Mi-mercato, la Roma garde sa ligne et prend forme

Au soir du samedi 30 Juillet , à un peu plus d’un mois de la fin du mercato estivale , alors que le calendrier de Série A vient d’être dévoilé , que les premiers matchs amicaux ont commencé et que Maarten Stekelenburg vient de débarquer à Rome , il est temps de figer quelque peu la situation « giallorossa » pour l’analyser et en tirer les premiers enseignements.

Il y a déjà plusieurs semaines que Thomas DiBenedetto est le nouveau président de la Roma . Apportant dans ses valises un certain Walter Sabatini en tant que directeur sportif et responsable du mercato romain. Et en attendant Franco Baldini en tant que directeur général.
Plusieurs noms ont été alors cité , des plus fantasmagorique au plus utopique.
A mi-mercato analysons donc poste par poste le travail de Sabatini et ses collaborateurs.
A noter aussi qu’il fallu composé avec les départs de plusieurs joueurs acquis : Guillermo Burdisso , Simone Loria , Philippe Mexès , Paolo Castellini.

Un entraineur avec une philosophie de jeu particulière

Tout d’abord , avant de construire l’équipe Sabatini à du trouver un entraineur pour définir avec ce dernier une philosophie de jeu et faire venir des joueurs en rapport.
Comme à chaque mercato , des dizaines de noms ont circulé du coté de la capitale allant de Paul LeGuen à la confirmation de Vicenzo Montella en passant par Carlo Ancellotti , Leonardo , André Villas Boas , Marcelo Bielsa , Stefano Pioli , Luciano Spalletti , Josep Guardiola , José Mourinho , Marcello Lippi et bien d’autres.
Mais au final l’élu fut Luis Enrique Martinez Garcia plus connu sous le nom de Luis Enrique.
Ce choix témoigne donc tout de suite de la future mentalité et de la future façon de jouer de la Roma.
Luis Enrique ancien milieu du Barça et ancien entraineur du Barça B ( qu’il aurait fait monté en Liga espagnole si le règlement l’aurait permis ) pronne en effet un football totale comme le témoigne les quelques lignes qui suivent :
« Je crois que lorsque la Roma m’a choisi elle a décidé de se concentrer sur les jeunes , sur une idée de jeu […] Quand j’avais parlé avec les dirigeants pour venir à la Roma , ils me connaissaient comme un entraineur offensif pour divertir les tifosi , ma seule façon de pratiquer le football est d’attaquer »
Avec le choix du Mister espagnol , la Roma avance donc à découvert. Elle pronnera un mélange de jeunes et d’anciens au service d’une même idée du football.
Luis Enrique utilisera un 4-3-3 avec deux latéraux très offensifs , une défense centrale très haute au niveau de la sentinelle du milieu, et deux ailiers inversés par rapport à leur pied favori.

Enfin un gardien d’envergure mondiale

Que dire ? Sur le papier le niveau semble homogène et de haute volée mais la réalité est toute autre. Avec Doni et Julio Sergio partis respectivement à Liverpool et Lecce . Il ne reste plus que le très approximatif Gianluca Curci et le vieilissant Bogdan Lobont comme probable titulaire.
Une fois de plus la nouvelle Roma a donc investie sur se poste. Et c’est pour cette raison que les tifosi romains ont vu débarqué Maarten Stekelenburg débarqué à Roma.
Le portier international hollandais sera donc le titulaire dans les cages la saison prochaine.

Une lourde succession à assumer en défense centrale

LE chantier de la nouvelle Roma , avec Philippe Mexès parti au Milan AC , Simone Loria et Guillermo Burdisso non conservé il ne reste plus que deux défenseurs centraux de métier , Nicolas « Scarface » Burdisso et le brésilien Juan .
A noter que le jeune Luca Antei récent champion Primavera , montrant une maturité assez impressionnante , a aussi été intégré à l’effectif premier.
Cela fait donc 3 hommes , trop peu pour espérer aller loin dans plusieurs compétitions .
En plus d’un Burdisso qui prend souvent beaucoup de cartons , Juan assez fragile physiquement et avec Antei qui découvre le haut niveau.
Walter Sabatini à donc dut aviser , et la solution se nomme Gabriel Ivan Heinze dit Gabi Heinze. Ancien joueur du PSG , Manchester United , le Real Madrid entre autre. Le joueur arrive gratuit avec un salaire six fois plus faible qu’à l’OM.
Un joueur d’expérience pour entourer la jeune garde romaine , un joueur qui rentre donc à la perfection dans le futur projet. Le vigoureux argentin semble même déjà faire l’unanimité du côté de Trigoria .
Il manque probablement un défenseur central. Sabatini devra trancher entre un « Big » comme Kjaer, ou un jeune prometteur comme Galeano ou Jorgensen.

Un changement radical dans les couloirs

Luis Enrique a été clair , il veut des latéraux offensifs capable de mettre l’équipe en surnombre au milieu de terrain.
Avec Aleandro Rosi , Marco Cassetti , Cicinho à droite et le seul Alessandro Crescenzi à gauche , le secteur semble encore trop faible ( comme la défense centrale ). Le départ de John Arne Riise pour Fulham n’est pas pour rassurer les supporters romains .
Sabatini conseillé par Enrique à donc palier partiellement au problème en recrutant José Angel Valdes en provenance du Sporting Gijon , international espagnol champion d’Europe des moins de 20 ans . Le prometteur francais Loic Négo a aussi été recruté à droite mais pourrait être prêté.
A présent le secteur semble de qualité et bien fournit même si une autre recrue n’est pas à exclure.
Mais la vrai recrue dans ce secteur pourrait être Cicinho , le brésilien de retour de prêt à Villareal semble en effet être très apprécié par Luis Enrique et ses caractéristiques collent à merveille au système de jeu prônné par le nouveau coach.

Un milieu de terrain à reconstruire

Avec déjà « Futuro Capitano » Daniele DeRossi , Simone Perrotta , Matteo Brighi , Leandro Greco , David Pizarro , Fabio Simplicio et Rodrigo Taddei le secteur semble déjà très compétitif.
De plus avec les promus de la Primavera , Federico Viviani , Valerio Verre et le retour d’ Andrea Bertolacci le secteur gagne encore en quantité.
Mais les départs de Fabio Simplicio et Ahmed Barusso pourraient voir arriver un nouvel élèment au milieu .
Cependant plusieurs joueurs devraient faire leurs valises. Comme par exemple un prêt envisager à Lecce pour Bertolacci. En contre-partie Luis Enrique a demandé un ou deux milieu de terrain, à dominance créative. On parle notamment de Fernando de Porto évalué à 12 millions d’euro.

Une attaque tournée vers l’avenir

Le secteur sera une fois de plus articulé autour de Francesco Totti , Marco Borriello racheté au Milan AC et Gianluca Caprari le talentueux fuoriclasse de la Primavera pourrait épaulé
« Il Capitano » après les départs de Jeremy Ménez au PSG et Mirko Vucinic à la Juventus Turin.
Mais c’était sans compté sur les réseaux de Walter Sabatini et l’influence de Luis Enrique.
L’investissement , le gros coup , le pari , le désir premier de Sabatini était de le faire venir à Rome , c’est chose faite il sera des notre ! Vous l’avez tous compris il s’agit d’Erik Lamela , le jeune talent du River Plate . L’argentin portera le numéro 8 la saison prochaine .
Comme si cela ne suffisait pas , Bojan Krkic rejoint aussi l’effectif romain en provenance de Barcelone. Le joueur était le souhait numéro 1 de Luis Enrique en attaque.
Les choix numéro 1 du nouveau coach et du nouveau directeur sportif ont donc été exhaussés.
Mais en plus de Lamela et Bojan , un nouvel élèment devrait débarqué dans la capital d’ici fin Aout.
Au moins un autre joueurs offensif devrait arriver. Les pistes chaudes du moment sont Nilmar du Villarreal ou Douglas Costa du Shakthar Donetsk.

Pour résumer la politique initialement fixer par Luis Enrique semble être respectée à la ligne par la nouvelle direction romaine.
Ainsi les jeunes ( Jose Angel Valdes , Luca Antei , Loic Nego , Alessandro Crescenzi , Andrea Bertolacci , Federico Viviani , Valerio Verre , Gianluca Caprari , Erik Lamela , Bojan Krkic ) serons mêlés à des joueurs plus expérimentés comme Francesco Totti , Maarten Stekelenburg , Nicolas Burdisso ou encore Gabriel Heinze .

Voici donc le bilan de Juillet :
ARRIVEES ( 23,5M€ ) : Maarten Stekelenburg ( 6M€ ) , Gabriel Heinze ( 0€ ) , Loic Négo ( 0€ ) , Jose Angel Valdes ( 4,5M€ ) , Erik Lamela ( 14M€ ), Bojan Krkic ( 0M€ )
DEPARTS ( 25,6M€ ) : Jeremy Ménez ( 8M€ ) , John Arne Riise ( 2,6M€ ) , Mirko Vucinic ( 15M€ ) , Philippe Mexès ( 0M€ )

Grossomodo donc, un équilibre total. Ce qui veut dire qu’il reste le budget initial à la disposition du directeur sportig giallorosso soit environ 40 millions d’euros. En Aout Sabatini aura pour perspective de recruter un défenseur central de talent ( type Kjaer ) , un milieux physique ( type Fernado ) et un ailier ( type Nilmar ) , voir tenter un coup sur le marché sud américain .

La formation de fin Juillet : ( AS Roma 4-3-3 )

Stekelenburg ( Lobont )
Cicinho ( Cassetti ) – Burdisso ( Antei ) – Juan ( Heinze ) – Angel Valdes ( Crescenzi )
Greco ( Brighi ) – DeRossi ( Viviani ) – Pizarro ( Perrotta )
Borriello ( Caprari ) – Totti ( Lamela ) – Bojan ( Taddei )

Une formation qui à mi-mercato à déjà fière allure …

UltrASR