Manolas: « Le derby est une très belle atmosphère »

0
215

 

Kostas Manolas s’est exprimé ce mercredi à Roma Radio :

« Comment va la langue italienne ? Plutôt bien. Je commence à avoir un bon vocabulaire, même si cela ne va pas très bien au niveau de la grammaire. J’ai appris tout de suite « ciao, buonanotte, buongiorno ». L’émotion du derby ? Une très belle atmosphère. Les tifosi de la Roma sont fantastiques et cela aide toujours, cependant nous n’avons pas gagné et cela est la chose négative. Différences avec le derby d’Athènes ? Il n’y a pas beaucoup de différence. Entre l’Olympiacos et le Panathinaikos il y a aussi une très forte rivalité. Ici aussi il y a la juste atmosphère pour jouer à ce niveau. Le sprint sur Cavanda en fin de match ? Je pensais qu’il arriverait à avoir le ballon, j’ai fais ma course et je suis arrivé le premier sur le ballon malgré le retard. Si je « menaces » mes coéquipiers à l’entraînement, spécialement Destro ? (dans le sens « duels », ndlr) Pas toujours. Mattia est fort. Si je m’attendais à une Serie A aussi difficile ? C’est un championnat meilleur que la Grèce, cependant je suis arrivé dans une équipe forte comme la Roma. Je veux gagner le Scudetto. Nous sommes à trois points de la Juventus, mais nous mettrons l’engagement maximal lors des prochains matchs. Dellas m’avait fait une bonne pub ? Nous avons joué ensemble 2 ans et nous avons gagné avec l’AEK le titre après 9 ans. Mes qualités et faiblesses ? Tous les joueurs doivent progresser, même Messi et Ronaldo. Il faut poser cette question à Garcia. Mes idoles italiens quand j’étais petit ? Cannavaro, Maldini et Aldair pour la Serie A. Qui m’a surpris parmi mes coéquipiers ? Florenzi, Paredes, Destro que je connaissais, De Sanctis. J’ai connu à l’Olympiacos un gardien qui parlait toujours. De Sanctis est quelqu’un de bien qui m’aide beaucoup en match. Yanga-Mbiwa ou Astori ? Je ne peux pas répondre. Torosidis ou Cholevas ? Même niveau. Ceux qui disent qu’on ne peut pas vaincre avec trois grecs dans l’équipe ? Je ne sais pas pourquoi ils disent ça. Avec l’Olympiacos on a tout gagné. Qui est le plus emmerdeur ? D’abord Borriello, puis Nainggolan. A la fin de la saison je serais content si … on gagne le Scudetto ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here