Site AS ROMA

Luis Enrique: « Je fais entièrement confiance à mes joueurs ».

Après la défaite contre la Juve, Luis Enrique s’est présenté devant les journalistes pour la conférence de presse d’avant-match contre Bologne.

Les équipes qui devancent la Roma se sont renforcées. D’après vous la Roma n’a pas perdu une occasion ?
« Non, je pense pas. L’objectif est de vendre quelques joueurs encore, la rosa est trop ample, mais avec la socièta nous sommes ouverts aux renforts. La rosa va bien comme elle est, s’il y a une opportunité nous verrons, sinon nous continuerons ainsi, je suis content de ce que j’ai actuellement. »

Contre la Juventus un faux pas ? Quelle ambiance après le diner ?
« Cela m’a déplus mais ce n’est pas un pas en arrière. Nous avons mieux jouer à Turin que lors du nul ici à Rome. Les détails ont fait la différence, mais l’attachement y été. Sur le diner ? C’était la première semaine que je n’étais pas énervé, je ne sais pas qui a dit que j’étais enragé, j’apprends un nouveau mot. Pour moi c’est un plaisir de voir les joueurs aller diner, j’ai une grande confiance en ce qu’ils font. Ils doivent être professionnels et je vois tous les jours à Trigoria comment ils se comportent, les tifosi doivent être tranquilles, ils sentraînent comme ils ne l’ont jamais fait. Ca ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas aller diner ou faire ce qu’ils pensent normal. Si c’était autrement, je te le dirai, mais cette équipe est un plaisir à entraîner. »

Tu as eu un match mardi, tu as donné un jour de repos mercredi et jeudi un petit entraînement : ça signifie que l’équipe va bien ou qu’elle est fatiguée ?
« Ainsi sont les entraîneurs modernes : nous jouons le jour d’après sans mise au vert. Nous pensons qu’après un match il y a plus de fatigue mental que physique.Nous laissons toujours libre le jour après le match et faisons un décrassage à la reprise. Nous pensons avec mon préparateur physique que le travail doit être fait ainsi. J’ai fait comme ça à Barcelone et mon équipe a toujours eu un très bon niveau physique. Je ferai toujours ainsi parce que pour moi c’est le meilleur moyen ».

Qui sont les joueurs qui ne pourront pas trouver d’espace ?
« C’est laid de dire ça et je le dirai pas. C’est manqué de respect à la personne et au joueur. Deux, trois peuvent encore partir. Ce ne sera pas négatif s’ils restent. Je pense que l’équipe peut être encore meilleure avec la primavera, en les insérant petit à petit ».

Il n’y a pas des moments où les dîners sont opportuns et d’autres dans lesquels ils sont à éviter dans cette ville, surtout vues les modalités très joyeuses du dîner ?
« J’ai vécu une vie rangée, mais je pense que des professionnels peuvent aussi aller faire un tour en ville pour les beautés, comme faire les dîners. Ca ne change rien, j’ai la même confiance dans les footballeurs et à l’avenir ils feront leur travail au 100% comme toujours puis iront dîner de nouveau. »

Lamela comment tu l’as vu ?
« Comme d’habitude, nous avons parlé de ce geste qui a laissé l’équipe à 10, il le sait, mais ça peut arriver à des gens de 35 comme de 19 ans ? Avant c’était un crack et maintenant un délinquant, ça ne peut pas marcher ainsi. Ils arrivent tant de choses avec des joueurs plus ou moins agés. Je demande à tous d’améliorer l’équipe, c’est ce qui m’intéresse. »

Contre la Juventus vous avez parlé de détails : comment être content d’une équipe qui grandit bien puis va à Turin, match révélateur, et perd 3 à 0. Qu’est-ce qui vous a plu ? Vous ne pouviez pas faire de critique ?
« Je l’ai fait depuis le premier jour, quand cette équipe perd, c’est de ma faute. Si je pense que l’équipe a bien joué, je ne peux pas la critiquer. Des deux matchs, celui en Coppa est pour moi le meilleur. Sur le plan de la domination territoriale par exemple. Je ne peux pas critiquer mon équipe. J’ai fait des compliments à mes joueurs en leur disant qu’ils pouvaient s’améliorer. Ca m’a plu à chaud et après j’ai revu le match et ça m’a encore plus plu. C’est ma pensée. »

Il y a un mois vous jouiez déjà Bologna. A quel match vous préparez-vous ?
« Je sais qu’ils ont changé de module après les vacances de noël et je m’attends à un match difficile. Je pense que nous aurons la possession de balle et eux les contres. Je m’attends à voir mon équipe avec l’intention de marquer pendant tout le match. Je m’attends à un bon, il est important de commencer la phase retour en gagnant. »

Roma sortie des coupes, comment vivez-vous votre seconde élimination et quels sont les objectifs de la Roma ?
« Je demande la même chose, préparer le prochain match comme si c’était le dernier. Ca ne change rien, je n’ai qu’un objectif, gagner le prochain match. Je l’ai dit depuis le premier jour et après cinq moi je veux améliorer l’équipe, qu’elle soit encore plus forte ».

Quand reviendra De Rossi ?
« Il va mieux, beaucoup mieux, il suit son programme. Je ne sais pas s’il sera prêt pour la semaine prochaine, ce qui m’importe c’est que quand il revienne, il soit prêt à jouer le reste de la saison. C’est important qu’il récupère à 100% ».

Roma 6ème avant les matchs retour et n’a jamais gagné contre une équipe qui la précède. D’après vous c’est un problème de courage des joueurs ? Un psychologique ?
« Mais comment avons-nous fait nul contre l’Inter. Je me souviens qu’en début de saison tu m’avais posé la question de savoir si on était meilleur contre les gros. L’unique équipe contre qui j’estime qu’on a été en difficulté c’est Milan. Les autres matchs ont aurait pu gagner, perdre ou faire nul. Nous devons être plus régulier, mais dans le reste des matchs, nous n’avons été inférieur qu’au Milan. Car nous nous sommes améliorer ».

Pendant Juventus-Roma vous avez pensé à l’absence de De Rossi, notamment sur le premier but ?
« Daniele fait la différence car c’est un champion, mais un autre joueur devait prendre sa chance. Je ne pense jamais à ceux qui ne sont pas là, d’abord par respect pour ceux présents et puis parce que ceux qui étaient à Turin étaient les plus importants. Je ne sais pas quel est le pourcentage de De Rossi à la Roma. J’aime pas ce discours. Je veux récupérer Daniele à 100%. »

Vous avez pensé à exclure Lamela pour un match ?
« Non, je lui ai dit que ça ne se faisait pas, mais demain il sera titulaire et marquera deux buts, l’Olimpico explosera, et après ils iront tous diner et faire la fête comme amende. C’est la première fois que je dis qu’untel sera titulaire ».