Luis Enrique: « Je compte à 100% sur Borriello et Pizarro »

A la veille du dernier match amical face à Valence, Luis Enrique s’est présenté devant la presse pour en dire où en est son équipe dans la préparation. Il a notamment tenu à confirmé qu’il comptait à 100% sur Pizarro et Borriello.

La non-convocation de De Rossi ? de la nouveauté sur le mercato ?
« Par rapport à la première question, Daniele a joué 60 minutes hier à un rythme élevé, je l’ai vu et il s’est entraîné bien mais pour l’instant je préfère qu’il fasse un travail diversifié, notamment parce qu’il sera suspendu en Europa League. Le mercato est comme il est, c’est difficile pour tous d’acquérir des joueurs, le club travaille mais nous sommes dans l’attente, et je n’ai pas de nouveauté »

On attend des achats avant la première journée ?
« Je ne le sais pas, cela ne dépend pas de moi, j’aimerai avoir les joueurs que nous suivons le plus tôt possible. Nous cherchons toujours à renforcer l’effectif, nous travaillons dans cette direction »

Borriello est fonctionnel à ce projet ?
« Non, je n’ai pas pas de problèmes, il s’entraîne à un haut niveau et je compte sur lui à 100%, je ne vois pas pourquoi en douter »

Entre Nilmar et Osvaldo, qui préfères-tu ?
« Nous prenons les deux, comme ça tout le monde est content (rire, ndr) »

L’écart entre l’Italie et l’Espagne, penses-tu que l’Italie se soit rapprochée des Champions du Monde ?
« Il s’agissait d’un match amical, mais l’Italie m’a plu dans la première période, en jouant bien et en se créant des occasions. Ce n’était pas la vraie Espagne, il y avait beaucoup d’absents. L’Espagne affronte une situation qu’elle n’a jamais affronté, nous sommes champions du Monde et d’Europe, il y a beaucoup de pression. Sûrement avec un match amical on ne mesure pas la valeur d’une équipe, cela se verra en matchs officiels »

Stekelenburg ?
« S’il est dans la liste des convoqués cela veut vire qu’il peut jouer »

Pizarro rentre dans ton idée du football ou est-il en difficulté ? On attendra lui ou Viviani en Europe League ?
« Pour Pizarro le discours est le même que pour Borriello, il s’entraîne bien, je compte sur lui à 100%. Je n’ai pas de préférences pour un joueur ou un autre. Je ferais des tests face à Valence, pour nous se que nous réussisson à faire et ce que nous devons améliorer. Je n’établis rien à priori, je vois comment vont les choses, personne n’a sa place assurée, en fonction de ce que je vois dans les entraînements je ferai des changements. Nous verrons que cela sera un vrai match face au Slovan Bratislava »

La querelle Totti-Ranieri, pour toi Totti est paresseux ?
« Je suis content du travail de tous les joueurs, de la façon dans laquelle ils s’entraînent et comment ils acceptent les méthodes d’entraînements. Pour moi il n’y a aucune polémique, je parle du présent et de ce que je vois, il ne m’intéresse pas de parler du passé. Je suis content de comment Francesco travaille, j’espère qu’il continuera ainsi »

Comment la Roma peut-elle se renforcer ?
« Il vaut mieux poser cette question à Walter Sabatini. Je ne parle pas des joueurs qui nous intéressent parce qu’il est ridicule de parler de cela, car nous ferions augmenter le prix et la difficulté à les prendre. La Roma travaille dans le silence, les joueurs qui peuvent améliorer l’effectif nous intéressent, évidemment c’est le club qui décide en dernière instance »

Qu’attends-tu de match amical de demain ?
« C’est un match amical mais un test intéressant. Nous affrontons un adversaire fort, qui a fait de grandes saison à un excellent niveau. Il est clair que le résultat ne m’intéresse pas, même s’il intéresse les tifosi, mais ce qui m’intéresse est la réponse que l’équipe donnera sur le terrain, s’ils appliquent ce que nous travaillons »

Un jugement sur l’Inter et le Milan, comment est la Roma par rapport à eux ?
« Je n’ai pas encore vu la Roma dans un match officiel. Je ne veux pas entrer dans ces évaluations, j’ai vu l’Inter bien jouer une mi-temps et le Milan une autre, je ne veux pas comparer mon équipe avec les autres, lorsque nous jouerons la troisième journée contre l’Inter nous verrons notre niveau »

L’effectif idéal serait composé de combien de joueurs ?
« Je n’y avais pas pensé (rire, ndr). L’idéal est d’avoir deux bons joueurs pour chaque poste. Ensuite il y a beaucoup de jeunes de la Primavera qui peuvent être utile. Disons environ 25-26 joueurs, le nombre exact n’est pas un problème »

Pizarro  perd un peu d’efficacité en relayeur ?
« Pour moi non, il peut jouer autant devant la défense qu’en relayeur, je crois qu’il peut bien s’adapter et j’aime que des joueurs s’adaptent bien aux différentes situations et qu’ils peuvent donner beaucoup à l’équipe. Ensuite qu’il arrive dans la surface pour tirer est de toute façon utile à l’équipe et peut être efficace partout. Tient-il trop le ballon ? Iniesta aussi, ensuite il le passe à l’instant juste, il est important qu’il ait la vision du jeu et savoir faire la passe au bon moment et au bon endroit. Je ne m’intéresse pas à savoir s’il garde trop le ballon ou non, du moment qu’il fasse la passe là où il faut »

Lamela, es-tu préoccupé de ne pas l’avoir à ta disposition ?
« Non, je ne suis pas préoccupé du tout, ce qui m’intéresse est qu’il joue bien avec sa nationale, qu’il se sente important, qu’il oublie sa mauvaise saison au River et qu’il acquiert de la confiance, pour ensuite l’exploiter au mieux lorsque il reviendra ici »

Les conditions des terrains de Trigoria
« Maintenant les choses sont bien, nous avons communiqué au club nos idées relatives au terrain, nous avons commencé à travailler sur le terrain B, le club fait tout pour rendre au mieux les conditions des joueurs. Il est important que les terrains soient dans les meilleures conditions, même celui de l’Olimpico, c’est important pour le système de jeu que nous voulons transmettre »

Rarement nous avons vu une Roma descendre sur le terrain avec la même formation. As-tu une formation de base ?
« Je ne le sais pas, l’an passé je n’ai pas beaucoup utilisé la même équipe. Je me base sur le rendement des matchs mais surtout des entraînements, l’engagement à l’entraînement m’aidera pour les choix. S’ils ne s’entraînent pas bien, ils ne joueront pas. Je compte sur 20-21 titulaires, de semaine en semaine on verra qui mérite sa place »

L’an passé le problème a été la préparation physique.
« Je ne peux pas juger la situation de l’an passé, je suis à Rome depuis peu et je ne peux pas m’en rendre compte sur le terrain de ce qui s’est passé l’an passé. Je n’ai pas de doutes sur le fait que l’équipe est au niveau de préparation nécessaire, nous sommes sur la bonne voie. Je n’ai pas de doutes et c’est pour ceci qu’il est nécessaire de s’entraîner à la bonne intensité, les joueurs doivent arriver au niveau optimal. Nous sommes sur le bon chemin pour appliquer cette idée de jeu fascinant que nous voulons transmettre à l’équipe »

La possbile grève des footballeurs ? La possibilité de ne pas jouer peut changer quelque chose ?
« Il est clair que cela peut changer quelque chose, j’espère que l’on trouvera une solution adéquate pour le bien de tous, mais cela ne dépend pas seulement de moi. Cela pourrait nous freiner dans notre élan. Cependant je ne parle pas de cela aux joueurs, ils le font sûrement entre eux »