo et Aldair échouant de justesse en poules face à ce même Brésil et au futur champion olympique, le Nigéria.

Deux ans plus tard, la Coupe du Monde en France lui permet d’offrir une meilleure exposition à l’Europe et signe dans la foulée à Pérouse en Serie A, les dirigeants italiens ne cachent pas qu’outre l’aspect sportif, ce sont les retombées commerciales du transfert qui les a motivés. Car dans l’archipel japonais, Nakata est une idole, une icône. Pour son premier match dans le Calcio, les dirigeants de Pérouse ont reçu 24 000 demandes de places provenant du Japon. Nakata fit rapidement oublié qu’il était autre chose qu’une curiosité exotique en inscrivant 10 buts dès sa première saison dont un doublé face à la Juventus. En position de trequartista, le nippon fait des merveilles et la Roma n’hésite pas à mettre le paquet pour le signer en janvier 2000 pour 17,5M d’euros.

Evoluant dans la même zone que l’inamovible Totti, Nakata eut du mal à se faire une place sur le terrain entrant régulièrement en cours du match faisant de temps à autre preuve de sa technique et de sa vision du jeu. Le japonais n’a passé qu’une saison pleine dans la capitale mais quelle saison puisqu’il s’agit de celle du troisième Scudetto et il resta à jamais gravé dans les mémoires romanisti en étant le héros du match décisif contre la Juve. Entré à la place de Totti à l’heure de jeu alors que les Turinois menaient 2-0, « Hide » renversa le match quasiment à lui tout seul en infligeant un boulet de canon à Van Der Sar avant d’offrir une sorte de passe décisive à Montella pour le 2e but romain après une nouvelle frappe surpuissante. Malgré ce fait marquant, Nakata ne réussit pas à s’imposer dans l’entrejeu romain et après ce Scudetto en poche, la Roma l’envoie à Parme contre un chèque de 30 millions d’euros, son bilan en Serie A sous les couleurs romaines restera de 30 matchs et 5 buts.

Sa fin de carrière sera constamment sur le déclin, remplaçant à Parme, il tente de se relancer à Bologne puis à la Fiorentina sans succès. Il tente sa chance en 2005 en Angleterre à Bolton là aussi sans succès, victime de son image commerciale,ce féru de mode a peu à peu perdu son football et à l’issue du Mondial en Allemagne en 2006, il annonce la fin de sa carrière à seulement 29 ans… Le dernier match professionnel d’Hidetoshi Nakata pourrait résumer le déroulement de sa carrière. Le Japon mène 1-0 face au Brésil après une bonne première mi-temps avant d’encaisser un but juste avant la pause. Par la suite, les Nippons s’écroulent, s’inclinent 4-1 et sortent prématurément de la compétition. La carrière du joueur vedette du Pays du Soleil Levant a embrassé la même trajectoire.

Actuellement, Nakata cumule différents business, il a investi dans l’immobilier à New York, gère un café au Japon : le « Nakata.net » et on a pu l’apercevoir début 2010 comme mannequin dans une campagne publicitaire pour Calvin Klein. Icône commerciale ou véritable talent du ballon rond, Nakata a toujours partagé le grand public mais dans nos coeurs de supporters de la Roma, il restera celui qui a permis de contruire une solide marche pour décrocher le Scudetto 2001, rien que pour cela :

ARIGATO HIDE !!