Site AS ROMA

Nainggolan: « Le meilleur projet pour moi »

Alors qu’il s’est passé 48h entre le moment où Radja Nainggolan est officiellement devenu un joueur de l’AS Roma et ses premiers pas sur la pelouse de l’Olimpico, l’international belge s’est livré ce midi à la traditionnelle conférence de présentation devant les journalistes à Trigoria.

Le CEO Italo Zanzi a pris la parole avant cette conférence de presse : « Avant de commencer je veux remercier Michael Bradley, c’est un grand professionnel et il a donné une grande contribution à la Roma. Nous sommes heureux de l’équipe, l’objectif est de vaincre aujourd’hui et demain, nous travaillons tous les jours pour construire une équipe excellente, nous avons confiance en tous. Michaek a été un joueur excellent et l’accord est bon pour tous. Nous avons une équipe fantastique, un directeur sportif qui est pour moi le meilleur, il continue à travailler mais nous avons une équipe qui nous donne confiance
Mais maintenant j’ai le plaisir de présenter Nainggolan, qui pour nous est nouveau et qui en Italie a beaucoup d’expérience. Il fera de grandes choses à la Roma. De la part de toute la Roma, bienvenue ».

D’où vient le surnom de « Ninja » ?
Radja Nainggolan:
« Cela vient probablement des tifosi de Cagliari, qui m’ont appelé ainsi pour ma grinta que je met sur le terrain. Le fait d’avoir une culture orientale a amené ce nom ».

Si tu t’attendais à cet impact ?
« Je me suis directement bien trouvé, ce n’est pas facile d’entrer dans un groupe qui fait de belles choses. Je cherche à m’intégrer au jeu de l’équipe, je dois m’insérer au mieux mais je pense bien faire et je suis content pour la victoire d’hier ».

Quels ont été les motifs de ton arrivée à la Roma ?
« La Roma me voulait depuis la saison dernière, le projet année après année était important. Il y avait d’autres équipes sur moi mais je pensais que ce projet était le meilleur pour moi et c’est pour cela que j’ai choisi la Roma. C’est très important pour jouer dans cette équipe, ils ont beaucoup investi sur moi. Je ferais tout pour leur renvoyer cette confiance, je le démontrerais sur le terrain avec mes prestations ».

T’es-tu fixé un objectif ?
« Je crois que l’ambition de chaque joueur est celle d’arrivée le plus haut possible. Je suis arrivé à Rome avec la pensée de faire de grandes choses et d’arriver le plus en haut possible ».

T’inspires-tu d’un joueur en particulier ?
« Je ne me suis jamais concentré sur des milieux de terrain, car à la base je suis un meneur de jeu. Mon idole était Ronaldinho, maintenant j’en suis beaucoup, il y a De Rossi dont la carrière parle pour lui, mais la grinta de Gattuso me plait aussi ».

Quel est ton rôle préféré ?
« Cela fait 4 années que je joue milieu relayeur gauche, mais je donne le maximum partout, en aidant l’équipe ».

Quel effet cela produit de changer de club et de dimension ?
« Je pense que l’année passé la Roma jouait beaucoup l’attaque mais n’avait pas une base défensive très solide. L’équipe est devenue plus compacte, puis avec l’enthousiasme des 10 victoires de suite, il y a eu une motivation en plus pour faire bien ».

Es-ce que ce transfert peut te permettre de convaincre Wilmots pour le Mondial ?
« J’ai toujours dis que l’important est ce que le joueur fait sur le terrain, j’espère d’avoir plus de considération parce que j’aurais une plus grande visibilité. Je suis convaincu que je ferais bien, j’aurais mon opportunité ».

Peux-tu permettre à l’équipe de gagner des trophées ?
« J’ai toujours donné le maximum sur le terrain, puis il y a des clubs où l’on peut gagner et d’autres où s’est plus dur. Je suis convaincu que cette équipe peut faire bien et mettre en difficulté n’importe quel équipe. Je cherche à donner ma contribution et nous ferons tout pour gagner quelque chose ».

Tu arrives avec un milieu à trois très fort, comment trouveras-tu ta place ?
« Ce sont les chois que l’entraineur fera, je suis convaincu de mes qualités, je suis un lutteur qui cherchera à mettre l’entraineur en difficulté. Il y aura plus de concurrence ici et ça sera plus difficile de jouer, mais je crois que je peux me mettre au niveau de tous ».

La Roma est-elle toujours en course pour le Scudetto ?
« Oui, parce qu’il y a 8 points d’écart et encore le match retour chez nous. La Roma ne pourra pas utiliser beaucoup de jokers, mais tant que mathématiquement cela est possible il faut y croire ».

Peux-tu évoluer au poste de sentinelle devant la défense (regista, ndlr) ?
« Pour moi l’important est de jouer, je pense être encore jeune et que l’important est de travailler pour me fixer sur un seul poste sur le terrain. Je donne toujours ma contribution, j’espère le faire encore ici ».

As-tu eu la possibilité de parler avec Totti ?
« J’ai fais un entrainement et le match d’hier, Totti pour lui. Il a démontré qu’il était un champion et cela me fait plaisir de pouvoir jouer avec quelqu’un comme lui. J’espère le faire très vite, nous avons un peu parlé mais je suis ici depuis trop peu de temps, je dois mieux le connaitre ».

As-tu choisi la Roma pour le mister Garcia ?
« On s’est parlé 2 jours, il me semble un excellent entraineur qui fait de grandes choses cette année. Il a démontré par le passé qu’il avait gagné des titres importants, j’espère donc qu’il puisse s’améliorer encore plus. Je vais commencer à entrer dans le vif du sujet au niveau de l’entrainement ».

Qu’es-ce qui t’a convaincu de venir à la Roma ?
« Le projet m’a été présenté déjà cet été, mais il n’y a pas eu cette possibilité. Je pense que cette équipe a besoin de temps pour réaliser de grandes choses. Je peux prendre l’équipe de la Belgique, qui a réussi a sortir beaucoup de jeunes talents et a réussi à se qualifier pour un Mondial 12 ans après. Une équipe jeune a tout le temps de travailler en tranquillité ».

Qu’es-ce qui m’a le plus surpris chez mes coéquipiers ?
« C’est un beau groupe, très solide et uni. On rigole beaucoup, cela me plait. Je suis toujours à plaisanter, je suis ici depuis 2 jours et je dois m’intégrer au sein de ce groupe ».

Certains ont évoqué le fait que tu étais la doublure la mieux payé du monde ?
« Mais qui a dit que j’étais une doublure ? (rire, ndlr). Je jouerais ma place, ce n’est pas facile d’arriver dans un groupe mais je trouverais ma place ».

Quel effet cela a produit de voir autant de tifosi à Fiumicino ?
« Quand je suis arrivé à l’aéroport je n’ai pas vu tous les tifosi, tellement j’étais tiré à droite et à gauche, cela a été bizarre. Mais c’est une belle sensation, c’est un club important sous cet aspect. Je veux enfin remercier Cagliari, j’ai passé là-bas 4 années où j’y ai laissé beaucoup d’amis. Une partie de ma vie restera toujours là-bas. Cela me donnera une force supplémentaire et je donnerais le maximum pour progresser encore ici ».