Luis Enrique: « Besoin d’avoir des joueurs concernés à 100% »

A la veille du nouveau test amical en Hongrie pour fêter le centenaire du Vasas Budapest, Luis Enrique est revenu en conférence de presse sur ses impressions après trois semaines avec le groupe giallorosso. Il déclare notamment attendre encore plusieurs recrues pour se renforcer.

On parle beaucoup de marché…
« Le club travaille bien. Il manque encore quelques joueurs, mais je ne peux pas dire combien. Cela concerne la direction, même si je suis quotidiennement en relation avec Sabatini ».

La question Vucinic ? Il devra être remplacé…
« La situation est claire. C’est un grand joueur mais il avait d’autres objectifs. Ceux qui ne veulent pas rester peuvent partir, nous voulons des joueurs qui se sentent impliqué à 100% ».

De Rossi ?
« Je travaille avec lui tous les jours. C’est un point de référence pour cette Roma, J’ai demandé expressément au club qu’il reste, c’est mon but. Ensuite je laisse la gestion des contrats à la societa ».

La Rome est encore un enfant à ses premiers pas ?
« Nous sommes un enfant qui est rendu à ses premiers pas, ce ne sont pas les premiers matchs amicaux qui me font changer d’avis. L’attitude et les prédispositions des joueurs me plaisent. Sûrement nous tomberons, mais l’important sera de se relever. C’est un chemin long et sinueux ».

Qu’attends-tu de demain ?
« Gagner ou perdre m’importe peu dans cette période de l’année. L’important est l’attitude, et de mettre en pratique les points que nous travaillons, que ce soit en défense ou en attaque ».

Dans quelle position jouera De Rossi ?
« C’est un playmaker, même s’il peut jouer dans d’autres positions. Tout cela dépend de comment se passe le match, il peut aussi jouer en relayeur ».

Tu as posé ton veto pour le départ de quelques joueurs ?
« Aujourd’hui je ne vois aucun joueur qui ne veut pas être ici. Je n’ai pas vu de jouer avec des envies d’ailleurs, par rapport à ce que je vois en entraînement. Même si il y avait, je ne vous le dirais de toute façon pas… »

Que peut viser cette Roma ?
Je n’ai pas de sphère de cristal, je ne suis pas Harry Potter. Je ne le sais pas ».

Où la Roma doit-elle être renforcé ?
Je ne veux pas donner d’indications sur les postes et le nombre de renforts qu’ils nous manquent. Sabatini travaille, nous sommes en contact continu ».

As-tu trouvé des difficultés dans l’application de ton idée de football ?
« Je n’ai pas d’idées révolutionnaires, je n’ai rien inventé. C’est une manière d’entendre le football précise, mais elle n’est pas révolutionnaire, au contraire. Il m’intéresse que les joueurs soient toujours attentifs, avec l’attitude juste. Pour l’instant nous travaillons tous bien et je reçois d’eux des signaux positifs, ensuite je ne sais pas ce qui arrivera lors des matchs officiels ».

Il y a des équipes qui sont déjà un pas en avant par rapport à la Roma, même si le marché n’est pas fini ?
« Pour dire vrai, je n’ai pas vu les autres équipes de la Série A, nous avons tant de travail à faire ici… Au début du championnat on verra rapidement qui aura le plus de chances de gagner. Je me suis engagé à créer une Roma compétitive ».

Heinze et Bojan joueront demain ?
« Ils s’entraînent régulièrement avec le groupe, mais je ne dis pas à la presse ce que je n’ai pas encore dit aux joueurs ».

Quel joueur t’as le plus impressionné ?
« Beaucoup, mais surtout Viviani ».

Cicinho te plaît beaucoup ?
« C’est un joueur de la Roma, il s’entraîne bien. Nous jouerons également avec lui ».

La Roma a changé beaucoup de joueurs. Cela sera une nouvelle aventure ?
« Cela aurait été mieux de partir avec une base plus solide, avec peu de changements mais déjà dans le Barcelone B j’étais habitué à changer beaucoup de joueurs. Cela sera une aventure merveilleuse, je suis ici depuis un mois et j’ai trouvé une excellent ambiance, un excellent effectif, je suis très content ».

Il y a le risque qui se créé une différence entre les jeunes et « vieux » ?
« La carte d’identité doit être montré sur le terrain. Je ne l’ai jamais regardé, un jeune joueur peut avoir plus de maturité d’un joueur de 30 ans par exemple ».