Mettre l’autre club génois à son tableau de chasse

Après la lourde défaite face à la Juventus (3-0), Garcia et l’AS Roma ont su relever la tête en passant sans encombres les 8ème de finale de Coupe d’Italie contre la Samp. Ce dimanche c’est le rival cittadin, Genoa, qui arrive à l’Olimpico.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Nous sommes prêts à changer de module »

Sans De Rossi en 4-2-3-1 ? Tout est possible. Ile ne manque pas que Daniele mais aussi Castan et Ljajic. On fera sans eux. Au milieu on peut jouer en 4-3-3 mais on peut changer, 4-3-1-2 ou 4-2-3-1, ca fait rien. Si on doit jouer autrement, les joueurs sont prêts. Dans l’éventuel milieu à 3, au centre Strootman ou Pjanic ? Rodrigo Taddei, mais Nainggolan ou Strootman peuvent y jouer. Faire jouer Pjanic plus bas est un choix qui ne lui permet pas de se retrouver en bonne position. Si le fait que la Roma manque d’efficacité soit un problème ?Je dirai la même chose que j’ai dite après le match. Pour moi quand une équipe se crée des occasions tout va bien. Cela veut dire qu’elle peut marquer. Si un jour mon équipe ne s’en procure pas, je m’inquiéterai. On doit être plus efficace, mais bien qu’on ait pas Adem on a tous les autres. Ce sont des attaquants de qualité, ils peuvent tous marquer. La Roma est une des équipes avec le plus d’exclus. Si j’ai abordé le problème ? S’il y a trop de nervosité ? Les statistiques ont changé avec le match à Turin. Le fair-play n’est pas un problème, ça ne m’inquiète pas du tout. Seulement deux victoires sur les 8 derniers matchs, 11 buts mis et 9 encaissés. Ce qui ne marche plus ? Rien, le problème est que les 10 premiers matchs ont été dix victoires de suite, un parcours exceptionnel. On ne peut pas comparer, au début il y avait tout le monde, puis il Capitano a manqué, puis Gervinho, on a eu des exclus. Sur le championnat on peut dire qu’on a pris 7/9 à la concurrence et qu’on a perdu contre la Juventus. On a préparé du mieux possible le match de dimanche. C’était important de retrouver la victoire jeudi, on doit continuer sur ce chemin et marquer des buts. Quand on voit qu’on a pris 3 buts contre la Juventus les stats changent, mais elles donnent juste une information, on peut tout dire et son contraire avec des stats.

« Nous avons les joueurs pour palier l’absence de De Rossi »

Tous les joueurs de l’effectif ont été utilisé. Sauf Jedvaj, sur qui la Roma a beaucoup investi. Si je suis satisfait de lui ? Si les jeunes peuvent jouer ou si je préfère attendre ? Pour moi la qualité n’est pas une question d’âge, mais l’expérience oui. Quand il est arrivé, Jedvaj n’était pas majeur. Il n’avait pas 18 ans. Il doit être prêt, j’attends ça de lui. Il s’entraîne bien, il y a une hierarchie, s’il doit jouer il sera prêt, demain Benatia et Burdisso joueront mais s’il y a un problème il jouera. Il doit beaucoup travailler, apprendre le football italien. C’est normal. Quelques jeunes jouent dans cette équipe. Une caractéristique de De Rossi est de beaucoup s’énerver. Comment on affronte son absence ? C’est pas un problème, je ne suis pas quelqu’un qui se plaint. On a un effectif pour ça, pour avoir le choix et pouvoir faire jouer quelqu’un d’autre. Daniele est un joueur important c’est sûr, mais cela ne sert à rien de parler de ceux qui ne peuvent jouer. Ce qui important c’est ceux qui joueront demain, on a vu Nainggolan bien débuté, ce n’est pas un problème. Daniele a des qualités, dont celle d’aider la défense. Il faudra avoir la balle demain et beaucoup attaquer pour mettre en difficulté cette bonne équipe qu’est le Genoa. On l’a vu contre la Samp, si on défend à 11 on défend bien. Skorupski a fait un bon match mais il n’a pas eu beaucoup à faire, si on parle de stats on est une des équipes qui subit le moins de tirs, cela veut dire que l’équipe travaille bien.

« Pas d’autre choix que la victoire, pour arriver à 44 points sur la phase aller »

Si j’ai pensé à une solution tactique pour Destro et Totti ? Comment va Pjanic ? Pjanic et Dodò vont bien, ils seront à disposition demain. J’ai 6-7 attaquants, ils peuvent tous jouer ensemble. Ils sont complémentaires et doivent bouger sur le front de l’attaque. Je ne veux pas d’une pointe qui ne bouge pas du centre. Si on veut mettre l’adverse en difficulté, il faut courir. Si la Roma devait gagner demain elle finirait le tour aller avec 44 points. Si c’est frustrant de se dire que si la Juventus gagne on sera quand même à 8 points ? Je signe pour 44 points. C’est une bonne analyse, ça veut dire que 44 point, que j’espère on aura demain, à la fin du tour aller correspond à une qualification en Champions League. Ca sera un bon signe si on gagne, j’espère que ça sera le cas. Florenzi n’était pas titulaire sur les derniers matchs de championnat, s’il s’est passé quelque chose ? Il va mieux, en décembre il avait calé physiquement. On en a déjà parlé mais c’est un joueur qui donne tout. Je préfère qu’il joue une heure à fond que 90 minutes moyennes. Florenzi a fait un très bon début de saison, c’est l’un des meilleurs buteurs de la Roma, il peut aider partout. Il va vraiment bien. Genoa n’aura pas Gilardino. Gilardino ne sera pas là, c’est un très bon joueur, qui me plaît beaucoup. Je n’ai pas de doute sur le fait que le joueur qui jouera à sa place aura l’envie de faire bien. Ils ont des joueurs de talens, un entraîneur qui connaît bien l’équipe vu qu’il est de retour, mais on a pas le choix. Le seul est de gagner et de prendre les trois points ».

.

Du côté de Trigoria

Après avoir chuté lourdement face à la Juventus, sur un score de 3-0 et en terminant à 9 contre 11, pour ce début d’année 2013, l’AS Roma a su relever la tête en Coupe d’Italie, grâce à une victoire face à la Sampdoria, avec un but de Torosidis. L’important est donc maintenant d’enchainer par un nouveau succès, mais cette fois en Serie A. Les hommes de Rudi Garcia peuvent s’appuyer sur leurs deux dernières victoires à l’Olimpico, face à la Fiorentina (2-1), puis Catania à la fin de l’année (4-0). Avec les bianconeri qui ont pris 8 points d’avance, le principal objectif est de consolider cette seconde place, qui pourrait assurer une qualification directe à la prochaine Champions League. Avec 12 victoires, 5 nuls et 1 seule défaite, la Louve a la possibilité de boucler sa phase aller avec 44 points, ce qui la projettera proche des 90 points avec une phase retour similaire.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la dix-neuvième journée de Serie A, qui se jouera dimanche à 15h contre le Genoa. Le mister français a appelé 21 joueurs. Parmi les absents on ne retrouve que Federico Balzaretti (qui récupère de sa pubalgie) et Alessio Romagnoli; ainsi que les suspendus Daniele De Rossi, Leandro Castan et Adem Ljajic. Miralem Pjanic et Marco Borriello font eux leur retour.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Burdisso, avec Maicon à droite et Dodo à gauche. Strootman évoluera pour la première fois devant la défense, avec Nainggolan dans le rôle de piston et Pjanic pour animer le jeu. Devant, Totti évoluera de nouveau en faux 9, avec Destro et Gervinho autour de lui.

.

L’adversaire du jour

Le Genoa réalise un début de saison convenable, avec une 9ème place et 23 points en 18 rencontres (6 victoires, 5 nuls et 7 défaites). Cela avait pourtant très mal démarré, avec 4 défaites et 1 seule victoire après 6 rencontres. L’arrivée de Gasperini sur le banc a permis, petit à petit, de remonter la pente. Malgré tout les rossoblu connaissent de nouveau un passage à vide avec, malgré une victoire le week end passé, avec 3 nuls, 2 défaites et 1 victoires lors des 6 dernières rencontres. En déplacements, le Genoa n’a obtenu que 2 victoires en 9 rencontres, mais l’une d’elles était lors du derby de Gênes. Leur seul succès loin de leur base était déjà à l’Olimpico, face à la Lazio. Pour le reste on retrouve 2 nuls et 5 défaites.

Sur le mercato, l’effectif du Genoa a beaucoup changé, comme chaque été. Quelques joueurs importants sont revenus, comme le jeune et prometteur Perin, ainsi que le buteur Gilardino. Certains joueurs d’expérience ont fait leur apparition comme l’attaquant Calaio et l’ailier Santana. Quelques jeunes pouces ont également été recruté comme l’argentin Centurion ou le grec Fetfatsidis.

Le mister Gasperini devra faire sans 4 cadres de grande importance. Tout d’abord son buteur Gilardino (suspendu), puis le défenseur Gamberini, le milieu Kucka et l’attaquant Santana, tous trois blessés.

L’équipe sera composé demain de Perin dans la cage. La défense sera constitué avec une ligne à 3 où on retrouvera Antonini, Portanova et Manfredini. Le milieu à 4 sera constitué de Vrsaljko, Biondini, Matuzalem et Marchese. Enfin, le trio d’attaquants sera constitué par Konate, Calaio et Antonelli.

.

Les dernières confrontations


2012/2013 : AS Roma 3-1 Genoa (Totti, Romagnoli, Perrotta)
2011/2012 : AS Roma 1-0 Genoa (Osvaldo)
2010/2011 : AS Roma 2-1 Genoa (Borriello, Brighi)
2009/2010 : AS Roma 3-0 Genoa (Perrotta, Toni x2)
2008/2009 : AS Roma 3-0 Genoa (Cicinho, Vucinic, Baptista)
2007/2008 : AS Roma 3-2 Genoa (Taddei, Vucinic, De Rossi)
1994/1995 : AS Roma 3-0 Genoa (Balbo x2, Fonseca)

Depuis sa remontée dans l’élite en 2007, le Genoa n’arrive à rien lors de ses déplacement à la Roma, avec 6 défaites en autant d’oppositions. L‘AS Roma marque même souvent, puisqu’elle s’y habitue à inscrire régulièrement 3 buts. Il faut remonter à très loin pour retrouver la dernière victoire du Genoa à l’Olimpico, puisqu’il s’agit de la saison 1989/1990 (score 1-0). Une proie aussi facile que cela peut paraitre ?

.

Le duel du match

Morgan De Sanctis / Mattia Perin : Un duel générationnel entre ses deux gardiens. D’un côté un portier d’expérience du haut de ses 36 ans, et de l’autre le talent et la fougue du jeune de 21 ans. De Sanctis n’a plus rien à démontrer au vue de sa longue carrière. Udinese, FC Seville, Galatasaray, mais surtout le Napoli qui lui a permis de briller en Serie A et sur la scène européenne, ainsi que de s’affirmer comme la véritable doublure de Gigi Buffon en sélection d’Italie. De son côté, Perin fait parti de ses nombreux talents de la jeune génération. Prêté à Pescara l’an passé, il a régulièrement été titulaire chez l’Italie U21. Après une saison décevante l’an passé, où sa défense a régulièrement pris l’eau, il effectue un très bon début de saison du côté du Genoa, où il fait parfaitement oublier le départ du français Frey, avec 20 buts encaissés jusqu’ici. Il devrait avoir fort à faire demain contre le gros potentiel offensif giallorosso, qui est habitué à beaucoup marquer au Stadio Olimpico. De Sanctis est lui aussi excellent, et a mis tous les tifosi dans sa poche après quelques doutes à son arrivée. Son charisme et sa personnalité rassure sa défense et son bloc-équipe. Il n’est donc pas pour rien dans ses 7 buts encaissés en 18 rencontres. Il devrait, lui, avoir peu d’occasions à se mettre sous la dent demain, mais il devra être attentif et resté concentré quand les adversaires se rapprocheront de sa cage. Pour ainsi montrer que les 3 buts encaissés contre la Juve sont maintenant loin…


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Gianpaolo Calvarese. Cet arbitre n’a dirigé qu’à 2 reprises l’AS Roma pour un bilan de 1 victoire et 1 défaite. La défaite fût subit la saison passée, pour un des rares revers d’Andreazzoli, sur la pelouse de Palerme (2-0). Tandis que la victoire a été acquise cette saison sur la pelouse de la Sampdoria, grâce à des buts de Benatia et Gervinho.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Dodo
Strootman
Pjanic-Nainggolan

Destro-Totti-Gervinho

Remplaçants: Lobont, Skorupski, Torosidis, Romagnoli, Burdisso Jedvaj, Bradley, Marquinho, Florenzi, Ricci, Caprari, Ljajic, Borriello.
Blessé(s): Balzaretti.
Suspendu: /
Diffidati: Maicon, Pjanic, Florenzi, Ljajic.

Genoa (3-4-3): Perin; Antonini, Portanova, Manfredini; Vrsaljko, Biondini, Matuzalem, Marchese; Konate, Calaio, Antonelli.