Luis Enrique: « On peut gagner cette compétition »

A la veille de l’entrée en lice en Coupe d’Italie face à la Fiorentina, Luis Enrique a répondu aux questions des journalistes à Trigoria. Une rencontre où un turnover devrait être effectué.

Est-ce perturbant de jouer la Coppa à ce moment-là et quels seront vos choix ?
« Rien ne changera au niveau de la mentalité, ça ne me dérange pas c’est une compétition très stimulante. Trois matchs en six jours, on évaluera le physique des joueurs, mais c’est stimulant. »

Que signifie le geste de Pallotta ? Que peut-il apporter à la Roma ?
« Je pense que sa présence est importante, entendre ce qu’il attend de sa bouche, ce qu’il pense et ce qu’il pour la Roma. Hier il a fait une réunion avec les dirigeants de la Roma et a expliqué comment on allait faire avec cette Roma. Je crois que c’est important que nous, qui faisons parti de la società savons où nous allons. Il a eu un geste sympathique, c’est quelqu’un d’ouvert et sympathique. C’était un geste sympathique. ».

Les statistiques du match montrent que le ballon passe presque toujours par Pjanic. On s’attendait à ce qu’un joueur si jeune soit si déterminant ?
« Oui je m’y attendais car je connaissais ses qualités. Il est normale que certains joueurs soient plus important, mais j’espère que ce ne soit pas le seul. J’espère qu’en le voyant jouer ainsi, les autres s’amélioreront.. Il peut être un exemple de ce qu’on attend. Mais pas seulement sur l’offensif, sur le défensif aussi. Ce travail n’est pas beau ou intéressant mais très très important pour l’équipe. L’âge n’est pas important, ce que tu fais à l’entraînement l’est ».

Vous pensez à changer le gardien pour la Coppa Italia ? Comment va Bojan ?
« Mon travail est de penser à tout ce qui peut arriver et tout ce que je peux faire. Demain nous verrons, le poste de gardien est différent. Je suis convaincu qu’avoir une rosa avec 20 joueurs qui peuvent jouer ensemble et à long terme, pour moi cela devient un renfort. Pour le gardien c’est différent, je ne sais pas. Je dois parler avec tous et voir comment ils s’entraînent. La formation de demain sera celle qui sera pour moi la meilleure. La mentalité reste la même : les joueurs doivent savoir qu’ils ont l’opportunité de représenter la società et de donner le maximum avec le maillot de la Roma ».

Est ce que la Roma peut être sur le podium ?
« Je ne sais pas. Nous les entraineurs dépendons des résultats. Moi ce que je vois me plaît et me rend confiant mais j’attends que l’équipe continue de s’améliorer et que notre façon de jouer nous permette de battre nos adversaires de manière encore plus belle. Pour le classement, nous verrons ».

Est ce que Kjaer et Borini sont prêts à jouer ?
« Kjaer, oui, il est en train de faire du bon travail. Borini sait qu’il me plait beaucoup mais je ne veux pas prendre de risques avec sa lésion musculaire. Il peut peut être jouer, nous verrons demain ».

La Coupe d’Italie est un trophée auquelle la Roma peut ambitionner ?
« Pourquoi ça ne le serait pas ? Le calendrier ne sera pas facile. Je me préoccupe d’abord du match de demain mais on peut gagner cette compétition ».

Est ce qu’il y aura plus de Romains à l’avenir dans l’équipe ?
« C’est important de connaitre l’histoire du club mais avec le football moderne, c’est difficile. S’il peut y avoir la possibilité de prendre des joueurs formés au club qui ont de la qualité, c’est important. Je ne sais pas si les tifosi pensent que c’est mieux qu’ils soient romains ou non mais ça n’est pas indispensable, ce qui est indispensable c’est que les joueurs aient un excellent niveau ».

Le match contre la Fiorentina en championnat a été un déclic. Jouerez vous demain en pensant à cette rencontre ?
« Oui ça peut être une motivation supplémentaire et une bonne référence, en ayant joué à 10 puis 9. Ils sont en train d’obtenir de bons résultats avec Montolivo et Jovetic notamment. Ca ne sera pas facile mais nous sommes confiants ».