Luis Enrique: « Totti et Lamela peuvent jouer ensemble »

Après une trêve internationale de 15 jours, Luis Enrique s’est présenté en conférence de presse, à la veille de la réception de Lecce. Le mister espagnol a déclaré ne pas avoir d’équipe type, mais un groupe de joueurs prêt à jouer.

Qu’es-ce que la blessure de Burdisso change pour toi ?
« Je suis très déçu pour lui, parce qu’il est un leader naturel de cette équipe et je suis aussi déçu au niveau personnel. Il est ici et pense à l’opération et à récupérer. C’est difficile pour l’équipe mais c’est ainsi, nous sommes prêts pour affronter cette situation. Nous lui souhaitons un rapide retour avec nous et nous l’attendons ».

4 défenseurs centraux est suffisant ou faudra-t-il recruter un joueur ?
« Nous avons un effectif important, nous sommes beaucoup et prêts pour affronter cette situation. Une Roma doit toujours regarder le mercato, elle doit voir lorsqu’elle peut se renforcer, autant en janvier qu’en juin. Mais je suis tranquille, c’est une situation que doit résoudre la societa, Walter et les gens qui travaillent pour ceci ».

Totti a récupéré ? Partira-il titulaire ?
« Il a récupéré. Il a une bonne condition physique, pour moi c’est une chance de le récupérer. Je crois que s’il n’a pas de problème aujourd’hui, il sera dans la liste ».

As-tu une formation de base ?
« Je ne le sais pas. Il y a 4-5 joueurs qui plus ou moins jouent presque toujours et d’autres qui font rotation. Derrière toute cette décision il y a un travail, un objectif d’être plus fort. Je pense que nous serons plus forts avec une équipe vaste, mais il n’y a pas une règle pour utiliser tel ou untel. Les footballeurs doivent s’habituer à ce que je demande et pas seulement savoir ce que je veux, mais même dans quelle façon on doit le faire. Il y a des choses que nous ne contrôlons pas encore ».

As-tu peur de Lecce ?
« Je m’attends à un match difficile, il est sûr que s’il n’y a pas la faim de victoire nous souffrirons beaucoup. C’est une équipe avec des joueurs intéressants, avec de la dangerosité. C’est une équipe difficile avec Cuadrado, Grossmuller, Olivera, Bertolacci… ils ont seulement 8 points mais c’est une équipe intéressante ».

Entre Totti et Lamela, qui vois-tu le plus avancé sur le terrain ?
« Les deux situations sont possibles. À Novare, Lamela a joué comme pointe, Totti a joué tant de fois comme pointe aussi. Je crois cependant qu’il puisse être plus important comme trequartista, mais ils peuvent jouer ensemble ».

Pizarro et Juan peuvent être convoqué ?
« Pizarro est blessé et il ne s’entraîne pas encore avec l’équipe, c’est impossible qu’il soit dans la liste. Pour Juan nous travaillons sur son niveau physique, il a pu jouer deux matchs mais s’est blessé, c’est dur pour lui et pour l’équipe. C’est un joueur de haut niveau qui cependant ne réussit pas à consolider son niveau physique. Pour demain il est en excellente condition, nous verrons ».

La discussion avec Heinze ?
« Aucune discussion avec Heinze ».

Heinze est l’unique centrale gauche maintenant, est-il irremplacable ?
« C’est la même situation qu’il y a une semaine. Même Juan a joué dans cette position mais habituellement c’est une position dans laquelle il n’y a pas beaucoup de gauchés. Je suis déçu pour la blessure de Nico, c’est une bonne personne qui a toujours l’envie d’aller de l’avant. Il met toujours l’équipe avant lui, peu de personnes sont ainsi. Cela doit être une stimulation, nous devons avancer tous ensembles ».

La conditionde Kjaer ?
« Il s’est entraîné avec nous toute la semaine. Il se trouve bien, je crois qu’il pourra être un joueur important pour nous ».

De Rossi, Gago et Pjanic semblent être le milieu de terrain de base. Es-ce la meilleure formule ?
« Non, la meilleure formule je veux la voir sur le terrain, ce n’est pas question de formation. Si cela se passe bien tant mieux, mais il y a toujours la concurrence. Il faut avoir l’envie de gagner, et pour moi la concurrence est un plus pour l’équipe ».

D’ici à Noel, avec ces quatre matchs difficiles, a quoi t’attends-tu ?
« J’attends 3 points contre Lecce si nous sommes à 100%, autrement cela sera difficile. Je ne regarde pas en avant, nous commençons à voir où nous sommes. Nous avons fait de bons matchs, mais nous devons nous améliorer ».

As-tu vu l’imitation faite de Borriello sur toi ?
« Non, je ne regarde pas la Tv, mon fils me l’a dit. Cela ne me gêne pas ».

As-tu eu la sensation que la Roma peut recoller aux équipes de tête ?
« Je suis concentré à améliorer l’équipe, tant de choses encore manquent. Pour ceci je ne fais pas de pronostics, ce ne serait pas juste. Il est irréel de penser aux quatre prochains match, maintenant il y a Lecce ».

La Roma s’améliore ?
« Je l’espère ».

Quelles sont les choses qui ne vont pas bien ?
« Je fais un travail, lorsque je vois que cela ne vient pas bien à 100% je ne suis pas content. Je cherche toujours l’envie et la faim dans les joueurs professionnels, ceci est mon problème. Je ne suis jamais satisfait. Tu ne dois parfois pas être ainsi. Je fais tout pour arriver à un résultat facile, mais c’est difficile ».

Comment sont les joueurs revenus de leur équipe nationale ?
« Il n’y a pas une règle exacte pour ceci. Gago a fait un long voyage mais il a joué quinze minutes. Tous peuvent jouer titulaires ».

Tout le groupe est convaincu de tes idées selon toi ?
« C’est facile, la societa va dans un sens qui est le même que l’entraîneur et l’équipe. Maintenant c’est ainsi, dans le futur je ne sais pas. Je n’ai eu de discussion avec aucun footballeur. Je peut être de mauvaise humeur si je vois que l’équipe ne fait pas bien. Mais l’équipe s’entraine bien ».

Comment as-tu vu dans ces jours Daniele De Rossi, est-il tranquille ?
« Je l’ai vu comme toujours, il est revenu avec ses prédispositions habituelles ».

Est-il juste de demander une indemnité pour les clubs en cas de blessure ?
« Ils doivent penser que les footballeurs vont dans en équipes nationale pour stimulation personnelle. Il y a toujours ce heurte entre club et national, ils devraient trouver un accord mais la solution optimale n’existe pas ».

Kjaer, comme l’as-tu vu après le derby ?
« Je l’ai vu bien ».

Voudrais-tu un joueur d’expérience ou plus jeune pour remplacer Burdisso ?
« C’est une hypothèse et ce n’est pas une situation réelle. La situation actuelle est de bien faire travailler l’équipe ».

As-tu parlé avec Totti pour établir son futur temps de jeu ?
« Je parle toujours avec le joueur mais à la fin je décide ».

Possible contrecoup psychologique sur les jeunes après la blessure de Burdisso ?
« J’espère que non, ils sont jeunes mais avec une certaine expérience. C’est un leader, mais cela doit être une stimulation pour les plus jeunes. Burdisso aidera l’équipe sans jouer ».

Quelles seront les difficultés face à Lecce ?
« Si nous ne faisons pas de possession de balle en alternant la capacité à trouver la profondeur cela sera difficile, Lecce peut gagner à l’Olimpico. Nous ne sommes pas une équipe qui si elle travaille à 50% gagne sûrement. Nous devons arrêter leurs contre-attaque ».

La Roma n’a jamais eu de penalty en sa faveur. Es-ce parce qu’on rentre moins dans la surface ?
« Je ne le sais pas, il se passe beaucoup de choses près de la surface. Nous devons penser à quoi faire pour marquer. Nous avons des bonnes statistiques. Nous devons avancer avec plus de méchanceté dans la surface adverse mais pas pour chercher le penalty ».

La sensation est qu’avec Luis Enrique il n’y aura jamais une formation de base.
« Ce n’est pas ma philosophie, je choisis le onze que je crois être le meilleur pour gagner le match. C’est une ligne générale, peut-être l’an prochain il y aura seulement 11 joueurs qui feront bien ».

La condition psychologique de Pjanic après la défaite avec la Bosnie ?
« Je l’ai vu bien, il est venu lors de la journée de repos à Trigoria pour faire des massages. Il n’est pas heureux à 100% parce que sa Nationale n’ira pas à l’Euro. À la Roma il apporte de la fantaisie et qualité, je suis content de ses qualités ».

Que penses-tu de Bertolacci ? Pourra-t-il faire partie du futur de la Roma ?
« Il a été avec nous en ritiro. Il est bon, a des qualités, notamment d’insertion pour arriver dans la surface. Son rendement décidera s’il fera partie de l’effectif dans le futur. J’espère qu’il ne jouera pas bien demain (rire, ndr) ».