Luis Enrique: « Nous aurons le ballon et l’Inter contrera »

Vendredi, Luis Enrique s’est présenté en conférence de presse pour s’exprimer au sujet du choc face à l’Inter à l’Olimpico. D’abord programmé ce samedi à 15h, le match se jouera demain à la même heure.

Cela devient plus difficile de jouer l’inter après la défaite à Cagliari ?
“Bonjour. Non, c’est le même match… C’est toujours une rencontre importante. Elle ne dépend pas des autres résultats. C’est préférable de jouer vite après une défaite et c’est une bonne occasion pour nous, nous ferons tout pour gagner. L’Inter ? C’est une très bonne équipe, avec de très bons joueurs, elle peut faire quelque chose de bien, ça sera un match où nous aurons le ballon et leur contre feront mal.”

Que retiendrez-vous de Cagliari ?
“Après chaque match je me demande ce que je peux faire pour améliorer l’équipe, pas seulement après les défaites”.

Tu vois chez certains joueurs des signes de peur ou de fragilité ?
“Non, je les vois pas ainsi. Mon travail est d’améliorer l’équipe et le groupe. Mon job est d’être optimiste. Si j’évalue l’équipe, je suis optimiste car la Roma possède son jeu et son identité. L’équipe a beaucoup de possibilité de se projeter vers l’avant mais quand elle n’est pas à 100% elle devient facile à battre. Je dois leur faire comprendre qu’ils sont sur le bon chemin”.

La Roma est à la traîne au classement ?
« Les chiffres dans le foot ne sont pas un point de repère. Ils ne le sont qu’à la fin de la saison. L’équipe a désormais une identité et ça ne se discute pas. Si vous voulez parler des chiffres, nous le ferons à la fin de la saison. Je vois la Roma comme une équipe qui peut devenir incroyable mais nous avons commis certaines erreurs qui nous ont fait perdre des matchs contre des équipes inférieures et nous ont fait souffrir”.

Vous ne parlez jamais d’objectif. Cette saison pourrait s’inscrire dans l’anonymat ?
“Je ne sais pas, je ne fais pas de pronostic. On peut dire oui comme non. Je pense que l’équipe fera beaucoup mieux à la fin de la saison que maintenant, mais c’est juste mon idée. Nous verrons à la fin de la saison”.

Dans les derniers matchs de 2011, vous sembliez avoir trouvé votre 11. Maintenant vous changez beaucoup, pourquoi ?
“Je n’ai aucun problème. Le problème est d’avoir 11 titulaires. Moi je veux 21-22 titulaires. C’est dur à comprendre mais moi je veux une équipe. Je sais quels sont les joueurs qui peuvent jouer mais pas tous les 3 jours. Et je ne peux pas le dire ici publiquement. Je dois gérer un groupe, je fais mes choix et je sais ce que je fais”.

En défense cependant vous changez beaucoup…
“Peut-être cette semaine je changerai au milieu et en attaque”.

Il y a un problème de caractère dans l’équipe ?
“Je travaille tous les jours pour améliorer l’équipe. Contre Cagliari nous avons réagis mais malheureusement nous n’avons pas gardé notre niveau. Après le 1-2 j’ai vu une équipe relachée qui pensait que tout était joué. Dans le foot rien n’est joué jusqu’à la 90′. Cagliari a bien attendu les bons moments pour repartir. Nous continuons à faire de grosses erreurs”.

Vous avez dit que pour gagner la Roma doit être à 100%. Cette équipe en est capable ?
“Tu as vu la Juventus ? Ils jouent toujours à 100%. Ils ont compris comment jouer et ne possèdent pas notre jeu. Ils ont un jeu plus intense. Même une équipe comme Barcelone doit avoir une certaine intensité.. Malheureusement nous n’avons pas toujours la bonne intensité. Il n’y a qu’ne travaillant à 100% qu’on grandit. Nous pouvons le faire, c’est une question de mentalité et de comprendre qu’à certains moments du match l’équipe doit souffrir”.

Après Cagliari vous avez admis être déçu. Qu’avez-vous appris de ce match ?
“Ce match est à l’image de l’équipe : faire un match incroyable mais pas pendant tout le match. Je pense à améliorer l’équipe, dans tous les aspects. J’étais satisfait après la rencontre et j’ai enormement d’estime en eux. J’ai vu qu’ils pouvaient jouer à 100% tout le match ”.

Demain Roma-Inter. Nous affrontons l’équipe la plus experimentée du championnat. Ca peut être un désavantage pour une équipe jeune comme la Roma ?
“C’est un discours bizarre, quand on gagne c’est parce que les jeunes sont très forts et quand on perd ils sont immatures. Ca ne marche pas ainsi. Quand on gagne, on est tous bon, quand on perd, on est.. ce que vous voulez. C’est important pour devenir une équipe. Quand un joueur joue bien et met 3 buts c’est grâce à toute l’équipe. Contre l’inter je m’attends à un match difficile et au soution des tifosi qui nous ont toujours soutenu. Même quand on le méritait pas. Pour eux nous devons bien jouer et entrer sur le terrain sans peur. Si on perd c’est secondaire si l’on s’est donné à 100%”.

Demain s’affrontent une équipe en croissance et une en difficulté..
“Qui est en difficulté ? La Roma ? L’Inter a perdu ses deux derniers matchs…”.

Un jugement sur Ranieri ?
“L’Inter s’est clairement amélioré car ils étaient dans une impasse. Maintenant leur 3-4 derniers résultats ne sont pas positifs mais c’est une grande équipe. Ranieri est un entraîneur de haut niveau et d’expérience. J’ai parlé avec lui à la réunion des entraîneurs, mais j’ignore comme il travaille et je peux pas en parler. Ses qualités d’entraîneur sont indéniables”.

Ranieri est meilleur que vous ?
“Ranieri est un très grand entraîneur pour moi…”.

De Rossi est en état de jouer 90 minutes ?
“Ce sont des questions difficiles. Il pourra jouer ou pas. Il a fait sa physiothérapie et a travaillé seul sur les deux derniers entraînements. Aujourd’hui nous évaluerons mais je ne sais pas s’il pourra jouer tout le match”.