Photo tirée du site Asroma.com

Monchi s’est exprimé au micro de Roma TV au sujet du dossier Malcom :

Monchi surpasse l’offre du FC Barcelone, mais Malcom sera blaugrana

« Ce qui s’est passé avec Malcom est facile à expliquer et difficile à comprendre. Il était un joueur qui nous plaisait beaucoup, le profil que nous recherchions. Nous avons commencé une négociation avec Bordeaux il y a une semaine. Après 2-3-4 jours intensifs de travail, nous avons trouvé un accord, hier à 17h avec l’agent, le joueur et aussi avec Bordeaux. Accord conclu, nous avons eu la permission que le joueur vienne ici à Rome pour faire la visite médicale. Il avait un avion à 21h pour arriver à 23h. Nous étions tranquilles et convaincus ».

Le tweet de Bordeaux et de la Roma ont été insolites…
« Je continue les explications. Une demi-heure après l’accord trouvé, le président de Bordeaux m’a appelé pour me dire que pour eux ça aurait été mieux de faire un communiqué officiel parlant d’un accord. Je lui ai dis que pour nous cela n’était pas très bon, nous avons le problème d’être côté en bourse. Ils ont insisté et ont fait ce tweet annonçant un accord. Nous avons donc été contraint de faire la même communication. Environ une heure plus tard, j’ai commencé à avoir des bruits d’un intérêt de Barcelone. Je savais depuis quelques jours qu’il y avait un intérêt de nombreuses équipes envers Malcom, dont Barcelone. Et c’est pour cela que nous avons voulu trouver un accord le plus vite possible. Ma surprise a été quand un des agents m’a appelé et m’a dit que Bordeaux avait annulé le voyage à Rome du joueur. J’ai appelé le président, et, à ma surpris, il m’a dit qu’était arrivé une offre de Barcelone, à un chiffre supérieur à la notre, et que si nous ne l’avions pas égalé alors nous n’aurions pas eu le joueur. J’ai répondu que nous avions déjà conclu un accord. Lui m’a répliqué qu’il n’y avait pas les signature, j’ai répondu que les documents lui avaient été envoyé et lui à ce moment a dit qu’il ne pouvait rien faire.

Suite à cela, j’ai appelé notre président (Pallotta, ndlr) pour l’en informer. Il m’a dit de relancer avec une offre supérieure, contre mon propre opinion. Il a insisté et m’a dit de continuer. J’ai appelé le président de Bordeaux et les agents, leurs disant qu’on pouvait améliorer l’offre par rapport à celle de Barcelone. Leur président m’a dit qu’il avait besoin de documents signés, à 23h (hier, ndlr) nous avons envoyé les documents signés avec la nouvelle offre que, j’insiste, notre président a voulu faire. Autant l’agent que le président m’a dit que si tout était ok ils auraient renvoyé les documents signés et alors le joueur serait venu ici. Aujourd’hui j’ai parlé avec l’agent, qui m’a dit qu’il avait un rendez-vous à 11h avec Bordeaux pour confirmer sa venue, et que ce soir il serait arrivé à Rome. Vers midi, plus ou moins, quelle surprise cela a été quand ils m’ont dit que nous aurions du faire une autre offre. J’ai dis que nous ne participerions pas à cette vente aux enchères, nous l’avions fait par désir du président. Nous avons alors claqué la porte, et tout s’est fini là. Nous évaluons si avec ce que nous avons fait nous pouvons entamer une procédure légale. Il est vrai que nous n’avions pas de documents signés, mais si j’ai de nombreux messages avec les agents et avec leur président, une évaluation est méritée ».

Un mot envers les tifosi ?
« Je suis désolé pour ce qui s’est passé, mais la società a fait beaucoup plus que ce qu’on avait dit avec Bordeaux. Pour ce que notre président a voulu faire, lui a décidé de hausser l’offre, une fois que nous sommes arrivés à une vente aux enchères j’ai décidé de me retirer. Qui veut venir à la Roma, tant mieux, qui ne veut pas venir à la Roma, tant pis. La seule chose que je peux dire est que je suis convaincu que nous devons continuer à travailler et que nous trouverons un joueur qui veut venir à Rome, égal ou plus fort que Malcom ».

Aujourd’hui la visite médicale de Olsen.
« Un gardien avec une expérience importante, il a joué de nombreux matchs Champions League dans ses divers clubs, et avec la sélection. C’est un gardien sobre, avec une suffisante personnalité pour comprendre qu’il doit remplacer un grand gardien tel que Alisson. Nous avons décidé de le prendre pour l’expérience et les capacité ».

Le secteur des gardiens a été totalement renouvelé.
« Nous avons changé tous les gardiens, prenant Fuzato, Mirante et Olsen. Ils travailleront tous avec notre préparateur Savorani, en qui nous avons une grande confiance. Le choix de chacun a été fait par la direction sportive ».

A quoi vous attendez-vous pour le premier match aux USA face à Tottenham (dans la nuit de mercredi à jeudi, ndlr) ?
« Que le travail de tous les jours sortent, que l’équipe petit à petit commence à comprendre ce que le mister veut et que les nouveaux joueur trouvent les automatismes le plus rapidement possible ».