Photo tirée du site Asroma.com

En marge de la conférence de presse de présentation de Ivan Marcano, Monchi a répondu aux questions des journalistes au sujet du mercato de l’AS Roma :

Monchi parle de Florenzi, Alisson, Forsberg, Mertens et Ziyech

Ce que Marcano peut apporter aux défenseurs déjà présents dans l’effectif ?
« Je crois qu’il peut apporter le fait qu’il est au très haut niveau depuis plusieurs années. La maturité, sa qualité technique et le contrôle de la balle. Beaucoup de choses qu’il peut donner à l’équipe et je pense qu’il est le complément parfait à ceux que nous avons déjà ».

A quel point cela a été difficile d’arriver à terme de cette négociation ? 
« Pas très difficile, parce que l’envie du joueur était de venir ici et cela a été importante. Une fois que nous nous sommes rencontrés, tout a été plus facile. Comme je l’ai dis en le présentation, il aurait pu rester à Porto mais le projet sportif que nous avons mis sur la table a été important pour le choix final ».

La défense a été le point fort de la saison passée. A quel point Alisson peut rester ? 100% ?
« La même possibilité qu’ont Manolas, Dzeko, Pellegrini de partir. Même pourcentage que ceux qui n’ont aucune offre. Je sais que vous ne me croyez pas, mais aucune offre n’est arrivée pour lui (rire, ndlr). Je lis les journaux, mais jusqu’ici il y n’a pas d’offre. Si une offre arrive, alors nous l’étudierons et déciderons, comme pour tous les joueurs. Mais aujourd’hui nous penson que Alisson doit récupérer les forces perdues lors du Mondial et puis revenir avec la force pour faire une saison importante, comme celle passée, si non encore meilleure ».

Comment va Rick Karsdorp ? Qu’est-ce qu’on peut attendre de lui ? S’il sera prêt immédiatement ?
« Par chance il est revenu à un excellent niveau physique, il a l’envie de jouer. Nous attendons qu’il puisse aller sur le terrain le plus tôt possible. Il est au même niveau que ses coéquipiers, pour nous il est une recrue importante. Il est comme la 11ème recrue, c’est un joueur pris l’été passé avec grande confiance, nous sommes convaincus qu’il est un joueur fort. Mais la blessure ne lui a pas permis de jouer. La saison passée lui servira, désormais il arrive avec plus de force ».

La Roma a 6 défenseurs centraux dans l’effectif, s’il a la nécessité de dégraisser ? Les indications peuvent amener Jesus et Capradossi à partir ? 
« Nous commençons juste à travailler, peut-être que nous sommes trop, sûrement, mais nous devons attendre un peu et comprendre la pensée du mister. Moi, en tant que ex-gardien, j’ai toujours pensé que plus il y a de défenseurs et mieux c’est. D’autant plus quand on peut s’attendre à une saison très longue, où nous jouerons trois compétitions, alors avoir la possibilité d’avoir beaucoup de défenseurs ne me semble pas un problème. Nous devons attendre un peu et comprendre si le mister est content ainsi ou s’il veut faire quelque chose ».

Entre Ziyech et Berardi, qui a le plus de possibilité de venir à la Roma ?
« Selon Wikipedia ? Il s’agit d’une demande absurde. La Roma est une grande équipe, et donc on regarder le mercato jusqu’au bout, et il reste encore 40 jours. Dire Ziyech ou Berardi est une chose qui regarde un directeur sportif faible, et peut-être je le suis. Mais nous évaluons diverses choses, quand on fait l’équipe on pense à très bien faire, mais parfois il manque quelque chose, c’est le moment de comprendre si on peut améliorer quelque chose. Mais la liste des noms de joueurs dans ma tête n’est pas aussi petite ».

Le dur travail peut être la stratégie pour contrecarrer la Juve ? 
« Le travail est toujours la solution pour tout, toujours. Je ne crois pas à un autre chemin pour arriver au succès. Nous avons fait un choix important, aussi un peu risqué d’essayer d’avoir l’effectif complet le plus tôt possible, ainsi on peut travailler fortement et rapidement. Il y a un écart avec les équipes devant nous. Le travail est le chemin le plus important ».